S'abonner à l'hebdo

Hebdo N°10 - Vendredi 12 mars 2021

S'abonner à l'hebdo

Pour vous abonner à l'hebdo des coops métiers du grain, dont la diffusion est réservée aux adhérents de Coop de France et à son réseau, merci de remplir et de valider le formulaire ci-dessous.

obligatoire




Valider

Déclaration CNIL
Coop de France met en place un traitement de données à caractère personnel dans le cadre de ses missions d'assistance et d'information aux coopératives adhérentes. Ces données sont collectées lors de votre adhésion, des missions de conseil que nous réalisons ou lorsque vous remplissez ce formulaire et sont destinées aux employés de Coop de France exclusivement. Elles sont par ailleurs contrôlées annuellement. Conformément à l'article 32 de la loi du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification et de suppression des données vous concernant. Ce droit peut être exercé auprès de Nicolas Gremont, au service informatique à l'adresse suivante : nicolas.gremont@coopdefrance.coop.

Les marchés

Rubriques
bandeau-ble-tendre-475-105

Marché des céréales

Analyse par Lucile Talleu

Le bilan français du blé tendre moins tendu

Blé tendre

Nette baisse cette semaine sur le marché à terme d’Euronext, l’échéance mai a perdu 3,5€/t. Le manque de compétitivité du blé tendre français à l’exportation pèse sur les marchés et l’activité ralentit. L’Egypte a acheté 360kt de blé roumain à des prix 14$ en dessous des précédents achats. En Fob les prix des propositions françaises étaient 9$ en dessous des propositions roumaines.

Cette moindre compétitivité pèse aussi sur les exportations vers les pays de l’Union. France AgriMer a revu à la baisse les prévisions pour la campagne en cours, à 5,8Mt, en baisse de 130kt par rapport au mois dernier, et en recul de -20,9% par rapport à la campagne 2019/20, un plus bas historique selon ce dernier.

Les stocks prévisionnels de fin de campagne pour le blé français sont donc un peu plus confortables, à 2,683Mt contre 2,547Mt le mois dernier.

Du côté des bilans mondiaux, l’USDA a publié son rapport mensuel sur l’offre et la demande ce mardi. En blé, la Chine va utiliser 5Mt de blé supplémentaires pour l’élevage, tout en n’important que 500kt supplémentaires. Les stocks chinois de fin de campagne sont donc réduits de -4,5Mt. Peu d’autres changements dans le bilan mondial, la baisse des stocks mondiaux est donc imputable en grande partie à l’évolution chinoise, car hormis la Chine, les stocks mondiaux sont en hausse de +1,5Mt.

Concernant la campagne à venir, le froid polaire de ces dernières semaines aux Etats-Unis a dégradé les conditions de cultures des blés. En France, 88% des surfaces de blé tendre sont jugées dans un état bon à très bon, un chiffre stable par rapport à la semaine dernière.

Maïs

Encore une fois, peu de changements dans le rapport de l’USDA de ce mardi. Les analystes s’attendaient à une révision à la hausse des exportations US pour la campagne 20/21 car 90 % de l’objectif export de maïs aux USA est d’ores et déjà réalisé sur la campagne en cours, contre seulement 67 % à cette même période l’année dernière. Le bilan US n’a pas été modifié.

Du côté de l’Amérique du sud, on s’attendait également à des ajustements sur les chiffres de production, et là encore aucun changement. Il faudra voir ce que rapporte l’USDA le 31 mois sur l’état des ensemencements et des stocks.

En tout cas, les conditions climatiques en Amérique du Sud continuent de soutenir le marché. 73 % des surfaces de maïs sont semées au Brésil contre 91 % en moyenne ces dernières années. Cela génère un risque de sécheresse dans les prochains mois, pour les maïs qui auront été semés tardivement. En Argentine, les conditions sèches qui perdurent depuis plusieurs mois ont dégradées les conditions de culture : 25 % des maïs argentins sont ainsi notés dans des conditions bonnes à excellentes contre 50 % l’année dernière à cette période.

Du côté des fabricants d’aliments français, l’utilisation de maïs est en progression de +10% sur les 7 premiers mois de la campagne, le maïs ayant été compétitif une grande partie de la campagne. Mais la demande des fabricants affiche un retrait en partie dû à la grippe aviaire et aux abattages qui en ont découlé. Les nouvelles mises en place d’animaux prennent du temps, et cette baisse risque de perdurer encore un peu.  

