S'abonner à l'hebdo

Hebdo N°28 - Vendredi 20 juillet 2018

S'abonner à l'hebdo

Pour vous abonner à l'hebdo des coops métiers du grain, dont la diffusion est réservée aux adhérents de Coop de France et à son réseau, merci de remplir et de valider le formulaire ci-dessous.

obligatoire




Valider

Déclaration CNIL
Coop de France met en place un traitement de données à caractère personnel dans le cadre de ses missions d'assistance et d'information aux coopératives adhérentes. Ces données sont collectées lors de votre adhésion, des missions de conseil que nous réalisons ou lorsque vous remplissez ce formulaire et sont destinées aux employés de Coop de France exclusivement. Elles sont par ailleurs contrôlées annuellement. Conformément à l'article 32 de la loi du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification et de suppression des données vous concernant. Ce droit peut être exercé auprès de Nicolas Gremont, au service informatique à l'adresse suivante : nicolas.gremont@coopdefrance.coop.

Les marchés

Rubriques
bandeau-ble-tendre-475-105

Marché des céréales

Analyse par Anne-Laure Paumier

Retour du blé français sur la scène internationale ?

Blé

Les opérateurs et analystes affinent leurs prévisions de production et ajustent leurs hypothèses de marché en conséquence.

En France, la moisson a rapidement progressé. Des rendements et des situations très hétérogènes à travers les pays se confirment. La déception reste de mise avec une fourchette des estimations comprise entre 33 et 36 Mt mais une qualité, notamment en ce qui concerne la protéine, plutôt bonne. En Allemagne, les prévisions de production de blé sont de nouveau revues en baisse. Stratégie Grains tablaient sur 22,8 Mt dans son rapport du 12 juillet (24,3 Mt en 2017), mais des prévisions inférieures sont maintenant évoquées par les acteurs du marché. Les interrogations sur la qualité des blés en Russie conduisent également à anticiper une baisse des disponibilités en blé à 12,5 de protéines.  

Les disponibilités pour les échanges mondiaux continuent donc à se tendre et les prix réagissent en conséquence. Le cours du blé sur le marché à terme s’est de nouveau apprécié et clôture ce jeudi à 188 €/t. Sur le marché physique, les primes restent fermes et gagnent également quelques euros, tant en rendu portuaire que sur le marché intérieur.

Cette semaine, le marché du blé Creil se réveille. Avec la baisse des disponibilités des pays du nord de l’UE, les fabricants belgo-hollandais se tournent vers l’origine française et les opérateurs n’ont guère d’intérêt à brader une belle qualité meunière si des opportunités à l’export pays tiers se confirment. Avec une hausse de la prime de 5 €/t en une semaine, les affaires reprennent tout de même. Les acheteurs internationaux semblent s’activer également, mais peu d’information concrète filtre. L’Arabie Saoudite a finalisé son appel d’offres de 570 kt, en origine optionnelle. Difficile donc de savoir si du blé français partira vers cette destination cette année. Ce début de campagne laisse envisager une reprise plus marquée des parts de marché à l’exportation, encore faudra-t-il savoir saisir les opportunités quand elles se présenteront.

 

Orge

La demande en portuaire reste également soutenue en orge. Les organismes stockeurs se sont déjà bien avancés dans leurs ventes et continuent progressivement d’alimenter le marché. Dès le mois de mars l’orge était la céréale la plus intéressante à vendre avec alors un très faible écart par rapport au blé tendre. L’écart étant de nouveau attractif (3 € de moins que le marché à terme), les affaires reprennent. Et l’orge pourrait bien bénéficier d’une demande accrue des chinois cette année.

 

Maïs

Le cours du maïs se redresse cette semaine à Chicago. En France, c’est surtout la hausse du blé tendre qui pousse le cours du maïs à la hausse. Avec un prix du blé meunier qui s’envole, un prix de l’orge fourragère également au plus haut, le maïs regagne de l’intérêt pour les fabricants d’aliments. Ces derniers pourraient bien assez vite intégrer plus de maïs dans leurs formulations au détriment des autres céréales. Pour cela, confrontés à un renchérissement des prix des matières premières, ils n’hésiteront pas à regarder toutes les origines possibles. Si le marché monte sur un contexte européen qui se complique, les prix intérieurs seront tôt ou tard limités à la hausse par les prix mondiaux... si ceux-ci ne montent pas. Pour le moment, les prix du maïs ukrainien restent bas comparativement au marché européen. Le cours du maïs à Chicago quant à lui, après avoir fortement décroché dans la tourmente de la guerre commerciale sino-américaine, connait une légère reprise cette semaine. Là aussi, le bilan de l’offre et de la demande mondiale pourrait se tendre.

