S'abonner à l'hebdo

Pour vous abonner à l'hebdo des coops métiers du grain, dont la diffusion est réservée aux adhérents de Coop de France et à son réseau, merci de remplir et de valider le formulaire ci-dessous.

obligatoire




Valider

Déclaration CNIL
Coop de France met en place un traitement de données à caractère personnel dans le cadre de ses missions d'assistance et d'information aux coopératives adhérentes. Ces données sont collectées lors de votre adhésion, des missions de conseil que nous réalisons ou lorsque vous remplissez ce formulaire et sont destinées aux employés de Coop de France exclusivement. Elles sont par ailleurs contrôlées annuellement. Conformément à l'article 32 de la loi du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification et de suppression des données vous concernant. Ce droit peut être exercé auprès de Nicolas Gremont, au service informatique à l'adresse suivante : nicolas.gremont@coopdefrance.coop.

Les marchés

Rubriques
bandeau-ble-tendre-475-105

Marché des céréales

Analyse par Cécilia Goffinet

DES PRIX TOUJOURS EN HAUSSE

Blé

Les cours du marché, très volatils cette semaine, ont été impactés par les interrogations des opérateurs sur la capacité de l’Ukraine à semer et récolter les cultures dans les prochains mois. Alors que le ministre de l’Agriculture ukrainien déclarait le 15 mars que « 30% environ des cultures de printemps ne pourront être semées », Ukragroconsult est moins pessimiste en annonçant « 10 à 15% des semis de printemps qui ne pourront être achevées ».

Après une hausse importante du blé sur Euronext en début de semaine (+15 € le 21 mars), le marché hier a perdu une partie de ses gains (-8€). Au final la hausse est de +8,75 €/t par rapport à la semaine dernière.

Les pays importateurs n’ont pas fini leurs achats pour cette campagne et leurs disponibilités de couverture sont très différentes d’un pays à l’autre. Ils cherchent des solutions pour s’approvisionner et financer leurs achats au regard des prix élevés. Agritel met par exemple en avant l’Egypte qui cherche un soutien financier auprès du FMI. 

Sur le continent africain, la situation est donc toujours tendue et les disponibilités des pays exportateurs sont limitées.

De nouvelles origines comme l’Inde pourraient être observées sur la scène internationale dans les mois à venir, tirées par des prix attractifs et une demande forte des pays importateurs.

Côté météo, il y a toujours des craintes d’un déficit hydrique dans plusieurs régions françaises. Les précipitations se font donc attendre mais ne sont apparemment pas prévues pour les prochains jours. Cette faible pluviométrie fait craindre des situations tendues dès le printemps. Pour l’instant Céré’Obs, au 21 mars, maintient son chiffre de 92% des surfaces de blé étant dans un état bon à très bon.

L'Europe du Nord a quant à elle observée des pluies bénéfiques, notamment en Allemagne.

Aux Etats Unis l'inquiétude continue de grandir, 73% des superficies plantées sous blé d’hiver sont affectées par la sécheresse, et les précipitations ne sont pas encore au rendez-vous, ce qui continue d'accentuer la pression.

Maïs

Le marché du maïs est dicté par la recherche de substitution de l’origine Ukraine. Les importateurs de maïs sont à la recherche de solutions pour couvrir leurs besoins. Cependant les prix américains élevés freinent les acheteurs ces derniers jours. Le maïs observe d’ailleurs une tendance à la baisse sur le marché de Chicago pour cette semaine (-6 cts/bu).

L’origine Brésilienne devrait également venir compenser la baisse des exportations de l’Ukraine, cependant les disponibilités sont limitées sur cette origine. Selon les chiffres du CIC, le Brésil a prévu d’exporter 1Mt de plus que le mois dernier (23,4Mt contre 22,4Mt). Stratégies Grains prévoit des importations européennes de maïs brésilien à 4,9Mt alors que 3,6Mt ont été importées sur la campagne 20/21, mais les maïs brésiliens ne devraient arriver sur l’UE qu’à partir de juillet, ce qui laisse présager une transition délicate.

En France, la grippe aviaire est toujours présente, plusieurs régions sont concernées par un vide sanitaire. Selon le ministre de l’Agriculture, près de cinq millions de volailles ont déjà été abattues en Vendée et dans les départements limitrophes. Cela vient impacter la demande domestique de maïs des fabricants d’aliments français.

Pour la campagne 2022/23, de nombreuses interrogations demeurent sur la demande en alimentation animale européenne. Selon Stratégie Grains, au-delà du conflit russo-ukrainien qui impacte les prix des matières premières, des engrais et de l’énergie, il faudra vraisemblablement prendre en compte l’évolution de la demande des consommateurs européens en viande, œufs et produits laitiers. Celle-ci dépendra de leur pouvoir d’achat qui risque déjà de pâtir de la hausse des dépenses hors alimentation (chauffage, transport). StratégieGrains prévoie une baisse de la fabrication d’aliments composés de 1Mt par rapport à la campagne actuelle.

