S'abonner à l'hebdo

Hebdo N°39 - Vendredi 29 octobre 2021

S'abonner à l'hebdo

Pour vous abonner à l'hebdo des coops métiers du grain, dont la diffusion est réservée aux adhérents de Coop de France et à son réseau, merci de remplir et de valider le formulaire ci-dessous.

obligatoire




Valider

Déclaration CNIL
Coop de France met en place un traitement de données à caractère personnel dans le cadre de ses missions d'assistance et d'information aux coopératives adhérentes. Ces données sont collectées lors de votre adhésion, des missions de conseil que nous réalisons ou lorsque vous remplissez ce formulaire et sont destinées aux employés de Coop de France exclusivement. Elles sont par ailleurs contrôlées annuellement. Conformément à l'article 32 de la loi du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification et de suppression des données vous concernant. Ce droit peut être exercé auprès de Nicolas Gremont, au service informatique à l'adresse suivante : nicolas.gremont@coopdefrance.coop.

Les marchés

Rubriques
bandeau-ble-tendre-475-105

Marché des céréales

Analyse par Lucile Talleu

Vers une moindre présence du blé russe
sur la scène internationale ?

Blé tendre

Le blé tendre continue de bénéficier d’une demande dynamique, notamment à l’export, ce qui contribue à renchérir les cours. Ce mardi, le marché à terme d’Euronext a passé la barre des 280€/t. Selon les statistiques des Douanes et de Reuters, la Chine a déjà importé 520kt de blé français depuis le début de la campagne. Juste devant la Chine se situe le Maroc, avec 602kt importées.

A partir du 1er novembre, le Maroc va suspendre ses taxes à l’importation. Ce dernier a eu une belle récolte cette année, avec 5,06Mt de blé tendre. Depuis mai, les droits de douanes étaient passés à 135% pour favoriser les utilisations intérieures, mais le Maroc doit désormais faire appel aux importations. Cela devrait favoriser les exportations françaises vers ce pays, d’ailleurs les rumeurs font état d’un bateau en chargement pour les prochains jours. La France est au coude à coude avec l’Ukraine sur cette destination selon Intercéréales-France Export Céréales, mais la moindre présence de la Russie à venir pourrait favoriser les exports ukrainiens vers l’Egypte.

Lors du dernier appel d’offres du GASC de cette semaine, l’Egypte a acheté 180kt de blé russe, 120kt de blé ukrainien et 60kt de blé roumain. Mais, la Russie a augmenté sa taxe à l’export et s’affiche à 67$/t désormais. Cela devrait limiter les exportations russes, ce qui profitera vraisemblablement à l’Ukraine et à la Roumanie. Selon les chiffres de la Commission européenne, au 24 octobre, 3, 25Mt de blé roumain ont été exportées vers les pays tiers, ce qui en fait le 1er exportateur européen à cette date. Loin derrière se situe la Bulgarie avec 1,58Mt puis l’Allemagne (1,07Mt) et la France. Contrairement aux pays de l’Europe de l’Ouest, la Roumanie n’a pas eu de retard dans les récoltes, ce qui a permis d’avancer plus vite sur les exportations en ce début de campagne.

Face à ce tableau plutôt prometteur pour le blé européen, les récoltes de l’hémisphère sud sont à regarder avec attention, pouvant concurrencer les origines européennes. En Argentine il est attendue une production record à 19,9Mt (+2,3Mt par rapport à l’an dernier) et la production australienne s’affiche pour le moment à 32Mt (un niveau équivalent à l’an passé, mais 2 fois plus importante qu’en 2019) selon le CIC.

Les semis de blé tendre avancent bien en France, 61% des surfaces sont semées au 25 octobre, contre 40% la semaine dernière. Même si les intentions de semis peuvent être parfois contrariés par la hausse du prix des intrants, le CIC estime que les surfaces semées au niveau mondial pour la campagne 2022/23 devraient rester élevées. Néanmoins, les conditions sèches en Russie ont retardé les semis, et le manque d’humidité se fait sentir aux Etats-Unis bien que les semis sont achevés à 70%.

Maïs

Retard de maturité, coûts de séchage élevés, approvisionnement en gaz, la récolte de maïs cette année rencontre bien des difficultés, alors que la moisson ne peut attendre au risque de détériorer le beau potentiel attendu. Malgré son retard (11 jours par rapport à la moyenne quinquennale), la récolte avance et au 25 octobre, 54% des surfaces étaient récoltées, contre 32% une semaine auparavant. Il est nécessaire que cette dynamique continue.