Blé tendre

Cotation du Blé Tendre Rendu Rouen
(€/t) R2017 R2018
30/06/2017 165.4  
07/07/2017 167,9  
14/07/2017 164,1  
21/07/2017 163,4  
28/07/2017 164,9  
04/08/2017 159,5  
11/08/2017 159  
18/08/2017 153  
25/08/2017 152  
01/09/2017 152  
08/09/2017 152  
15/09/2017 154,6  
22/09/2017 156,1  
29/09/2017 157,9  
06/10/2017 157,4  
13/10/2017 154,6  
20/10/2017 154,9  
27/10/2017 157,5  
03/11/2017 157,9  
10/11/2017 155,5  
17/11/2017 154  
24/11/2017 155  
01/12/2017 154 161,9
08/12/2017 153,3 159,9
15/12/2017 153 159,6
22/12/2017 153 160
29/12/2017 151,6 161
05/01/2018 152 160,4
12/01/2018 151,5 160,6
19/01/2018 149 157,4
26/01/2018 150,5 157,2
02/02/2018 151 157,9
09/02/2018 154,5 161,1
16/02/2018 155 160,9
23/02/2018 156 162,6
02/03/2018 159,8 167,7
09/03/2018 155,1 164,6
16/03/2018 157 165,1
23/03/2018 156 161,6
30/03/2018 156,5 162,9
06/04/2018 159 165,4
13/04/2018 157,7 164,1
20/04/2018 156,2 162,6
27/04/2018 157,7 164,4
04/05/2018 161,5 169,4
11/05/2018 158 165,9
18/05/2018 158 168,9
25/05/2018 165,4 175,6
01/06/2018 168,5 177
08/06/2018 167,5 178,0
15/06/2018 170 177
22/06/2018   172
29/06/2018   171
06/07/2018   185
13/07/2018   182
20/07/2018   189,50
27/07/2018    
03/08/2018    
10/08/2018    
17/08/2018    
24/08/2018    
31/08/2018    
07/09/2018    

Activité des ports européens

Exportations


 Flux physiques en tonnes UE à 28
01/07-15/07
Cumul France
01/07-15/07
Blé tendre 330 665 192 264
Farine BT (val. prod.) 6 504 2 013
Blé dur 173 -
Orge 92 039 6 619
Maïs 5 123 1 791

 

Importations


 Flux physiques en tonnes UE à 28
01/07-15/07
Cumul France
01/07-15/07
Blé tendre 35 648 -
Farine BT (équiv. grain) 1 196 136
Blé dur 85 -
Maïs 413 512 1
Sorgho 338 -

Source : Commission Européenne, DG TAXUD

port-atlantique-la-rochelle-bandeau

Activité des ports français


 

Rouen

103 381 t ont été chargées et déchargées
du 12 au 18 juillet 2018, dont :

Exportations : 100 271 t

  • Blé tendre : 22 527 t (Italie : 6 035 t ; Royaume-Uni : 16 492 t )
  • Blé dur : 24 808 t (Italie : 20 408 t ; Irlande : 4 400 t)
  • Orge fourragère : 48 036 t (Chine)
  • Wheat gluten pellets : 2 000 t (Norvège)
  • Orge de brasserie : 2 900 t (Allemagne)

Importations : 3 110 t

  • Blé dur : 3 110 t (France)

 


 


La Pallice

55 900 t ont été chargées
du 12 au 19 juillet 2018, dont :

  • Blé vrac : 46 200 t (Angleterre : 3 450 t ; Portugal : 12 750 t ;
    Sénégal : 30 000 t)
  • Orge vrac : 1 800 t (Pays-Bas)
  • Céréales mixtes vrac : 4 400 t (Brésil)
  • Maïs vrac : 3 500 t (Angleterre)
colza-fob-mozelle

Marché des oléagineux

Analyse par Yolène Vayer

Le soja US devient compétitif et le canola
se fraie un chemin vers le marché européen

Affecté par la guerre commerciale entre les Etats-Unis et la Chine depuis de nombreuses semaines, les cous de soja US avaient subi une énorme pression. Les exportations du soja américain étaient en baisse tandis que le Brésil profite du phénomène des vases communicants avec une hausse des cours de soja malgré une production record de près de 119 Mt ainsi qu’une hausse des exportations. Les graines brésiliennes sont devenues hors de prix, notamment pour l’Argentine. Se trouvant dans une situation délicate du fait d'une assez faible récolte à cause de la sécheresse, l’Argentine remplace actuellement la Chine sur les achats de soja américain.