Blé tendre

Cotation du Blé Tendre Rendu Rouen
(€/t) R2020 R2021
05/06/2020 184  
12/06/2020 179  
19/06/2020 177  
26/06/2020 175  
03/07/2020 180  
10/07/2020 189  
17/07/2020 187  
24/07/2020 184  
31/07/2020 184  
07/08/2020 183  
14/08/2020 182  
21/08/2020 181  
28/08/2020 186  
04/09/2020 186  
11/09/2020 189  
18/09/2020 190  
25/09/2020 191  
02/10/2020 195  
09/10/2020 196  
16/10/2020 204  
23/10/2020 204  
30/10/2020 201  
06/11/2020 205  
13/11/2020 208  
20/11/2020 208  
27/11/2020 209  
04/12/2020 202,81  
11/12/2020 206  
18/12/2020 207,81  
25/12/2020 212  
01/01/2021 214  
08/01/2021 215  
15/01/2021 228  
22/01/2021 230  
29/01/2021 226  
05/02/2021 224,56  
12/02/2021 220,00  
19/02/2021 234,06  
26/02/2021 239  
05/03/2021 229  
12/03/2021 220  
19/03/2021 217  
26/03/2021 209  
02/04/2021 202 195
09/04/2021 204 197
16/04/2021 210 205
23/04/2021 207 218
30/04/2021 234 216
07/05/2021 235 227
14/05/2021 235 214
21/05/2021 230 212
28/05/2021   212
04/06/2021   216
11/06/2021   213,14
18/06/2021   204
25/06/2021   203,64
02/07/2021   208
09/07/2021   198,39
16/07/2021   208
23/07/2021   212,89
30/07/2021   218
06/08/2021   229
13/08/2021   250
20/08/2021   246
27/08/2021   246
03/09/2021   240,50
10/09/2021   241
17/09/2021   252
24/09/2021   252,85
01/10/2021   260
08/10/2021   270,60
15/10/2021   269
22/10/2021   273
29/10/2021   278
05/11/2021   285,35
12/11/2021   295
19/11/2021   293
26/11/2021   304,10
03/12/2021   292,50
10/12/2021   279
17/12/2021   275,35
24/12/2021   269,5
31/12/2021   274
07/01/2022   283
14/01/2022   263
21/01/2022   270
28/01/2022   274
04/02/2022   256
11/02/2022   256
18/02/2022   263
25/02/2022   310
04/03/2022   371
11/03/2022   379
18/03/2022   378
25/03/2022   384
port-atlantique-la-rochelle-bandeau

Activité des ports français


 

 

Rouen

280 240 t ont été chargées et déchargées
du 17 au 23 mars 2022 dont :

Exportations : 272 770 t

  • Orge fourragère : 86 006 t (Maroc)
  • Tourteaux de colza : 9 398 t (Espagne : 6 371 t ;
    Royaume-Uni : 3 027 t)
  • Tourteaux de gluten : 1 294 t (Norvège)
  • Blé tendre : 176 072 t (Tunisie : 28 270 t ; Espagne : 30 700 t ;
    Maroc : 62 200 t ; Chine : 41 860 t ; Portugal : 11 542 t ;
    Algérie : 28 500 t)

Importations : 7 470 t

  • Pois jaunes : 3 537 t (Lettonie)
  • Pois  : 3 933 t (Suède)

 


 


 

La Pallice

 

105 800 t ont été chargées
du 17 au 24 mars 2022, dont :

  • Céréales mixtes vrac : 33 250 t (Ile Maurice)
  • Orge vrac : 4 000 t (Norvège)
  • Blé vrac : 68 550 t (Sénégal : 34 550 t ; France : 28 500 t ;
    Italie : 5 500 t)
colza-fob-mozelle

Marché des oléagineux

Analyse par Clara Moley

Le cours du colza atteint de nouveaux records sur Euronext

Côté climat, quelques précipitations bienvenues ont bénéficié aux récoltes brésilienne et argentine cette semaine, bien que les prévisions à une semaine prévoient le retour de la sècheresse. Aux Etats Unis, la « corn belt » bénéficie elle aussi d’un niveau d’humidité des sols satisfaisant, tandis que la région des Plaines reste quant à elle sèche. Au Canada, la sècheresse persistante préoccupe, et l’organisme de surveillance climatique du pays a évalué les régions du Sud de l’Alberta et du Saskatchewan en état de « sècheresse extrême » depuis la fin du mois de février. L’Europe quant à elle devrait bénéficier du retour des précipitations ces prochains jours.

Les flux commerciaux de soja se maintiennent malgré un rythme de vente modéré de la part des agriculteurs ces dernières semaines notamment en Amérique du Sud. La Chine aurait d’ailleurs acheté entre 6 et 12 cargos de soja brésilien livraison avril-mai cette semaine. Les premiums des origines sud-américaines se maintiennent à des niveaux élevés, l’origine brésilienne vaut ainsi $15cts/bu de plus que l’origine du Golfe pour la période juin-juillet.

