S'abonner à l'hebdo

Hebdo N°21 - Vendredi 02 juin 2017

S'abonner à l'hebdo

Pour vous abonner à l'hebdo des coops métiers du grain, dont la diffusion est réservée aux adhérents de Coop de France et à son réseau, merci de remplir et de valider le formulaire ci-dessous.

obligatoire




Valider

Déclaration CNIL
Coop de France met en place un traitement de données à caractère personnel dans le cadre de ses missions d'assistance et d'information aux coopératives adhérentes. Ces données sont collectées lors de votre adhésion, des missions de conseil que nous réalisons ou lorsque vous remplissez ce formulaire et sont destinées aux employés de Coop de France exclusivement. Elles sont par ailleurs contrôlées annuellement. Conformément à l'article 32 de la loi du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification et de suppression des données vous concernant. Ce droit peut être exercé auprès de Nicolas Gremont, au service informatique à l'adresse suivante : nicolas.gremont@coopdefrance.coop.

Carnet

Rubriques

Nouvelle Présidence MALTEURS DE FRANCE

 

JEAN PHILIPPE JÉLU a été élu PRÉSIDENT de l'Association des MALTEURS DE FRANCE lors de son Assemblée Générale Annuelle qui s’est tenue le mardi 30 mai 2017 à Paris.
Jean Philippe Jélu (Malteries Soufflet) succède à Philippe Lehrmann.

 

Président : Jean Philippe Jélu (Soufflet)
Vice-président : Stéphane Constant (Malteurop Groupe)
Trésorier : Yvan Schaepman (Boortmalt)
Président de la Commission Technique et Recherche : Jean-Philippe Jélu
Secrétaire Générale : Sylvie Lecocq

Gouvernement 17 mai 2017

Cabinets ministériels et décrets d’attribution


Présidence de République (Emmanuel Macron) :

Audrey Bourolleau, Conseillère agriculture, pêche, forêt et développement rural
Déléguée générale de Vin & Société depuis novembre 2012, Audrey Bourolleau a quitté le 2 mai dernier ses fonctions pour intégrer l’équipe de campagne d’En Marche. Elle avait par ailleurs occupé le poste de directrice des Côtes de Bordeaux de 2010 à 2012. Elle a également travaillé huit ans aux directions marketing et commerciales de Baron Philippe de Rothschild puis de France Boissons. Elle a également été la directrice générale du syndicat de l’Union des Côtes de Bordeaux, cela de 2010 à 2012. Au début de sa carrière, Audrey Bourolleau a passé deux ans chez Bic à un poste qui l'a emmené en Asie, aux Etats-Unis, en Afrique et jusqu'au Moyen-Orient.

Diane Simiu, conseillère environnement pour la Présidence de la République et le Premier ministre
Directrice des programmes au WWF France depuis avril 2014, Diane Simiu a piloté le groupe de travail sur le programme environnement d’Emmanuel Macron. Diplômée de l’École polytechnique et d’un master en génie de l’environnement à l’université de Berkeley (Californie), elle a intégré la direction générale de l’Energie et du climat du ministère de l’Écologie en 2009, comme chargée de mission sur le système européen d’échange de quotas. En 2011, elle a pris la tête du bureau des marchés du carbone.


Premier ministre (Édouard Philippe):

Damien Caze, « Conseiller écologie, de transports, d’énergie, de logement et d’agriculture »
Damien Cazé était précédemment conseiller à la Cour des Comptes, en tant que rapporteur général sur la fiscalité de l’environnement. Il est passé par le ministère de l’Agriculture en tant que conseiller technique d’Hervé Gaymard, a été conseiller de Jean-Pierre Raffarin lorsqu’il était à Matignon, toujours sur le secteur de l’agriculture, et a occupé le poste de directeur des affaires maritimes du ministère de l’Ecologie lorsqu’il était piloté par Jean-Louis Borloo. Damien Cazé a été directeur général délégué d’Universciences, l’établissement public qui regroupe le Palais de la découverte et la Cité des sciences et de l’industrie à Paris.

Ministre de l’Agriculture et de l'Alimentation :
Catherine Geslain-Lanéelle, Directrice du cabinet

Depuis septembre 2013, Catherine Geslain-Lanéelle était Directrice générale de la performance économique et environnementale des entreprises (ministère de l'Agriculture). Diplômée de l'Institut national agronomique Paris-Grignon et de l’École nationale du génie rural, des eaux et des forêts. De 2000 à 2003, elle est Directrice générale de l'alimentation. D'avril 2003 à juin 2006, elle occupe les fonctions de Directrice régionale et interdépartementale de l'agriculture et de la forêt d'Île-de-France. En juillet 2006, elle est nommé Directrice de l'Autorité européenne de Sécurité Sanitaire des Aliments (EFSA).

Directeur adjoint du cabinet, conseiller politique et parlementaire, Samuel Deguara
Depuis janvier 2009, Samuel Deguara était Secrétaire général du groupe RDSE au Sénat. Né le 5 avril 1977, ancien élève de l’Institut d’études politiques d’Aix-en-Provence, diplômé d’un DEA de Sociologie politique et Politique comparée (Paris X – Nanterre) et d’un DESS de Droit parlementaire et vie politique (Paris II – Panthéon-Assas), il a travaillé comme attaché au groupe de l’Artisanat au Conseil économique et social (2000-2001), puis comme chargé de mission au groupe du Rassemblement démocratique et social européen (RDSE) du Sénat, en charge du suivi des travaux de la commission des Lois. En 2007, il rejoint à l’Assemblée nationale le groupe Socialiste Radical Citoyen (SRC) comme conseiller parlementaire.

