S'abonner à l'hebdo

Hebdo N°19 - Vendredi 21 mai 2021

S'abonner à l'hebdo

Pour vous abonner à l'hebdo des coops métiers du grain, dont la diffusion est réservée aux adhérents de Coop de France et à son réseau, merci de remplir et de valider le formulaire ci-dessous.

obligatoire




Valider

Déclaration CNIL
Coop de France met en place un traitement de données à caractère personnel dans le cadre de ses missions d'assistance et d'information aux coopératives adhérentes. Ces données sont collectées lors de votre adhésion, des missions de conseil que nous réalisons ou lorsque vous remplissez ce formulaire et sont destinées aux employés de Coop de France exclusivement. Elles sont par ailleurs contrôlées annuellement. Conformément à l'article 32 de la loi du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification et de suppression des données vous concernant. Ce droit peut être exercé auprès de Nicolas Gremont, au service informatique à l'adresse suivante : nicolas.gremont@coopdefrance.coop.

Les marchés

Rubriques
bandeau-ble-tendre-475-105

Marché des céréales

Analyse par Lucile Talleu

Malgré les pluies, la probabilité d’une sécheresse estivale plane sur les cultures
 

Blé

Depuis deux semaines, l’arrivée des pluies a temporisé le stress hydrique des cultures un peu partout en France, même si un peu plus de précipitations auraient été les bienvenues dans certaines régions. Quelques épisodes de pluies sont encore attendus dans les jours qui viennent. Après le décrochage dans les conditions de cultures fin avril (-6 points entre fin avril et début mai), au 17 mai, l’état des cultures reste stable, avec 79% des surfaces de blé tendre jugées dans un état bon à très bon, selon Céré’Obs.

Rassurés par les conditions climatiques de ces derniers jours, le marché à terme d’Euronext a perdu 15€ depuis le 7 mai. Les prix plus attractifs amènent les importateurs internationaux à concrétiser de nouveaux achats, comme c’est le cas pour l’Algérie cette semaine.

Néanmoins les réserves restent basses et le stress hydrique pourrait reprendre. Le Ministère de la transition écologique a publié ce mardi une projection d’ici à la fin de l’été des territoires avec risques de sécheresse. L’été 2021 pourrait être sec sur l’ensemble de la France, une grande partie des départements sont classés à un niveau de risque probable, et 16 départements de l’Ouest et du Sud Est sont classés à risque très probable. D’ores et déjà, il a été demandé aux préfets des départements à risque de prendre le plus en amont possible, les premières mesures nécessaires de vigilance ou de limitation des usages de l’eau.

Pour Stratégie Grains, le retour des pluies en début de mois de mai ne devrait pas permettre de rattraper les effets du sec dans les zones les plus affectées. La combinaison du froid et du manque d’eau du mois d’avril a poussé l’analyser à baisser la prévision de production française, de -0,5Mt. La récolte française est attendue à 36,1 Mt. Dans le Sud Est de l’Europe (Roumanie, Bulgarie), les conditions métrologiques sont favorables au développement des cultures et les perspectives de récoltes meilleures viennent compenser la baisse de production dans l’Europe de L’Ouest. La prévision de récolte européenne est donc inchangée à 129,6Mt, soit +10,2Mt par rapport à la récolte 2020.

Maïs

En maïs, le recul des cours a été moins important que pour le blé. Car d’un côté, les semis de maïs avancent bien aux Etats-Unis et la production 2021 est attendue à 380,76Mt, soit +20Mt par rapport à l’an passé. L’estimation de stocks mondiaux en hausse de +8,8Mt par rapport à l’an dernier pèse sur les cours.

Mais de l’autre côté, plusieurs éléments tirent les marchés à la hausse. Aux Etats-Unis d’abord, la production hebdomadaire d’éthanol a poursuivi sa forte ascension, repassant pour la première fois au-dessus du million de barils par jour depuis la pandémie. La production s’est établie à 1,03 million de barils/jour, soit un seuil comparable à la normale d’avant la Covid, ce qui pourrait être un signe que l’économie reprend son cours normal. Ce mercredi, l’USDA a annoncé une vente d’1,36 Mt de maïs à destination de la Chine, après une vente de 1,7Mt deux jours plus tôt. Depuis le 7 mai, les achats cumulés de la Chine de maïs américain pour livraison en 2021-2022 atteignent 9,52 Mt. L’USDA a d’ailleurs revu à la hausse la prévision d’importation de maïs à destination de la Chine, à 26Mt contre 24Mt estimée en avril.