Ailleurs en Europe et sur le pourtour de la mer Noire, la situation est similaire, ce qui pèse sur le marché. Malgré tout, les rendements s’annoncent bons, et selon la Commission européenne, le rendement moyen du maïs européen est attendu à 7,79t/ha, en hausse par rapport à la moyenne des 5 dernières années. Dans son dernier rapport, Stratégie Grains a revu en hausse de +2,7Mt la production de maïs de l’UE, à la faveur des révisions pour la France, la Pologne et la Roumanie notamment.

Les importations européennes sont prévues en baisse pour cette campagne (Pays-Bas, Espagne, Belgique), l’origine ukrainienne va être challengée par les maïs de l’Union, et notamment français et polonais.

Blé tendre

Cotation du Blé Tendre Rendu Rouen
(€/t) R2019 R2020 R2021
03/01/2020 185    
10/01/2020 188    
17/01/2020 190    
24/01/2020 192    
31/01/2020 185,81    
07/02/2020 188    
14/02/2020 189,06    
21/02/2020 189,5    
28/02/2020 183    
06/03/2020 179    
13/03/2020 170    
20/03/2020 185,95    
27/03/2020 191,20    
03/04/2020 186 180  
10/04/2020 193,7 192  
17/04/2020 192 181  
24/04/2020 191,39 187  
30/04/2020 187 181  
07/05/2020 190 182  
15/05/2020 190 181  
21/05/2020 188 184  
29/05/2020 187 183  
05/06/2020 183 184  
12/06/2020 175 179  
19/06/2020   177  
26/06/2020   175  
03/07/2020   180  
10/07/2020   189  
17/07/2020   187  
24/07/2020   184  
31/07/2020   184  
07/08/2020   183  
14/08/2020   182  
21/08/2020   181  
28/08/2020   186  
04/09/2020   186  
11/09/2020   189  
18/09/2020   190  
25/09/2020   191  
02/10/2020   195  
09/10/2020   196  
16/10/2020   204  
23/10/2020   204  
30/10/2020   201  
06/11/2020   205  
13/11/2020   208  
20/11/2020   208  
27/11/2020   209  
04/12/2020   202,81  
11/12/2020   206  
18/12/2020   207,81  
25/12/2020   212  
01/01/2021   214  
08/01/2021   215  
15/01/2021   228  
22/01/2021   230  
29/01/2021   226  
05/02/2021   224,56  
12/02/2021   220,00  
19/02/2021   234,06  
26/02/2021   239  
05/03/2021   229  
12/03/2021   220  
19/03/2021   217  
26/03/2021   209  
02/04/2021   202 195
09/04/2021   204 197
16/04/2021   210 205
23/04/2021   207 218
30/04/2021   234 216
07/05/2021   235 227
14/05/2021   235 214
21/05/2021   230 212
28/05/2021     212
04/06/2021     216
11/06/2021     213,14
18/06/2021     204
25/06/2021     203,64
02/07/2021     208
09/07/2021     198,39
16/07/2021     208
23/07/2021     212,89
30/07/2021     218
06/08/2021     229
13/08/2021     250
20/08/2021     246
27/08/2021     246
03/09/2021     240,50
10/09/2021     241
17/09/2021     252
24/09/2021     252,85
01/10/2021     260
08/10/2021     270,60
15/10/2021     269
22/10/2021     273
29/10/2021     278
05/11/2021      
12/11/2021      
19/11/2021      
26/11/2021      
03/12/2021      
10/12/2021      
17/12/2021      
24/12/2021      
31/12/2021      
port-atlantique-la-rochelle-bandeau

Activité des ports français


 

 

Rouen

171 256 t ont été chargées et déchargées
du 21 au 27 octobre 2021 dont :

Exportations : 132 849 t

  • Orge de brasserie : 51 084 t (Chine : 47 482 t ;
    Portugal : 3 602 t)
  • Féveroles : 3 000 t (Norvège)
  • Dreches de blé : 3 051 t (Royaume-Uni)
  • Blé tendre : 65 314 t (Gambie : 7 450 t ; Mexique : 42 713 t ;
    Gabon : 12 000 t ; Royaume-Uni : 3 151 t)
  • Malt : 10 400 t (Gabon : 4 900 t ; Brésil : 5 500 t)

Importations : 38 407 t

  • Graines de colza : 38 407 t (Ukraine)

 



 

La Pallice

 

65 740 t ont été chargées
du 21 au 28 octobre 2021, dont :

  • Orge vrac : 13 000 t (Chine)
  • Céréales mixtes vrac : 4 000 t (Royaume-Uni)
  • Blé vrac : 18 740 t (Italie : 5 000 t ; Portugal : 13 740 t)
  • Maïs vrac : 30 000 t (Pays-Bas)
colza-fob-mozelle

Marché des oléagineux

Analyse par Clara Moley

Les exportations décevantes pèsent
sur les cours du soja

La principale nouveauté concernait les exportations sur le marché du soja cette semaine, et les volumes restent très en deçà des attentes.

