S'abonner à l'hebdo

Hebdo N°24 - Vendredi 22 juin 2018

S'abonner à l'hebdo

Pour vous abonner à l'hebdo des coops métiers du grain, dont la diffusion est réservée aux adhérents de Coop de France et à son réseau, merci de remplir et de valider le formulaire ci-dessous.

obligatoire




Valider

Déclaration CNIL
Coop de France met en place un traitement de données à caractère personnel dans le cadre de ses missions d'assistance et d'information aux coopératives adhérentes. Ces données sont collectées lors de votre adhésion, des missions de conseil que nous réalisons ou lorsque vous remplissez ce formulaire et sont destinées aux employés de Coop de France exclusivement. Elles sont par ailleurs contrôlées annuellement. Conformément à l'article 32 de la loi du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification et de suppression des données vous concernant. Ce droit peut être exercé auprès de Nicolas Gremont, au service informatique à l'adresse suivante : nicolas.gremont@coopdefrance.coop.

Les marchés

Rubriques
bandeau-ble-tendre-475-105

Marché des céréales

Analyse par Anne-Laure Paumier

Volatilité pré-récolte

Blé

Le cours du blé se repli à Chicago de 1,2% et le contrat Euronext septembre cède 4€/t en une semaine, dans une ambiance très volatile. Après trois séances de baisse entre vendredi et mardi, les cours sont repartis à la hausse mercredi et jeudi.

Le marché du blé apparaît moins sensible que le soja et le maïs aux agitations actuelles des deux géants du commerce mondial. Marchandise stratégique pour l’alimentation des populations, le blé est régulièrement au cœur des décisions tarifaires, d’embargo ou d’autres mécanismes de régulation des échanges. Les Etats Unis sont moins leader, depuis déjà plusieurs années, sur ce marché, ayant laissé la place à la Mer Noire. Les fournisseurs comme les acheteurs sont plus nombreux et plus dispersés sur la planète que sur le marché du soja. Toutes ces particularités expliquent en partie cette situation. Et les inquiétudes actuelles sur la production mondiale sont au premier plan des préoccupations, attisant la volatilité.

Alors que le bilan de l’offre et de la demande parait confortable, notamment dans le dernier rapport USDA de la semaine dernière, le spectre d’une baisse significative de l’offre mondiale génère une activité spéculative conséquente.

La production de blé aux Etats Unis ne sera pas fameuse, la Russie est également confrontée à des conditions climatiques peu favorables à la production du blé tendre. L’Union Européenne dans son bulletin d’observation des cultures et de prévision des rendements publié le 18 juin (le bulletin MARS) fait état d’une baisse des perspectives de l’Union dans de nombreux pays, confortant les anticipations actuelles du marché. Excès d’eau à l’ouest de l’Union et excès de température et déficit de précipitation au centre, et au nord-est, peu d’Etats Membres, si ce n’est l’Espagne, s’attendent à une hausse de leur productivité cette année.

Nouveauté de la semaine, les conjectures sur le bilan de l’offre et de la demande du blé en Chine refont surface. Sécheresse dans le nord du pays, pluies diluviennes dans le sud, une baisse significative de la production chinoise commence à agiter les esprits. D’un côté les chiffres de production comme les chiffres de stocks de la Chine sont opaques et finalement peu impactant sur le marché mondial, la Chine étant autosuffisante. De l’autre, la taille du marché chinois et le manque de fiabilité des chiffres sont source d’incertitudes.  La Chine est le 2eme producteur mondial de blé (129 Mt selon les chiffres de l’USDA) et 2eme consommateur (120 Mt) derrière l’Union Européenne (149,5 Mt de production pour 128,5 Mt de consommation intérieur), et surtout détient 138 Mt de stocks (contre 10,5 Mt en Europe) soit 52% des stocks mondiaux. Cette réserve de marchandise collosale permettrait à la Chine de pallier à une baisse significative de production, si ces chiffres sont justes ...  

Dans ce contexte de volatilité et surtout après la forte baisse du marché de Chicago, l’Egypte est revenu aux achats pour livraison début août. La Roumanie remporte la totalité de l’appel d’offres, soit 240 kt, avec un seul concurrent à ses côtés la Russie. La France n’ayant pas, cette fois encore, présenter d’offres.