Orges

En orges, France AgriMer a revu en baisse de -100kt les exportations vers les pays de l’Union mais en hausse d’autant pour celles vers les pays tiers. Le stock de fin de campagne pour l’orge française est donc sensiblement équivalent au mois dernier. Le mois de janvier a été un gros mois d’export vers les pays tiers pour l’orge française, avec 406,4kt exportées, c’est le meilleur mois depuis le début septembre. En date du 8 mars, selon les chiffres des douanes et les derniers embarquements, 2,5Mt d’orges ont été exportées vers les pays tiers dont 2,25Mt à destination de la Chine. La demande chinoise pour de l’orge brassicole française est importante. Selon France Export Céréales, la Chine est structurellement importatrice d’orge : sur les 10 Mt d’orges qu’elle importe chaque année, 3,5 Mt sont à destination du marché brassicole. Aujourd’hui, pour des raisons d’accords phytosanitaires, la Chine limite le nombre de ses fournisseurs, et la France est l’un des rares pays autorisé à y exporter de l’orge brassicole.

Blé tendre

Cotation du Blé Tendre Rendu Rouen
(€/t) R2019 R2020
05/07/2019 173  
12/07/2019 171  
19/07/2019 169  
26/07/2019 170  
02/08/2019 167  
09/08/2019 165  
16/08/2019 163  
23/08/2019 161  
30/08/2019 163  
06/09/2019 159  
13/09/2019 162  
20/09/2019 164  
27/09/2019 165  
04/10/2019 170  
11/10/2019 170  
18/10/2019 175  
25/10/2019 174  
01/11/2019 174  
08/11/2019 174  
15/11/2019 174  
22/11/2019 176  
29/11/2019 178  
06/12/2019 178  
13/12/2019 179  
20/12/2019 181  
27/12/2019 184  
03/01/2020 185  
10/01/2020 188  
17/01/2020 190  
24/01/2020 192  
31/01/2020 185,81  
07/02/2020 188  
14/02/2020 189,06  
21/02/2020 189,5  
28/02/2020 183  
06/03/2020 179  
13/03/2020 170  
20/03/2020 185,95  
27/03/2020 191,20  
03/04/2020 186 180
10/04/2020 193,7 192
17/04/2020 192 181
24/04/2020 191,39 187
30/04/2020 187 181
07/05/2020 190 182
15/05/2020 190 181
21/05/2020 188 184
29/05/2020 187 183
05/06/2020 183 184
12/06/2020 175 179
19/06/2020   177
26/06/2020   175
03/07/2020   180
10/07/2020   189
17/07/2020   187
24/07/2020   184
31/07/2020   184
07/08/2020   183
14/08/2020   182
21/08/2020   181
28/08/2020   186
04/09/2020   186
11/09/2020   189
18/09/2020   190
25/09/2020   191
02/10/2020   195
09/10/2020   196
16/10/2020   204
23/10/2020   204
30/10/2020   201
06/11/2020   205
13/11/2020   208
20/11/2020   208
27/11/2020   209
04/12/2020   202,81
11/12/2020   206
18/12/2020   207,81
25/12/2020   212
01/01/2021   214
08/01/2021   215
15/01/2021   228
22/01/2021   230
29/01/2021   226
05/02/2021   224,56
12/02/2021   220,00
19/02/2021   234,06
26/02/2021   239
05/03/2021   229
12/03/2021   220
19/03/2021    
26/03/2021    
02/04/2021    
09/04/2021    
16/04/2021    
23/04/2021    
30/04/2021    
07/05/2021    
14/05/2021    
21/05/2021    
28/05/2021    
04/06/2021    
11/06/2021    
18/06/2021    
25/06/2021    
port-atlantique-la-rochelle-bandeau

Activité des ports français


 

 

Rouen

325 180 t ont été chargées
du 4 au 10 mars 2021 dont :

Exportations : 325 180 t

  • Blé tendre : 223 600 t (Maroc : 109 900 t ; Algérie : 54 000 t ;
    Congo : 17 700 t ; Ghana : 14 000 t ; Cameroun : 16 000 t ;
    Côte d'Ivoire : 12 000 t)
  • Tourteaux gluten de blé : 1 390 t (Allemagne)
  • Orge de brasserie : 31 440 t (Mexique)
  • Orge fourragère : 54 000 t (Chine)
  • Tourteaux de colza : 5 850 t (Espagne : 3 000 t ; Irlande : 2 850 t)
  • Malt : 8 900 t (Cameroun : 3 400 t ; Nigeria : 5 500 t)

 


 


 

La Pallice

10 240 t ont été chargées
du 4 au 10 mars 2021, dont :

  • Maïs vrac : 6 240 t (Belgique : 4 000 t ; Espagne : 2 240 t)
  • Blé vrac : 4 000 t (Pologne)
colza-fob-mozelle

Marché des oléagineux

Analyse par Clara Moley

Les marchés oléagineux ont les yeux rivés sur les récoltes sud-américaines

Autre semaine de forte volatilité pour le marché des oléagineux. Sur le marché de Chicago, le contrat soja échéance mai 2021 a ainsi été négocié sur une fourchette de $60cts sur la semaine.

