S'abonner à l'hebdo

Hebdo N°7 - Vendredi 16 février 2018

S'abonner à l'hebdo

Pour vous abonner à l'hebdo des coops métiers du grain, dont la diffusion est réservée aux adhérents de Coop de France et à son réseau, merci de remplir et de valider le formulaire ci-dessous.

obligatoire




Valider

Déclaration CNIL
Coop de France met en place un traitement de données à caractère personnel dans le cadre de ses missions d'assistance et d'information aux coopératives adhérentes. Ces données sont collectées lors de votre adhésion, des missions de conseil que nous réalisons ou lorsque vous remplissez ce formulaire et sont destinées aux employés de Coop de France exclusivement. Elles sont par ailleurs contrôlées annuellement. Conformément à l'article 32 de la loi du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification et de suppression des données vous concernant. Ce droit peut être exercé auprès de Nicolas Gremont, au service informatique à l'adresse suivante : nicolas.gremont@coopdefrance.coop.

Les marchés

Rubriques
bandeau-ble-tendre-475-105

Marché des céréales

Analyse par Anne-Laure Paumier

Marché stable, mais sans perspective


Blé tendre

La petite amélioration de la semaine dernière sur le marché monétaire n’aura guère durée. L’euro/dollar tutoie de nouveau le niveau de 1,25, pénalisant fortement les origines européennes sur la scène internationale.

Alors que les cours remontent de 1 à 3 dollars sur le marché mondial et pour toutes les origines, ce mouvement bénéficie aux Etats-Unis et plus encore aux pays dont la monnaie est plus faible par rapport à la monnaie américaine. Ainsi, on peut s’attendre à encore plus de grains exportés au départ de Mer Noire et d’Argentine où les quelques dollars de plus permettront d’ajuster la logistique pour aller chercher des grains dans des zones plus lointaines. Certains analystes commencent d’ailleurs à avancer des exportations russes à hauteur de 40 Mt pour cette campagne … En Europe, et en France en particulier, l’euro nous pénalise à l‘export et nous oblige à comprimer nos prix sur notre marché intérieur, sans parvenir à accrocher des parts de marché.

Ce contexte à l’export conduit FranceAgriMer a ajuster ses prévisions, ce qui en soi, ne constitue pas une surprise pour les acteurs du marché. Les exportations de blé sont réduits de 455 kt (-155 kt UE et -300 kt Pays Tiers), celles  de farine sont également baissés de 10 kt équivalent grains.

Par contre, l’ajustement des surfaces et la baisse de l’estimation de production de blé tendre pour la France (-430kt) surprend quelque peu. Mais, pour le moment FranceAgriMer n’en tient presque pas compte dans ses estimations de collecte, qui restent quasiment inchangées (-100kt) … Soit un taux de collecte/production de 92,3% qui, au regard du rythme de collecte de ces derniers mois, paraît quelque peu optimiste. Quoi qu’il en soit, cette baisse de production n’impact pas la perception générale d’un bilan qui s’alourdit.

Le stock de report estimé à 3,2 Mt augmente ainsi tout de même de 370 kt par rapport aux estimations du mois dernier. Sans oublier un stock « à la ferme », toujours difficile à évaluer, et estimé à 1,2 Mt (contre 1,7 à l’issue de la campagne 2015/16 et 673 kt l’an passé).

Maïs

Le stock français, selon FranceAgriMer s’alourdit également (+270 kt), mais cette fois-ci surtout en raison d’une hausse de la production. Sans surprise, car le marché travaille depuis des mois avec des estimations de production plus proches de 14 MT, FranceAgriMer entérine enfin le chiffre du Ministère de l’Agriculture de 13,8 Mt. Cela augmente de fait les disponibilités de 592 kt. Cette hausse est partiellement répercutée dans le chiffre prévisionnel de collecte augmenté de seulement 221 kt. Quant aux importations elles sont augmentées de 200 kt et s’élèvent à 700 kt pour cette campagne, soit plus que l’an dernier…  Ainsi, selon la nouvelle copie du bilan, les ressources pour le marché augmentent de 422 kt, mais sont quasiment pour moitié absorbées par le poste autre (fabrication à la ferme). Le stock de report est maintenant estimé au 30 juin à 2,7 Mt, soit un niveau historiquement élevé.

