S'abonner à l'hebdo

Pour vous abonner à l'hebdo des coops métiers du grain, dont la diffusion est réservée aux adhérents de Coop de France et à son réseau, merci de remplir et de valider le formulaire ci-dessous.

obligatoire




Valider

Déclaration CNIL
Coop de France met en place un traitement de données à caractère personnel dans le cadre de ses missions d'assistance et d'information aux coopératives adhérentes. Ces données sont collectées lors de votre adhésion, des missions de conseil que nous réalisons ou lorsque vous remplissez ce formulaire et sont destinées aux employés de Coop de France exclusivement. Elles sont par ailleurs contrôlées annuellement. Conformément à l'article 32 de la loi du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification et de suppression des données vous concernant. Ce droit peut être exercé auprès de Nicolas Gremont, au service informatique à l'adresse suivante : nicolas.gremont@coopdefrance.coop.

Les marchés

Rubriques
bandeau-ble-tendre-475-105

Marché des céréales

Analyse par Lucile Talleu

Forte volatilité sur le marché des céréales

Blé

Après une fin de semaine sous le signe d’un décrochage des cours, vraisemblablement occasionné par la spéculation des fonds d’investissement, les marchés demeurent dans une situation de forte volatilité, les fondamentaux n’affichant pas de changement.

Cependant, le repli de la semaine passée a incité l’Algérie à revenir aux achats pour le mois de mars pour 600kt. Le blé français et européen est compétitif sur la scène internationale, une partie de l’achat algérien devrait donc être français ou européen. Mais pour certains le blé est trop compétitif au regard des disponibilités restantes, ce qui devrait limiter le potentiel de baisse des cours. La Commission européenne a révisé à la hausse hier ses estimations d’exportations de blé tendre hors UE à 26Mt contre 24 Mt estimés le mois dernier.

Après cette lourde chute, le marché est reparti à la hausse. Au final, le marché à terme d’Euronext est sur les mêmes niveaux que la semaine dernière. Après avoir perdu 8,5€ vendredi dernier, il a repris la quasi-totalité des pertes sur la semaine.

Du côté de la Russie, le flou persiste toujours et contribue au soutien sur les prix. Et les problèmes logistiques viennent compliquer les choses. Les vents violents et le manque de tirant d'eau dans la mer d’Azov empêchent le chargement de quelque 70 navires, avec 20 km de camions attendant d'entrer dans le port.

Maïs

La semaine passée, les ventes de maïs américain ont dépassé les attentes des opérateurs, à 1,44Mt. Et ce mardi, l’USDA a annoncé la vente d’1,36Mt de maïs à destination de la Chine. Entre le 1er septembre et le 7 janvier, ce sont 16,7Mt de maïs qui ont été exportées, toutes destinations confondues, contre 9,4Mt l’an dernier à la même date, soit une hausse de +77%. Cet appétit chinois suscite des interrogations sur la demande chinoise aussi importante et les chiffres de production officiels. En 2020/21, la Chine aurait produit à peu près la même quantité de maïs, alors que le pays a fait face à trois ouragans causant d’importantes inondations. Certains doutent de la véracité des chiffres de production publiés…

Quoi qu’il en soit, la dynamique à l’export continue de soutenir les prix qui, après la baisse de vendredi dernier, sont repartis de plus belle. Si l’USDA decide de revoir à la hausse les exportations de maïs US dans son prochain rapport, le stock de fin de campagne devrait encore baisser. Entre décembre et janvier, l’USDA avait déjà abaissé de près de 4Mt la prévision de stocks. Une éventuelle baisse des cours du maïs ne semble pas se dessiner dans l’immédiat.

Une ombre au tableau est cependant apparue cette semaine. En Chine, la peste porcine fait de nouveau parler d’elle avec la découverte d’une nouvelle souche, ce qui suscite d’emblée des craintes d’une éventuelle baisse de la production porcine, et donc de consommation de maïs pour l’alimentation animale.

En France par contre, les achats des fabricants d’aliments sont toujours tournés vers le blé, au détriment du maïs et du tourteau de soja, au regard des prix actuels. Sur la période avril/juin, Stratégie Grains table sur la poursuite d’une incorporation de blé et de tourteau de colza au détriment du maïs et du tourteau de soja. Dans les dernières prévisions de France Agrimer de mi-janvier, les incorporations de maïs sont estimées à 3,150Mt contre 2,8Mt l’an dernier. Il faudra attendre les prochains bilans prévus dans quinze jours pour voir si ce chiffre est amené à baisser, ou non.