Les attentes haussières du marché ont d’abord été déçues par un rapport USDA qui n’a apporté aucune modification au bilan américain et des changements peu convaincants aux bilans brésilien et argentin. En effet la Ministère de l’Agriculture américain a pour l’instant pris le parti de ne pas brusquer les marchés et réajustant trop abruptement ses chiffres, ce qui ne fait que repousser l’échéance aux rapports suivants semble-t-il.

Aux Etats Unis, les exportations se maintiennent en effet à une cadence soutenue et enregistraient cette semaine 351kt pour un total de 2220mbu, soit la quasi-totalité de l’objectif USDA à 2250mbu. S’il est vrai que les faibles marges de trituration chinoises de ces dernières semaines ont pu ralentir les achats, le total importé par le géant sur l’année mars-février atteignait 100,25Mt, soit une hausse de 11% par rapport à l’année précédente, et le stock final de 120mbu semble toujours optimiste.

Du côté de l’Amérique du Sud, les ajustements ont également étonné les marchés. Au Brésil, où les pluies continuent de ralentir la récolte et où il demeure difficile d’évaluer les rendements, l’USDA a augmenté la récolte d’1Mt pour un total de 134Mt en se basant semble-t-il sur les rendements de l’année dernière. Il est vrai que dans le même temps, la CONAB, agence nationale, augmentait la récolte encore davantage (+1,3Mt) pour atteindre 135,1Mt. Il n’en demeure pas moins que la qualité de la graine brésilienne reste un motif d’inquiétude pour les opérateurs et pourrait être selon certains la raison principale du désintérêt chinois de ces dernières semaines (plus encore que les marges de trituration). Le réal se maintenait fort face au dollar cette semaine, ce qui a ralenti la commercialisation, et malgré un programme de chargement à 16,5Mt, seules 4Mt ont pour l’instant été exécutées.

Du côté argentin, la situation est également préoccupante. La sècheresse continue d’entamer le potentiel de la récolte et cette semaine, l’agence nationale BAGE baissait la récolte de 2Mt à 44Mt, soit 3,5Mt de moins que l’USDA. Les conditions de culture continuent également d’inquiéter et cette même agence a encore diminué la part de récolte considérée comme « bonne à très bonne » à seulement 6%, un record historique, et 35% de moins que l’année dernière !

Le cours du colza restait soutenu cette semaine, malgré un mouvement de correction technique sur le marché Euronext. La graine bénéficie d’un contexte global toujours favorable, avec les cours du soja, du canola, de l’huile de palme toujours soutenus, mais également d’éléments fondamentaux haussiers. En effet, en France plusieurs parcelles vont devoir être retournées en raison des mauvaises conditions climatiques et du gel, ce qui fait à nouveau craindre pour les rendements dans un contexte de disponibilités déjà tendues.

Colza

Cotation du Colza Fob Moselle
(€/t) R2019 R2020
05/07/2019 365.25  
12/07/2019 370,75  
19/07/2019 372  
26/07/2019 380  
02/08/2019 376.25  
09/08/2019 377.85  
16/08/2019 381  
23/08/2019 383  
30/08/2019 383  
06/09/2019 385,25  
13/09/2019 385,75  
20/09/2019 390  
27/09/2019 391.25  
04/10/2019 389  
11/10/2019 385,50  
18/10/2019 382.75  
25/10/2019 381  
01/11/2019 388,25  
08/11/2019 393,75  
15/11/2019 396  
22/11/2019 397  
29/11/2019 393,75  
06/12/2019 400,50  
13/12/2019 402,50  
20/12/2019 412,25  
27/12/2019 416.25  
03/01/2020 415  
10/01/2020 420  
17/01/2020 400,75  
24/01/2020 410,75  
31/01/2020 400,75  
07/02/2020 386  
14/02/2020 389  
21/02/2020 390,75  
28/02/2020 379,50  
06/03/2020 377  
13/03/2020 359  
20/03/2020 356  
27/03/2020 357,5  
03/04/2020 364,50  
10/04/2020 373  
17/04/2020 370  
24/04/2020 369,75 367,5
01/05/2020 367,75 367,75
07/05/2020 370,75 373,5
15/05/2020 370,5 374,5
21/05/2020   375,50
29/05/2020   374,25
05/06/2020   374,25
12/06/2020   375,5
19/06/2020   377
26/06/2020   374,75
03/07/2020   378,50
10/07/2020   386,25
17/07/2020   383,50
24/07/2020   382,75
31/07/2020   386.25
07/08/2020   381,75
14/08/2020   378,5
21/08/2020   383,75
28/08/2020   388,5
04/09/2020   386
11/09/2020   381,50
18/09/2020   392,75
25/09/2020   380,25
02/10/2020   389,50
09/10/2020   390,75
16/10/2020   389
23/10/2020   394,75
30/10/2020   378
06/11/2020   406,75
13/11/2020   411,25
20/11/2020   413,75
27/11/2020   415,25
04/12/2020   412,25
11/12/2020   414,50
18/12/2020   418,5
25/12/2020   420
01/01/2021   421
08/01/2021   430
15/01/2021   433,50
22/01/2021   432,75
29/01/2021   435,75
05/02/2021   436,25
12/02/2021   453,75
19/02/2021   468
26/02/2021   495,25
05/03/2021   522
12/03/2021   527
19/03/2021    
26/03/2021    
02/04/2021    
09/04/2021    
16/04/2021    
23/04/2021    
30/04/2021    
07/05/2021    
14/05/2021    
21/05/2021    
28/05/2021    
04/06/2021    
11/06/2021    
18/06/2021    
25/06/2021    

