S'abonner à l'hebdo

Hebdo N°26 - Vendredi 09 juillet 2021

S'abonner à l'hebdo

Pour vous abonner à l'hebdo des coops métiers du grain, dont la diffusion est réservée aux adhérents de Coop de France et à son réseau, merci de remplir et de valider le formulaire ci-dessous.

obligatoire




Valider

Déclaration CNIL
Coop de France met en place un traitement de données à caractère personnel dans le cadre de ses missions d'assistance et d'information aux coopératives adhérentes. Ces données sont collectées lors de votre adhésion, des missions de conseil que nous réalisons ou lorsque vous remplissez ce formulaire et sont destinées aux employés de Coop de France exclusivement. Elles sont par ailleurs contrôlées annuellement. Conformément à l'article 32 de la loi du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification et de suppression des données vous concernant. Ce droit peut être exercé auprès de Nicolas Gremont, au service informatique à l'adresse suivante : nicolas.gremont@coopdefrance.coop.

Statistiques & Références

Rubriques

COMPÉTITIVITÉ

DE LA FILIÈRE FRANÇAISE CÉRÉALES



Afin d’analyser la compétitivité
des céréales et produits transformés,
nous avons distingué trois groupes

de produits :

  • les grains dont les semences ;
  • les produits issus d’une première transformation
    (farines et malt) ;
  • les produits issus d’une seconde transformation
    (notamment pâtes, pain, biscuits,).

L’éthanol et l’alimentation animale ont été écartés de notre analyse, leur teneur en matière première issue de céréales étant difficilement quantifiable. Par ailleurs, l’unité temporelle retenue pour l’analyse de la compétitivité française est la campagne commerciale. Une campagne commerciale s’étend du mois de juillet de l’année N (début des récoltes des céréales semées à l’automne N-1 ou au printemps N en France) au mois de juin de l’année N+1. Ainsi, « 2019 » sur un graphique correspond à la période qui s’étend de juillet 2019 à juin 2020. Enfin, dans le but d’équilibrer les échanges mondiaux, les « importations mondiales » sont reconstituées à partir des exportations mondiales : si un pays A déclare exporter X Mt vers le pays B et Y Mt vers le pays C, nous avons retenus X Mt importées par le pays B et Y Mt importées par le pays C.

Télécharger le document pdf

Le compte provisoire

de l'Agriculture pour 2020



Forte baisse de la production céréalière

En 2020, la production agricole en valeur diminue de 1,9 %. La crise sanitaire a globalement moins touché l’agriculture que les autres activités économiques, même si l’impact sur les conditions de production des filières est bien réel.
Ses effets sur la demande sont difficiles à mesurer du fait du repli sur la consommation à domicile, entraîné par le confinement et la fermeture des cafés et restaurants. Les conditions météorologiques restent néanmoins le facteur dominant du recul de la production végétale, en particulier de celle de céréales (– 8,9 %). La valeur de la production animale décroît plus modérément de 0,9 %, la hausse des volumes ne compensant pas entièrement la baisse des prix.

Dans le même temps, les consommations intermédiaires des agriculteurs diminuent de 2,0 % du fait essentiellement de la moindre consommation d’engrais et de la baisse des prix de l’énergie. De même que la production, la valeur ajoutée de la branche agricole se replie. Au total, d’après les estimations du compte provisoire de l’agriculture, la valeur ajoutée brute au coût des facteurs par actif diminuerait de 3,3 % en 2020 en termes réels, après une baisse de 5,1 % en 2019.

Télécharger le document pdf