Ministre de la Transition écologique et solidaire
Michèle Pappalardo, directrice de cabinet

En 2008, elle devient le premier Commissaire général au développement durable au sein du ministère de l'Ecologie, de l'Energie, du Développement durable et de l'Aménagement du territoire en 2008, elle sera remplacée en mai 2011 par Dominique Dron. Michèle Pappalardo a également été présidente de l'Ademe, en 2003, poste qu'elle occupera pendant cinq ans. Elle fut également directrice du cabinet au ministère de l'Environnement, pour Michel Barnier en 1993. Elle est titulaire d'une licence de sciences économiques et diplômée de Sciences Po Paris et de l'ENA.

Ministre de l’Economie (Bruno Le Maire)
Emmanuel Moulin, directeur du cabinet
Ex-conseiller économique de Nicolas Sarkozy entre 2009 et 2012. Il a ensuite été DG France et Bénélux de Mediobanca après être passé chez Eurotunnel en qualité de DG délégué. C’est également l’ancien directeur adjoint de Jean-Louis Borloo, puis de Christine Lagarde à Bercy. Il est diplômé de l’ESSEC et de l’ENA.

Ministre de la Cohésion des Territoires (Richard Ferrand)
Jean-Benoît Albertini, directeur du cabinet

Préfet de Vendée depuis 2013. Il a occupé le poste de secrétaire général adjoint, directeur de la modernisation et de l’action territoriale au ministère de l’Intérieur, de l’outre-mer et des collectivités territoriales (2010-2013), de directeur du cabinet du secrétaire d’Etat à l’Aménagement du territoire – ministère de l’Equipement, des transports, de l’aménagement du territoire, du tourisme et de la mer (2004-2005), de directeur, adjoint au délégué à l’aménagement du territoire et à l’action régionale (2005-2006) et de directeur, adjoint au délégué interministériel à l’aménagement et à la compétitivité des territoires, chargé de la coordination et de l’action interministérielle (2008-2009).

 

Décret d'attribution des ministères

La forêt et la pêche dans les attributions du nouveau ministre de l'Agriculture
Le décret relatif aux attributions du ministre de l'agriculture et de l'alimentation est paru le 26 mai. L'intitulé de la fonction du ministre est confirmé : de l'«agriculture et de l'alimentation». Ses attributions sont l'agriculture, les industries agroalimentaires, la forêt et le bois, les pêches maritimes et l'aquaculture. Il travaillera «en lien avec le ministre de l'économie et le ministre des solidarités et de la santé» concernant les politiques d'alimentation. Et il participe également «à la mise en œuvre de la politique du gouvernement en matière de commerce international. A ce titre, il est associé à sa représentation dans les instances internationales traitant de ces questions.»

Le Ministre de l’Economie participe aux politiques concernant les industries agroalimentaires et forestières
Dans un décret paru le 26 mai au Journal officiel, le président de la République précise que le nouveau ministre de l’Économie, Bruno Le Maire, est «associé à la définition et à la mise en œuvre de la politique dans le domaine des industries agroalimentaires et forestières». Il participe également, «en veillant notamment à l'adaptation de l'économie française aux évolutions des échanges internationaux, à la définition et à la mise en œuvre de la politique du gouvernement en matière de commerce extérieur».

Les attributions du nouveau ministre de la Transition écologique
Dans un décret paru le 26 mai, le Président de la république fixe les attributions suivantes au ministre de la «transition écologique et solidaire», Nicolas Hulot : développement durable, environnement notamment la protection et la valorisation de la nature et de la biodiversité, technologies vertes, transition énergétique et énergie notamment en matière tarifaire, climat, prévention des risques naturels et technologiques, sécurité industrielle, transports et ses infrastructures, équipement et mer. Il élabore et met en œuvre la politique de lutte contre le réchauffement climatique et la pollution atmosphérique. Il est chargé des relations internationales sur le climat. Il dispose, entre autres structures, du Conseil général de l'alimentation, de l'agriculture et des espaces ruraux (CGAAER). Il prépare et met en œuvre la politique de développement de l’économie sociale et solidaire et a autorité sur le délégué à l’économie sociale et solidaire

Le ministre de la Cohésion des territoire veillera à la «réduction des inégalités territoriales»
Dans un décret paru le 26 mai, le président de la République attribue au ministre de la Cohésion des territoires, Richard Ferrand, « le développement et l'aménagement équilibrés de l'ensemble du territoire national, et la solidarité entre les territoires». Il veille à «l'accompagnement des territoires dans leur développement et à la réduction des inégalités territoriales ; il est à ce titre responsable de la politique de lutte contre les inégalités en faveur des quartiers défavorisés des zones urbaines et des territoires ruraux». La compétence de développement et de mise en valeur des territoires et espaces ruraux, de montagne et littoraux, s'exerce en liaison avec le ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation «pour ce qui concerne le monde agricole».