Côté climat, si les conditions restent sèches aux Etats Unis, en particulier dans la région des Plaines, ainsi qu’au Canada où il est peut probable que le niveau d’humidité des sols récupère un niveau suffisant d’ici la fin de la campagne, les conditions en Amérique du Sud sont plus favorables. Au Brésil en particulier, les états du Mato Grosso et Mato Grosso do Sul, principaux états producteurs, enregistrent des précipitations et des températures favorables aux cultures. Seul le Sud du pays reste sec, tandis que l’Argentine voit son niveau de précipitations s’améliorer ces prochaines semaines. L’Europe quant à elle continue de recevoir de bonnes précipitations sur sa partie Ouest, tandis que l’Est du continent reste plutôt sec, de même que la région mer Noire.

Côté exports, les volumes au départ des Etats Unis étaient très décevants cette semaine. Les volumes s’élevaient à 1,18Mt, dont 1,08Mt vers la Chine, ce qui porte le total de la campagne à 1120Mbu, soit un volume de 35% inférieur à l’année dernière. Désormais, le marché s’attend à ce que le ministère de l’Agriculture américain dans son rapport de novembre réduise les exportations pour refléter cette réalité.

Ajoutons à cela des estimations de rendements supérieures aux attentes et les stocks finaux américains pourraient selon certains atteindre 400 et même 500 Mbu.

Au Brésil, le programme de chargement s’élève à 1,8Mt pour 2,8Mt déjà chargées. Cette semaine, la dépréciation du réal brésilien face au dollar a été compensée par la baisse des cours, et n’a pas occasionné de mouvement de commercialisation particulier du côté des producteurs.

Du côté du colza, le marché Euronext a opéré cette semaine un mouvement inattendu : tandis que le canola canadien s’envolait, le colza européen chutait, perdant 7€/t sur la séance de jeudi. En cause, un mouvement technique lié à l’expiration de l’échéance novembre 2021 sur Euronext. Notons par ailleurs que la tendance reste haussière sur le colza européen pour l’heure avec une forte demande et des prix de l’huile soutenus par la bonne tenue des huiles asiatiques, en particulier de l’huile de palme qui maintient des niveaux supérieurs à 5000ringgits/t à Kuala Lumpur.

Colza

Cotation du Colza Fob Moselle
(€/t) R2019 R2020 R2021
03/01/2020 415    
10/01/2020 420    
17/01/2020 400,75    
24/01/2020 410,75    
31/01/2020 400,75    
07/02/2020 386    
14/02/2020 389    
21/02/2020 390,75    
28/02/2020 379,50    
06/03/2020 377    
13/03/2020 359    
20/03/2020 356    
27/03/2020 357,5    
03/04/2020 364,50    
10/04/2020 373    
17/04/2020 370    
24/04/2020 369,75 367,5  
01/05/2020 367,75 367,75  
07/05/2020 370,75 373,5  
15/05/2020 370,5 374,5  
21/05/2020   375,50  
29/05/2020   374,25  
05/06/2020   374,25  
12/06/2020   375,5  
19/06/2020   377  
26/06/2020   374,75  
03/07/2020   378,50  
10/07/2020   386,25  
17/07/2020   383,50  
24/07/2020   382,75  
31/07/2020   386.25  
07/08/2020   381,75  
14/08/2020   378,5  
21/08/2020   383,75  
28/08/2020   388,5  
04/09/2020   386  
11/09/2020   381,50  
18/09/2020   392,75  
25/09/2020   380,25  
02/10/2020   389,50  
09/10/2020   390,75  
16/10/2020   389  
23/10/2020   394,75  
30/10/2020   378  
06/11/2020   406,75  
13/11/2020   411,25  
20/11/2020   413,75  
27/11/2020   415,25  
04/12/2020   412,25  
11/12/2020   414,50  
18/12/2020   418,5  
25/12/2020   420  
01/01/2021   421  
08/01/2021   430  
15/01/2021   433,50  
22/01/2021   432,75  
29/01/2021   435,75  
05/02/2021   436,25  
12/02/2021   453,75  
19/02/2021   468  
26/02/2021   495,25  
05/03/2021   522  
12/03/2021   527  
19/03/2021   527,75  
26/03/2021   522,25  
02/04/2021   517 517
09/04/2021     515,5
16/04/2021     479,75
23/04/2021     510,25
30/04/2021     501,5
07/05/2021     543,5
14/05/2021     536
21/05/2021     532
28/05/2021     524,25
04/06/2021     543,75
11/06/2021     534,75
18/06/2021     483
25/06/2021     511,25
02/07/2021     512,25
09/07/2021     523,75
16/07/2021     549,50
23/07/2021     536,75
30/07/2021     539
06/08/2021     535
13/08/2021     557
20/08/2021     566
27/08/2021     535
03/09/2021     581,25
10/09/2021     587
17/09/2021     605,25
24/09/2021     622
01/10/2021     645,75
08/10/2021     680
15/10/2021     664,25
22/10/2021     687,75
29/10/2021     666,75
05/11/2021      
12/11/2021      
19/11/2021      
26/11/2021      
03/12/2021      
10/12/2021      
17/12/2021      
24/12/2021      
31/12/2021      