En Amérique du Sud, la sécheresse pénalise la seconde récolte de maïs Safrinha brésilienne, l’analyse Agroconsult a baissé de 15% la prévision de production de maïs (91Mt) et l’USDA l’a baissé de -7Mt, à 102Mt. La sécheresse impacte également les chargements puisque le niveau de l’eau du fleuve Paranà empire en Argentine. La Bourse des grains de Rosario estime que 10 % du grain prévu pour l’exportation en mai à partir du port de Rosario ne pourra pas être expédié : le tirant d’eau des navires a nettement baissé.

Blé tendre

Cotation du Blé Tendre Rendu Rouen
(€/t) R2019 R2020
05/07/2019 173  
12/07/2019 171  
19/07/2019 169  
26/07/2019 170  
02/08/2019 167  
09/08/2019 165  
16/08/2019 163  
23/08/2019 161  
30/08/2019 163  
06/09/2019 159  
13/09/2019 162  
20/09/2019 164  
27/09/2019 165  
04/10/2019 170  
11/10/2019 170  
18/10/2019 175  
25/10/2019 174  
01/11/2019 174  
08/11/2019 174  
15/11/2019 174  
22/11/2019 176  
29/11/2019 178  
06/12/2019 178  
13/12/2019 179  
20/12/2019 181  
27/12/2019 184  
03/01/2020 185  
10/01/2020 188  
17/01/2020 190  
24/01/2020 192  
31/01/2020 185,81  
07/02/2020 188  
14/02/2020 189,06  
21/02/2020 189,5  
28/02/2020 183  
06/03/2020 179  
13/03/2020 170  
20/03/2020 185,95  
27/03/2020 191,20  
03/04/2020 186 180
10/04/2020 193,7 192
17/04/2020 192 181
24/04/2020 191,39 187
30/04/2020 187 181
07/05/2020 190 182
15/05/2020 190 181
21/05/2020 188 184
29/05/2020 187 183
05/06/2020 183 184
12/06/2020 175 179
19/06/2020   177
26/06/2020   175
03/07/2020   180
10/07/2020   189
17/07/2020   187
24/07/2020   184
31/07/2020   184
07/08/2020   183
14/08/2020   182
21/08/2020   181
28/08/2020   186
04/09/2020   186
11/09/2020   189
18/09/2020   190
25/09/2020   191
02/10/2020   195
09/10/2020   196
16/10/2020   204
23/10/2020   204
30/10/2020   201
06/11/2020   205
13/11/2020   208
20/11/2020   208
27/11/2020   209
04/12/2020   202,81
11/12/2020   206
18/12/2020   207,81
25/12/2020   212
01/01/2021   214
08/01/2021   215
15/01/2021   228
22/01/2021   230
29/01/2021   226
05/02/2021   224,56
12/02/2021   220,00
19/02/2021   234,06
26/02/2021   239
05/03/2021   229
12/03/2021   220
19/03/2021   217
26/03/2021   209
02/04/2021   202
09/04/2021   204,45
16/04/2021   210
23/04/2021   207,45
30/04/2021   234
07/05/2021   280
14/05/2021   230
21/05/2021    
28/05/2021    
04/06/2021    
11/06/2021    
18/06/2021    
25/06/2021    
port-atlantique-la-rochelle-bandeau

Activité des ports français


 

 

Rouen

133 895 t ont été chargées et déchargées
du 6 au 19 mai 2021 dont :

Exportations : 130 395 t

  • Tourteaux de colza : 2 700 t (Irlande (EIRE))
  • Blé vrac : 7 900 t (Portugal : 4 400 t ; Ceuta : 3 500 t)
  • Blé tendre : 66 295 t (Algérie : 60 870 t ; Gabon : 1 400 t)
  • Orge fourragère : 40 000 t (Chine)
  • Orge de brasserie : 8 800 t (Portugal : 4 400 t ;
    Espagne : 4 400 t)
  • Féverolles : 2 000 t (Norvège)
  • Malt : 2 700 t (Cameroun)

Importations : 3 500 t

  • Pois Fourrager : 3 500 t (Lettonie)

 


 


 

La Pallice

88 151 t ont été chargées
du 7 au 19 mai 2021, dont :

  • Orge vrac : 44 001 t (Chine : 40 001 ; Portugal : 4 000 t)
  • Maïs vrac : 35 000 t (France)
  • Blé vrac : 9 150 t (Pologne : 5 500 t ; Suède : 3 650 t)
colza-fob-mozelle

Marché des oléagineux

Analyse par Clara Moley

Le marché du soja garde les yeux rivés
sur le climat

Semaine de correction pour le marché du soja à Chicago où, depuis la publication du rapport USDA qui prévoit une hausse de 23Mt de la production dans les trois principales origines (Etats-Unis, Brésil, Argentine) pour la récolte 21/22, l’échéance juillet a cédé près de $10 sous la forte pression des fonds à la vente.

