S'abonner à l'hebdo

Pour vous abonner à l'hebdo des coops métiers du grain, dont la diffusion est réservée aux adhérents de Coop de France et à son réseau, merci de remplir et de valider le formulaire ci-dessous.

obligatoire




Valider

Déclaration CNIL
Coop de France met en place un traitement de données à caractère personnel dans le cadre de ses missions d'assistance et d'information aux coopératives adhérentes. Ces données sont collectées lors de votre adhésion, des missions de conseil que nous réalisons ou lorsque vous remplissez ce formulaire et sont destinées aux employés de Coop de France exclusivement. Elles sont par ailleurs contrôlées annuellement. Conformément à l'article 32 de la loi du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification et de suppression des données vous concernant. Ce droit peut être exercé auprès de Nicolas Gremont, au service informatique à l'adresse suivante : nicolas.gremont@coopdefrance.coop.

Les marchés

Rubriques
bandeau-ble-tendre-475-105

Marché des céréales

Analyse par Clara Moley

Les perspectives restent haussières pour le prix du blé

Côté climat, les conditions américaines qui annoncent des précipitations dans l’Est de la région des Plaines mais très limitées à l’Ouest ainsi que des températures en dessous des normes saisonnières dans les Dakotas font craindre pour les cultures de printemps. Au Canada également les températures inférieures à la normale menacent les potentiels des cultures, tandis qu’en Europe les conditions restent sèches à l’exception de l’Espagne et des Balkans. L’Ukraine et le Sud de la Russie demeurent sèches et fraiches. En Amérique du Sud les conditions ne sont guère meilleures avec un manque de précipitation en Argentine notamment, tandis qu’en Inde l’extrême chaleur entame également le potentiel de production.

Côté échanges, la semaine a été plutôt calme sur le marché international. La Turquie devrait être présente avec un appel d’offre aujourd’hui tandis que la Jordanie et la Thaïlande ont passé leur tour. C’est pour l’instant le blé indien qui tire son épingle du jeu en termes de compétitivité et le marché rapporte la négociation d’un bateau indien vers l’Egypte (privé) cette semaine. Cependant cette origine ne représente pas une alternative viable au manque créé par l’absence d’offre venant de la région mer Noire car les conditions climatiques extrêmes ont sérieusement entamé le potentiel des cultures de blé et les estimations sont passées à 100-105Mt pour le pays, alors que les besoins domestiques s’élèvent à 107-110Mt.

Aux Etats Unis, notons que l’indice du dollar a atteint son plus haut en 20 ans cette semaine, ce qui diminue l’attractivité du blé américain aux yeux des importateurs, et efface pour l’instant l’origine américaine de la liste des alternatives viables à l’origine mer Noire.

La pression importatrice se reporte donc sur l’Ouest de l’Europe où l’on a vu le marché Euronext atteindre de nouveaux records cette semaine. L’échéance septembre clôturait ainsi à 385€/t hier, son plus haut historique. L’absence de perspective de résolution rapide du conflit entre la Russie et l’Ukraine semble pour l’instant paralyser le marché et les producteurs de l’Ouest européen ont cessé de vendre. Or, la Russie elle-même ne représente plus que 1,5-2Mt d’exportations mensuelles, un volume bien en deçà se ses cadences habituelles.

En Amérique du Sud, outre la faible humidité des sols argentins qui risque d’entraver les semis sensés commencer dans un mois, la diminution de l’utilisation d’engrais dans les sols pourrait également porter préjudice au potentiel des cultures du pays. Aujourd’hui, les volumes commercialisés pour l’ancienne récolte s’élèvent à 18,6Mt vs. 12,1Mt l’année dernière, et dont 16,3Mt sont détenus par les exportateurs vs. 14,4Mt de licences d’exportation. Pour la nouvelle récolte, 2,7Mt ont été commercialisée, 100% sont aux mains des exportateurs qui bénéficient pou l’instant de 7,3Mt de licences d’exportations.