Blé tendre

Cotation du Blé Tendre Rendu Rouen
(€/t) R2019 R2020
05/07/2019 173  
12/07/2019 171  
19/07/2019 169  
26/07/2019 170  
02/08/2019 167  
09/08/2019 165  
16/08/2019 163  
23/08/2019 161  
30/08/2019 163  
06/09/2019 159  
13/09/2019 162  
20/09/2019 164  
27/09/2019 165  
04/10/2019 170  
11/10/2019 170  
18/10/2019 175  
25/10/2019 174  
01/11/2019 174  
08/11/2019 174  
15/11/2019 174  
22/11/2019 176  
29/11/2019 178  
06/12/2019 178  
13/12/2019 179  
20/12/2019 181  
27/12/2019 184  
03/01/2020 185  
10/01/2020 188  
17/01/2020 190  
24/01/2020 192  
31/01/2020 185,81  
07/02/2020 188  
14/02/2020 189,06  
21/02/2020 189,5  
28/02/2020 183  
06/03/2020 179  
13/03/2020 170  
20/03/2020 185,95  
27/03/2020 191,20  
03/04/2020 186 180
10/04/2020 193,7 192
17/04/2020 192 181
24/04/2020 191,39 187
30/04/2020 187 181
07/05/2020 190 182
15/05/2020 190 181
21/05/2020 188 184
29/05/2020 187 183
05/06/2020 183 184
12/06/2020 175 179
19/06/2020   177
26/06/2020   175
03/07/2020   180
10/07/2020   189
17/07/2020   187
24/07/2020   184
31/07/2020   184
07/08/2020   183
14/08/2020   182
21/08/2020   181
28/08/2020   186
04/09/2020   186
11/09/2020   189
18/09/2020   190
25/09/2020   191
02/10/2020   195
09/10/2020   196
16/10/2020   204
23/10/2020   204
30/10/2020   201
06/11/2020   205
13/11/2020   208
20/11/2020   208
27/11/2020   209
04/12/2020   202,81
11/12/2020   206
18/12/2020   207,81
25/12/2020   212
01/01/2021   214
08/01/2021   215
15/01/2021   228
22/01/2021   230
29/01/2021   226
05/02/2021    
12/02/2021    
19/02/2021    
26/02/2021    
05/03/2021    
12/03/2021    
19/03/2021    
26/03/2021    
02/04/2021    
09/04/2021    
16/04/2021    
23/04/2021    
30/04/2021    
07/05/2021    
14/05/2021    
21/05/2021    
28/05/2021    
04/06/2021    
11/06/2021    
18/06/2021    
25/06/2021    
port-atlantique-la-rochelle-bandeau

Activité des ports français


 

 

Rouen

193 148 t ont été chargées
du 21 au 27 janvier 2021 dont :

Exportations : 193 148 t

  • Blé tendre : 105 190 t (Gabon : 6 000 t ; Cameroun : 9 500 t ;
    Algérie : 89 690 t)
  • Malt : 7 707 t (Cameroun : 3 100 t ; Brésil : 4 607 t)
  • Tourteaux de colza : 2 700 t (Royaume-Uni)
  • Féverole fourragère : 2 300 t (Norvège)
  • Orge fourragère : 75 251 t (Chine)

 


 


 

La Pallice

57 850 t ont été chargées
du 21 au 27 janvier 2021, dont :

  • Blé vrac : 36 850 t (Sénégal : 31 700 t ; France : 5 150 t)
  • Orge vrac : 21 000 t (Chine : 17 000 t ; Portugal : 4 000 t)
colza-fob-mozelle

Marché des oléagineux

Analyse par Clara Moley

Les fondamentaux restent haussiers sur le marché du soja

Semaine de forte volatilité sur les marchés oléagineux. A Chicago, le cours du soja avait terminé la semaine dernière en forte baisse, retrouvant le niveau des 13$ après que de bonnes précipitations en Argentine et une reprise de la grippe porcine en Chine avaient quelque peu soulagé les marchés. Cependant ce repli n’a pas duré, et le cours du soja reprenait de la hauteur cette semaine pour se rapprocher des $14. Les fondamentaux en effet restent très haussiers. Du côté américain, les triturateurs poursuivent leur activité à un rythme soutenu tandis que les exportations se maintiennent à des niveaux historiques. Les engagements à l’export ont ainsi atteint un total de 2125mbu pour la campagne en cours, soit 96% de l’objectif USDA, alors qu’il reste encore 7 mois de campagne. L’essentiel de la demande provient toujours de la Chine dont les stocks en graine de soja, malgré leurs importations massives de ces dernières semaines, sont au plus bas depuis 8 mois en raison des fêtes du nouvel an qui ont intensifié la trituration. Le bilan américain est si tendu qu’un consensus se forme chez les analystes autour de la possibilité de voir les triturateurs et les exportateurs américains lutter pour la graine à partir du printemps. Pour éviter ce scenario, les prix doivent donc faire le travail de décourager la demande, ou de favoriser les importations sud-américaines.

