S'abonner à l'hebdo

Hebdo N°21 - Vendredi 02 juin 2017

S'abonner à l'hebdo

Pour vous abonner à l'hebdo des coops métiers du grain, dont la diffusion est réservée aux adhérents de Coop de France et à son réseau, merci de remplir et de valider le formulaire ci-dessous.

obligatoire




Valider

Déclaration CNIL
Coop de France met en place un traitement de données à caractère personnel dans le cadre de ses missions d'assistance et d'information aux coopératives adhérentes. Ces données sont collectées lors de votre adhésion, des missions de conseil que nous réalisons ou lorsque vous remplissez ce formulaire et sont destinées aux employés de Coop de France exclusivement. Elles sont par ailleurs contrôlées annuellement. Conformément à l'article 32 de la loi du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification et de suppression des données vous concernant. Ce droit peut être exercé auprès de Nicolas Gremont, au service informatique à l'adresse suivante : nicolas.gremont@coopdefrance.coop.

Les marchés

Rubriques
marche-bourse

Analyse du marché des céréales

Par Anne-Laure Paumier

Bilans mondiaux confortables
mais inquiétudes en Europe


Ble

Le Conseil International des Céréales revoit à la hausse son estimation de production toutes céréales pour la campagne 2016/2017 à 2 120 Millions de tonnes. Cette production mondiale record, malgré une consommation également très élevée, permet d’aborder la nouvelle campagne, 2017/18, avec un stock mondial très solide. Avec 513 millions de tonnes de céréales, la planète dispose de l’équivalent de 3 mois de stocks, ce qui est considéré très confortable par les marchés et permet largement d’aborder la baisse de production attendue pour la récolte 2017 (-3% d’une année sur l’autre). La consommation est attendue de la même ampleur qu’en 2016/17 et devrait donc dépasser la production, ce qui permettrait d’alléger les stocks de report mondiaux de 7% (attendus à 479 Mt).

Si le tableau actuel mondial s’annonce confortable et donne guère d’espoir de rebond significatif des cours, il convient d’apporter quelques petites nuances. Selon le CIC, 42% du stock mondial de blé se situe en Chine (soit près de 100 mt sur 239 Mt), soit la part la plus élevée depuis la fin de 2000/01. A contrario, les stocks chez les principaux exportateurs sont attendus en baisse de 10,7 Mt (à 68,1 Mt).

En effet, la production de blé tendre est attendue en baisse chez de nombreux exportateurs : Canada et Etats-Unis, mais aussi en Russie, en Ukraine et au Kazakhstan. Après une moisson exceptionnelle cette année, le CIC anticipe également un retrait de la production de blé pour les exportateurs de l’hémisphère sud (Argentine et Australie). Concernant l’Europe, la production devrait être meilleure que l’an dernier, toutefois au fil des mois les prévisions sont revues légèrement à la baisse. Le CIC prévoit une récolte européenne à 141,2 Mt, en ligne avec les prévisions de la Commission.

En France, la prudence est de mise, tant dans l’exercice des prévisions que dans les prises de positions sur le marché. Entre l’épisode de froid de fin avril et le coup de chaud de l’Ascension, il est certain que des parcelles de céréales ont souffert. Le manque d’eau inquiète également, mais les pluies du mois de mai, bien que très éparses et inégalement réparties sur le territoire, ont permis de stabiliser l’état des cultures. Selon les relevés de CéréObs de FranceAgriMer, 76% des cultures sont dans un état jugé « bon à très bon ». Pour rappel, l’appréciation était la même, à la même période pour la récolte 2014. 

En attendant d’en savoir plus sur la quantité et la qualité de la récolte aussi bien en France qu’ailleurs, les vendeurs ne sont pas aux affaires. Les cours n’évoluent pas et le marché est atone. Les prix paraissent peu rémunérateurs pour les producteurs français et pourtant ils  sont peu compétitifs sur la scène internationale. Dans le dernier appel d’offres de l’Egypte, l’offre française s’est avérée 12$ trop cher, et c’est à nouveau la Roumanie qui s’impose comme le leader des exportateurs européens en plaçant 60kt au côté de la Russie (120kt).

