S'abonner à l'hebdo

Hebdo N°13 - Vendredi 30 mars 2018

S'abonner à l'hebdo

Pour vous abonner à l'hebdo des coops métiers du grain, dont la diffusion est réservée aux adhérents de Coop de France et à son réseau, merci de remplir et de valider le formulaire ci-dessous.

obligatoire




Valider

Déclaration CNIL
Coop de France met en place un traitement de données à caractère personnel dans le cadre de ses missions d'assistance et d'information aux coopératives adhérentes. Ces données sont collectées lors de votre adhésion, des missions de conseil que nous réalisons ou lorsque vous remplissez ce formulaire et sont destinées aux employés de Coop de France exclusivement. Elles sont par ailleurs contrôlées annuellement. Conformément à l'article 32 de la loi du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification et de suppression des données vous concernant. Ce droit peut être exercé auprès de Nicolas Gremont, au service informatique à l'adresse suivante : nicolas.gremont@coopdefrance.coop.

Les marchés

Rubriques
bandeau-ble-tendre-475-105

Marché des céréales

Analyse par Anne-Laure Paumier

Recul surprise de la surface de maïs aux USA

Maïs

L’USDA, en cette veille de week-end Pascal a surpris le marché en publiant des intentions de surfaces nettement inférieures aux attentes. Selon les données du Ministère de l’Agriculture américain, les surfaces pourraient baisser de plus de 850 000 hectares par rapport à la campagne dernière. Les prix ont fortement progressé sur le marché à termes de Chicago, trente minutes avant la fermeture du marché européen pour 4 jours.

Le contexte de l’offre et la demande mondiale de maïs change peu à peu de visage. D’une abondance de disponibilités compte tenu de stocks mondiaux confortables et de bons niveaux de production à l’échelle mondiale en 2016/2017, la production pourrait s’inscrire à un niveau inférieur à la consommation mondiale pour la deuxième année consécutive. Selon le Conseil Internationale des Céréales, les stocks mondiaux pourraient ainsi reculer de 13% (-40 Mt) à l’issue de la campagne 2018/19. Sachant que les Etats-Unis représentent plus du tiers de la production et des échanges mondiaux de maïs, l’évolution des prévisions de surfaces, des conditions de semis et d’implantation des cultures ne manqueront pas d’impacter significativement les perspectives mondiales et d’alimenter le « weather market » au cours des prochains mois.

D’autant plus que déjà sur cette fin de campagne commerciale 2017/18, les conditions de production en Argentine continuent d’inquiéter le marché. De plus en plus d’opérateurs et analystes privés anticipent maintenant une récolte argentine de l’ordre de 35 Mt soit près de 15 Mt de moins que l’an passé.

Blé

Toujours selon le rapport sur les intentions de semis de l’USDA, contrairement au soja et au maïs, les surfaces de blé devraient progresser fortement aux Etats-Unis. Après des surfaces historiquement faibles, les prix élevés du blé de printemps sur le marché nord-américain cette saison constituent une incitation forte pour les producteurs des plaines du nord des Etats-Unis de revenir à cette culture traditionnelle. Ainsi, la surface totale de blé pourrait atteindre 19 millions d’hectares, soit 3% de plus que l’an passé.

C’est surtout le marché à terme du blé de printemps de Minneapolis qui réagit à la baisse pour le moment, le blé d’hiver suivant la tendance du maïs et du soja à Chicago.

Sur le marché européen, la réaction est mineure et l’ambiance reste à la morosité. L’activité export reste atone, les chiffres de chargements dans les ports européens sont désespérément faibles avec tout juste 125 kt de plus expédiés cette semaine. Au total depuis le début de campagne, l’Europe totalise seulement 18,4 Mt d’exportations contre 23,9 Mt l’an dernier à la même période. Et l’Egypte vient de nouveau de conclure un appel d’offres importants avec 120 kt de blé roumain et 355 kt de blé russe. Sans surprise la France reste absente des fournisseurs de l’Egypte.

Orge

L’Arabie Saoudite a conclu son achat le week-end dernier, non sans difficultés. Il est probable que les fournisseurs devront décalés les chargements, comptant sur les récoltes les plus précoces du bassin de la Mer Noire et de l’Europe de l’ouest pour respecter les engagements de livraison. Depuis, les primes se sont légèrement affaissées sur la fin de campagne, mais peu d’affaires se nouent, tant il semble difficile de trouver de la marchandise.

Concernant la prochaine récolte, les primes continuent à se raffermir légèrement mais là aussi sans nouvelles affaires.

