S'abonner à l'hebdo

HEBDO N°46 - Vendredi 18 décembre 2020

S'abonner à l'hebdo

Pour vous abonner à l'hebdo des coops métiers du grain, dont la diffusion est réservée aux adhérents de Coop de France et à son réseau, merci de remplir et de valider le formulaire ci-dessous.

obligatoire




Valider

Déclaration CNIL
Coop de France met en place un traitement de données à caractère personnel dans le cadre de ses missions d'assistance et d'information aux coopératives adhérentes. Ces données sont collectées lors de votre adhésion, des missions de conseil que nous réalisons ou lorsque vous remplissez ce formulaire et sont destinées aux employés de Coop de France exclusivement. Elles sont par ailleurs contrôlées annuellement. Conformément à l'article 32 de la loi du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification et de suppression des données vous concernant. Ce droit peut être exercé auprès de Nicolas Gremont, au service informatique à l'adresse suivante : nicolas.gremont@coopdefrance.coop.

Les marchés

Rubriques
bandeau-ble-tendre-475-105

Marché des céréales

Analyse par Clara Moley

Les taxes à l’export russes sèment
la confusion sur le marché du blé

Les cours mondiaux du blé étaient perturbés cette semaine par l’annonce par la Russie de la mise en place d’une nouvelle taxe à l’export qui devrait avoir un impact significatif sur son offre de blé. S’il est encore difficile d’évaluer précisément la diminution du volume disponible pour le marché export, il est clair que cela risque d’impacter en premier lieu le bilan européen, déjà tendu.

Partout dans le monde, les cours du blé étaient sous tension. Du côté américain, les chiffres export maintiennent leur cadence élevée et totalisaient 540kt cette semaine, ce qui porte le total de la saison à 722mbu, en hausse de 10% par rapport à l’année dernière. L’intérêt chinois pour le blé américain se poursuit et, ajouté au ralentissement de la cadence des export russes, a fait pression sur Chicago qui clôturait en hausse de $8 à 10 cts/bu jeudi.

Du côté européen, il n’y a plus d’offres russes à partir du mois de janvier. A ce stade, difficile de savoir si cela correspond réellement aux effets de la taxe ou s’il s’agit d’une réaction conservatrice du marché en anticipation de la réduction du volume disponible. Reste que le bilan européen n’est pas en mesure d’augmenter sa cadence d’export compte tenu de ses besoins domestiques. Le marché Euronext réagissait cette semaine en gagnant 1,75 euros/t jeudi, une réaction encore bien insuffisante pour décourager la demande. Du côté du marché physique, le blé français, avec des primes élevées (La Pallice se négociait à +8,5 sur le contrat de mars 2021 cette semaine) est déjà $10/t plus cher que le blé russe, mais reste cependant une alternative viable pour de nombreuses destinations. Dans un contexte où le programme australien est engagé jusqu’au mois d’avril et où les autres origines potentielles (comme l’Inde) sont encore loin d’être aussi compétitives, les primes européennes ne vont avoir d’autre choix que d’augmenter ces prochaines semaines.

La récolte 2021/2022 s’annonce quant à elle sous de meilleurs auspices et pourrait venir soulager ce bilan européen tendu. En France, après des retards de semis, les températures douces du mois de novembre et les précipitations du mois de décembre permettent d’espérer de meilleurs rendements que l’année dernière. Selon Stratégie Grains, les hypothèses de rendements devraient même être supérieures à la moyenne quinquennale, et avec une augmentation des surfaces de 300kha par rapport à 2020/2021, ils prévoient une récolte de 36,41Mt.

Du côté des orges, Stratégie Grains anticipe également de meilleurs rendements pour les orges d’hiver, et une production à 7,73Mt. Les orges de printemps devraient quant à elles être pénalisées par l’augmentation des surfaces de blé, et voir leur sole diminuer de 640Kha par rapport à cette année, pour une récolte en légère baisse à 3,84Mt.

La surface de maïs également devrait pâtir de l’augmentation de celle du blé, et est attendue à 1,45Mha, en repli surtout dans l’Ouest de la France, pour une production nationale en légère baisse, à 12,85Mt.