Orge

Les clients d’Afrique du Nord engrangent leur récolte et sont absents en cette période de fin de campagne. Sur la nouvelle récolte, l’orge française s’affiche trop cher par rapport à l’origine Mer Noire et les OS ne sont guère vendeur pour le moment. On note toutefois des intérêts des fabricants d’aliments espagnols. En effet, l’Espagne, en raison d’une forte sécheresse, s’attend à une forte baisse de sa production d’orge et de blé. Les différents analystes évoquent environ 2,5 Mt d’orge et 1,5 Mt de blé tendre en mois que l’an passée.   

Maïs

Le prix du maïs est en fort repli sur la façade atlantique en raison essentiellement de l’approche de la date de clôture du marché à terme. Cette baisse permet momentanément au maïs français de retrouver un peu de compétitivité. Toutefois les cours sur la période estivale restent stables et s’affichent toujours décalés par rapport aux origines concurrentes.

A noter des importations de maïs conséquentes en provenance des pays-tiers. Les différents états membres ont réceptionné 792 kt de maïs ces deux dernières semaines, portant le total des entrées dans l'UE à 11 Mt.

ble-tendre

Blé tendre rendu Rouen

Les prévisions mondiales de production et de stocks de céréales dessinent un tableau plutôt rassurant pour les consommateurs de grains. Toutefois, les réserves de blé chez les principaux pays exportateurs s’amenuisent, et les conditions climatiques actuelles ne laissent guère espérer une hausse des prévisions de production pour  l’Hémisphère nord. A plus d’un mois de la récolte, l’attentisme domine sur le marché français.

Cotation du Blé Tendre Rendu Rouen
(€/t) R2016 R2017
01/04/2016 150  
08/04/2016 151  
15/04/2016 151  
22/04/2016 157  
29/04/2016 155  
06/05/2016 154  
13/05/2016 153  
20/05/2016 154  
27/05/2016 159  
03/06/2016 160  
10/06/2016 165  
17/06/2016 156  
24/06/2016 155  
01/07/2016 152  
08/07/2016 157  
15/07/2016 162  
22/07/2016 167  
29/07/2016 164  
05/08/2016 164  
12/08/2016 166  
19/08/2016 164  
26/08/2016 162  
02/09/2016 158  
09/09/2016 156  
16/09/2016 157  
23/09/2016 160  
30/09/2016 160  
07/10/2016 158  
14/10/2016 161  
21/10/2016 162  
28/10/2016 163,5  
04/11/2016 162  
11/11/2016 161  
18/11/2016 167  
25/11/2016 167  
02/12/2016 162  
09/12/2016 163  
16/12/2016 166  
23/12/2016 166  
30/12/2016 167  
06/01/2017 169,5  
13/01/2017 169 170,5
20/01/2017 169 170
27/01/2017 169 168
03/02/2017 168,5 169
10/02/2017 170 169
17/02/2017 171,5 171
24/02/2017 171,2 172
03/03/2017 173 172
10/03/2017 169 167
17/03/2017 167 164
24/03/2017 162 161
31/03/2017 157,5 159
07/04/2017 156 159
14/04/2017 159,5 162
21/04/2017 156 162
28/04/2017 160 162
05/05/2017 158 160
12/05/2017 155 165
19/05/2017 152 157
26/05/2017 152 158
02/06/2017 151 158
09/06/2017    
16/06/2017    
23/06/2017    
30/06/2017    
07/07/2017    

Marchés physiques

Céréales


Blé tendre

R. Rouen : 151 €/t juin
NR : 158 €/t juil./août ; 163A oct./déc.
R. Dunkerque : 152 €/t juin
NR : 159 €/t août/sept. ; 164A oct./déc.
Base Creil : NR : 151A €/t août/sept ; 153,5A oct./déc.
R. La Pallice : 154 €/t juin
NR : 158 €/t juil./août ; 159 juil./sept ; 164,5 oct./déc.
Fob Moselle : 155 €/t juin (PS 76 base) ; 145 €/t juin (PS 70) ;
140 €/t juin (PS 68)
NR : 161 €/t sept./déc
 

Orge

R. Rouen : NR : 139 €/t juil./août  ; 144,5 €/t oct./déc.
R. Dunkerque : NR : 145,5 €/t oct./déc.
CD Picardie : 123 €/t juin
Creil : NR : 140 €/t 5 d'août 
Fob Moselle : 130 €/t juin (PS 60) ; 120 €/t juin (PS 58)
NR : 139,5 €/t sept./déc.