Blé tendre

Cotation du Blé Tendre Rendu Rouen
(€/t) R2020 R2021
26/06/2020 175  
03/07/2020 180  
10/07/2020 189  
17/07/2020 187  
24/07/2020 184  
31/07/2020 184  
07/08/2020 183  
14/08/2020 182  
21/08/2020 181  
28/08/2020 186  
04/09/2020 186  
11/09/2020 189  
18/09/2020 190  
25/09/2020 191  
02/10/2020 195  
09/10/2020 196  
16/10/2020 204  
23/10/2020 204  
30/10/2020 201  
06/11/2020 205  
13/11/2020 208  
20/11/2020 208  
27/11/2020 209  
04/12/2020 202,81  
11/12/2020 206  
18/12/2020 207,81  
25/12/2020 212  
01/01/2021 214  
08/01/2021 215  
15/01/2021 228  
22/01/2021 230  
29/01/2021 226  
05/02/2021 224,56  
12/02/2021 220,00  
19/02/2021 234,06  
26/02/2021 239  
05/03/2021 229  
12/03/2021 220  
19/03/2021 217  
26/03/2021 209  
02/04/2021 202 195
09/04/2021 204 197
16/04/2021 210 205
23/04/2021 207 218
30/04/2021 234 216
07/05/2021 235 227
14/05/2021 235 214
21/05/2021 230 212
28/05/2021   212
04/06/2021   216
11/06/2021   213,14
18/06/2021   204
25/06/2021   203,64
02/07/2021   208
09/07/2021   198,39
16/07/2021   208
23/07/2021   212,89
30/07/2021   218
06/08/2021   229
13/08/2021   250
20/08/2021   246
27/08/2021   246
03/09/2021   240,50
10/09/2021   241
17/09/2021   252
24/09/2021   252,85
01/10/2021   260
08/10/2021   270,60
15/10/2021   269
22/10/2021   273
29/10/2021   278
05/11/2021   285,35
12/11/2021   295
19/11/2021   293
26/11/2021   304,10
03/12/2021   292,50
10/12/2021   279
17/12/2021   275,35
24/12/2021   269,5
31/12/2021   274
07/01/2022   283
14/01/2022   263
21/01/2022   270
28/01/2022   274
04/02/2022   256
11/02/2022   256
18/02/2022   263
25/02/2022   310
04/03/2022   371
11/03/2022   379
18/03/2022   378
25/03/2022   384
01/04/2022   368
08/04/2022   359
15/04/2022   398,70
22/04/2022   396,45
29/04/2022   375,70
06/05/2022    
13/05/2022    
20/05/2022    
27/05/2022    
03/06/2022    
10/06/2022    
17/06/2022    
24/06/2022    
01/07/2022    
port-atlantique-la-rochelle-bandeau

Activité des ports français


 

 

Rouen

215 708 t ont été chargées et déchargées
du 21 au 27 avril 2022 dont :

Exportations : 202 883 t

  • Tourteaux de colza : 12 000 t (Espagne : 6 000 t ;
    Royaume-Uni : 6 000 t)
  • Blé tendre : 166 341 t (Algérie : 28 500 t ; Maroc : 137 841 t)
  • Orge fourragère : 17 442 t (Irlande Eire : 5 000 t ; Maroc : 12 442 t)
  • Orge de brasserie : 7 100 t (Pays-Bas)

Importations : 12 825 t

  • Pois : 6 300 t (Royaume-Uni)
  • Pois jaunes : 3 525 t (Lettonie)
  • Pois vrac : 3 000 t (Lituanie)

 


 


 

La Pallice

 

49 900 t ont été chargées
du 22 au 28 avril 2022, dont :

  • Blé vrac : 15 000 t (Portugal)
  • Tourteaux de colza/Maïs vrac/Blé vrac : 4 900 t (France)
  • Maïs vrac : 30 000 t (Espagne)
colza-fob-mozelle

Marché des oléagineux

Analyse par Cécilia Goffinet

Embargo sur l’huile de palme, ou comment ajouter de l’huile sur le feu

Comme depuis plusieurs semaines maintenant, le marché est rythmé par les inquiétudes liées au conflit en Ukraine. Mais à cela s’ajoute maintenant les annonces contradictoires de l’Indonésie concernant un une suspension des exportations de l’huile de palme. Après avoir annoncé vouloir interdire les exportations que de l’huile de palme raffinée, l’Indonésie a décidé de fixer un embargo sur toutes ses exportations d’huile de palme à partir du 28 avril.

