S'abonner à l'hebdo

Pour vous abonner à l'hebdo des coops métiers du grain, dont la diffusion est réservée aux adhérents de Coop de France et à son réseau, merci de remplir et de valider le formulaire ci-dessous.

obligatoire




Valider

Déclaration CNIL
Coop de France met en place un traitement de données à caractère personnel dans le cadre de ses missions d'assistance et d'information aux coopératives adhérentes. Ces données sont collectées lors de votre adhésion, des missions de conseil que nous réalisons ou lorsque vous remplissez ce formulaire et sont destinées aux employés de Coop de France exclusivement. Elles sont par ailleurs contrôlées annuellement. Conformément à l'article 32 de la loi du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification et de suppression des données vous concernant. Ce droit peut être exercé auprès de Nicolas Gremont, au service informatique à l'adresse suivante : nicolas.gremont@coopdefrance.coop.

Les marchés

Rubriques
bandeau-ble-tendre-475-105

Marché des céréales

Analyse par Lucile Talleu

Dans l’attente de l’arrivée de la récolte en blé

Blé tendre 

Compte tenu des conditions météorologiques particulières de ces dernières semaines, la récolte du blé tendre avance très timidement sur le sol français. Selon Céré’Obs, au 12 juillet, 4% des surfaces étaient récoltées contre 42% en 2020 à la même période. Le temps meilleur prévu dans les prochains jours va permettre d’accélérer la moisson.

La production du blé tendre est prévue à un niveau tout à fait correct selon Agreste, à 37,1Mt, et avec un rendement à 75,1 qx/ha, bien meilleure que le rendement de l’an passé 68,5 qx/ha).  Les analystes de marché sont plus optimistes sur la production française, à l’image de StratégiesGrains qui prévoit une production à 37,9Mt. A noter, Céré’Obs baisse de 3 points les conditions de cultures du blé tendre au 12 juillet. Les surfaces jugées dans un état bon à très bon passent de 79% à 76% (contre 55% en 2020).

Cette semaine, France AgriMer a publié son premier bilan de la campagne 2021/22. Compte tenu du manque de disponibilité en maïs et des prix de l’orge, on s’attend à une utilisation accrue de blé tendre pour la fabrication des aliments pour animaux, à 5,4Mt (contre 4,5Mt en 2020/21). Du côté des exportations, l’augmentation des disponibilités devrait permettre de retrouver un niveau plus important que l’an dernier et de reprendre des parts de marché. Pour autant, il faudra s’attendre à une demande moindre de la part de la Chine, et avec un fret cher actuellement, les destinations lointaines seront peut-être plus difficiles à atteindre. A fin mai, les statistiques des Douanes font état de 1,767 Mt de blé tendre expédiée vers la Chine, soit 24% du total des exportations vers les pays tiers.

Le marché est plutôt calme, les acheteurs de grains attendant l’arrivée de la récolte française pour se positionner.

Maïs

Sur le débouché intérieur, comme en blé, le marché est plutôt calme, et la prime pour le maïs, qui s’était envolée à +40€ a quelque peu baissé cette semaine. L’arrivée de la récolte d’orges contribue à faire pression sur le prix du maïs.

En ce qui concerne le bilan français pour 202/21, le stock de fin de campagne s’établit à un niveau historiquement bas à moins de 1,9 Mt, en dépit d’un léger redressement par rapport au mois dernier liés à des ajustements de différents postes du bilan.

Outre Atlantique, l’USDA a publié son rapport mensuel ce mardi. Ce dernier laisse la prévision du rendement du maïs US inchangé, à 179,5 bu/acre, ce qui semble pour les analystes de marché irréaliste alors qu’1/3 du maïs américain se trouve dans des conditions assez médiocres. Du côté des exportations, l’USDA a réhaussé le chiffre US pour 2021/22 à 2,5 Mbu (contre 2,45 Mbu précédemment). Cette hausse semble insuffisante alors que les États-Unis vont exporter 2 850 Mbu en 2020-2021, d’autant plus que le Brésil est en train de battre une récolte désastreuse de maïs et qu’il devra réduire drastiquement ses ventes.

Orges

Selon Agreste, La production d’orges s'établirait à 11,3 Mt, en augmentation par rapport à 2020 (+8,4 %) mais en baisse de 2,4 % par rapport à la moyenne quinquennale. Pour l'ensemble des orges, le rendement est en augmentation, passant de 52,8 q/ha à 65,4 q/ha.