Maïs

R. La Pallice/Bordeaux : 151 €/t juin
NR : 157A €/t juil./sept ; 162A €/t nov./déc.
Fob Rhin : 167 €/t juin
NR : 169 €/t juin/sept. ; 165 janv./juin
CD Départ Beauce : 165 €/t juin
Train Départ : 173 €/t juil./sept. ; 165 €/t nov./déc.

 

Oléagineux


Colza

Rendu Rouen : NR : 347,75 €/t juillet/août (var. -11,75 €/t)
Moselle : 367,75 €/t juin
NR : 362,50 €/t juillet/août (0,0 €/t)

Tournesol

St-Nazaire : 345 €/t juillet/août (var. -10,0 €/t)

Huiles Végétales

Colza - Rotterdam : 826,0 $/t juin (var. -17,6 $/t)
Soja - Rotterdam : 815,0 $/t juin (var. -17,5 $/t)
Tournesol - Fob Nord Europe : 785,0 $/t juin (var. -10,0 $/t)
Palme brute - CAF Rotterdam : 720,0 $/t juin (var. -30,0 $/t)

Tourteaux

Colza - France (Rouen) : 209 €/t juillet
Colza - Allemagne (Rhin) : 210 €/t juillet
Colza - Anvers : 215 €/t juillet
Tournesol - Bordeaux : 202 €/t 3 de mai ; 204 €/t août/janv.
Soja 48 Brésil - C départ Gand (48% Brésil) : 313 €/t juillet/août

 

Indices


Pétrole - WTI New-York, spot : 50,07 $/baril (var. -1,9 €/t)
Parité Euro/Dollar : 1 € = 1,12 $ (var. +0,01)

Abréviations : NR= nouvelle récolte, R= rendu, C.D.= camion départ, T.D.= train départ, C= camion

Marchés à terme

EuronexT
(€/t) 2 juin variation*
Blé tendre, sept. 166,00 +0,25
Maïs, juin 162,25 -6,25
Colza, Août 352,75 -7,00
Huile de Colza, juin 708,00 -44,00
Tourteaux de Colza, juin 192,75 -12,75

 

CME Europe
(€/t) 2 juin variation*
Blé tendre, sept. 164,00 +0,75

 

CME Etats-Unis
(cotations converties en €/t) 2 juin variation*
Blé tendre, juil. 140,75 -1,07
Maïs, juil. 130,20 -0,11
Soja, juil. 299,28 -14,88
Huile Soja, juil. 615,12 -29,77
Tourteaux de Soja, juil. 292,80 -13,86

 

ICE Canada
(cotations converties en €/t) 2 juin variation*
Canola, mai 325,61 -20,35

* les variations sont calculées par rapport à la cotation de la semaine précédente

colza-fob-mozelle

Colza Fob Moselle

Dans son dernier rapport, le CIC estime la production mondiale de soja à 348 Mt, un chiffre stable par rapport au mois dernier. Les stocks gagnent 1 Mt par rapport au mois dernier, à 39 Mt. Dans ce contexte lourd, le cours du soja est à la baisse et entraîne avec lui le colza.
Sur la nouvelle récolte, les opérateurs sont dans l’attentisme, les prix n’incitant pas les affaires.