Cette décision a été prise par l’Indonésie pour faire face à une pénurie d’huile sur son marché intérieur, l’approvisionnement de sa population étant « la plus haute priorité » d’après le président Indonésien Joko Widodo. A noter que l’Indonésie est le principal exportateur mondial d’huile de palme et représente environ 50% des exportations mondiales.

Dans ce contexte géopolitique tendu, la moindre inquiétude vient inquiéter les marchés.

Le cours du canola a par exemple affiché de nouveaux records cette semaine à $1208,80cts/t échéance Juillet 22. En cause, le dernier rapport de Statistique Canada qui a publié des intentions d’ensemencement en baisse, passant de 9,1 millions d’hectares en 2021/2022 à 8,5 millions d’hectares pour 2022/2023. Ces estimations de surfaces étaient en deçà des attentes des traders.

Le soja a lui été dopé par l’embargo Indonésien mais également par les inquiétudes climatiques. Les pluies présentes sur la Corn Belt posent problème au maïs mais également au soja, retardant les semis. Et cela ne devrait pas s’arranger puisque les deux prochaines semaines sont prévues froides et humides.

L’huile de soja a donc atteint, elle aussi, de nouveaux records cette semaine à 90 cents/livre échéance Mai.

Le phénomène n’a pas été observé pour la graine de soja dont les cours sont moins volatiles depuis la baisse de ce début de semaine. Le ralentissement de l’économie chinoise, en proie à des nouveaux confinements, pourrait en être la cause.

Le marché du colza a réagi toute la semaine aux différentes informations du marché et a de nouveau été très volatile. Les cours ont été tiraillés entre les cours haussier de l’huile de palme et le baissier du soja.

A l’approche de la clôture de mai 2022, les opérateurs se tournent désormais vers la prochaine campagne en essayant d’intégrer l’ensemble des risques actuels.

Du côté du tournesol, la disponibilité est toujours aussi faible, notamment en huile.

Le gouvernement ukrainien annonce un retrait d’assolement de printemps de 17% dont le tournesol fait partie. La hausse de l’assolement français ne permettra pas de compenser le déficit.

Cependant les industriels se sont réorganisés et les autorités françaises ont annoncé que les distributeurs locaux disposeront d'une dérogation de 6 mois pour changer les emballages et modifier les recettes des aliments distribués, notamment celles à base d'huile de tournesol. L’objectif étant de substituer l’huile de tournesol par un autre huile. Dans un contexte où, globalement, ce sont tous les marchés de l’huile qui sont en hausse actuellement compte tenu de la faible disponibilité sur le marché.

Colza

Cotation du Colza Fob Moselle
(€/t) R2020 R2021
26/06/2020 374,75  
03/07/2020 378,50  
10/07/2020 386,25  
17/07/2020 383,50  
24/07/2020 382,75  
31/07/2020 386.25  
07/08/2020 381,75  
14/08/2020 378,5  
21/08/2020 383,75  
28/08/2020 388,5  
04/09/2020 386  
11/09/2020 381,50  
18/09/2020 392,75  
25/09/2020 380,25  
02/10/2020 389,50  
09/10/2020 390,75  
16/10/2020 389  
23/10/2020 394,75  
30/10/2020 378  
06/11/2020 406,75  
13/11/2020 411,25  
20/11/2020 413,75  
27/11/2020 415,25  
04/12/2020 412,25  
11/12/2020 414,50  
18/12/2020 418,5  
25/12/2020 420  
01/01/2021 421  
08/01/2021 430  
15/01/2021 433,50  
22/01/2021 432,75  
29/01/2021 435,75  
05/02/2021 436,25  
12/02/2021 453,75  
19/02/2021 468  
26/02/2021 495,25  
05/03/2021 522  
12/03/2021 527  
19/03/2021 527,75  
26/03/2021 522,25  
02/04/2021 517 517
09/04/2021   515,5
16/04/2021   479,75
23/04/2021   510,25
30/04/2021   501,5
07/05/2021   543,5
14/05/2021   536
21/05/2021   532
28/05/2021   524,25
04/06/2021   543,75
11/06/2021   534,75
18/06/2021   483
25/06/2021   511,25
02/07/2021   512,25
09/07/2021   523,75
16/07/2021   549,50
23/07/2021   536,75
30/07/2021   539
06/08/2021   535
13/08/2021   557
20/08/2021   566
27/08/2021   535
03/09/2021   581,25
10/09/2021   587
17/09/2021   605,25
24/09/2021   622
01/10/2021   645,75
08/10/2021   680
15/10/2021   664,25
22/10/2021   687,75
29/10/2021   666,75
05/11/2021   697
12/11/2021   686,50
19/11/2021   679,25
26/11/2021   677,25
03/12/2021   664,00
10/12/2021   674,50
17/12/2021   740,75
24/12/2021   763
31/12/2021   777
07/01/2022   764,25
14/01/2022   726,75
21/01/2022   723
28/01/2022   746,35
04/02/2022   707,25
11/02/2022   686,75
18/02/2022   715,75
25/02/2022   780
04/03/2022   834,75
11/03/2022   834,75
18/03/2022   956,50
25/03/2022   1006
01/04/2022   965
08/04/2022   981
15/04/2022   1024
22/04/2022   1066,50
29/04/2022   1066,50
06/05/2022    
13/05/2022    
20/05/2022    
27/05/2022    
03/06/2022    
10/06/2022    
17/06/2022    
24/06/2022    
01/07/2022    