Orge

L’Iran a passé sur son appel d’offres, mais l’Irak pourrait bien s’intéresser également à l’orge européenne. La Chine serait en train de sonder le marché … mais restera-t-il de l’orge ? L’Arabie Saoudite,  après son achat de blé tendre la semaine passée, revient aux affaires pour 960 kt d’orge fourragère, livraison avril-mai. Dans un contexte d’offre mondiale tendue, le premier acheteur mondial d’orge pourrait bien avoir du mal à trouver autant de tonnes chez un même fournisseur… Résultat à suivre ce vendredi. Cette demande soutient les prix qui continue à s’apprécier en portuaire.

Selon FranceAgriMer, malgré une légère révision à la hausse, le stock de report d’orge reste tendu. Les exports Pays-Tiers restent à 3,4 Mt, objectif qui parait réalisable au regard des chargements effectués et de la demande adressée à la France.

Blé tendre

Cotation du Blé Tendre Rendu Rouen
(€/t) R2016 R2017
06/01/2017 169,5  
13/01/2017 169 170,5
20/01/2017 169 170
27/01/2017 169 168
03/02/2017 168,5 169
10/02/2017 170 169
17/02/2017 171,5 171
24/02/2017 171,2 172
03/03/2017 173 172
10/03/2017 169 167
17/03/2017 167 164
24/03/2017 162 161
31/03/2017 157,5 159
07/04/2017 156 159
14/04/2017 159,5 162
21/04/2017 156 162
28/04/2017 160 162
05/05/2017 158 160
12/05/2017 155 165
19/05/2017 152 157
26/05/2017 152 158
02/06/2017 151 158
09/06/2017 150 162
16/06/2017 152 162
23/06/2017   164
30/06/2017   165
07/07/2017   169
14/07/2017   166
21/07/2017   163
28/07/2017   165
04/08/2017   159,5
11/08/2017   159
18/08/2017   153
25/08/2017   152
01/09/2017   152
08/09/2017   152
15/09/2017   154
22/09/2017   156
29/09/2017   158
06/10/2017   158
13/10/2017   155
20/10/2017   155
27/10/2017   157,5
03/11/2017   158
10/11/2017   155,5
17/11/2017   154
24/11/2017   155
01/12/2017   154
08/12/2017   153,3
15/12/2017   153
22/12/2017   153
29/12/2017   151,6
05/01/2018   152
12/01/2018   151,5
19/01/2018   149
26/01/2018   150,5
02/02/2018   150
09/02/2018   154,5
16/02/2018   155
23/02/2018    
02/03/2018    
09/03/2018    
16/03/2018    
23/03/2018    
30/03/2018    
06/04/2018    
13/04/2018    
20/04/2018    
27/04/2018    
04/05/2018    
11/05/2018    
18/05/2018    
25/05/2018    
01/06/2018    
08/06/2018    
15/06/2018    
22/06/2018    
29/06/2018    
06/07/2018    

