S'abonner à l'hebdo

Pour vous abonner à l'hebdo des coops métiers du grain, dont la diffusion est réservée aux adhérents de Coop de France et à son réseau, merci de remplir et de valider le formulaire ci-dessous.

obligatoire




Valider

Déclaration CNIL
Coop de France met en place un traitement de données à caractère personnel dans le cadre de ses missions d'assistance et d'information aux coopératives adhérentes. Ces données sont collectées lors de votre adhésion, des missions de conseil que nous réalisons ou lorsque vous remplissez ce formulaire et sont destinées aux employés de Coop de France exclusivement. Elles sont par ailleurs contrôlées annuellement. Conformément à l'article 32 de la loi du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification et de suppression des données vous concernant. Ce droit peut être exercé auprès de Nicolas Gremont, au service informatique à l'adresse suivante : nicolas.gremont@coopdefrance.coop.

Les marchés

Rubriques
bandeau-ble-tendre-475-105

Marché des céréales

Analyse par Lucile Talleu

Des stocks de report au plus haut pour le blé tendre français depuis 17 ans

Blé

Cette semaine, les cours du blé étaient orientés à la baisse.

Dès lundi, les marchés anticipaient un rapport de l’USDA baissier pour le blé. En effet, aux Etats-Unis, la demande est faible pour le blé et les disponibilités provenant de l’hémisphère sud sont plus importantes que prévu. En Argentine, la récolte s’est terminée à la mi-janvier, un timing tout à fait normal. En raison des pluies tardives de la saison et des rapports faisant état d'une utilisation plus intensive des engrais dans les petites exploitations, les rendements ont dépassé les attentes et il est attendu une production supérieure de +2,2 Mt à son niveau record de 22,1 Mt (+26%) selon le CIC. La récolte australienne est quant à elle presque terminée. Malgré la proportion de qualité meunière moins importante que prévu, les rendements sont excellents, et la production se situe à un nouveau pic de 35,5Mt (+7%).

Logiquement, le CIC revoit son estimation de production mondiale de blé de +4Mt ce mois-ci, à 781Mt et les stocks mondiaux sont un peu plus lourds que le mois dernier (+2Mt).

En France également, les stocks prévisionnels se sont alourdis ce mois-ci. En cause, la révision à la baisse des estimations d’exportations du blé tendre vers les pays tiers. Vers l’Algérie, destination phare du blé français, seules 1,153Mt ont été exportées à fin décembre selon les statistiques des Douanes alors que le volume habituel d’exportations est d’environ 4Mt sur une campagne céréalière. D’autres débouchés sont cependant attendus, comme la Chine (1,457Mt exportées à ce jour, et actuellement 1ère destination du blé français), mais aussi Maroc et Egypte. D’ailleurs, après 60 000 t conclues fin décembre avec l’Egypte, les rumeurs font état de « plusieurs bateaux » attendus par les opérateurs sur la deuxième partie de campagne.

Même avec des utilisations domestiques estimées en toute petite hausse, d’importants stocks de report sont toutefois prévus, à 3,647 Mt (contre 3,5 Mt en décembre), du jamais vu depuis la campagne 2004/05.

Maïs

Comme pour le blé, les regards étaient tournés cette semaine vers les pays de l’hémisphère sud. Cependant, alors que le blé « cartonne » dans ces pays, le maïs est à la peine.

En Argentine, des températures de plus de 40 °C étaient attendues, alors que le sec sévit déjà depuis plusieurs semaines. Les notations de cultures des maïs ont donc chuté en flèche passant de 58 % de bons à excellents à 40 % en une semaine. A l’heure où seulement 80 % des semis de maïs sont réalisés, la situation devient donc problématique. Dans le sud du brésil, la situation est similaire. Les cultures souffrent de la sécheresse et s’en trouvent fortement dégradées. Sans surprises, mardi, l’agence gouvernementale brésilienne Conab estimait les productions de maïs à 113 Mt, an baisse par rapport aux estimations précédentes.

Le rapport de l’USDA est venu conforter cette tendance. Pour le Brésil, la production est estimée à 115 Mt de maïs, soit une baisse de 3 Mt par rapport au mois passé. L’Argentine devrait récolter 54 Mt de maïs, soit une baisse de 500 kt comparativement à décembre. Il est intéressant de noter que l’USDA ne réduit pas les prévisions des exportations brésiliennes de maïs.

A noter que la production de maïs de l’Ukraine augmente de 2 Mt pour s’établir à un niveau record de 42 Mt. Les exportations ukrainiennes de maïs sont en hausse de 1 Mt pour atteindre un niveau record de 33,5 Mt.

En France, le maïs français jouit d’une bonne compétitivité à l’export intracommunautaire. Ainsi les douanes françaises affichent des exports de maïs intracommunautaires à hauteur de 528 kt sur novembre contre 322,1 Kt en octobre 2021, et 266 kt en novembre 2020. L’Espagne reste la première destination.