Marchés physiques

Céréales


Blé tendre

R. Rouen : 220 €/t avril/juin ;
NR : 200 €/t juil./sept ; 197 €/t oct./déc.
Fob. Moselle : 217 €/t avril/juin ;
NR : 195 €/t juil./sept.
R. La Pallice : NR : 193 €/t juil./sept.

Orges

R. Rouen : 211 €/t avril/juin ;
NR : 201 €/t juil./sept ; 200 €/t oct./déc.
Fob. Moselle : 197 €/t avril/juin ;
NR : 190 €/t juil./sept.

Maïs

Fob. Rhin : 228 €/t avril/juin

Oléagineux


Colza

R. Rouen : 520,00 €/t avril/juin (var. 3,00 €/t) ;
459,00 €/t juil./sept. (var. 20,25 €/t)
Fob Moselle : 527,00 €/t avril/juin (var. 5,00 €/t) ;
459,00 €/t juil./sept. (var. 20,25 €/t)

Tournesol

Saint-Nazaire : 560,00 €/t avril/juin (var. 5,00 €/t)
Bordeaux : 560,00 €/t avril/juin (var. 10,00 €/t)

Huiles Végétales

Colza - Rotterdam : 1 318 $/t janv. (var. 65,81 €/t)
Soja - Rotterdam : 1 324 $/t janv. (var. 119,52 €/t)
Tournesol - Fob Nord Europe : 1 366 $/t janv. (var. -234,60 €/t)
Palme (Fob Kuala Lampur) : 1 031 $/t janv. (var. 68,05 €/t)

Indices


Pétrole - WTI New-York, spot : 66,02 $/baril (var. 1,24 $/baril)
Parité Euro/Dollar : 1 € = 1,1986 $ (var. 0,01)

Abréviations : NR= nouvelle récolte, R= rendu, C.D.= camion départ, T.D.= train départ, C= camion

Marchés à terme

EuronexT
(€/t) 12 mars variation*
Blé tendre, mai 224,50 -3,50
Maïs, juin 216,75 -0,75
Colza, mai 519,00 4,00
Huile de Colza, juin 698,50 0,00
Tourteaux de Colza, juin 196,25 0,00

 

 CME Etats-Unis
(cotations converties en €/t) 12 mars variation*
Blé tendre, mai 197,83 -2,76
Maïs, mai 177,65 1,88
Soja, mai 435,26 0,68
Huile Soja, mai 1008,99 71,53
Tourteaux de Soja, mai 373,99 -10,62

 

ICE Canada
(cotations converties en €/t) 12 mars variation*
Canola, mars 555,99 18,51

* les variations sont calculées par rapport au dernier numéro d’actualités agricoles

Activité des ports européen

Exportations


 Flux physiques en tonnes UE à 28
01/07-07/03
Cumul France
01/07-07/03
Blé tendre 18 234 872 5 123 677
Farine BT (val. prod.) 299 175 29 143
Blé dur 196 678 82 607
Orge 5 161 865 2 145 372
Maïs 1 634 748 67 375

 

Importations


 Flux physiques en tonnes UE à 28
01/07-07/03
Cumul France
01/07-07/03
Blé tendre 1 572 418 1 172
Farine BT (équiv. grain) 21 404 6 493
Blé dur 1 966 049 12 414
Maïs 10 926 915 4 904
Sorgho 11 032 8

Source : Commission Européenne, DG TAXUD