Graphe de la semaine

Cours du blé US en $/t et du Blé Français en €/t



 

colza-fob-mozelle

Marché des oléagineux

Analyse par Yolène Vayer

déprime du colza malgré la tension sur le soja sud-américain

Les incertitudes climatiques en Amérique du Sud continuent d’alimenter la hausse des cours du soja à Chicago. En effet, les pluies attendues sur le weekend n’ont pas été à la hauteur des attentes. Elles ont été notamment plus faibles que prévues en Argentine et les perspectives à 15 jours ne montrent pas de précipitations significatives. Néanmoins, elles sont prévues supérieures à 100 mm sur le Brésil pour les deux semaines à venir. Si l’USDA a révisé dans son précédent rapport la production argentine de 56 à 54 Mt, certains opérateurs locaux parlent déjà de 46 Mt (chiffre très inférieur) et d’une production de 115 Mt au Brésil, ce qui compenserait en partie les pertes induites par la sécheresse argentine.  Les cours de la graine et du tourteau ont nettement grimpé suite à ces annonces et les chargements à l’export US (autre élément haussier) se sont avérés supérieurs à 1,32 Mt d’après USDA.

Concernant l’huile de palme, en début de semaine, la baisse du ringgit face au dollar et la publication de MPOB (Malaysian Palm Oil Board) redonnaient de l'attractivité aux produits malaisiens.
En effet, ce rapport estimait les stocks de janvier à 2,587 Mt, un chiffre inférieur aux attentes du marché, du fait de la bonne dynamique des exportations du pays estimées en hausse à
+ 12,4 % pour la première quinzaine de février. Toutefois, cette tendance fut de courte durée car les prix du palme ont marqué une pause dans leur mouvement haussier, et figurent assez bas du fait des ventes techniques réalisées avant la fermeture des marchés le 15 et 16 février pour le nouvel an lunaire.

Les cotations du canola canadien ont aussi reculé sur Winnipeg, conséquence de la hausse du dollar canadien face au dollar états-unien, des bonnes perspectives de semis au printemps, d'une demande locale qui s'essoufflerait actuellement et de l'abondance de la récolte 2017. Par ailleurs, ABARES a publié son estimation pour la production de canola en Australie qui s'affiche à 3,67 Mt contre 2,85 Mt en Janvier.

En début de semaine, les cours du colza avaient également rebondi pour s’afficher au-dessus des 350 €/t sur l’échéance Août 2018. Toutefois, ce dernier a repris son chemin à la baisse, subissant ainsi la tension sur le soja, l'effritement des cours de l'huile de palme à Kuala Lumpur et la hausse de l'euro face au dollar à 1,2475$, pénalisant l'attractivité des origines européennes sur la scène mondiale. De plus, souffrant toujours des nouvelles réglementations en vigueur, le bilan mondial de la graine s’est alourdi. Pour cause, ABARES a revu la production australienne en hausse de + 820 000 t entre janvier et février quand StatCan a réévalué les stocks de fin de campagne à 2,2 Mt. Dans cette même période, le ministère de l’Agriculture ukrainienne a augmenté de
+ 30 % les surfaces de colza par rapport à l’an dernier, ce qui obligerait les opérateurs locaux à être agressifs sur l’export, notamment vers les pays européens.

Concernant l’or noir, la hausse du pétrole enregistrée en début de semaine était à mettre sur le compte de la faiblesse du dollar par rapport à l’ensemble des monnaies concurrentes et la bonne demande mondiale. Néanmoins, cette hausse de prix a très vite effacé une grande partie de ses gains à cause d’un marché qui n’a pas oublié les réserves élevées aux Etats-Unis.

Du côté du tournesol, l’huile à Rotterdam et le tourteau évoluent en baisse depuis une semaine dans le sillage des autres produits du complexe oléagineux tandis que la graine semble rester insensible au vent baissier observé sur le marché des huiles. En France, la graine de tournesol souffre du manque de perspectives alors que l’Ukraine continue de monopoliser les importations européennes. Depuis le début de la campagne, 1,1 Mt sont entrées au sein de la zone unique contre 800 000 t à la même période l’an passé. Le différentiel de taxes entre les exportations de graines et d’huile profite toujours aux opérateurs locaux.