Blé tendre

Cotation du Blé Tendre Rendu Rouen
(€/t) R2019 R2020 R2021
03/01/2020 185    
10/01/2020 188    
17/01/2020 190    
24/01/2020 192    
31/01/2020 185,81    
07/02/2020 188    
14/02/2020 189,06    
21/02/2020 189,5    
28/02/2020 183    
06/03/2020 179    
13/03/2020 170    
20/03/2020 185,95    
27/03/2020 191,20    
03/04/2020 186 180  
10/04/2020 193,7 192  
17/04/2020 192 181  
24/04/2020 191,39 187  
30/04/2020 187 181  
07/05/2020 190 182  
15/05/2020 190 181  
21/05/2020 188 184  
29/05/2020 187 183  
05/06/2020 183 184  
12/06/2020 175 179  
19/06/2020   177  
26/06/2020   175  
03/07/2020   180  
10/07/2020   189  
17/07/2020   187  
24/07/2020   184  
31/07/2020   184  
07/08/2020   183  
14/08/2020   182  
21/08/2020   181  
28/08/2020   186  
04/09/2020   186  
11/09/2020   189  
18/09/2020   190  
25/09/2020   191  
02/10/2020   195  
09/10/2020   196  
16/10/2020   204  
23/10/2020   204  
30/10/2020   201  
06/11/2020   205  
13/11/2020   208  
20/11/2020   208  
27/11/2020   209  
04/12/2020   202,81  
11/12/2020   206  
18/12/2020   207,81  
25/12/2020   212  
01/01/2021   214  
08/01/2021   215  
15/01/2021   228  
22/01/2021   230  
29/01/2021   226  
05/02/2021   224,56  
12/02/2021   220,00  
19/02/2021   234,06  
26/02/2021   239  
05/03/2021   229  
12/03/2021   220  
19/03/2021   217  
26/03/2021   209  
02/04/2021   202 195
09/04/2021   204 197
16/04/2021   210 205
23/04/2021   207 218
30/04/2021   234 216
07/05/2021   235 227
14/05/2021   235 214
21/05/2021   230 212
28/05/2021     212
04/06/2021     216
11/06/2021     213,14
18/06/2021     204
25/06/2021     203,64
02/07/2021     208
09/07/2021     198,39
16/07/2021     208
23/07/2021     212,89
30/07/2021     218
06/08/2021     229
13/08/2021     250
20/08/2021     246
27/08/2021     246
03/09/2021     240,50
10/09/2021     241
17/09/2021     252
24/09/2021     252,85
01/10/2021     260
08/10/2021     270,60
15/10/2021     269
22/10/2021     273
29/10/2021     278
05/11/2021     285,35
12/11/2021     295
19/11/2021     293
26/11/2021     304,10
03/12/2021     292,50
10/12/2021     279
17/12/2021     275,35
24/12/2021     269,5
31/12/2021     274
07/01/2022     283
14/01/2022     263
21/01/2022      
28/01/2022      

Graphe de la semaine

CIC : estimation de l’offre et de la demande mondiales



Au 13 janvier 2022

colza-fob-mozelle

Marché des oléagineux

Analyse par Lucile Talleu

-45€/t sur une semaine pour le colza

Vendredi dernier, le cours du colza s’affichait à un niveau record sur l’échéance février, clôturant à 828 €/t, un niveau jamais atteint. La raison principale est à voir du côté du soja, dont le renchérissement des prix à Chicago est notamment lié aux révisions baissières de la production brésilienne 2022 par divers analystes. Autre élément de hausse : l’USDA avait annoncé une vente de 120 kt à destination inconnue, pour une livraison dans le courant de la campagne 2022/2023.

Puis la semaine a été placée sous l’attente du rapport mensuel de l’USDA. Alors qu’un analyste tablait sur une production de soja brésilienne à 134Mt, il était attendu que l’USDA baisse lentement ses projections de récolte au Brésil.

Les stocks états-uniens de fin de campagne 2021/2022 étaient attendus en hausse par les opérateurs, passant de 2,947 milliards de boisseaux à 3,129 Mdbu d’un mois à l’autre. Ceux au niveau mondial étaient espérés sous les 100 Mt en fin de la présente campagne, à 99,93 Mt en moyenne, contre 102 Mt selon le rapport USDA de décembre.

Le rapport de l’USDA publié ce mercredi fait état d’un rendement du soja américain en hausse de 0,2 bu/acre pour s’établir à 51,4 bu/acre, tandis que la superficie récoltée perd 100 000 acres, ce qui se traduit par une très légère hausse de la production de 10 Mbu pour s’établir à 4 435 Mbu, contre 4 216 Mbu en 2020. Les stocks de 2022 augmentent de 10 Mbu pour atteindre 350 Mbu, comparativement à 257 Mbu en 2021. Et au niveau mondial, les stocks sont estimés à 95,20 Mt, plus bas que les estimations des analystes.