En Amérique du Sud justement, la situation est également tendue. En Argentine, l’agence nationale BAGE a réduit la récolte de 500kt à 46Mt (vs. 48Mt pour l’USDA) et les conditions de récolte ont perdu 3% cette semaine pour atteindre seulement 18% de « bon/excellent » contre 66% l’an dernier ! Des rumeurs courent toujours sur la potentielle mise en place de taxes à l’export par le Gouvernement. La situation brésilienne n’est guère meilleure car entre la menace des chauffeurs routier de paralyser la logistique à partir du premier février, et les fortes précipitations qui ralentissent encore davantage la récolte, la disponibilité des graines reste très limitée. Le lineup d’ailleurs a atteint 9Mt mais seules 30kt ont été chargées depuis le début de la campagne ! La Chine, qui détient la majeure partie de ces bateaux, devrait tenter de réorienter une partie de ses chargements vers les Etats-Unis, accentuant encore davantage la pression sur le bilan américain.

Le cours du colza a bénéficié cette semaine de ce contexte haussier, et l’échéance mai sur Euronext renouait avec ses plus hauts de 2013, se rapprochant des 436 €/t. Le colza a ainsi été porté par le contexte fondamental haussier mais également par un mouvement technique lié à l’expiration de l’échéance février. Les marges de trituration restent quant à elles très positives, et le colza reste compétitif par rapport au canola canadien qui n’en finit pas de grimper. Le Canada, en plus de continuer d’exporter massivement vers la Chine, enregistre un très fort niveau de trituration cette campagne, 900kt auraient été triturés en décembre.

En France, le tournesol reste le parent pauvre du complexe cette année, avec une faible disponibilité et des marges de trituration faible.  

Colza

Cotation du Colza Fob Moselle
(€/t) R2019 R2020
05/07/2019 365.25  
12/07/2019 370,75  
19/07/2019 372  
26/07/2019 380  
02/08/2019 376.25  
09/08/2019 377.85  
16/08/2019 381  
23/08/2019 383  
30/08/2019 383  
06/09/2019 385,25  
13/09/2019 385,75  
20/09/2019 390  
27/09/2019 391.25  
04/10/2019 389  
11/10/2019 385,50  
18/10/2019 382.75  
25/10/2019 381  
01/11/2019 388,25  
08/11/2019 393,75  
15/11/2019 396  
22/11/2019 397  
29/11/2019 393,75  
06/12/2019 400,50  
13/12/2019 402,50  
20/12/2019 412,25  
27/12/2019 416.25  
03/01/2020 415  
10/01/2020 420  
17/01/2020 400,75  
24/01/2020 410,75  
31/01/2020 400,75  
07/02/2020 386  
14/02/2020 389  
21/02/2020 390,75  
28/02/2020 379,50  
06/03/2020 377  
13/03/2020 359  
20/03/2020 356  
27/03/2020 357,5  
03/04/2020 364,50  
10/04/2020 373  
17/04/2020 370  
24/04/2020 369,75 367,5
01/05/2020 367,75 367,75
07/05/2020 370,75 373,5
15/05/2020 370,5 374,5
21/05/2020   375,50
29/05/2020   374,25
05/06/2020   374,25
12/06/2020   375,5
19/06/2020   377
26/06/2020   374,75
03/07/2020   378,50
10/07/2020   386,25
17/07/2020   383,50
24/07/2020   382,75
31/07/2020   386.25
07/08/2020   381,75
14/08/2020   378,5
21/08/2020   383,75
28/08/2020   388,5
04/09/2020   386
11/09/2020   381,50
18/09/2020   392,75
25/09/2020   380,25
02/10/2020   389,50
09/10/2020   390,75
16/10/2020   389
23/10/2020   394,75
30/10/2020   378
06/11/2020   406,75
13/11/2020   411,25
20/11/2020   413,75
27/11/2020   415,25
04/12/2020   412,25
11/12/2020   414,50
18/12/2020   418,5
25/12/2020   420
01/01/2021   421
08/01/2021   430
15/01/2021   433,50
22/01/2021   432,75
29/01/2021   435,75
05/02/2021    
12/02/2021    
19/02/2021    
26/02/2021    
05/03/2021    
12/03/2021    
19/03/2021    
26/03/2021    
02/04/2021    
09/04/2021    
16/04/2021    
23/04/2021    
30/04/2021    
07/05/2021    
14/05/2021    
21/05/2021    
28/05/2021    
04/06/2021    
11/06/2021    
18/06/2021    
25/06/2021    