Maïs

Les cours mondiaux poursuivent leur baisse, embarqués dans la tourmente de la guerre commerciale et l’anticipation d’un excellent potentiel de production aux Etats-Unis. Les points d’interrogations sur la production mondiale pour la campagne à venir sont toutefois nombreux, à cette période de l’année.

Sur le marché national, les cours évoluent peu.

Orge

La récolte des orges a débuté par-ci par-là. Selon Céré’Obs, tout juste 1% contre 3% l’an dernier à la même période serait récolté. Trop tôt donc pour tracer quelque tendance que ce soit sur cette nouvelle moisson.

 

Blé tendre

Cotation du Blé Tendre Rendu Rouen
(€/t) R2017 R2018
30/06/2017 165.4  
07/07/2017 167,9  
14/07/2017 164,1  
21/07/2017 163,4  
28/07/2017 164,9  
04/08/2017 159,5  
11/08/2017 159  
18/08/2017 153  
25/08/2017 152  
01/09/2017 152  
08/09/2017 152  
15/09/2017 154,6  
22/09/2017 156,1  
29/09/2017 157,9  
06/10/2017 157,4  
13/10/2017 154,6  
20/10/2017 154,9  
27/10/2017 157,5  
03/11/2017 157,9  
10/11/2017 155,5  
17/11/2017 154  
24/11/2017 155  
01/12/2017 154 161,9
08/12/2017 153,3 159,9
15/12/2017 153 159,6
22/12/2017 153 160
29/12/2017 151,6 161
05/01/2018 152 160,4
12/01/2018 151,5 160,6
19/01/2018 149 157,4
26/01/2018 150,5 157,2
02/02/2018 151 157,9
09/02/2018 154,5 161,1
16/02/2018 155 160,9
23/02/2018 156 162,6
02/03/2018 159,8 167,7
09/03/2018 155,1 164,6
16/03/2018 157 165,1
23/03/2018 156 161,6
30/03/2018 156,5 162,9
06/04/2018 159 165,4
13/04/2018 157,7 164,1
20/04/2018 156,2 162,6
27/04/2018 157,7 164,4
04/05/2018 161,5 169,4
11/05/2018 158 165,9
18/05/2018 158 168,9
25/05/2018 165,4 175,6
01/06/2018 168,5 177
08/06/2018 167,5 178,0
15/06/2018 170 177
22/06/2018   172
29/06/2018    
06/07/2018    
13/07/2018    
20/07/2018    
27/07/2018    
03/08/2018    
10/08/2018    
17/08/2018    
24/08/2018    
31/08/2018    
07/09/2018    

Graphe de la semaine

Régions concernées par les phénomènes climatiques extrêmes



Carte établie suivant les données climatiques du 1er mai au 22 juin 2018

colza-fob-mozelle

Marché des oléagineux

Analyse par Anne-Laure Paumier

Tourmente tarifaire

L’annonce vendredi du nouveau cadre tarifaire des Etats-Unis, craint mais néanmoins attendu par le marché était déjà en grande partie intégré dans les prix du soja nord-américain. De même, la réaction de la Chine, qui a déclaré appliquer 25 % de taxes sur les importations de soja américain à partir du 6 juillet, était déjà anticipée. Mais l’escalade, pour le moment verbale, entre les deux puissances, a fait plonger le cours de la fève et de l’huile de soja sur le marché de Chicago. La séance de mardi a été particulièrement chahutée, le cours du soja s’inscrivant en cours de session en retrait de 60ct/bu.  A quelques jours de la fin du semestre, les fonds arbitrent leurs positions et accentuent leur spéculation à la baisse sur Chicago tandis que les acheteurs chinois se replient massivement sur le marché sud-américain.  Le cours du soja au départ du Brésil s’est emballé, creusant l’écart avec son concurrent du nord du continent. L’enchaînement des conséquences sur les équilibres économiques et le flux de graines et de produits finis en est à ses débuts ! La forte demande en fève adressée au Brésil risque de rendre celle-ci trop chère pour les triturateurs locaux ce qui risque de diminuer encore les disponibilités en tourteaux au départ de l’Amérique du Sud. L’Argentine, pénalisée par une petite récolte, enregistre déjà une forte baisse de ses exportations de tourteaux et s’attend à sa plus mauvaise campagne d’exportation depuis 5 ans.