Les prix de soja américain sont devenus hypercompétitifs, poussant ainsi un acheteur peu actif tel que le Pakistan, à se positionner pour un achat en soja US de près de 200 000 t sur la campagne 2018/2019 selon l’USDA. Une situation qui pourrait inquiéter la Chine qui voit les prix de soja américain redevenir compétitif malgré sa taxe à l’importation de 25 %. La Chine pourrait revoir ses perspectives et se tourner de nouveau vers les Etats-Unis pour ses achats de soja. Par ailleurs, ce sont les fabricants d’aliments du bétail qui se réjouissent le plus. Avec des prix aussi bas, la demande de trituration aux Etats-Unis devient forte d’autant plus que les marges sont de fait très élevées.

Alors qu’une accalmie s’est fait ressentir cette semaine sur le front de la guerre commerciale, les fondamentaux de l’offre et de la demande reprennent le dessus. Les préoccupations au sujet de la perte de rendement potentielle de soja US anime le marché de Chicago. En effet, le retrait de 2 points sur la notation de l’état des surfaces de culture de « bons à excellents » combiné aux conditions climatiques de plus en plus sèches ont apporté du soutien aux cours du soja américain.

Malgré la progression du prix de la graine de soja, le marché du colza évolue très peu en raison des productions européennes 2018 en berne, notamment en France et en Allemagne. Ce contexte pourrait conduire les rendements sous les 20 Mt, niveau au plus bas depuis 2012. Les primes sur le marché physique s’affichent désormais autour de -1 €/t sur le FOB Moselle. Ces tensions alimentent également le marché à terme d’Euronext qui a vu son report littéralement fondre ces derniers jours sur la campagne 2018/2019.

Néanmoins cette baisse de la disponibilité en colza en Europe pourrait être compensée par la production de canola au Canada. Les cours du canola connaissent une certaine fermeté. En effet, l’écart de prix entre le colza européen et le canola canadien flirte sous la barre des 50 €/t sur l’échéance Novembre 2018, au plus haut depuis le début du mois d’avril 2017. De tels éléments confirment bien la tension des bilans européens et soutiennent ainsi la hausse des importations de graine canadienne qui devrait ainsi trouver des débouchés conséquents sur le marché européen tout au long de la campagne 2018/2019.

Du côté des huiles, l’huile de palme a connu un rebond cette semaine à Kuala Lumpur, profitant ainsi du ralentissement de la production auquel s’ajoutent des craintes sur le potentiel de rendement des palmiers pour les prochaines semaines.

Du fait de la morosité de l’huile de palme en début de semaine, les prix de l’huile de tournesol en Ukraine et en Russie ont cédé du terrain en FOB. La situation de la zone mer noire n’est pas des plus favorable. Le temps chaud et sec continue de sévir en Russie et en Ukraine et les pluies restent quasi -inexistantes. La production dans cette zone devrait être fortement pénalisée cette année.

Colza

Cotation du Colza Fob Moselle
(€/t) R2017 R2018
30/06/2017    
07/07/2017 368,5  
14/07/2017 367,5  
21/07/2017 366,5  
28/07/2017 364,25  
04/08/2017 367  
11/08/2017 371,5  
18/08/2017 371  
25/08/2017 370  
01/09/2017 369,5  
08/09/2017 365  
15/09/2017 367,25  
22/09/2017 368  
29/09/2017 369,5  
06/10/2017 370,5  
13/10/2017 370  
20/10/2017 366,5  
27/10/2017 368,5  
03/11/2017 377,25  
10/11/2017 366,5  
17/11/2017 379  
24/11/2017 374,25  
01/12/2017 367,75  
08/12/2017 365,5  
15/12/2017 357  
22/12/2017 353,25  
29/12/2017 347,75  
05/01/2018 357,75 359,5
12/01/2018 352,75 358,75
19/01/2018 342,75 347,75
26/01/2018 341 344,75
02/02/2018 348 346,75
09/02/2018 346,25 346,75
16/02/2018 347,5 347,25
23/02/2018 353,5 350,5
02/03/2018 358,25 354,25
09/03/2018 348,25 346,25
16/03/2018 348,75 346,25
23/03/2018 345,5 345,5
30/03/2018 346,25 346,25
06/04/2018 350,25 350,25
13/04/2018 348,25 348,25
20/04/2018 344,25 344,5
27/04/2018 345,5 345,5
04/05/2018 348,75 348,75
11/05/2018 353,5 353,5
18/05/2018 353 354
25/05/2018 363 351
01/06/2018 359,75 360,75
08/06/2018   351,75
15/06/2018   350,75
22/06/2018   352,25
29/06/2018   358,5
06/07/2018   359.75
13/07/2018   357.75
20/07/2018   358.5
27/07/2018    
03/08/2018    
10/08/2018    
17/08/2018    
24/08/2018    
31/08/2018    
07/09/2018    