Cotation du Colza Fob Moselle
(€/t) R2016 R2017
01/04/2016    
08/04/2016    
15/04/2016    
22/04/2016 367,75  
29/04/2016 368,00  
06/05/2016 368,25  
13/05/2016 368,50  
20/05/2016 370,50  
27/05/2016 372,50  
03/06/2016 374,25  
10/06/2016 382,25  
17/06/2016 372,25  
24/06/2016 359  
01/07/2016 358,5  
08/07/2016 350  
15/07/2016 357  
22/07/2016 363,5  
29/07/2016 358  
05/08/2016 361,25  
12/08/2016 370  
19/08/2016 379,75  
26/08/2016 376,5  
02/09/2016 373,75  
09/09/2016 382,25  
16/09/2016 370,5  
23/09/2016 380,75  
30/09/2016 378,75  
07/10/2016 378  
14/10/2016 384,5  
21/10/2016 395,75  
28/10/2016 405,25  
04/11/2016 399  
11/11/2016 397  
18/11/2016 395,25  
25/11/2016 409  
02/12/2016 412,18  
09/12/2016 416  
16/12/2016 424,75  
23/12/2016 417,25  
30/12/2016 415,25  
06/01/2017 424  
13/01/2017 420,5  
20/01/2017 424,25  
27/01/2017 425  
03/02/2017 418  
10/02/2017 425,25  
17/02/2017 433  
24/02/2017 420  
03/03/2017 424,25  
10/03/2017 420  
17/03/2017 411,75 373,75
24/03/2017 409,5 370
31/03/2017 399,5 366,5
07/04/2017 406 367,25
14/04/2017 401,5 368,75
21/04/2017 400,75 366,75
28/04/2017 401,5 367,5
05/05/2017 391 372,75
12/05/2017 394,75 373,00
19/05/2017 359,75 362,50
25/05/2017   358
02/06/2017   347,75
09/06/2017    
16/06/2017    
23/06/2017    
30/06/2017    
07/07/2017    

Activité des ports européens

Exportations


 Flux physiques en tonnes UE à 28
01/07-30/05
Cumul France
01/07-30/05
Blé tendre 22 091 428 4 432 181
Farine BT (val. prod.) 979 111 248 533
Blé dur 1 146 075 204 926
Orge 4 952 970 2 222 335
Maïs 2 041 120 165 194

 

Importations


 Flux physiques en tonnes UE à 28
01/07-30/05
Cumul France
01/07-30/05
Blé tendre 3 014 760 2 684
Farine BT (équiv. grain) 45 933 7 695
Blé dur 1 593 316 49
Maïs 11 041 980 6 001
Sorgho 135 714 3

Source : Commission Européenne, DG TAXUD

rouen

Activité des ports français

Rouen

2 98 168 t ont été chargées
du 18 au 31 mai 2017, dont :

Exportations : 254 983 t

  • Blé Fourrager : 29 044 t (Irlande : 16 800 t ; Israël : 12 244 t)
  • Blé tendre : 122 561 t (Irlande : 4 200 t ; Espagne : 12 721 t ;
    Canaries : 1 608 t ; Italie : 14 905 t ; Royaume-Uni : 19 992 t ;
    Algérie : 61 635 t ; Gabon : 2 000 t ; France : 5 500 t)
  • Orge fourragère : 23 326 t (Canaries : 3 027 t ; Israël : 20 299 t)
  • Graines de colza : 3 300 t (Suède)
  • Féverole fourragère : 2 000 t (Norvège)
  • Tourteaux de gluten de blé : 2 000 t (Norvège)
  • Malt : 7 900 t (Nigéria : 4 500 t ; Cameroun : 3 400 t)
  • Pulpe de betterave : 3 217 t (Royaume-Uni)
     

Importations : 43 185 t

  • Tourteaux de soja : 11 765 t (Brésil)
  • Blé dur : 5 900 t (Italie)
  • Colza : 25 520 t (Canada)

 

La Pallice

107 453 t ont été chargées
du 18 mai au 1er juin 2017, dont :

  • Blé vrac : 9 177 t (Suède : 2 600 t ; Portugal : 19 403 t ;
    Algérie :  31 500 t ; Angleterre : 3 300 t ; Italie : 4 000 t ;
    NC : 30 000 t)
  • Orge vrac : 7 150 t (Pays-Bas : 3 150 t ; NC : 4 000 t)
  • Céréales vrac : 9 500 t (Guadeloupe)