Pour le bilan français 2021/22, France AgriMer prévoit des utilisations sur le marché national en baisse par rapport à l’an dernier à 1,9 Mt notamment en alimentation animale (1,2 Mt vs 1,4 Mt en 2020/21), en raison d’un rapport qualité/prix plus favorable au blé. La malterie devrait en revanche retrouver des couleurs avec la réouverture des bars et restaurants ainsi que des évènements sportifs. Les ventes d’orges vers l’Union européenne sont, pour l’heure, prévues à 2,5 Mt, en légère progression par rapport à la campagne écoulée. Les exportations vers pays tiers pourraient également augmenter à 3,3 Mt. Cela dépendra de l’avancée des relations entre la Chine et l’Australie, qui sont pour le moment tendues en raison de la procédure engagée par l’Australie contre la Chine devant l’OMC, mais aussi du rapport de compétitivité des différentes origines. Pour l’heure, les orges ukrainiennes sont plus compétitives sur le début de la campagne.

Blé tendre

Cotation du Blé Tendre Rendu Rouen
(€/t) R2019 R2020 R2021
03/01/2020 185    
10/01/2020 188    
17/01/2020 190    
24/01/2020 192    
31/01/2020 185,81    
07/02/2020 188    
14/02/2020 189,06    
21/02/2020 189,5    
28/02/2020 183    
06/03/2020 179    
13/03/2020 170    
20/03/2020 185,95    
27/03/2020 191,20    
03/04/2020 186 180  
10/04/2020 193,7 192  
17/04/2020 192 181  
24/04/2020 191,39 187  
30/04/2020 187 181  
07/05/2020 190 182  
15/05/2020 190 181  
21/05/2020 188 184  
29/05/2020 187 183  
05/06/2020 183 184  
12/06/2020 175 179  
19/06/2020   177  
26/06/2020   175  
03/07/2020   180  
10/07/2020   189  
17/07/2020   187  
24/07/2020   184  
31/07/2020   184  
07/08/2020   183  
14/08/2020   182  
21/08/2020   181  
28/08/2020   186  
04/09/2020   186  
11/09/2020   189  
18/09/2020   190  
25/09/2020   191  
02/10/2020   195  
09/10/2020   196  
16/10/2020   204  
23/10/2020   204  
30/10/2020   201  
06/11/2020   205  
13/11/2020   208  
20/11/2020   208  
27/11/2020   209  
04/12/2020   202,81  
11/12/2020   206  
18/12/2020   207,81  
25/12/2020   212  
01/01/2021   214  
08/01/2021   215  
15/01/2021   228  
22/01/2021   230  
29/01/2021   226  
05/02/2021   224,56  
12/02/2021   220,00  
19/02/2021   234,06  
26/02/2021   239  
05/03/2021   229  
12/03/2021   220  
19/03/2021   217  
26/03/2021   209  
02/04/2021   202 195
09/04/2021   204 197
16/04/2021   210 205
23/04/2021   207 218
30/04/2021   234 216
07/05/2021   235 227
14/05/2021   235 214
21/05/2021   230 212
28/05/2021     212
04/06/2021     216
11/06/2021     213,14
18/06/2021     204
25/06/2021     203,64
02/07/2021     208
09/07/2021     198,39
16/07/2021     208
23/07/2021      
30/07/2021      
06/08/2021      
13/08/2021      
20/08/2021      
27/08/2021      
03/09/2021      
10/09/2021      
17/09/2021      
24/09/2021      
01/10/2021      
08/10/2021      
15/10/2021      
22/10/2021      
29/10/2021      
05/11/2021      
12/11/2021      
19/11/2021      
26/11/2021      
03/12/2021      
10/12/2021      
17/12/2021      
24/12/2021      
31/12/2021      
port-atlantique-la-rochelle-bandeau

Activité des ports français


 

 

Rouen

34 166 t ont été chargées et déchargées
du 8 au 14 juillet 2021 dont :

Exportations : 31 127 t

  • Orge fourragère : 26 202 t Royaume-Uni : 4 202 t ; Cine : 22 000 t)
  • Blé tendre : 1 500 t t (Gabon)
  • Malt : 1 600 t (Cameroun)
  • Tourteaux gluten de blé : 1 825 t (Norvège)

Importations : 3 039 t

  • Pois fourragers : 63 039 t (Royaume-Uni)

 


 


 

La Pallice

14 100 t ont été chargées
du 8 au 15 juillet 2021, dont :