Depuis, les marchés restent concentrés sur leur principale préoccupation de la saison : le climat. Du côté américain, les conditions apparaissent plutôt favorables bien que certains Etats comme le Dakota du Nord ou la région Pacifique Nord-Ouest montrent des signes de sècheresse à horizon 8-15 jours. Au Canada, les précipitations sont présentes mais les températures demeurent inférieures à la moyenne, de même qu’en Europe, où des températures en dessous des moyennes saisonnières sont à prévoir jusqu’au mois de juin.

Autre élément de correction des cours cette semaine, le peu de mouvements commerciaux. Côté américain, les ventes exports pour l’ancienne récolte s’établissaient à 84kt, pour un total de 2258Mbu pour la saison, en ligne avec l’objectif USDA. Pour la nouvelle récolte, les ventes étaient elles aussi limitées, s’élevant à 94kt, en dessous des attentes du marché, mais pour un total de déjà 7Mt.

En Amérique du Sud aussi le volume d’échange restait limité. Ces derniers jours, le Brésil ne comptait que très peu d’activité commerciale tant la baisse des cours et la stabilité du real décourageait les ventes de producteurs. La Chine semblait également plus préoccupée par son approvisionnement en maïs qu’en soja dernièrement et s’était détournée de l’origine brésilienne, jusqu’à ces tous derniers jours où le géant a acheté 6 cargos de soja brésilien pour la période juillet-août. Notons par ailleurs que le Brésil est parvenu à surmonter ses difficultés logistiques : le programme de chargement des ports atteint actuellement 9,6Mt, pour 9,6Mt chargées, et ce qui manque désormais, est le retour de l’intérêt chinois pour écouler la production. Du côté du voisin argentin, l’agence nationale BAGE maintient ses prévisions de production à 43Mt et rapporte une progression des récoltes à 85% contre 93% l’année dernière. Les prévisions climatiques montrent toujours un manque de précipitations.

Autre élément de repli enfin, le fort recul des huiles, en particulier de l’huile de palme qui cédait près de 10% par rapports aux plus hauts de la semaine, mais également du pétrole qui perdait 8%, entrainant l’huile de soja dans leur sillage.

Du côté du colza, la tendance était également au repli sur les cours, bien que dans une moindre mesure. Au Canada, les semis de canola progressent très rapidement : au 10 mai, 38% des surfaces étaient déjà emblavées, contre 22% pour la moyenne 5 ans, mais l’absence de précipitations à venir inquiètent les opérateurs.   

Colza

Cotation du Colza Fob Moselle
(€/t) R2019 R2020
05/07/2019 365.25  
12/07/2019 370,75  
19/07/2019 372  
26/07/2019 380  
02/08/2019 376.25  
09/08/2019 377.85  
16/08/2019 381  
23/08/2019 383  
30/08/2019 383  
06/09/2019 385,25  
13/09/2019 385,75  
20/09/2019 390  
27/09/2019 391.25  
04/10/2019 389  
11/10/2019 385,50  
18/10/2019 382.75  
25/10/2019 381  
01/11/2019 388,25  
08/11/2019 393,75  
15/11/2019 396  
22/11/2019 397  
29/11/2019 393,75  
06/12/2019 400,50  
13/12/2019 402,50  
20/12/2019 412,25  
27/12/2019 416.25  
03/01/2020 415  
10/01/2020 420  
17/01/2020 400,75  
24/01/2020 410,75  
31/01/2020 400,75  
07/02/2020 386  
14/02/2020 389  
21/02/2020 390,75  
28/02/2020 379,50  
06/03/2020 377  
13/03/2020 359  
20/03/2020 356  
27/03/2020 357,5  
03/04/2020 364,50  
10/04/2020 373  
17/04/2020 370  
24/04/2020 369,75 367,5
01/05/2020 367,75 367,75
07/05/2020 370,75 373,5
15/05/2020 370,5 374,5
21/05/2020   375,50
29/05/2020   374,25
05/06/2020   374,25
12/06/2020   375,5
19/06/2020   377
26/06/2020   374,75
03/07/2020   378,50
10/07/2020   386,25
17/07/2020   383,50
24/07/2020   382,75
31/07/2020   386.25
07/08/2020   381,75
14/08/2020   378,5
21/08/2020   383,75
28/08/2020   388,5
04/09/2020   386
11/09/2020   381,50
18/09/2020   392,75
25/09/2020   380,25
02/10/2020   389,50
09/10/2020   390,75
16/10/2020   389
23/10/2020   394,75
30/10/2020   378
06/11/2020   406,75
13/11/2020   411,25
20/11/2020   413,75
27/11/2020   415,25
04/12/2020   412,25
11/12/2020   414,50
18/12/2020   418,5
25/12/2020   420
01/01/2021   421
08/01/2021   430
15/01/2021   433,50
22/01/2021   432,75
29/01/2021   435,75
05/02/2021   436,25
12/02/2021   453,75
19/02/2021   468
26/02/2021   495,25
05/03/2021   522
12/03/2021   527
19/03/2021   527,75
26/03/2021   522,25
02/04/2021   517,00
09/04/2021   515,50
16/04/2021   479,75
23/04/2021   510,25
30/04/2021   501,50
07/05/2021   543,50
14/05/2021   532
21/05/2021    
28/05/2021    
04/06/2021    
11/06/2021    
18/06/2021    
25/06/2021    