Les conditions de semis pour les orges de printemps commencent à inquiéter quelque peu les opérateurs et les producteurs. Le temps trop humide et les températures trop fraiches pour la saison sont loin d’être idéales.

Blé tendre

Cotation du Blé Tendre Rendu Rouen
(€/t) R2016 R2017
06/01/2017 169,5  
13/01/2017 169 170,5
20/01/2017 169 170
27/01/2017 169 168
03/02/2017 168,5 169
10/02/2017 170 169
17/02/2017 171,5 171
24/02/2017 171,2 172
03/03/2017 173 172
10/03/2017 169 167
17/03/2017 167 164
24/03/2017 162 161
31/03/2017 157,5 159
07/04/2017 156 159
14/04/2017 159,5 162
21/04/2017 156 162
28/04/2017 160 162
05/05/2017 158 160
12/05/2017 155 165
19/05/2017 152 157
26/05/2017 152 158
02/06/2017 151 158
09/06/2017 150 162
16/06/2017 152 162
23/06/2017   164
30/06/2017   165
07/07/2017   169
14/07/2017   166
21/07/2017   163
28/07/2017   165
04/08/2017   159,5
11/08/2017   159
18/08/2017   153
25/08/2017   152
01/09/2017   152
08/09/2017   152
15/09/2017   154
22/09/2017   156
29/09/2017   158
06/10/2017   158
13/10/2017   155
20/10/2017   155
27/10/2017   157,5
03/11/2017   158
10/11/2017   155,5
17/11/2017   154
24/11/2017   155
01/12/2017   154
08/12/2017   153,3
15/12/2017   153
22/12/2017   153
29/12/2017   151,6
05/01/2018   152
12/01/2018   151,5
19/01/2018   149
26/01/2018   150,5
02/02/2018   150
09/02/2018   154,5
16/02/2018   155
23/02/2018   155,75
02/03/2018   159.81
09/03/2018   155.06
16/03/2018   157
23/03/2018   156
30/03/2018   156,50
06/04/2018    
13/04/2018    
20/04/2018    
27/04/2018    
04/05/2018    
11/05/2018    
18/05/2018    
25/05/2018    
01/06/2018    
08/06/2018    
15/06/2018    
22/06/2018    
29/06/2018    
06/07/2018    

Graphe de la semaine

Evolution de la production de maïs sur les trois
dernières campagnes

 



 

colza-fob-mozelle

Marché des oléagineux

Analyse par Yolène Vayer

Baisse des surfaces de soja US

La publication du rapport USDA en cette fin du mois de mars a apporté son lot de surprises sur le marché des oléagineux. Les opérateurs ont pris connaissance d’un rapport relatif aux stocks trimestriels US et aux perspectives de surfaces. On constate une baisse des intentions de semis de soja US avec des surfaces bien inférieures aux attentes, soit 88,98 millions d’acres contre 90,14 millions d’acres en 2017. Une estimation qui a fait progresser les cours du soja à Chicago. La prévision de stocks trimestriels de soja US supérieurs aux attentes a été relayée au second plan par rapport à la surprise des intentions de semis. Les cours de soja sur Chicago ont ainsi enregistré une forte hausse à la veille  de la fermeture du marché ce vendredi « Good Friday », apportant du soutien au colza européen.

Bien que les récoltes soient exceptionnelles aux USA et Brésil, le Conseil Internationale des Grains estime la récolte de soja en baisse de 2% en 2017/18 par rapport à l’année précédente. Cette campagne a été fortement marquée par la baisse de production en Argentine.

Le prix du colza a subi quelques pertes cette semaine du fait d’une part du repli des cours de l’huile de palme qui souffre d’une reprise saisonnière de la production en Malaisie et, d’autre part, de la fin de la grève dans trois usines de trituration en Argentine. De plus, la commission européenne a estimé les surfaces de colza sur la prochaine campagne en hausse de près de 1% par rapport à la campagne 2017/18, avec une production de 22,27 Mt contre 21,8 Mt l’an dernier. Après être venu tester le support des 345 €/t en cours de séance, les cours du colza échéance Mai 2018 sur Euronext ont profité du rapport USDA jugé haussier en soja pour rebondir, affichant une hausse sur le marché à terme. La fermeture du marché européen en raison du week-end de Pâques a poussé les opérateurs à prendre des positions engendrant ainsi une augmentation des volumes de négociation.

Il est aussi important de signaler la nette progression des cours du tourteau de soja en France compte tenu des inquiétudes sur le climat argentin. En effet, les conditions climatiques en Argentine ont provoqué une inflation des prix du soja réduisant la compétitivité du tourteau et du biocarburant fabriqué à partir de la fève.