  • Orge vrac : 8 000 t (Portugal)
  • Ceréales + Oléagineux mixtes : 2 200 t (Angleterre)
  • Blé vrac : 3 900 t (Belgique)
colza-fob-mozelle

Marché des oléagineux

Analyse par Clara Moley

La sècheresse menace la production
de soja en Amérique du Nord

Le retour de la sècheresse menace sérieusement le potentiel des cultures en Amérique du Nord. Aux Etats Unis, les prévisions n’affichent de la pluie que dans les régions du Delta et du Sud Est, tandis que les régions des Plaines, des Dakotas et du Pacifique Nord Ouest redeviennent chaudes et sèches à partir de la semaine prochaine. Au Canada, où l’humidité des sols était déjà faible, le retour de la sècheresse également à partir de la semaine prochaine risque de faire baisser significativement les rendements, ce qui peut voir un impact majeur sur le potentiel d’exportation du canola canadien. L’Europe de l’Ouest, après plusieurs semaines de températures en dessous des normes saisonnières, retrouve elle aussi la chaleur à partir de la semaine prochaine, de même que la région mer Noire.

Conséquence de ces prévisions, le cours du soja à Chicago gagnait près de $70cts/bu sur l’échéance août 2021 cette semaine.

Face à cette production au potentiel menacé, la demande de soja elle ne fléchit pas. En Chine, les marges de triturations s’améliorent à nouveau après une période de déclin qui avait provoqué une diminution de la trituration et des stocks de graines de soja au plus haut depuis 9 mois. Mais le gant chinois était à nouveau présent cette semaine, et aurait acheté de l’origine brésilienne pour livraison en mars 2022.

La Chine n’était pas à seule à enregistrer des marges de trituration décevantes. Aux Etats Unis aussi, les triturateurs ont dû composer avec des marges en berne dernièrement qui se sont reflétées dans les chiffres du rapport NOPA publié cette semaine : au mois de juin, 152Mbu de graines de soja ont été triturées, un chiffre inférieur aux attentes du marché et surtout au plus bas en deux ans. Cependant, conséquence de ces marges décevantes, les triturateurs sont peu couverts, et leurs besoins en graines de soja peuvent augmenter rapidement si les marges s’améliorent à nouveau.

Au Brésil, les ventes des agriculteurs demeurent lentes, tandis que le programme de chargement s’élève à 5,5Mt, pour déjà 4,8Mt chargées au mois de juillet.

Du côté du colza, le marché Euronext reflétait lui aussi les inquiétudes des marchés, en particulier la situation du canola canadien, très préoccupante, et gagnait jusqu’à €7,25/t sur la seule session de mardi sur l’échéance aout 2021.

Colza

Cotation du Colza Fob Moselle
(€/t) R2019 R2020 R2021
03/01/2020 415    
10/01/2020 420    
17/01/2020 400,75    
24/01/2020 410,75    
31/01/2020 400,75    
07/02/2020 386    
14/02/2020 389    
21/02/2020 390,75    
28/02/2020 379,50    
06/03/2020 377    
13/03/2020 359    
20/03/2020 356    
27/03/2020 357,5    
03/04/2020 364,50    
10/04/2020 373    
17/04/2020 370    
24/04/2020 369,75 367,5  
01/05/2020 367,75 367,75  
07/05/2020 370,75 373,5  
15/05/2020 370,5 374,5  
21/05/2020   375,50  
29/05/2020   374,25  
05/06/2020   374,25  
12/06/2020   375,5  
19/06/2020   377  
26/06/2020   374,75  
03/07/2020   378,50  
10/07/2020   386,25  
17/07/2020   383,50  
24/07/2020   382,75  
31/07/2020   386.25  
07/08/2020   381,75  
14/08/2020   378,5  
21/08/2020   383,75  
28/08/2020   388,5  
04/09/2020   386  
11/09/2020   381,50  
18/09/2020   392,75  
25/09/2020   380,25  
02/10/2020   389,50  
09/10/2020   390,75  
16/10/2020   389  
23/10/2020   394,75  
30/10/2020   378  
06/11/2020   406,75  
13/11/2020   411,25  
20/11/2020   413,75  
27/11/2020   415,25  
04/12/2020   412,25  
11/12/2020   414,50  
18/12/2020   418,5  
25/12/2020   420  
01/01/2021   421  
08/01/2021   430  
15/01/2021   433,50  
22/01/2021   432,75  
29/01/2021   435,75  
05/02/2021   436,25  
12/02/2021   453,75  
19/02/2021   468  
26/02/2021   495,25  
05/03/2021   522  
12/03/2021   527  
19/03/2021   527,75  
26/03/2021   522,25  
02/04/2021   517 517
09/04/2021     515,5
16/04/2021     479,75
23/04/2021     510,25
30/04/2021     501,5
07/05/2021     543,5
14/05/2021     536
21/05/2021     532
28/05/2021     524,25
04/06/2021     543,75
11/06/2021     534,75
18/06/2021     483
25/06/2021     511,25
02/07/2021     512,25
09/07/2021     523,75
16/07/2021     549,50
23/07/2021      
30/07/2021      
06/08/2021      
13/08/2021      
20/08/2021      
27/08/2021      
03/09/2021      
10/09/2021      
17/09/2021      
24/09/2021      
01/10/2021      
08/10/2021      
15/10/2021      
22/10/2021      
29/10/2021      
05/11/2021      
12/11/2021      
19/11/2021      
26/11/2021      
03/12/2021      
10/12/2021      
17/12/2021      
24/12/2021      
31/12/2021      

