S'abonner à l'hebdo

Pour vous abonner à l'hebdo des coops métiers du grain, dont la diffusion est réservée aux adhérents de Coop de France et à son réseau, merci de remplir et de valider le formulaire ci-dessous.

obligatoire




Valider

Déclaration CNIL
Coop de France met en place un traitement de données à caractère personnel dans le cadre de ses missions d'assistance et d'information aux coopératives adhérentes. Ces données sont collectées lors de votre adhésion, des missions de conseil que nous réalisons ou lorsque vous remplissez ce formulaire et sont destinées aux employés de Coop de France exclusivement. Elles sont par ailleurs contrôlées annuellement. Conformément à l'article 32 de la loi du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification et de suppression des données vous concernant. Ce droit peut être exercé auprès de Nicolas Gremont, au service informatique à l'adresse suivante : nicolas.gremont@coopdefrance.coop.

Statistiques & Références

Rubriques
bandeau-conseil-specialise-cereales-du-13-septembre-2017-actualite-full

FranceAgriMer - Bilans

Marché des céréales



Bilans prévisionnels Blé dur, Blé tendre,
Orges et Maïs - Campagne 2021/22
du 13 avril 2022
 

Télécharger le document PDF

agreste-gdeculture-entete2

Infos rapides Grandes cultures



Semis de printemps : hausse des orges de printemps, recul des protéagineux et des betteraves, stabilité des pommes de terre

En 2022, les surfaces de céréales à paille (hiver et printemps) sont estimées à 7,4 millions d’hectares : elles se replieraient de 1,9 % par rapport à 2021 et seraient même en deçà de la moyenne 2017-2021 (-0,8 %). Seules les surfaces d’orges d’hiver (+4,4 %) et d’orges de printemps (+4,1 %) augmenteraient par rapport à 2021. Les surfaces de colza, estimées à 1,2 Mha, seraient en hausse de 18,4 % par rapport à 2021. Les surfaces de protéagineux baisseraient nettement, de plus de 8 % par rapport à 2021, à 303 milliers d’hectares. Les surfaces de pommes de terre de conservation et de demi-saison seraient quasi-stables (+0,2 %). Les surfaces de betteraves industrielles reculeraient de nouveau, sous le seuil des 400 000 ha. Ces estimations ont été réalisées sur la base de données arrêtées au 1er avril, avant l’épisode de gel.

telecharger la publication en pdf