Blé tendre

Cotation du Blé Tendre Rendu Rouen
(€/t) R2018 R2019 R2020
04/01/2019 202    
11/01/2019 199    
18/01/2019 199,5    
25/01/2019 202    
01/02/2019 199,5    
08/02/2019 196,5    
15/02/2019 192    
22/02/2019 189    
01/03/2019 180    
08/03/2019 179    
15/03/2019 182 172,89  
22/03/2019 185 171,14  
29/03/2019 181 172,14  
05/04/2019 185 171,54  
12/04/2019 184 171,64  
19/04/2019 179 169,14  
26/04/2019 175,5 166,39  
03/05/2019 174 166,39  
10/05/2019 173 165,39  
17/05/2019 175,5 166,89  
24/05/2019 174 169,54  
31/05/2019 176,5 166,89  
07/06/2019 175 173,64  
14/06/2019 173 173,14  
21/06/2019   174  
28/06/2019   176,5  
05/07/2019   173  
12/07/2019   171  
19/07/2019   169  
26/07/2019   170  
02/08/2019   167  
09/08/2019   165  
16/08/2019   163  
23/08/2019   161  
30/08/2019   163  
06/09/2019   159  
13/09/2019   162  
20/09/2019   164  
27/09/2019   165  
04/10/2019   170  
11/10/2019   170  
18/10/2019   175  
25/10/2019   174  
01/11/2019   174  
08/11/2019   174  
15/11/2019   174  
22/11/2019   176  
29/11/2019   178  
06/12/2019   178  
13/12/2019   179  
20/12/2019   181  
27/12/2019   184  
03/01/2020   185  
10/01/2020   188  
17/01/2020   190  
24/01/2020   192  
31/01/2020   185,81  
07/02/2020   188  
14/02/2020   189,06  
21/02/2020   189,5  
28/02/2020   183  
06/03/2020   179  
13/03/2020   170  
20/03/2020   185,95  
27/03/2020   191,20  
03/04/2020   186 180
10/04/2020   193,7 192
17/04/2020   192 181
24/04/2020   191,39 187
30/04/2020   187 181
07/05/2020   190 182
15/05/2020   190 181
21/05/2020   188 184
29/05/2020   187 183
05/06/2020   183 184
12/06/2020   175 179
19/06/2020     177
26/06/2020     175
03/07/2020     180
10/07/2020     189
17/07/2020     187
24/07/2020     184
31/07/2020     184
07/08/2020     183
14/08/2020     182
21/08/2020     181
28/08/2020     186
04/09/2020     186
11/09/2020     189
18/09/2020     190
25/09/2020     191
02/10/2020     195
09/10/2020     196
16/10/2020     204
23/10/2020     204
30/10/2020     201
06/11/2020     205
13/11/2020     208
20/11/2020     208
27/11/2020     209
04/12/2020     202,81
11/12/2020     206
18/12/2020     207,81
25/12/2020      
port-atlantique-la-rochelle-bandeau

Activité des ports français


 

 

Rouen

71 041 t ont été chargées
du 10 au 16 décembre 2020 dont :

Exportations : 71 041 t

  • Blé tendre : 62 154 t (Algérie)
  • Tourteaux gluten de blé : 1 501 t (Norvège)
  • Malt : 7 386 t (Brésil)

 


 


 

La Pallice

8 000 t ont été chargées
du 10 au 16 décembre 2020, dont :

  • Maïs vrac : 4 500 t (Angleterre)
  • Blé vrac : 3 500 t (Angleterre)
colza-fob-mozelle

Marché des oléagineux

Analyse par Lucile Talleu

Soja brésilien : les pluies seront-elles suffisantes ?

Le marché évolue toujours au gré des conditions météorologique sud-américaines. Celles-ci étant capricieuses, elles apportent une certaine crainte sur les marchés quant à la récolte à venir, dans un contexte de bilan américain du soja très tendu cette année et d’activité dynamique tant sur l’export qu’au niveau de la trituration US. Entre les campagnes 2018/19 et 2019/20, les stocks de fin de campagne US se sont allégées de 10Mt.

De ce fait, les cours continuent d’être orientés à la hausse cette semaine. Le colza suit le mouvement et gagne près de 4€ cette semaine sur le marché à terme d’Euronext.

Au Brésil, les pluies annoncées sont décevantes car souvent partielles ou brèves, le déficit hydrique persiste donc à de nombreux endroits. Ceci dit, la production brésilienne devrait tout de même être abondante, la hausse des surfaces pouvant compenser une éventuelle baisse des rendements. Dans son dernier rapport, l’USDA n’a pas modifié son estimation de production de soja brésilien, à 133Mt (contre 126Mt l’an dernier). Mais la Conab, l’organisme étatique brésilien, a quant à elle revu sa prévision cette semaine en baisse de 0,5Mt, 134,5Mt.