Marchés physiques

Céréales


Blé tendre

R. Rouen : 208 €/t juil./sept. ;
207 €/t oct./déc.
R. Dunkerque : 208 €/t juil./sept. ;
207 €/t oct./déc. 
R. La Pallice : 208 €/t juil./sept. ;
207 €/t oct./déc.
R. Bretagne : 204 €/t juil./sept. ;
203 €/t oct./déc.
 

Orges

R. La Pallice/Rouen : 196 €/t juil./sept. ;
197 €/t oct./déc. ; 198 €/t janv./mars
R. Dunkerque : 198 €/t juil./sept. ;
199 €/t oct./déc. ; 200 €/t janv./mars
R. La Pallice : 198 €/t juil./sept. ;
199 €/t oct./déc. ; 200 €/t janv./mars
R. Dunkerque : 198 €/t juil./sept. ;
196 €/t oct./déc.
 

Maïs

R. Bretagne : NR : 224 €/t juil./sept.

Oléagineux


Colza

R. Rouen : 555,50 €/t oct./déc. (var. 29,75 €/t)
Fob Moselle : 549,50 €/t oct./déc. (var. 28,75 €/t)

Tournesol

Saint-Nazaire : 475,00 €/t oct./déc. (var. 5,00 €/t)
Bordeaux : 480,00 €/t oct./déc. (var. 10,00 €/t)

Huiles Végétales

Colza - Rotterdam : 1 394 $/t mai (var. 114,75 €/t)
Soja - Rotterdam : 1 503 $/t mai (var. 94,33 €/t)
Tournesol - Fob Nord Europe : 1 214 $/t mai (var. 84,44 €/t)
Palme (Fob Kuala Lampur) : 1 016 $/t mai (var. 56,54 €/t)

Indices


Pétrole - WTI New-York, spot : 71,65 $/baril (var. -1,84 $/baril)
Parité Euro/Dollar : 1 € = 1,181 $ (var. 0,00)

Abréviations : NR= nouvelle récolte, R= rendu, C.D.= camion départ, T.D.= train départ, C= camion

Marchés à terme

EuronexT
(€/t) 16 juillet variation*
Blé tendre, septembre 208,75 9,00
Maïs, août 242,25 6,25
Colza, août 548,00 29,25
Huile de Colza, septembre 698,50 0,00
Tourteaux de Colza, septembre 196,25 0,00

 

 CME Etats-Unis
(cotations converties en €/t) 16 juillet variation*
Blé tendre, septembre 209,10 17,30
Maïs, décembre 188,12 14,00
Soja, novembre 450,41 40,91
Huile Soja, décembre 1 203,95 101,97
Tourteaux de Soja, décembre 339,59 2,08

 

ICE Canada
(cotations converties en €/t) 16 juillet variation*
Canola, novembre 610,16 47,59

* les variations sont calculées par rapport au dernier numéro d’actualités agricoles

Activité des ports européen

Exportations


 Flux physiques en tonnes UE à 28
01/07-11/07
Cumul France
01/07-11/07
Blé tendre 199 274 59 174
Farine BT (val. prod.) 6 815 1 886
Blé dur 4 006 298
Orge 65 896 248
Maïs 17 047 3 324

 

Importations


 Flux physiques en tonnes UE à 28
01/07-11/07
Cumul France
01/07-11/07
Blé tendre 58 776 150
Farine BT (équiv. grain) 1 370 588
Blé dur 8 086 0
Maïs 278 209 6
Sorgho 216 0

Source : Commission Européenne, DG TAXUD