S'abonner à l'hebdo

Hebdo N°35 - Vendredi 01 octobre 2021

S'abonner à l'hebdo

Pour vous abonner à l'hebdo des coops métiers du grain, dont la diffusion est réservée aux adhérents de Coop de France et à son réseau, merci de remplir et de valider le formulaire ci-dessous.

obligatoire




Valider

Déclaration CNIL
Coop de France met en place un traitement de données à caractère personnel dans le cadre de ses missions d'assistance et d'information aux coopératives adhérentes. Ces données sont collectées lors de votre adhésion, des missions de conseil que nous réalisons ou lorsque vous remplissez ce formulaire et sont destinées aux employés de Coop de France exclusivement. Elles sont par ailleurs contrôlées annuellement. Conformément à l'article 32 de la loi du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification et de suppression des données vous concernant. Ce droit peut être exercé auprès de Nicolas Gremont, au service informatique à l'adresse suivante : nicolas.gremont@coopdefrance.coop.

Les marchés

Rubriques
bandeau-ble-tendre-475-105

Marché des céréales

Analyse par Lucile Talleu

Le blé tendre français compétitif

Blé

L’Algérie était aux achats cette semaine, et il se pourrait bien que la France fasse partie des origines retenues dans les 580kt achetées. Sur le rapproché, les blés français sont attractifs sur les destinations de l’Afrique du Nord et de l’Afrique Sub-saharienne, face aux blés allemands ou ukrainiens. Sur le créneau du fourrager, le blé français est également bien positionné pour les destinations asiatiques. Cette semaine, les rumeurs faisaient état d’achat de 500kt de blé fourrager par la Chine.

Cela va contribuer à rattraper le retard dans les exportations françaises, due à la moisson qui s’est prolongée dans le temps cette année. Au 26 septembre, 531kt de blés français ont été exportées vers les pays tiers contre 850kt exportées l’an dernier à la même date selon les chiffres de la Commission européenne. Le rythme des exportations françaises va s’accélérer puisque ces dernières sont prévues à 9,5Mt (hors UK) selon Stratégies grains, une hausse très nette par rapport à l’an passé (7,3Mt) où la production française était plus faible.

Mercredi, le ministère de l’Agriculture russe a publié de nouvelles estimations des récoltes. Pour le blé, le volume s’élève à 74,2Mt contre 85,2Mt l’an passé. Cette dégradation importante de la récolte russe cette année est à l’origine en partie des stocks mondiaux en baisse cette année, ce qui soutient les cours à un niveau élevé depuis le mois d’août.

Le blé perd alors en compétitivité face aux autres céréales fourragères et surtout le maïs. Dans son dernier rapport, Stratégie Grains a revu les demandes en alimentation animale européennes de -1,1Mt pour le blé. Cela contribuera au bilan européen du blé de retrouver une situation plus équilibrée. Pour l’heure, le stock final est estimé à 9,2Mt, en dessous du stock outil minimum.

A noter que l’Argentine est sur le point d’être le 1er pays à approuver un blé génétiquement modifié. Le Brésil, grand importateur de blé argentin ne voit pas cela d’un bon œil et des opérateurs menacent de cesser les importations.

Maïs

Le cours du maïs bénéficie de la bonne tenue des prix du blé. S’ajoute à cela la récolte qui arrive tardivement en France. Selon Céré’Obs, au 27 septembre, la récolte française présente un retard de 10 jours par rapport à la moyenne des 5 dernières années, et de 12 jours par rapport à l’an passé. Seul 2% des surfaces ont été récoltées à cette date. La récolte se poursuit, elle arrive tardivement en mer Noire comme en Europe.

Aux Etats-Unis par contre, le niveau de récolte se situe dans la moyenne. Mais après le passage du cyclone Ida aux Etats-Unis, les dégâts sur les infrastructures rendent les chargements difficiles, même si la situation tend à s’améliorer. De ce fait, le marché du maïs à Chicago était orienté à la baisse cette semaine, et ce dans l’attente très attendu du rapport sur l’état des stocks par l’USDA. Certains analystes s’attendaient à une baisse des stocks. Finalement, les stocks en maïs sont plus importants que prévu.

Dans son dernier rapport, Stratégie grains revoit en nette baisse la production de maïs européenne (-1,4Mt par rapport aux estimations précédentes, soit 64,9Mt), en raison des rendements nettement dégradés dans le sud-est de l’Europe : Roumanie, Bulgarie, Hongrie.

Au niveau mondial par contre, la production mondiale de maïs a été augmentée de +7Mt par le CIC, ce qui permet d’avoir des stocks un peu plus confortables, y compris pour les principaux pays exportateurs.