Colza

Cotation du Colza Fob Moselle
(€/t) R2016 R2017
06/01/2017 424  
13/01/2017 420,5  
20/01/2017 424,25  
27/01/2017 425  
03/02/2017 418  
10/02/2017 425,25  
17/02/2017 433  
24/02/2017 420  
03/03/2017 424,25  
10/03/2017 420  
17/03/2017 411,75 373,75
24/03/2017 409,5 370
31/03/2017 399,5 366,5
07/04/2017 406 367,25
14/04/2017 401,5 368,75
21/04/2017 400,75 366,75
28/04/2017 401,5 367,5
05/05/2017 391 372,75
12/05/2017 394,75 373
19/05/2017 359,75 362,50
25/05/2017   358
02/06/2017   347,75
09/06/2017   360
16/06/2017   359.75
23/06/2017   356
30/06/2017   359
07/07/2017   366.25
13/07/2017   367,50
21/07/2017   366,0
28/07/2017   362,50
04/08/2017   365
11/08/2017   366,5
18/08/2017   365,5
25/08/2017   369
01/09/2017   369,50
08/09/2017   365,00
15/09/2017   367,25
22/09/2017   368,00
29/09/2017   369,50
06/10/2017   370,50
13/10/2017   370,00
20/10/2017   366,50
27/10/2017   368,50
03/11/2017   377,25
10/11/2017   366,50
17/11/2017   379,00
24/11/2017   374,25
01/12/2017   367,75
08/12/2017   365,50
15/12/2017   357
22/12/2017   353,25
29/12/2017   347,75
05/01/2018   357,75
12/01/2018   352,75
19/01/2018   343
26/01/2018   341,25
02/02/2018   347,75
09/02/2018   346,25
16/02/2018   347,50
23/02/2018    
02/03/2018    
09/03/2018    
16/03/2018    
23/03/2018    
30/03/2018    
06/04/2018    
13/04/2018    
20/04/2018    
27/04/2018    
04/05/2018    
11/05/2018    
18/05/2018    
25/05/2018    
01/06/2018    
08/06/2018    
15/06/2018    
22/06/2018    
29/06/2018    
06/07/2018    

Marchés physiques

Céréales


Blé tendre

R. Rouen : 155 €/t fév./mars ; 152 €/t avril/juin
NR : 161 €/t juil./août 
R. Dunkerque : 155 €/t fév./mars ; 152 €/t avril/juin
NR : 161 €/t juil./août
Base Creil : 150 €/t fév./mars ; 147 €/t avril.juin
R. La Pallice : 156 €/t fév. ; 155 €/t mars ; 153 €/t avril/juin
R. Nantes : 154,5 €/t fév.
R. Bretagne : 156 €/t fév./mars ; 154 €/t avril/juin
Fob Moselle : 149A €/t fév./juin
D. Beauce : 145,2 €/t fév./juin

Orge

R. Rouen : 157 €/t fév./mars ; 154 €/t avril/juin
NR : 151 €/t juil./août ; 1154 €/t oct./déc.
Fob Moselle : 147A €/t fév./juin
R. Bretagne : 157 €/t fév./mars ; 155 €/t avril/juin
R. La Pallice : 156 €/t fév./mars

Maïs

R. La Pallice/Bordeaux  : 146 €/t fév./mars ; 148 €/t avril/juin ;
NR : 152 €/t juil./août
Fob Rhin : 158 €/t fév./juin
R. Bretagne : 153 €/t avril/juin
CD Eure et Loir : 145 €/t avril/juin

Oléagineux


Colza

Rouen : 335,50 €/t mars/avril (var. +1,25 €/t)
Moselle :  347,50 €/t mai/juin (var. +1,25 €/t)

Tournesol

St-Nazaire : 310,00 €/t avril/mai (var. 0,0 €/t)
Bordeaux : 310,00 €/t mai/juin (var. 0,0 €/t)

Huiles Végétales

Colza - Rotterdam : 832,00 $/t fév./avril (var. +4,0 $/t)
Soja - Rotterdam : 835,00 $/t fév. (var. -14,0 $/t)
Tournesol - Fob Nord Europe : 785 $/t fév./mars(var. -12,5 $/t)
Palme brute - CAF Rotterdam : 655 $/t fév. (var. +2,5 $/t)

