S'abonner à l'hebdo

Pour vous abonner à l'hebdo des coops métiers du grain, dont la diffusion est réservée aux adhérents de Coop de France et à son réseau, merci de remplir et de valider le formulaire ci-dessous.

obligatoire




Valider

Déclaration CNIL
Coop de France met en place un traitement de données à caractère personnel dans le cadre de ses missions d'assistance et d'information aux coopératives adhérentes. Ces données sont collectées lors de votre adhésion, des missions de conseil que nous réalisons ou lorsque vous remplissez ce formulaire et sont destinées aux employés de Coop de France exclusivement. Elles sont par ailleurs contrôlées annuellement. Conformément à l'article 32 de la loi du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification et de suppression des données vous concernant. Ce droit peut être exercé auprès de Nicolas Gremont, au service informatique à l'adresse suivante : nicolas.gremont@coopdefrance.coop.

Statistiques & Références

Rubriques
bandeau-cic-2019

CIC - Rapport sur le marché



21 avril 2022

FAITS SAILLANTS

Presque entièrement du fait d’une estimation révisée pour la récolte de maïs au Brésil, les prévisions de production mondiale 2021/22 toutes céréales confondues (blé et céréales secondaires) sont relevées de 3 millions de tonnes d’un mois sur l’autre, à 2.287 millions, une hausse de 3 % sur l’an dernier. La consommation mondiale est majorée de 4 millions de tonnes par rapport au mois précédent, de sorte que l’agrégat des stocks mondiaux de clôture (cumul des campagnes locales respectives de commercialisation) fait 1 million de moins qu’avant. Comme la hausse formulée pour le maïs fait plus qu’absorber les replis pour le blé, l’orge, le sorgho et l’avoine, les échanges mondiaux (juillet-juin) sont dopés de 1 million de tonnes d’un mois sur l’autre.

Ce rapport renferme le premier jeu complet de projections de l’offre et la demande de céréales pour 2022/23, qui sont particulièrement hypothétiques, compte tenu du conflit dans la région mer Noire. Malgré une hausse des stocks de report, l’offre mondiale de céréales (production plus stocks d’ouverture) devrait se contracter légèrement du fait d’un repli relativement plus marqué de la production, qui devrait faire presque 1 % de moins que l’an dernier, à 2.275 millions de tonnes. Même si l’essor de la consommation est plus lent que la moyenne, les inventaires de fin de campagne affichent un net recul.

Pour traduire des replis chez les producteurs de l’hémisphère Sud, la production mondiale de soja en 2021/22 est jugée régresser légèrement d’un mois sur l’autre, à 349 millions de tonnes (-5 % sur l’an dernier). Comme le chiffre pour l’utilisation est encore rogné, les perspectives d’inventaires sont révisées à la hausse, ce qui représente tout de même un vif repli par rapport à l’an dernier. Devant les signes d’un ralentissement marqué des expéditions brésiliennes, les échanges devraient faire 4 millions de tonnes de moins d’un mois sur l’autre, à 155 millions (-3 %). Comme on s’attend à un redressement chez les trois ténors, la production mondiale en 2022/23 devrait grimper de 10 % d’une année sur l’autre, et la consommation et les stocks devraient aussi augmenter. Les échanges devraient croître de 7 % d’une année sur l’autre.

Sur la base d’un chiffre révisé pour les producteurs asiatiques, la production mondiale de riz en 2021/22 est relevée de 1 million de tonnes, à un record de 515 millions (+1 %), avec des perspectives pour la consommation, les stocks et les échanges qui sont aussi placées en légère hausse d’un mois sur l’autre. La production mondiale de riz en 2022/23 est provisoirement jugée atteindre un nouveau pic, y compris des gains chez les principaux exportateurs. On mise sur une nouvelle hausse de la consommation et des inventaires, mais la demande mondiale à l’importation pourrait s’orienter à la baisse en 2023 (janvier-décembre) du fait d’un intérêt acheteur asiatique plus timide.

Avec des gains nets de la plupart de ses éléments, l’Indice des céréales et des oléagineux du CIC (GOI) a gagné 1 % par rapport à la mi-mars.

Lire la suite