Pour l’Amérique du Sud, le rapport fut quelque peu surprenant puisque la production brésilienne a été abaissé de manière assez drastique, passant de 144 Mt à 139 Mt. Celle en Argentine a également été revue à la baisse, passant de 49,5 Mt à 46,5 Mt.

Malgré ce rapport plutôt haussier, les cours du colza ont cédé du terrain entre les 11 et 12 janvier sur Euronext et le marché physique français, en raison de l’effritement de ceux du canola à Winnipeg et de l’huile de palme à Kuala Lumpur.

Et hier, le cours du colza a carrément dévissé (-28€ sur le marché à terme d’Euronext, échéance février). Les marchés sont en pleine période de weather market sud-américain et les prévisions sont actuellement favorables pour les prochains jours. Le sud du Brésil et l’Argentine, qui se sont récemment asséchés, devraient recevoir des précipitations. Mais l’effet de La Niña devrait durer jusqu’au printemps 2022 selon divers analystes météo. Ainsi, le temps chaud et sec devrait perdurer en Argentine et au Brésil, malgré quelques épisodes pluvieux.

Et le canola a perdu quant à lui 2.9 % sur la seule journée d’hier, pour cause d’importantes ventes techniques sont survenues sur le marché à terme canadien de Winnipeg.

Colza

Cotation du Colza Fob Moselle
(€/t) R2019 R2020 R2021
03/01/2020 415    
10/01/2020 420    
17/01/2020 400,75    
24/01/2020 410,75    
31/01/2020 400,75    
07/02/2020 386    
14/02/2020 389    
21/02/2020 390,75    
28/02/2020 379,50    
06/03/2020 377    
13/03/2020 359    
20/03/2020 356    
27/03/2020 357,5    
03/04/2020 364,50    
10/04/2020 373    
17/04/2020 370    
24/04/2020 369,75 367,5  
01/05/2020 367,75 367,75  
07/05/2020 370,75 373,5  
15/05/2020 370,5 374,5  
21/05/2020   375,50  
29/05/2020   374,25  
05/06/2020   374,25  
12/06/2020   375,5  
19/06/2020   377  
26/06/2020   374,75  
03/07/2020   378,50  
10/07/2020   386,25  
17/07/2020   383,50  
24/07/2020   382,75  
31/07/2020   386.25  
07/08/2020   381,75  
14/08/2020   378,5  
21/08/2020   383,75  
28/08/2020   388,5  
04/09/2020   386  
11/09/2020   381,50  
18/09/2020   392,75  
25/09/2020   380,25  
02/10/2020   389,50  
09/10/2020   390,75  
16/10/2020   389  
23/10/2020   394,75  
30/10/2020   378  
06/11/2020   406,75  
13/11/2020   411,25  
20/11/2020   413,75  
27/11/2020   415,25  
04/12/2020   412,25  
11/12/2020   414,50  
18/12/2020   418,5  
25/12/2020   420  
01/01/2021   421  
08/01/2021   430  
15/01/2021   433,50  
22/01/2021   432,75  
29/01/2021   435,75  
05/02/2021   436,25  
12/02/2021   453,75  
19/02/2021   468  
26/02/2021   495,25  
05/03/2021   522  
12/03/2021   527  
19/03/2021   527,75  
26/03/2021   522,25  
02/04/2021   517 517
09/04/2021     515,5
16/04/2021     479,75
23/04/2021     510,25
30/04/2021     501,5
07/05/2021     543,5
14/05/2021     536
21/05/2021     532
28/05/2021     524,25
04/06/2021     543,75
11/06/2021     534,75
18/06/2021     483
25/06/2021     511,25
02/07/2021     512,25
09/07/2021     523,75
16/07/2021     549,50
23/07/2021     536,75
30/07/2021     539
06/08/2021     535
13/08/2021     557
20/08/2021     566
27/08/2021     535
03/09/2021     581,25
10/09/2021     587
17/09/2021     605,25
24/09/2021     622
01/10/2021     645,75
08/10/2021     680
15/10/2021     664,25
22/10/2021     687,75
29/10/2021     666,75
05/11/2021     697
12/11/2021     686,50
19/11/2021     679,25
26/11/2021     677,25
03/12/2021     664,00
10/12/2021     674,50
17/12/2021     740,75
24/12/2021     763
31/12/2021     777
07/01/2022     764,25
14/01/2022     726,75
21/01/2022      
28/01/2022      