Tourteaux

Colza - France (Rouen) : 226 €/t fév./avril. (var. +6,0 €/t)
Colza - Anvers : 216 €/t fév./ avril. (var. +9,0 €/t)
Colza - Allemagne (Rhin) : 206 €/t fév. (var. +8,0 €/t)
Tournesol - Bordeaux : 213 €/t fév./ avril. (var. -1,0 €/t)
Soja 48 Brésil - C départ Gand (48% Brésil) : 361 €/t fév. (var. +22,0 €/t)

Indices


Pétrole - WTI New-York, spot : 60,60 $/baril (var. -2,9 $/baril)
Parité Euro/Dollar : 1 € = 1,25 $ (var. +0,01)

Abréviations : NR= nouvelle récolte, R= rendu, C.D.= camion départ, T.D.= train départ, C= camion

Marchés à terme

EuronexT
(€/t) 15 fév. variation*
Blé tendre, mars 160,25 0,50
Maïs, mars 153,75 -0,50
Colza, mai 349,50 -0,25
Huile de Colza, mars 731,50 0,00
Tourteaux de Colza, mars 204,75 4,75

 

CME Etats-Unis
(cotations converties en €/t) 15 fév. variation*
Blé tendre, mars 135,69 -1,71
Maïs, mars 115,78 -2,20
Soja, mars 301,08 3,62
Huile Soja, mars 559,09 -22,96
Tourteaux de Soja, mars 329,54 20,81

 

ICE Canada
(cotations converties en €/t) 15 fév. variation*
Canola, mars 321,47 -2,42

* les variations sont calculées par rapport à la cotation de la semaine précédente

Activité des ports européens

Exportations


 Flux physiques en tonnes UE à 28
01/07-15/02
Cumul France
01/07-15/02
Blé tendre 12 838 256 4 423 074
Farine BT (val. prod.) 508 836 108 561
Blé dur 564 070 209 849
Orge 3 471 258 1 538 570
Maïs 634 099 60 718

 

Importations


 Flux physiques en tonnes UE à 28
01/07-15/02
Cumul France
01/07-15/02
Blé tendre 2 490 075 2 940
Farine BT (équiv. grain) 22 860 5 275
Blé dur 988 766 40 148
Maïs 10 454 468 4 928
Sorgho 110 488 3

Source : Commission Européenne, DG TAXUD

port-atlantique-la-rochelle-bandeau

Activité des ports français


 

Rouen

181 480 t ont été chargées et déchargées
du 8 au 14 février 2018, dont :

Exportations : 178 978 t

  • Blé tendre : 58 201 - t (Arabie Saoudite : 20 000 t ; Algérie : 27 500 t ; Royaume-Uni : 1 710 t ; Cameroun : 4 500 t ; Gabon : 4 500 t)
  • Orge fourragère : 62 055 t (Tunisie : 25 000 t ; Espagne : 7 655 t ;
    Algérie : 29 400 t)
  • Sucres raffinés : 8 000 t (Mauritanie)
  • Blé fourrager : 20 448 t (Espagne : 6 600 t ; Irlabde : 13 848 t)
  • Pulpe de betterave : 22 000 t (Arabie Saoudite)
  • Orge de brasserie : 2 274 t (Pays-Bas)
  • Malt : 6 000 t (Cameroun)

Importations : 2 502 t

  • Pois (Alimentation humaine) : 2 502 t (Royaume-Uni)

 



La Pallice

51 605 t ont été chargées
du 8 au 15 février 2018, dont :

  • Orge vrac : 8 080 t (Portugal : 3 880 t ; Angleterre : 4 200 t)
  • Maïs vrac : 3 525 t (Norvège)
  • Blé vrac : 40 000 t (Arabie Saoudite)