S'abonner à l'hebdo

Hebdo N°28 - Vendredi 20 juillet 2018

S'abonner à l'hebdo

Pour vous abonner à l'hebdo des coops métiers du grain, dont la diffusion est réservée aux adhérents de Coop de France et à son réseau, merci de remplir et de valider le formulaire ci-dessous.

obligatoire




Valider

Déclaration CNIL
Coop de France met en place un traitement de données à caractère personnel dans le cadre de ses missions d'assistance et d'information aux coopératives adhérentes. Ces données sont collectées lors de votre adhésion, des missions de conseil que nous réalisons ou lorsque vous remplissez ce formulaire et sont destinées aux employés de Coop de France exclusivement. Elles sont par ailleurs contrôlées annuellement. Conformément à l'article 32 de la loi du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification et de suppression des données vous concernant. Ce droit peut être exercé auprès de Nicolas Gremont, au service informatique à l'adresse suivante : nicolas.gremont@coopdefrance.coop.

Actualités de la filière

Rubriques

MAÏS FOURRAGE


 

Les récoltes les plus précoces estimées dès la mi-août dans les régions les plus en avance

ARVALIS – Institut du végétal propose la carte des dates prévisionnelles de début des récoltes des maïs fourrage établie le 13 juillet 2018. Elle précise, par région, la période possible de début des chantiers de récolte pour les scénarios climatiques les plus favorables. L’objectif est de sensibiliser éleveurs, CUMA et entreprises de travaux agricoles de l’avancement de la maturité des maïs. Une seconde carte sera publiée dans 15 jours pour suivre les évolutions.

Anticiper pour une meilleure qualité

La période de début de récolte correspond aux maïs les plus avancés de la région. Il revient à chaque éleveur de vérifier la maturité de ses maïs par les méthodes habituelles (observation de la date de floraison, observation de l’état des plantes et du stade des grains). Les chantiers se déroulant sur environ un mois, ARVALIS recommande de commencer les récoltes suffisamment tôt (dans le calendrier) pour ne pas les finir à des taux de matière sèche trop élevés.

Comment est construite la carte ?

La plage optimale de récolte des maïs fourrage se situe entre 31 et 35 % de matière sèche plante entière. La période à laquelle ce stade est atteint est fonction du groupe de précocité de l’hybride cultivé, de sa date de semis et des conditions climatiques. Le suivi des sommes de températures depuis le semis, ou depuis la floraison femelle (sortie des soies), permet de prédire la période optimale de récolte.

Pour chaque « région », les experts d’ARVALIS ont défini le groupe de précocité dominant et la date médiane des semis en 2018.

Avec les données météo de l’année en cours et les données météo fréquentielles sur les semaines à venir, il est possible de prévoir une période à laquelle le stade optimal de récolte sera atteint. Cette prévision est régulièrement mise à jour pour prendre en compte le climat de l’année.

Afin d’étaler la période de chantier, et pour éviter les récoltes tardives à taux de matière sèche trop élevé, la carte propose une période de début de récolte par région.

Terres Univia

Note de Conjoncture N°1




 


C'est avec plaisir que nous vous transmettons, le premier numéro de la Note de conjoncture que vous pourrez  télécharger sur notre site internet.

Sens, valeurs, objectifs
La Note de Conjoncture est un outil au service de la stratégie de la filière des huiles et protéines végétales et de ses acteurs. Pilotée par Terres Univia, elle porte les valeurs interprofessionnelles et a l’ambition de faire partager une vision commune de la filière.

Créer du sens : Fédérer les acteurs de la filière

Valeurs : Représentativité, Unanimité, Équilibre

Objectifs :

  • Donner des éléments de compréhension de la situation économique pour éclairer les décisions des acteurs de la filière ;
  • Contribuer à renforcer notre visibilité.

 
Vous en souhaitant une bonne lecture

Note de conjoncture N°1

Intercéréales

Newsletter N°1


 

Le mot du Président

 

Chers acteurs des filières céréalières, nous sommes à la croisée des chemins et avons de nombreux défis à relever. Je nous souhaite une moisson 2018 capable de mettre en lumière les initiatives remarquables de la filière, allant dans le sens des grands axes de la transformation engagée.

Intercéréales a remis aux pouvoirs publics le 15 décembre dernier son plan de transformation demandé dans le cadre des Etats Généraux de l’alimentation.

Construit par les 13 membres de l’interprofession, en lien avec les acteurs de la seconde transformation, il marque un véritable changement de paradigme avec une filière céréalière résolument engagée et à l’écoute des attentes des clients, des consommateurs et des citoyens qu’ils soient dans nos régions ou dans le monde.

Avec cette newsletter, nous souhaitons vous informer régulièrement de l’avancée de nos actions dans notre filière fortement structurée où chaque maillon est interdépendant et solidaire des autres.

Lire les newsletter