Marchés physiques

Céréales


Blé tendre

R. Rouen : 226 €/t fév./mars ; 223 €/t avril/juin ;
195 €/t juil./sept. ; 193 €/t oct./déc.
R. Dunkerque : 227 €/t fév./mars ; 223 €/t avril/juin ;
195 €/t juil./sept. ; 192 €/t oct./déc.
Fob Moselle : 219 €/t fév./mars ; 199 €/t juil.
R. La Pallice : 227 €/t fév./mars ; 223 €/t avril/juin ;
195 €/t juil./sept. ; 192 €/t oct./déc.
R. Bretagne : 235 €/t fév./mars ; 233 €/t avril/juin

Orges

R. Rouen : 211 €/t fév./mars ; 212 €/t avril/juin ;
200 €/t juil./sept. ; 200 €/t oct./déc.
R. Dunkerque : 212 €/t fév./mars ; 215 €/t avril/juin ;
202 €/t juil./sept. ; 201 €/t oct./déc.
Fob Moselle : 201 €/t fév./mars ; 185 €/t juil.
R. La Pallice : 212 €/t fév./mars ; 215 €/t avril/juin ;
202 €/t juil./sept. ; 201 €/t oct./déc.
R. Bretagne : 213 €/t fév./mars ; 214 €/t avril/juin

Maïs

Fob Rhin : 224 €/t fév./juin ; 225 €/t juil./sept.
R. Bretagne : 217 €/t fév./juin

Oléagineux


Colza

R. Rouen : 438,75 €/t avril/juin (var. 2,00 €/t) ;
Fob Moselle : 435,75 €/t avril/juin (var. 3,00 €/t) ;

Tournesol

Saint-Nazaire : 525,00 €/t avril/juin (var. -5,00 €/t)
Bordeaux : 525,00 €/t avril/juin (var. -5,00 €/t)

Huiles Végétales

Colza - Rotterdam : 1 065 $/t janv. (var. 20,19 €/t)
Soja - Rotterdam : 1 055 $/t janv. (var. -214,57 €/t)
Tournesol - Fob Nord Europe : 1 310 $/t janv. (var. 204,44 €/t)
Palme (Fob Kuala Lampur) : 865 $/t janv. (var. -15,80 €/t)

Indices


Pétrole - WTI New-York, spot : 52,34 $/baril (var. -0,74 $/baril)
Parité Euro/Dollar : 1 € = 1,212 $ (var. 0,00)

Abréviations : NR= nouvelle récolte, R= rendu, C.D.= camion départ, T.D.= train départ, C= camion

Marchés à terme

EuronexT
(€/t) 29 janvier variation*
Blé tendre, mars 229,75 -2,00
Maïs, mars 215,75 2,00
Colza, février 453,25 19,50
Huile de Colza, mars 698,50 0,00
Tourteaux de Colza, mars 196,25 0,00

 

 CME Etats-Unis
(cotations converties en €/t) 29 janvier variation*
Blé tendre, mars 196,45 -2,88
Maïs, mars 175,48 6,00
Soja, mars 413,12 -0,33
Huile Soja, mars 820,13 33,88
Tourteaux de Soja, mars 390,12 -6,54

 

ICE Canada
(cotations converties en €/t) 29 janvier variation*
Canola, mars 444,02 20,53

* les variations sont calculées par rapport au dernier numéro d’actualités agricoles

Activité des ports européens

Exportations


 Flux physiques en tonnes UE à 28
01/07-17/01
Cumul France
01/07-24/01
Blé tendre 14 503 029 3 963 315
Farine BT (val. prod.) 237 675 22 821
Blé dur 150 958 78 183
Orge 3 862 390 1 474 353
Maïs 1 244 087 40 876

 

Importations


 Flux physiques en tonnes UE à 28
01/07-17/01
Cumul France
01/07-24/01
Blé tendre 1 437 372 1 022
Farine BT (équiv. grain) 16 869 5 032
Blé dur 1 798 066 12 373
Maïs 9 454 548 4 841
Sorgho 9 520 7

Source : Commission Européenne, DG TAXUD