S'abonner à l'hebdo

hebdo N°14 - Vendredi 06 avril 2018

S'abonner à l'hebdo

Pour vous abonner à l'hebdo des coops métiers du grain, dont la diffusion est réservée aux adhérents de Coop de France et à son réseau, merci de remplir et de valider le formulaire ci-dessous.

obligatoire




Valider

Déclaration CNIL
Coop de France met en place un traitement de données à caractère personnel dans le cadre de ses missions d'assistance et d'information aux coopératives adhérentes. Ces données sont collectées lors de votre adhésion, des missions de conseil que nous réalisons ou lorsque vous remplissez ce formulaire et sont destinées aux employés de Coop de France exclusivement. Elles sont par ailleurs contrôlées annuellement. Conformément à l'article 32 de la loi du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification et de suppression des données vous concernant. Ce droit peut être exercé auprès de Nicolas Gremont, au service informatique à l'adresse suivante : nicolas.gremont@coopdefrance.coop.

Vie des entreprises

Rubriques
bandeau-inauguration-2-1030x687

Investissement




La coopérative Euralis vient d’investir 100 000 euros dans la construction d’un trieur de maïs grains sur son site d’Oloron Sainte Marie (64). L’inauguration de ce trieur a eu lieu ce Mercredi 28 Mars 2018. Cet investissement répond à une demande des éleveurs de brebis et producteurs de fromages de disposer d’un aliment de qualité, produit localement et permettant de valoriser la production de fromage fermier ou d’appellation Ossau Iraty. Par cet investissement la coopérative Euralis accompagne le développement d’une agriculture durable sur son territoire.

Le saviez-vous ? Chaque année une brebis consomme près de 650 kilos de matières sèches (pâture, foin et luzerne) et 150 kilos de maïs grains pour produire du fromage fermier, AOP Ossau Iraty. Mais attention, la brebis est exigeante ! Elle ne mange que les grains de maïs entiers et intacts. Cela représente pour l’éleveur une perte non négligeable (environ 10 à 15 % du maïs non consommé).

Seule solution : trier soigneusement les grains. Pour répondre à ce besoin, Euralis vient d’investir dans un trieur de maïs à Oloron Sainte Marie. Cet équipement garantit des maïs grains non brisés et il permettra de valoriser la production des maïsiculteurs du secteur.

Pour garantir un prix stable de l’aliment qui représente un élément important dans l’élevage, des contrats sur 3 ans seront signés entre les éleveurs et les maïsiculteurs. Calculés non pas sur le prix mondial mais sur une moyenne des prix observés dans la région, ces contrats permettront aux éleveurs et aux céréaliers de disposer d’une visibilité économique sur du moyen terme.

« Avec cet investissement, nous sommes dans notre rôle de coopérative d’accompagner les agriculteurs dans leur projet en mettant en commun des moyens leur permettant de se développer. Nous sommes ici sur un projet de territoire, valorisant une production locale et maintenant une agriculture polyvalente de montagne et de plaine » précise Christophe Congues administrateur d’Euralis et agriculteur à Moumour.

A terme entre 4 000 à 4 500 tonnes de maïs grains par an devraient être triés à Oloron Sainte Marie.

Site internet Euralis : http://www.euralis.fr