Quant à l’huile de palme, elle a profité d’une petite hausse cette semaine qui s’explique par la bonne dynamique de la demande internationale et des achats techniques avant l’établissement des taxes sur les exportations d’huile malaisienne le 1 er avril. L’analyste AmSpec estime une hausse des exportations malaisiennes de 9,5 % entre février et mars.

A l’inverse du colza, la commission européenne a estimé les surfaces de tournesol emblavées en baisse pour la prochaine campagne. La production baisserait ainsi à 9,87 Mt pour la campagne 2018/2019 contre 10,33 Mt en 2017/2018. Néanmoins, au vu des difficultés de semis de l’orge de brasserie, le tournesol pourrait grappiller une partie des surfaces non emblavées. En Ukraine, la graine conserve une bonne tenue avec des prix s’affichant à plus de 400 $/t FOB au plus haut depuis février 2017. Les cours ont évolué de près de 9 % ce qui n’aura que très peu profité aux prix français qui affichent une hausse de seulement
2,5 % sur la même période. Les importations d’huile reprennent quelques couleurs avec plus de 37 Kt importées au cours de la semaine et une place toujours prédominante de l’origine ukrainienne qui représente à elle seule plus de 90% des importations.

Colza

Cotation du Colza Fob Moselle
(€/t) R2016 R2017
06/01/2017 424  
13/01/2017 420,5  
20/01/2017 424,25  
27/01/2017 425  
03/02/2017 418  
10/02/2017 425,25  
17/02/2017 433  
24/02/2017 420  
03/03/2017 424,25  
10/03/2017 420  
17/03/2017 411,75 373,75
24/03/2017 409,5 370
31/03/2017 399,5 366,5
07/04/2017 406 367,25
14/04/2017 401,5 368,75
21/04/2017 400,75 366,75
28/04/2017 401,5 367,5
05/05/2017 391 372,75
12/05/2017 394,75 373
19/05/2017 359,75 362,50
25/05/2017   358
02/06/2017   347,75
09/06/2017   360
16/06/2017   359.75
23/06/2017   356
30/06/2017   359
07/07/2017   366.25
13/07/2017   367,50
21/07/2017   366,0
28/07/2017   362,50
04/08/2017   365
11/08/2017   366,5
18/08/2017   365,5
25/08/2017   369
01/09/2017   369,50
08/09/2017   365,00
15/09/2017   367,25
22/09/2017   368,00
29/09/2017   369,50
06/10/2017   370,50
13/10/2017   370,00
20/10/2017   366,50
27/10/2017   368,50
03/11/2017   377,25
10/11/2017   366,50
17/11/2017   379,00
24/11/2017   374,25
01/12/2017   367,75
08/12/2017   365,50
15/12/2017   357
22/12/2017   353,25
29/12/2017   347,75
05/01/2018   357,75
12/01/2018   352,75
19/01/2018   343
26/01/2018   341,25
02/02/2018   347,75
09/02/2018   346,25
16/02/2018   347,50
23/02/2018   353,5
02/03/2018   358.25
09/03/2018   348.25
16/03/2018   348.75
23/03/2018   345.5
30/03/2018   346.25
06/04/2018    
13/04/2018    
20/04/2018    
27/04/2018    
04/05/2018    
11/05/2018    
18/05/2018    
25/05/2018    
01/06/2018    
08/06/2018    
15/06/2018    
22/06/2018    
29/06/2018    
06/07/2018    

Marchés physiques

Céréales


Blé tendre

R. Rouen : 156,5 €/t avril/juin
NR : 163 €/t juillet/août ; 163,5 €/t août/sept. ; 167 €/t oct./déc.
R. Dunkerque : 157 €/t avril/juin
NR : 164 €/t août/sept. ; 167 €/t oct./déc.
Base Creil : 149,5 €/t avril/juin
NR : 156 €/t 5 d'août
R. La Pallice : 157 €/t avril/juin
NR : 163 €/t juillet/août
R. Nantes : 156 €/t avril/juin
NR : 160 €/t juillet/août
Fob Moselle : 153 €/t avril/juin
NR : 162 €/t juillet/août ; 163 €/t oct./déc.
D. Beauce : 146,5 €/t avril/juin
NR : 158 €/t juillet/août ; 161 €/t oct./déc.