En Amérique du Sud toujours, l’agence nationale argentine BAGE maintient la production nationale de soja à 42Mt (vs. 43,5Mt pour l’USDA) malgré une baisse de la proportion de la récolté évaluée « bonne/très bonne » de 34% à 32% cette semaine.

Du côté européen, le marché Euronext était encore très volatil cette semaine avec notamment un nouveau record historique pour le cours du colza qui atteignait 1021,75€/t sur l’échéance mai 2022 avant de corriger violemment. Le colza reste notamment soutenu par le prix des huiles qui reste soutenu, et par les prix de l’énergie. Notons également que les marges de trituration restent élevées, ce qui apporte un soutien supplémentaire au prix de la graine. Au Canada, le canola suivait les évolutions du cours Euronext et atteignait également des records historiques avant de corriger.

Colza

Cotation du Colza Fob Moselle
(€/t) R2020 R2021
05/06/2020 374,25  
12/06/2020 375,5  
19/06/2020 377  
26/06/2020 374,75  
03/07/2020 378,50  
10/07/2020 386,25  
17/07/2020 383,50  
24/07/2020 382,75  
31/07/2020 386.25  
07/08/2020 381,75  
14/08/2020 378,5  
21/08/2020 383,75  
28/08/2020 388,5  
04/09/2020 386  
11/09/2020 381,50  
18/09/2020 392,75  
25/09/2020 380,25  
02/10/2020 389,50  
09/10/2020 390,75  
16/10/2020 389  
23/10/2020 394,75  
30/10/2020 378  
06/11/2020 406,75  
13/11/2020 411,25  
20/11/2020 413,75  
27/11/2020 415,25  
04/12/2020 412,25  
11/12/2020 414,50  
18/12/2020 418,5  
25/12/2020 420  
01/01/2021 421  
08/01/2021 430  
15/01/2021 433,50  
22/01/2021 432,75  
29/01/2021 435,75  
05/02/2021 436,25  
12/02/2021 453,75  
19/02/2021 468  
26/02/2021 495,25  
05/03/2021 522  
12/03/2021 527  
19/03/2021 527,75  
26/03/2021 522,25  
02/04/2021 517 517
09/04/2021   515,5
16/04/2021   479,75
23/04/2021   510,25
30/04/2021   501,5
07/05/2021   543,5
14/05/2021   536
21/05/2021   532
28/05/2021   524,25
04/06/2021   543,75
11/06/2021   534,75
18/06/2021   483
25/06/2021   511,25
02/07/2021   512,25
09/07/2021   523,75
16/07/2021   549,50
23/07/2021   536,75
30/07/2021   539
06/08/2021   535
13/08/2021   557
20/08/2021   566
27/08/2021   535
03/09/2021   581,25
10/09/2021   587
17/09/2021   605,25
24/09/2021   622
01/10/2021   645,75
08/10/2021   680
15/10/2021   664,25
22/10/2021   687,75
29/10/2021   666,75
05/11/2021   697
12/11/2021   686,50
19/11/2021   679,25
26/11/2021   677,25
03/12/2021   664,00
10/12/2021   674,50
17/12/2021   740,75
24/12/2021   763
31/12/2021   777
07/01/2022   764,25
14/01/2022   726,75
21/01/2022   723
28/01/2022   746,35
04/02/2022   707,25
11/02/2022   686,75
18/02/2022   715,75
25/02/2022   780
04/03/2022   834,75
11/03/2022   834,75
18/03/2022   956,50
25/03/2022   1006

Marchés à terme

EuronexT
(€/t) 25 mars variation*
Blé tendre, mai 367,50 9,00
Maïs, juin 333,00 1,25
Colza, mai 978,00 55,75
Huile de Colza, juin 698,50 0,00
Tourteaux de Colza, juin 196,25 0,00

 

 CME Etats-Unis
(cotations converties en €/t) 25 mars variation*
Blé tendre, mai 362,64 8,42
Maïs, mai 267,79 0,02
Soja, mai 568,08 21,72
Huile Soja, mai 1 488,91 27,06
Tourteaux de Soja, mai 486,92 11,89

 

ICE Canada
(cotations converties en €/t) 25 mars variation*
Canola, mai 830,65 36,14

* les variations sont calculées par rapport au dernier numéro d’actualités agricoles

Activité des ports européens

Exportations


 Flux physiques en tonnes UE à 27
01/07-20/03
Cumul France
01/07-20/03
Blé tendre 19 622 762 5 896 934
Farine BT (val. prod.) 385 877 52 617
Blé dur 713 304 37 133
Orge 5 712 218 2 599 604
Maïs 4 288 745 338 364

 

Importations


 Flux physiques en tonnes UE à 27
01/07-20/03
Cumul France
01/07-20/03
Blé tendre 1 879 516 195
Farine BT (équiv. grain) 173 499 9 462
Blé dur 1 047 837 43
Maïs 11 865 397 3 668
Sorgho 25 953 5

Source : Commission Européenne, DG TAXUD