Dans ce contexte instable, les opérateurs européens se recentrent sur le contexte climatique de la prochaine récolte de l’Union. L’Union Européenne a publié le 18 juin son bulletin d’observation des cultures et de prévision des rendements pour les différents Etats Membres, le bulletin MARS. Des températures inhabituellement élevées et le manque de pluie tout au long du mois de mai dans les pays du Centre, de l’Est et du Nord de l’Europe conduisent l’agence à réviser ses prévisions de rendement à la baisse. Le rendement moyen européen est maintenant attendu à 30 qx/ha, soit une baisse de 7% par rapport à l’an passé. Celui de la France, à 32,7 est attendu en repli de 15%. Quant au rendement allemand, à 32,2 qx/ha, il s’inscrit en baisse de 1,4% par rapport à l’an dernier, mais en repli de 16% par rapport à la moyenne quinquennale, le pays se dirigeant vers deux campagnes successives très décevantes. En Pologne, le rendement pourrait descendre en dessous des 30 qx. 

Ainsi, sur Euronext, les prix s’inscrivent en légère hausse. Mais sur le marché physique, la décote en dégagement sur les usines françaises s’accentue. Les acheteurs sont au marché mais proposent une prime très négative pour des livraisons juillet/août. Sur le marché de la Moselle, les primes restent stables (-1 €/t pour du juillet/août comme de l’octobre-décembre) mais toujours avec une activité réduite.

Colza

Cotation du Colza Fob Moselle
(€/t) R2017 R2018
30/06/2017    
07/07/2017 368,5  
14/07/2017 367,5  
21/07/2017 366,5  
28/07/2017 364,25  
04/08/2017 367  
11/08/2017 371,5  
18/08/2017 371  
25/08/2017 370  
01/09/2017 369,5  
08/09/2017 365  
15/09/2017 367,25  
22/09/2017 368  
29/09/2017 369,5  
06/10/2017 370,5  
13/10/2017 370  
20/10/2017 366,5  
27/10/2017 368,5  
03/11/2017 377,25  
10/11/2017 366,5  
17/11/2017 379  
24/11/2017 374,25  
01/12/2017 367,75  
08/12/2017 365,5  
15/12/2017 357  
22/12/2017 353,25  
29/12/2017 347,75  
05/01/2018 357,75 359,5
12/01/2018 352,75 358,75
19/01/2018 342,75 347,75
26/01/2018 341 344,75
02/02/2018 348 346,75
09/02/2018 346,25 346,75
16/02/2018 347,5 347,25
23/02/2018 353,5 350,5
02/03/2018 358,25 354,25
09/03/2018 348,25 346,25
16/03/2018 348,75 346,25
23/03/2018 345,5 345,5
30/03/2018 346,25 346,25
06/04/2018 350,25 350,25
13/04/2018 348,25 348,25
20/04/2018 344,25 344,5
27/04/2018 345,5 345,5
04/05/2018 348,75 348,75
11/05/2018 353,5 353,5
18/05/2018 353 354
25/05/2018 363 351
01/06/2018 359,75 360,75
08/06/2018   351,75
15/06/2018   350,75
22/06/2018   352,25
29/06/2018    
06/07/2018    
13/07/2018    
20/07/2018    
27/07/2018    
03/08/2018    
10/08/2018    
17/08/2018    
24/08/2018    
31/08/2018    
07/09/2018    

Marchés physiques

Céréales


Blé tendre

R. Rouen : 166,25 €/t juin
NR : 172 €/t juil./15 août ; 173 €/t août/sept. ;
174,5 €/t oct./déc.

Base Creil : NR : 164,5A €/t août/déc. (fourrager);
168A/169,5V €/t août/déc. (meunier)

R. La Pallice : NR : 174N €/t juil./15 août
Fob Moselle : NR : 165 €/t juil./août

Orge

R. Rouen / Dunkerque : 164,5 €/t juil./sept.
NR : 167,5 €/t oct./déc.
Fob Moselle : NR : 156 €/t sept./déc.

Maïs

R. La Pallice / Bordeaux : 150 €/t juil./sept.
NR : 161,25 €/t oct./nov. ; 165,5 €/t janv./juin
Fob Rhin : 160/161 €/t juil./sept.
NR : 169/170 €/t  janv./juin

