S'abonner à l'hebdo

Hebdo N°13 - Vendredi 30 mars 2018

S'abonner à l'hebdo

Pour vous abonner à l'hebdo des coops métiers du grain, dont la diffusion est réservée aux adhérents de Coop de France et à son réseau, merci de remplir et de valider le formulaire ci-dessous.

obligatoire




Valider

Déclaration CNIL
Coop de France met en place un traitement de données à caractère personnel dans le cadre de ses missions d'assistance et d'information aux coopératives adhérentes. Ces données sont collectées lors de votre adhésion, des missions de conseil que nous réalisons ou lorsque vous remplissez ce formulaire et sont destinées aux employés de Coop de France exclusivement. Elles sont par ailleurs contrôlées annuellement. Conformément à l'article 32 de la loi du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification et de suppression des données vous concernant. Ce droit peut être exercé auprès de Nicolas Gremont, au service informatique à l'adresse suivante : nicolas.gremont@coopdefrance.coop.

Actualités de la filière

Rubriques

Nouveau Silo


 

Inauguration du nouveau silo
de Chef de Baie au grand port maritime de La Rochelle

Exporter la qualité France : l’engagement
du Groupe SOUFFLET pour valoriser
les céréales françaises à l’international

Acteur incontournable de la filière céréalière, le Groupe SOUFFLET inaugure aujourd’hui son nouveau silo de Chef de Baie. D’une capacité de 63 000 tonnes, il atteint une capacité totale de stockage de 188 000 tonnes sur le site SOUFFLET de La Rochelle. Avec ce nouveau silo, l’objectif est double : développer les activités d’export, une vocation historique du Groupe, tant d’un point de vue quantitatif que qualitatif. L’enjeu est de renforcer la compétitivité des filières céréalières françaises avec des infrastructures plus performantes et plus respectueuses de l’environnement. 

Des flux logistiques optimisés et bilan carbone plus favorable
Jusqu’à présent il était nécessaire de mobiliser 50 000 camions pour acheminer les 1,6 million de céréales des installations portuaires du Groupe situées à environ un kilomètre du quai vers les navires. Situé « bord à quai », le nouveau silo apporte des gains de productivité importants avec le chargement direct des marchandises à bord des navires. En parallèle, le Groupe développe le fret ferroviaire, ce qui réduit le brouettage par camion de deux tiers. Ces avancées logistiques améliorent le bilan carbone du site. Par ailleurs, un investissement spécifique a été réalisé pour la mise en place d’un système de nettoyage du grain et d’aspiration de la poussière afin de préserver la qualité de l’air. Le nouveau silo est donc un outil en phase avec les attentes environnementales.

Un silo au service du dynamisme de la région

Le nouveau silo de Chef de Baie a nécessité un investissement de 30 millions d’euros. C’est un projet stratégique pour le dynamisme de la région, notamment pour développer les débouchés des productions agricoles du Grand Ouest. L’objectif est d’augmenter le tonnage des céréales exportées de 1,6 million actuellement à plus de 2 millions. Depuis de nombreuses années, le Groupe se mobilise pour valoriser les productions des agriculteurs français vers des marchés internationaux avec des demandes et des exigences en pleine croissance.

Le silo Chef de Baie garantit aussi plus de sécurité pour le personnel qui a vu son effectif passer de 16 à 22 personnes. Par ailleurs, 45 emplois directs sur la place portuaire, dont 10 affectés directement à l’exploitation du site, sont créés grâce au nouveau silo.

La Coopération Agricole

au salon PRODURABLE



    

« Coopérer pour le bien commun »

les 4 et 5 avril à Paris, Porte Maillot

Pour la troisième année consécutive, Coop de France renouvelle son partenariat avec le salon PRODURABLE, événement professionnel de référence des acteurs et des solutions de l’économie durable.

Ce salon des acteurs & des solutions de l’économie durable rassemble plus de 5000 visiteurs et est devenu un évènement incontournable.

L’édition 2018 mettant en avant le secteur agroalimentaire, Coop de France a décidé d’amplifier la visibilité des savoir-faire et bonnes pratiques des coopératives en étant partenaire officiel.

Plusieurs dispositifs contribueront à cette visibilité renforcée :

  • Un stand coopératif de 45m² en partenariat avec Terrena afin d’illustrer très concrètement les contributions des coopératives en faveur du développement durable.
  • Des contributions aux différents rendez-vous organisés par PRODURABLE pendant ces deux journées :
    • Plénière d'ouverture du 5 avril dédiée :
    - Ce qui est juste est bon. Agro-alimentaire : Comment garantir de la valeur pour tous ?
    • 3 tables rondes :
    - Restaurer la confiance dans les produits alimentaires,
    - La santé dans l'assiette : De l’alimentation durable à la consommation responsable,
    - Agro-écologie, biosolutions, agriculture urbaine, AgriTech... vers un nouveau modèle agricole ?
    • 1 atelier :
    - La Coopération Agricole : partenaire de la structuration des filières agricoles et alimentaires en Afrique

À la suite des États Généraux de l’Alimentation, redonner du sens et de la valeur aux produits alimentaires est une priorité incontournable pour Coop de France. Celle-ci se traduit à travers sa démarche « COOPÉRER POUR LE BIEN COMMUN » lancée lors du Salon International de l’Agriculture (SIA).