Marchés physiques

Céréales


Blé tendre

R. Rouen : 375,70 €/t avril/juin ;
NR : 386,14 €/t juil./sept.
R. Bretagne : 373,70 €/t avril/juin
R. Dunkerque : 375,70 €/t avril/juin ;
NR : 386,14 €/t juil./sept.
R. La Pallice : 378,70 €/t avril/juin
NR : 392,14 €/t juil./sept.

Maïs

R. Bretagne : 364,77 €/t avril/juin ;
374,41 €/t juil./sept.

Oléagineux


Colza

R. Rouen : 872,25 €/t oct./déc. (var. 0,00 €/t)
Fob Moselle : 865,25 €/t oct./déc. (var. 0,00 €/t)

Tournesol

Saint-Nazaire : 820,00 €/t mai/août (var. 20,00 €/t)
Bordeaux : 820,00 €/t mai/août (var. 20,00 €/t)

Huiles Végétales

Colza - Rotterdam : 2 205 $/t avril (var. -9,13 €/t)
Soja - Rotterdam : 1 837 $/t avril (var. -138,41 €/t)
Tournesol - Fob Nord Europe : 2 184 $/t avril (var. 85,70 €/t)
Palme (Fob Kuala Lampur) : 1 758 $/t avril (var.170,39 €/t)

Indices


Pétrole - WTI New-York, spot : 105,53 $/baril (var. 1,74 €/t)
Parité Euro/Dollar : 1 € = 1,0498 $ (var. -0,03 €/t)

Abréviations : NR= nouvelle récolte, R= rendu, C.D.= camion départ, T.D.= train départ, C= camion

Marchés à terme

EuronexT
(€/t) 29 avril variation*
Blé tendre, mai 416,50 10,75
Maïs, juin 349,00 18,00
Colza, mai 1 025,25 -39,25
Huile de Colza, juin 698,50 0,00
Tourteaux de Colza, juin 196,25 0,00

 

 CME Etats-Unis
(cotations converties en €/t) 29 avril variation*
Blé tendre, juillet 379,89 13,90
Maïs, juillet 303,18 13,49
Soja, juillet 586,04 1,43
Huile Soja, juillet 1 807,49 182,89
Tourteaux de Soja, juillet 448,85 -24,32

 

ICE Canada
(cotations converties en €/t) 29 avril variation*
Canola, mai 891,62 35,04

* les variations sont calculées par rapport au dernier numéro d’actualités agricoles

Activité des ports européens

Exportations


 Flux physiques en tonnes UE à 27
01/07-24/04
Cumul France
01/07-24/04
Blé tendre 21 607 325 6 626 761
Farine BT (val. prod.) 448 127 61 237
Blé dur 811 398 58 041
Orge 6 370 983 2 942 466
Maïs 4 848 707 396 949

 

Importations


 Flux physiques en tonnes UE à 27
01/07-24/04
Cumul France
01/07-24/04
Blé tendre 2 047 940 218
Farine BT (équiv. grain) 196 813 10 313
Blé dur 1 084 473 58
Maïs 13 118 604 3 699
Sorgho 32 508 18

Source : Commission Européenne, DG TAXUD