Orge

R. Rouen : 162,5N €/t avril/mai
NR : 163A/166V €/t juil./15 août
CD Dunkerque :
NR : 164A/166V €/t juil./15 août
Fob Moselle : 150 €/t avril/juin
R. La Pallice :
NR : 164 €/t juil./15 août

Maïs

R. La Pallice/Bordeaux : 154 €/t avril/juin ;
155,25 €/t juil./août
Fob Rhin : 164 €/t avril/juin
TD Beauce : 147N €/t avril/juin ; 155N €/t juil.
NR : 159N €/t oct.déc.

 

Oléagineux


Colza

Rouen : 334,25 €/t mai/juin (var. +0,75 €/t)
Moselle :  346,25 €/t avril/juin (var. +0,75 €/t)

Tournesol

St-Nazaire : 320,00 €/t avril/juin (var. +2,5 €/t)
Bordeaux : 320,00 €/t avril/juin. (var. +2,5 €/t)

Huiles Végétales

Colza - Rotterdam : 784,00 $/t avril (var. -5,0 $/t)
Soja - Rotterdam : 832,00 $/t mars (var. +7,0 $/t)
Tournesol - Fob Nord Europe : 782,50 $/t avril
(var. -7,5 $/t)
Palme brute - CAF Rotterdam : 670 $/t mars (var. -15,0 $/t)

Tourteaux

Colza - France (Meriot) : 245 €/t juin
Colza - France (Rhin) : 239 €/t avril
Colza - France (Anvers) : 244 €/t mai
Colza - France (Grand Couronne) : 254 €/t mai
Tournesol – Départ Montoir : 235 €/t avril
Soja 48% Brésil - Départ Gand : 373 €/t avril

Indices


Pétrole - WTI New-York, spot : 64,91 $/baril (var. +0,3 $/baril)
Parité Euro/Dollar : 1 € = 1,23 $ (var. 0,00)

Abréviations : NR= nouvelle récolte, R= rendu, C.D.= camion départ, T.D.= train départ, C= camion

Marchés à terme

EuronexT
(€/t) 29 mars variation*
Blé tendre, mai 163,65 +0,15
Maïs, juin 164,50 +1,75
Colza, mai 348,25 +1,25
Huile de Colza, juin 718,50 0,00
Tourteaux de Colza, juin 228,00 +10,00

 

CME Etats-Unis
(cotations converties en €/t) 29 mars variation*
Blé tendre, mai 133,06 -3,05
Maïs, mai 119,52 -0,83
Soja, mai 304,12 -3,47
Huile Soja, mai 566,74 -4,66
Tourteaux de Soja, mai 332,75 +2,96

 

ICE Canada
(cotations converties en €/t) 29 mars variation*
Canola, mai 330,82 +4,16

* les variations sont calculées par rapport à la cotation de la semaine précédente

port-atlantique-la-rochelle-bandeau

Activité des ports français


 

Rouen

193 557 t ont été chargées
du 22 au 28 mars 2018, dont :

Exportations : 190 557 t

  • Blé tendre : 95 269 t (Portugal : 3 800 t ; Algérie : 32 073 t ;
    Maroc : 29 341 t ; Cuba : 26 000 t ; Royaume-Uni : 4 055 t)
  • Orge fourragère : 83 299 t (Portugal : 11 701 t ;
    Arabie Saoudite : 49 098 t ; Tunisie : 22 500 t)
  • Tourteaux gluten de blé : 2 139 t (Norvège)
  • Pulpe de betterave : 3 300 t (Irlande)
  • Tourteaux de colza : 2 700 t (Irlande)
  • Orge de brasserie : 3 850 t (Pays-Bas)

Importations : 3 000 t

  • Blé dur : 3 000 t (France)

 



La Pallice

108 720 t ont été chargées
du 22 au 29 mars 2018, dont :

  • Blé vrac : 106 000 t (Angola : 32 000 t ; Arabie Saoudite : 66 000 t ;
    NC : 8 000 t)
  • Maïs vrac : 2 720 t (Allemagne)

Activité des ports européens

Exportations


 Flux physiques en tonnes UE à 28
01/07-27/03
Cumul France
01/07-27/03
Blé tendre 14 273 336 5 211 338
Farine BT (val. prod.) 577 782 121 556
Blé dur 617 601 245 330
Orge 4 333 424 1 802 876
Maïs 869 002 85 754

 

Importations


 Flux physiques en tonnes UE à 28
01/07-27/03
Cumul France
01/07-27/03
Blé tendre 3 205 514 2 901
Farine BT (équiv. grain) 27 757 6 325
Blé dur 1 102 137 40 188
Maïs 12 764 771 5 032
Sorgho 126 156 4

Source : Commission Européenne, DG TAXUD