Les prévisions météorologiques semblent s’améliorer, ce qui pourrait limiter le potentiel de hausse du complexe oléagineux à l’avenir.

D’autres éléments viennent également appuyer cette hausse. Et notamment la publication ce mardi du rapport de la NOPA, l’association des triturateurs américains. L’association estime la trituration états-unienne en novembre à 181 millions de boisseaux, constituant un troisième plus haut mensuel. La veille, les opérateurs s’attendaient à un chiffre plus bas, à 180,025 millions de boisseaux, chiffre qui restait tout de même en nette hausse par rapport au mois de novembre 2019.

Notons également une activité à l’export de soja américain dynamique. Les ventes hebdomadaires de soja US sont très bonnes, à 922kt. Par ailleurs, la Chine a acheté 919kt de soja cette semaine. Au 12 novembre, les Etats-Unis ont chargé 22,3Mt de soja, une hausse de +81% par rapport à 2019 sur la même période (1er sept/12 novembre).

Les exportations d’huiles de palme sont dynamiques depuis le début du mois de décembre, elles sont en hausse de +8,7% sur la première quinzaine. Avec une production décevante par rapport aux attentes, le niveau des stocks est donc plus bas qu’attendu, expliquant la bonne tenue des huiles.

Enfin, sur le marché du pétrole, pour la première fois depuis le mois de mars, le Brent a franchi la semaine dernière le seuil des 50 $/baril, porté par l’optimisme suscité par la mise en place de campagnes de vaccination en Europe et aux États-Unis. S’ajoute à cela l’attaque d’un pétrolier dans un port saoudien, sur fond de représailles au soutien de l’Arabie Saoudite au gouvernement yéménite. Les prix du pétrole sont en hausse pour la 6ème semaine consécutive.

Hier, le marché à terme du colza touchait un plus haut en 3 semaines, et le canola canadien est au plus haut depuis 7 ans.  Ceci s’explique par une bonne demande de la graine pour la trituration locale et à l’export. Sur ce marché, le Canada estime les exportations depuis le début de la campagne commerciale 2020/2021 à 4,49 Mt, en hausse de + 1,3 Mt par rapport à l’an dernier sur la même période.

 

Colza

Cotation du Colza Fob Moselle
(€/t) R2018 R2019 R2020
04/01/2019 367,75    
11/01/2019 368,25    
18/01/2019 369,5    
25/01/2019 376,25    
01/02/2019 373    
08/02/2019 373    
15/02/2019 367    
22/02/2019 362,75    
01/03/2019 359,25    
08/03/2019 358    
15/03/2019 358,75    
22/03/2019 361,75    
29/03/2019 359,25    
05/04/2019 363,50    
12/04/2019 361,75    
19/04/2019 363,25    
26/04/2019 365,25    
03/05/2019 365,25    
10/05/2019 361,50    
17/05/2019 363.25 364,25  
24/05/2019 363.25 364,25  
31/05/2019 367,25 367,25  
07/06/2019 365,50 367,50  
14/06/2019   365,50  
21/06/2019   370  
28/06/2019   365  
05/07/2019   365.25  
12/07/2019   370,75  
19/07/2019   372  
26/07/2019   380  
02/08/2019   376.25  
09/08/2019   377.85  
16/08/2019   381  
23/08/2019   383  
30/08/2019   383  
06/09/2019   385,25  
13/09/2019   385,75  
20/09/2019   390  
27/09/2019   391.25  
04/10/2019   389  
11/10/2019   385,50  
18/10/2019   382.75  
25/10/2019   381  
01/11/2019   388,25  
08/11/2019   393,75  
15/11/2019   396  
22/11/2019   397  
29/11/2019   393,75  
06/12/2019   400,50  
13/12/2019   402,50  
20/12/2019   412,25  
27/12/2019   416.25  
03/01/2020   415  
10/01/2020   420  
17/01/2020   400,75  
24/01/2020   410,75  
31/01/2020   400,75  
07/02/2020   386  
14/02/2020   389  
21/02/2020   390,75  
28/02/2020   379,50  
06/03/2020   377  
13/03/2020   359  
20/03/2020   356  
27/03/2020   357,5  
03/04/2020   364,50  
10/04/2020   373  
17/04/2020   370  
24/04/2020   369,75 367,5
01/05/2020   367,75 367,75
07/05/2020   370,75 373,5
15/05/2020   370,5 374,5
21/05/2020     375,50
29/05/2020     374,25
05/06/2020     374,25
12/06/2020     375,5
19/06/2020     377
26/06/2020     374,75
03/07/2020     378,50
10/07/2020     386,25
17/07/2020     383,50
24/07/2020     382,75
31/07/2020     386.25
07/08/2020     381,75
14/08/2020     378,5
21/08/2020     383,75
28/08/2020     388,5
04/09/2020     386
11/09/2020     381,50
18/09/2020     392,75
25/09/2020     380,25
02/10/2020     389,50
09/10/2020     390,75
16/10/2020     389
23/10/2020     394,75
30/10/2020     378
06/11/2020     406,75
13/11/2020     411,25
20/11/2020     413,75
27/11/2020     415,25
04/12/2020     412,25
11/12/2020     414,50
18/12/2020     418,5
25/12/2020      