Marchés physiques

Céréales


Blé tendre

R. Rouen : 230 €/t mai/juin ;
NR : 212 €/t juil./sept  ; 208 €/t oct./déc.
R. La Pallice : : 214 €/t juil./sept ; 210 €/t oct./déc.
R. Bretagne : 238 €/t mai/juin

Orges

R. Rouen : NR : 207 €/t juil./sept ;
203 €/t oct./déc.

R. La Pallice : : 208 €/t juil./sept

Oléagineux


Colza

R. Rouen : 532,00 €/t juil./sept. (var. -11,50 €/t) ;
527,50 €/t oct./déc. (var. -14,25 €/t)
Fob Moselle : 532,00 €/t juil./sept. (var. -11,50 €/t) ;
525,50 €/t oct./déc. (var. -13,25 €/t)

Tournesol

Saint-Nazaire : 515,00 €/t oct./déc. (var. 25,00 €/t)
Bordeaux : 515,00 €/t oct./déc. (var. 25,00 €/t)

Huiles Végétales

Colza - Rotterdam : 1 553 $/t mai (var. -40,81 €/t)
Soja - Rotterdam : 1 590 $/t mai (var. 50,20 €/t)
Tournesol - Fob Nord Europe : 1 308 $/t mai (var. -311,91 €/t)
Palme (Fob Kuala Lampur) : 1 058 $/t mai (var. -89,30 €/t)

Indices


Pétrole - WTI New-York, spot : 65,11 $/baril (var. 0,29 $/baril)
Parité Euro/Dollar : 1 € = 1,2227 $ (var. 0,02)

Abréviations : NR= nouvelle récolte, R= rendu, C.D.= camion départ, T.D.= train départ, C= camion

Marchés à terme

EuronexT
(€/t) 21 mai variation*
Blé tendre, septembre 213,75 -18,25
Maïs, juin 253,00 -5,25
Colza, août 528,00 -12,00
Huile de Colza, juin 698,50 0,00
Tourteaux de Colza, juin 196,25 0,00

 

 CME Etats-Unis
(cotations converties en €/t) 21 mai variation*
Blé tendre, juillet 203,12 -25,68
Maïs, juillet 214,15 -19,74
Soja, juillet 461,24 -15,51
Huile Soja, juillet 1 186,90 14,08
Tourteaux de Soja, juillet 361,97 -27,42

 

ICE Canada
(cotations converties en €/t) 21 mai variation*
Canola, juillet 596,82 -65,10

* les variations sont calculées par rapport au dernier numéro d’actualités agricoles

Activité des ports européen

Exportations


 Flux physiques en tonnes UE à 28
01/07-16/05
Cumul France
01/07-16/05
Blé tendre 23 437 022 6 975 111
Farine BT (val. prod.) 403 896 42 140
Blé dur 385 250 131 579
Orge 6 857 130 2 996 989
Maïs 2 205 930 136 547

 

Importations


 Flux physiques en tonnes UE à 28
01/07-16/05
Cumul France
01/07-16/05
Blé tendre 1 759 494 1 325
Farine BT (équiv. grain) 29 998 8 448
Blé dur 2 368 637 12 442
Maïs 12 812 980 4 999
Sorgho 13 488 11

Source : Commission Européenne, DG TAXUD