Marchés physiques

Céréales


Blé tendre

R. Rouen : 189,5 €/t juil./août ; 189 €/t août/sept. ;
187 €/t oct./déc.
R. Dunkerque : 189 €/t juil./août ; 188,5 €/t août/sept. ;
186,5 €/t oct./déc.
Base Creil : 181 €/t 5 d'août (fourrager)
R. La Pallice : 189 €/t juil./août ; 188,5 €/t août/sept. ;
186,5 €/t oct./déc.
R. Bretagne : 183 €/t juil./août ; 185 €/t oct./déc.
Fob Moselle : 184 €/t juil./août

Orge

R. Rouen : 183 €/t juil./août. ; 181,5 €/t oct./déc.
R. Dunkerque : 183 €/t juil./août. ; 181,5 €/t oct./déc.
Fob Moselle : 181 €/t juil./août. ; 181 €/t oct./déc.
R. Bretagne : 179 €/t juil./août. ; 181 €/t oct./déc.

Maïs

R. La Pallice/Bordeaux : 157,5 €/t juil./sept.
NR : 167 €/t oct./nov. ; 169 €/t déc. ;170 €/t janv./mars
Fob Rhin : 160 €/t juil./sept.
R. Bretagne : 173,5 €/t juil./sept.
NR : 177 €/t oct./déc.
TD Beauce : NR : 157 €/t oct./déc. ;
167 €/t janv./mars

CD Départ Beauce : 150,5 €/t juil./sept.
 

Oléagineux


Colza

Rendu Rouen : 347,50 €/t août/sept. (var. +0,75 €/t) ;
Fob Moselle :  358,75 €/t juil./août (-4,00 €/t)

Tournesol

Rendu Saint-Nazaire : 325 €/t juil. (var. 0,00 €/t)
Rendu Bordeaux : 325 €/t juil. (var. 0,00 €/t)

Huiles Végétales

Colza - Rotterdam : 836 $/t juil. (var. -3,0 $/t)
Soja - Rotterdam : 774 $/t juil. (var. -29,0 $/t)
Tournesol - Fob Nord Europe : 750 $/t juil. (var. 0,0 $/t)
Palme brute - CAF Rotterdam : 580 $/t juil. (var. -19,0 $/t)

Tourteaux

Colza - France (Gand) : 230 €/t août
Colza - France (Montoir) : 237 €/t juil.
Colza - France (Mériot) : 229 €/t août
Colza - France (Grand Couronne) : 233 €/t juil.
Tournesol - Départ Montoir : 273 €/t avril
Soja 48% Brésil - Départ Montoir : 354 €/t juil.
Soja 48% Brésil - Départ Sète : 369 €/t juil.
Soja 48% Brésil - Départ Gand : 368 €/t juil.

Indices


Pétrole - WTI New-York, spot : 69,72 $/baril (var. 0,0 $/baril)
Parité Euro/Dollar : 1 € = 1,16 $ (var. -0,01)

Abréviations : NR= nouvelle récolte, R= rendu, C.D.= camion départ, T.D.= train départ, C= camion

Marchés à terme

EuronexT
(€/t) 20 juillet variation*
Blé tendre, septembre 188,00 6,50
Maïs, août 172,50 4,00
Colza, août 360,50 1,75
Huile de Colza, septembre 698,50 0,00
Tourteaux de Colza, septembre 219,50 6,50

 

CME Etats-Unis
(cotations converties en €/t) 20 juillet variation*
Blé tendre, septembre 159,72 6,27
Maïs, septembre 119,20 1,90
Soja, septembre 269,89 4,12
Huile Soja, septembre 530,81 -8,55
Tourteaux de Soja, septembre 311,11 -2,76

 

ICE Canada
(cotations converties en €/t) 20 juillet variation*
Canola, novembre 321,62 0,64

* les variations sont calculées par rapport à la cotation de la semaine précédente