Marchés physiques

Céréales


Blé tendre

R. Rouen : 207,81 €/t janv./mars ; 185,10 €/t oct./déc.
R. Dunkerque : 208,81 €/t janv./mars ; 186,10 €/t oct./déc.
R. La Pallice : 208,81 €/t janv./mars ; 186,10 €/t oct./déc.
Fob. Moselle : 199,81 €/t janv./mars ; 198,60 €/t oct./déc.

Orges

R. La Pallice / Rouen : 194,81 €/t janv./mars ;
182,10 €/t oct./déc.
R. Dunkerque : 196,81 €/t janv./mars ; 183,10 €/t oct./déc.
Fob. Moselle : 181,81 €/t janv./mars ; 162,81 €/t oct./déc.

Maïs

R. Nantes : 199,67 €/t janv./mars

Oléagineux


Colza

R. Rouen : 415,00 €/t avril/juin (var. 3,75 €/t) ;
Fob Moselle : 419,50 €/t avril/juin (var. 5,00 €/t) ;
418,50 €/t janv./mars

Tournesol

Saint-Nazaire : 490,00 €/t janv./mars (var. 0,00 €/t)
Bordeaux : 495,00 €/t janv./mars (var. 5,00 €/t)

Huiles Végétales

Colza - Rotterdam : 954 $/t déc. (var. -149,86 €/t)
Soja - Rotterdam : 960 $/t déc. (var. -71,45 €/t)
Tournesol - Fob Nord Europe : 1 096 $/t déc. (var. -63,00 €/t)
Palme (Fob Kuala Lampur) : 820 $/t déc. (var. -90,45 €/t)

Indices


Pétrole - WTI New-York, spot : 48,43 $/baril (var. 1,65 $/baril)
Parité Euro/Dollar : 1 € = 1,2264 $ (var. -0,09)

Abréviations : NR= nouvelle récolte, R= rendu, C.D.= camion départ, T.D.= train départ, C= camion

Marchés à terme

EuronexT
(€/t) 18 décembre variation*
Blé tendre, mars 207,25 2,50
Maïs, janvier 192,75 4,00
Colza, février 413,00 4,50
Huile de Colza, mars 698,50 0,00
Tourteaux de Colza, mars 196,25 0,00

 

 CME Etats-Unis
(cotations converties en €/t) 18 décembre variation*
Blé tendre, mars 182,50 1,73
Maïs, mars 138,93 2,14
Soja, janvier 360,21 10,86
Huile Soja, janvier 718,40 26,28
Tourteaux de Soja, mars 357,49 12,52

 

ICE Canada
(cotations converties en €/t) 18 décembre variation*
Canola, janvier 393,42 12,01

* les variations sont calculées par rapport au dernier numéro d’actualités agricoles

Activité des ports européens

Exportations


 Flux physiques en tonnes UE à 28
01/07-13/12
Cumul France
01/07-13/12
Blé tendre 11 607 376 3 047 743
Farine BT (val. prod.) 193 067 17 871
Blé dur 110 034 73 467
Orge 3 479 842 1 392 934
Maïs 895 688 38 998

 

Importations


 Flux physiques en tonnes UE à 28
01/07-13/12
Cumul France
01/07-13/12
Blé tendre 1 253 770 1 021
Farine BT (équiv. grain) 13 350 4 289
Blé dur 1 313 429 12 371
Maïs 7 558 170 4 799
Sorgho 8 125 6

Source : Commission Européenne, DG TAXUD