Marchés physiques

Céréales


Blé tendre

R. Rouen R2021: 263 €/t janv./mars ;
253 €/t janv./mars fourrager ; 260 €/t avril/juin
R. Rouen R2022 : 241 €/t juil./août
R. Dunkerque R2021: 264 €/t janv./mars ;
261 €/t avril./juin
R. Dunkerque R2022 : 241 €/t juil./août
R. La Pallice R2021 : 264 €/t janv./mars ;
261 €/t avril/juin
R. La Pallice R2022 : 241 €/t juil./août
R. Bretagne R2021 : 253 €/t janv./mars ;
250 €/t avril/juin

Orges

R. Rouen R2021: 245 €/t janv./mars ;
239 €/t avril/juin
R. Rouen R2022 : 234 €/t juil./août
R. La Pallice R2021: 247 €/t janv./mars ;
245 €/t avril/juin
R. La Pallice R2022 : 237 €/t juil./août
R. Bretagne R2021 : 247 €/t janv./mars

Maïs

R. Bretagne R2021 : 241 €/t janv./mars ;
248 €/t avril/juin

Oléagineux


Colza

R. Rouen : 726,75 €/t avril/juin (var. -37,50 €/t) ;
578,00 €/t août/sept.
Fob Moselle : 720,75 €/t avril/juin (var. -43,50 €/t) ;
576,00 €/t août/sept. (var.-172,25 €/t)

Tournesol

Saint-Nazaire : 605 €/t avril/juin (var. 0,00 €/t)

Huiles Végétales

Colza - Rotterdam : 1 811 $/t janv. (var. -95,23 €/t)
Soja - Rotterdam : 1 467 $/t janv. (var. 7,76 €/t)
Tournesol - Fob Nord Europe : 1 379 $/t janv. (var. -4,70 €/t)
Palme (Fob Kuala Lampur) : 1 277 $/t janv. (var. -3,76 €/t)

Indices


Pétrole - WTI New-York, spot : 81,85 $/baril (var. 1,75 €/t)
Parité Euro/Dollar : 1 € = 1,1461 $ (var. 0,01 €/t)

Abréviations : NR= nouvelle récolte, R= rendu, C.D.= camion départ, T.D.= train départ, C= camion

Marchés à terme

EuronexT
(€/t) 14 janvier variation*
Blé tendre, mars 265,75 -7,25
Maïs, mars 239,00 -4,75
Colza, février 740,25 -56,50
Huile de Colza, mars 698,50 0,00
Tourteaux de Colza, mars 196,25 0,00

 

 CME Etats-Unis
(cotations converties en €/t) 14 janvier variation*
Blé tendre, mars 239,20 -3,17
Maïs, mars 210,64 -8,47
Soja, mars 441,24 -6,20
Huile Soja, mars 1 123,36 -24,76
Tourteaux de Soja, mars 393,00 -7,57

 

ICE Canada
(cotations converties en €/t) 14 janvier variation*
Canola, mars 680,06 -31,29

* les variations sont calculées par rapport au dernier numéro d’actualités agricoles

Activité des ports européens

Exportations


 Flux physiques en tonnes UE à 27
01/07-14/01
Cumul France
01/07-14/01
Blé tendre 15 105 126 4 150 367
Farine BT (val. prod.) 270 026 34 436
Blé dur 345 230 26 832
Orge 4 860 467 2 218 633
Maïs 3 064 558 248 671

 

Importations


 Flux physiques en tonnes UE à 27
01/07-14/01
Cumul France
01/07-14/01
Blé tendre 1 420 384 172
Farine BT (équiv. grain) 119 711 6 473
Blé dur 826 119 21
Maïs 7 722 844 3 620
Sorgho 7 263 8

Source : Commission Européenne, DG TAXUD

port-atlantique-la-rochelle-bandeau

Activité des ports français


 

 

Rouen

201 250 t ont été chargées et déchargées
du 6 au 12 janvier 2022 dont :

Exportations : 198 250 t

  • Tourteaux de colza : 10 222 t (Irlande : 6 298 t ;
    Espagne : 3 924 t)
  • Blé tendre : 128 866 t (Côte d'Ivoire : 30 800 t ;
    Gabon : 9 000 t ; Espagne : 27 888 t ; Irlande (EIRE) : 6 251 t ;
    Maroc : 54 927 t)
  • Malt : 6 800 t (Cameroun)
  • Orge de brasserie : 4 200 t (Portugal)
  • Orge fourragère : 48 162 t (Turquie : 38 162 t ;
    Irlande : 4 300 t ; Maroc : 5 700 t)

Importations : 3 000 t

  • Féverole  : 3 000 t (Royaume-Uni)

 


 


 

La Pallice

 

34 200 t ont été chargées
du 6 au 13 janvier 2022, dont :

  • Orge vrac :  27 500 t (Tunisie)
  • Blé vrac : 3 000 t (Royaume-Uni)
  • Céréales mixtes vrac : 3 700 t (Congo)