Marchés physiques

Céréales


Blé tendre

R. Rouen : 278 €/t oct./déc. ; 277 €/t janv./mars
R. Rouen (fourrager) : 263 €/t oct./déc. ; 260 €/t janv./mars
R. Dunkerque : 279 €/t oct./déc. ; 278 €/t janv./mars 
R. La Pallice : 279 €/t oct./déc. ; 278 €/t janv./mars 
R. Bretagne : 266 €/t oct./déc. ; 262 €/t janv./mars 

Orges

R. Rouen : 253 €/t oct./déc. ; 254 €/t janv./mars
R. La Pallice : 254 €/t oct./déc. ; 255 €/t janv./mars 
R. Bretagne : 261 €/t oct./déc. ; 257 €/t janv./mars 

Maïs

R. Bretagne : 244 €/t oct./déc. ; 241 €/t janv./mars 

Oléagineux


Colza

R. Rouen : 686,25 €/t avril/juin (var. -12,25 €/t)
Fob Moselle : 666,75 €/t oct./mars (var. -21,00 €/t) ;

Tournesol

Saint-Nazaire : 600,00 €/t janv./juin (var. -25,00 €/t)
Bordeaux : 595,00 €/t janv./juin (var. -30,00 €/t)

Huiles Végétales

Colza - Rotterdam : 1 729 $/t nov. (var. 10,76 €/t)
Soja - Rotterdam : 1 507 $/t nov. (var. -39,14 €/t)
Tournesol - Fob Nord Europe : 1 416 $/t nov. (var. -60,51 €/t)
Palme (Fob Kuala Lampur) : 1 316 $/t nov. (var. 9,19 €/t)

Indices


Pétrole - WTI New-York, spot : 82,81 $/baril (var. 0,16 €/t)
Parité Euro/Dollar : 1 € = 1,168 $ (var. 0,01 €/t)

Abréviations : NR= nouvelle récolte, R= rendu, C.D.= camion départ, T.D.= train départ, C= camion

Marchés à terme

EuronexT
(€/t) 29 octobre variation*
Blé tendre, décembre 283,00 6,50
Maïs, novembre 242,50 -4,75
Colza, novembre 688,00 1,75
Huile de Colza, décembre 698,50 0,00
Tourteaux de Colza, décembre 196,25 0,00

 

 CME Etats-Unis
(cotations converties en €/t) 29 octobre variation*
Blé tendre, décembre 243,32 9,30
Maïs, décembre 189,89 9,85
Soja, janvier 392,52 3,09
Huile Soja, décembre 1 150,47 -35,00
Tourteaux de Soja, décembre 312,71 5,83

 

ICE Canada
(cotations converties en €/t) 29 octobre variation*
Canola, novembre 691,66 39,11

* les variations sont calculées par rapport au dernier numéro d’actualités agricoles

Activité des ports européen

Exportations


 Flux physiques en tonnes UE à 28
01/07-29/10
Cumul France
01/07-29/10
Blé tendre 8 989 589 741 782
Farine BT (val. prod.) 163 252 18 087
Blé dur 183 938 15 031
Orge 2 856 009 716 913
Maïs 1 177 227 83 775

 

Importations


 Flux physiques en tonnes UE à 28
01/07-29/10
Cumul France
01/07-29/10
Blé tendre 792 290 150
Farine BT (équiv. grain) 20 290 3 293
Blé dur 486 997 15
Maïs 4 097 587 804
Sorgho 1 967 5

Source : Commission Européenne, DG TAXUD