Oléagineux


Colza

Rendu Rouen : NR : 333,25 €/t juil./août. (var. -3,5 €/t) ;
Fob Moselle : NR : 352,25 €/t juil./août (+1,5 €/t) ; 359,25 €/t oct./déc.(+2 €/t)

Tournesol

Saint-Nazaire : 320 €/t juil./août (var. 0,00 €/t)

Huiles Végétales

Colza - Rotterdam : 807 $/t juin (var. -9,0 $/t)
Tournesol - Fob Nord Europe : 755 $/t juin
Palme brute - CAF Rotterdam : 622 $/t juin (var. -15,0 $/t)

Tourteaux

Colza - départ Gand : 229 €/t Juil. (var. +5 €/t)
Colza - départ Le Mériot : 229 €/t Juillet
Colza - Fob Rhin : 215 €/t Juin (var. +10 €/t)
Tournesol - St Nazaire : 198 €/t juin
Soja 48% Brésil - Départ Gand : 360 €/t Juin (var. -3 €/t)

Indices


Pétrole - WTI New-York, spot : 65,74 $/baril (var. -1,26 $/baril)
Parité Euro/Dollar : 1 € = 1,16 $ (var. 0,00)

Abréviations : NR= nouvelle récolte, R= rendu, C.D.= camion départ, T.D.= train départ, C= camion

Marchés à terme

EuronexT
(€/t) 21 juin variation*
Blé tendre, septembre 176,25 -4,00
Maïs, août 165,00 -1,75
Colza, août 353,25 1,50
Huile de Colza, septembre 698,50 0,00
Tourteaux de Colza, septembre 200,50 3,00

 

CME Etats-Unis
(cotations converties en €/t) 21 juin variation*
Blé tendre, juillet 156,86 -3,35
Maïs, juillet 121,16 -3,11
Soja, juillet 278,88 -17,38
Huile Soja, juillet 554,76 -23,04
Tourteaux de Soja, juillet 315,30 -13,67

 

ICE Canada
(cotations converties en €/t) 21 juin variation*
Canola, juillet 338,83 -3,09

* les variations sont calculées par rapport à la cotation de la semaine précédente

Activité des ports européens

Exportations


 Flux physiques en tonnes UE à 28
01/07-22/06
Cumul France
01/07-22/06
Blé tendre 19 348 939 7 710 166
Farine BT (val. prod.) 692 558 146 931
Blé dur 854 996 295 187
Orge 5 347 812 2 409 330
Maïs 1 278 736 107 654

 

Importations


 Flux physiques en tonnes UE à 28
01/07-22/06
Cumul France
01/07-22/06
Blé tendre 3 848 496 3 406
Farine BT (équiv. grain) 36 397 9 042
Blé dur 1 355 296 40 229
Maïs 16 615 223 9 433
Sorgho 413 145 7

Source : Commission Européenne, DG TAXUD

port-atlantique-la-rochelle-bandeau

Activité des ports français


 

Rouen

172 668 t ont été chargées
du 14 au 20 juin 2018, dont :

Exportations : 233 232 t

  • Tourteaux gluten de blé : 2 011 t (Norvège)
  • Blé tendre : 129 370 t (Algérie : 119 529 t ; Pays-Bas : 1 650 t ;
    Royaume-Uni : 8 191 t)
  • Pois fourrager : 2 001 t (Norvège)
  • Orge brasserie : 8 345 t (Espagne)
  • Pulpe de betterave : 3 441 t (Royaume-Uni)
  • Orge fourragère : 27 500 t (Tunisie)

 


 


La Pallice

98 852 t ont été chargées
du 14 au 21 juin 2018, dont :

  • Blé vrac : 62 850 t (Côte d'Ivoire : 32 850 NC : 30 000 t)
  • Maïs vrac : 9 750 t (Allemagne : 5 550 t ; France : 4 200 t)
  • Orge vrac : 16 752 t (Emirats Arabes Unis/Dubaï)
  • Céréales + Tourteaux : 9 500 t (Côte d'Ivoire)