Dans un monde en transitions (économiques, sociétales, environnementales, numériques, …), cette démarche traduit une dynamique moderne de progrès à partager avec les citoyensconsommateurs.

« COOPÉRER POUR LE BIEN COMMUN » se fonde ainsi sur la volonté des coopératives agricoles et agroalimentaires (2500 entreprises rassemblant 3 agriculteurs sur 4 et 165 000
salariés) de se mobiliser pour :

  • une agriculture toujours plus saine et plus durable,
  • des territoires plus dynamiques,
  • une place plus juste de l’homme dans l’économie.

L’équipe de Coop de France sera donc à la disposition des visiteurs sur le stand de LA COOPERATION AGRICOLE (A15) pour mieux faire connaître les enjeux du secteur agroalimentaire et les contributions des coopératives au développement durable.

L'UIPP ouvre les portes

de la Cité du Siècle vert !




Du 14 au 27 mai 2018, l’Union des Industries de la Protection des Plantes célèbre son centenaire en créant l’événement à Paris. En plein cœur de la capitale (116 rue de Turenne, Paris 3ème), les professionnels de la santé des plantes invitent le grand public à découvrir ce siècle d’histoire et d’innovations qui a permis le développement en France d’une agriculture performante et d’une alimentation sûre. Ouvert à tous en accès gratuit, ce lieu sera consacré à la découverte, à l’information et aux partages d’idées, autour de ces fameux « pesticides » qui font tant débat.

La Cité du Siècle vert, 850 m2 pour échanger sur la santé des plantes

Dès l’entrée, le ton sera donné avec une façade et un environnement entièrement végétalisés. Les visiteurs pourront découvrir un « chemin vert » de 11 étapes constituant un véritable parcours expérientiel.

La Cité du Siècle vert invite à explorer une exposition consacrée à l’évolution des pratiques et des solutions de protection des plantes, retraçant les 100 dernières années ainsi que les pistes de recherche pour l’agriculture de demain !
 


Le visiteur pourra notamment y découvrir :

  • Comment le mildiou représentait la « 7ème plaie de France » dans les années 1910.
  • Comment les femmes étaient considérées comme la solution de désherbage dans les années 1920.
  • Comment les enfants ont été à la chasse aux insectes ravageurs plutôt qu’à l’école dans les années 1930.
  • Comment la chimie et l’industrie ont permis l’abandon du cyanure et de l’arsenic comme traitement des cultures dans les années 1950.
  • Comment les coccinelles et d’autres insectes sont devenus les alliés des agriculteurs et des jardiniers dans les années 1980.
  • Comment demain robotique, chimie et génétique permettront ensemble de mieux protéger l’agriculture et l’alimentation ?



De la recherche aux étales de marché, en passant par les champs

Au 1er étage, les visiteurs pourront découvrir le « parcours de la molécule » qui les transportera dans un laboratoire scientifique où seront présentées les grandes étapes des travaux de recherche : de la découverte d’une molécule à son analyse en passant par les tests sur les plantes.

Le cheminement se fera du microscope jusqu’au marché du Siècle vert. En effet, les « produits finis » issus de cette agriculture française seront présentés sur des îlots autour desquels les visiteurs pourront circuler comme s’ils étaient au cœur des étales de primeurs.

Entre fruits et légumes frais, le marché sera l’occasion de parler et de rappeler la sécurité et la qualité des productions françaises.

Un espace dédié aux débats, aux échanges et aux rencontres

Une zone sera dédiée à l’échange via des conférences, sur l’ensemble des thématiques agricoles, environnementales, sociétales et politiques qui rythment le quotidien du secteur. Entre spécialistes, personnages politiques et producteurs, chaque débat mettra en perspective des idées et opinions qui divisent ou interpellent en donnant la parole à l’intégralité des parties prenantes dans le but de réinstaurer le dialogue.

Le Manifeste du Siècle vert, au cœur de la Cité

Révélé à l’occasion du Salon International de l’Agriculture 2018, le Manifeste du Siècle vert sera mis à l’honneur au sein de la Cité. À travers ce Manifeste, l’UIPP présente sa vision et les enjeux de la protection des cultures pour les 100 prochaines années. Tous les publics sont invités à rallier cette cause en signant le Manifeste.

Informations pratiques :
La Cité du Siècle vert
Accès libre et gratuit du 14 au 27 mai de 9h à 19h
116 rue de Turenne, 75003 Paris