Blé tendre

Cotation du Blé Tendre Rendu Rouen
(€/t) R2019 R2020 R2021
03/01/2020 185    
10/01/2020 188    
17/01/2020 190    
24/01/2020 192    
31/01/2020 185,81    
07/02/2020 188    
14/02/2020 189,06    
21/02/2020 189,5    
28/02/2020 183    
06/03/2020 179    
13/03/2020 170    
20/03/2020 185,95    
27/03/2020 191,20    
03/04/2020 186 180  
10/04/2020 193,7 192  
17/04/2020 192 181  
24/04/2020 191,39 187  
30/04/2020 187 181  
07/05/2020 190 182  
15/05/2020 190 181  
21/05/2020 188 184  
29/05/2020 187 183  
05/06/2020 183 184  
12/06/2020 175 179  
19/06/2020   177  
26/06/2020   175  
03/07/2020   180  
10/07/2020   189  
17/07/2020   187  
24/07/2020   184  
31/07/2020   184  
07/08/2020   183  
14/08/2020   182  
21/08/2020   181  
28/08/2020   186  
04/09/2020   186  
11/09/2020   189  
18/09/2020   190  
25/09/2020   191  
02/10/2020   195  
09/10/2020   196  
16/10/2020   204  
23/10/2020   204  
30/10/2020   201  
06/11/2020   205  
13/11/2020   208  
20/11/2020   208  
27/11/2020   209  
04/12/2020   202,81  
11/12/2020   206  
18/12/2020   207,81  
25/12/2020   212  
01/01/2021   214  
08/01/2021   215  
15/01/2021   228  
22/01/2021   230  
29/01/2021   226  
05/02/2021   224,56  
12/02/2021   220,00  
19/02/2021   234,06  
26/02/2021   239  
05/03/2021   229  
12/03/2021   220  
19/03/2021   217  
26/03/2021   209  
02/04/2021   202 195
09/04/2021   204 197
16/04/2021   210 205
23/04/2021   207 218
30/04/2021   234 216
07/05/2021   235 227
14/05/2021   235 214
21/05/2021   230 212
28/05/2021     212
04/06/2021     216
11/06/2021     213,14
18/06/2021     204
25/06/2021     203,64
02/07/2021     208
09/07/2021     198,39
16/07/2021     208
23/07/2021     212,89
30/07/2021     218
06/08/2021     229
13/08/2021     250
20/08/2021     246
27/08/2021     246
03/09/2021     240,50
10/09/2021     241
17/09/2021     252
24/09/2021     252,85
01/10/2021     260
08/10/2021      
15/10/2021      
22/10/2021      
29/10/2021      
05/11/2021      
12/11/2021      
19/11/2021      
26/11/2021      
03/12/2021      
10/12/2021      
17/12/2021      
24/12/2021      
31/12/2021      
port-atlantique-la-rochelle-bandeau

Activité des ports français


 

 

Rouen

261 920 t ont été chargées
du 23 au 29 septembre 2021 dont :

Exportations : 116 823 t

  • Colza : 3 295 t (Irlande Eire)
  • Orge de brasserie : 60 916 t (Chine : 52 516 t ;
    Allemagne : 4 200 t ; Suède : 4 200 t)
  • Tourteaux gluten de blé : 1 822 t (Norvège)
  • Blé tendre : 41 500 t (Cameroun : 13 500 t ;
    Côte d'Ivoire : 28 000 t)
  • Orge fourragère : 5 790 t (Maroc)
  • Malt : 3 500 t (Cameroun)

 



 

La Pallice

 

90 000 t ont été chargées
du 23 au 30 septembre 2021, dont :

  • Orge vrac : 74 000 t (Chine)
  • Blé vrac : 16 000 t (Sénégal)
colza-fob-mozelle

Marché des oléagineux

Analyse par Clara Moley

Les relations sino-américaines de nouveau sur le devant de la scène

Aux Etats Unis, les conditions climatiques demeurent sèches dans la région des Plaines et celle du Pacifique Nord-Ouest, avec des températures supérieures à la moyenne. Le Canada reste quant à lui sec et chaud sur tout le territoire, de même que le Brésil à l’exception de l’extrême Sud du pays, et que les régions mer Noire, les Balkans, et la Russie qui pour l’instant ne reçoivent pas de pluie. Seule l’Europe semble épargnée par cette sècheresse et continue de recevoir des précipitations sur tout le continent.

Du côté des cours, plusieurs nouvelles ont agité les marchés cette semaine. La première est l’annonce lundi prochain de la stratégie de l’administration Biden vis-à-vis de la Chine. En effet, la Phase I de l’accord commercial entre les deux pays touche à sa fin sans que la Chine n’ait atteint les objectifs fixés (62% des volumes prévus auraient été effectivement achetés par la Chine) et les opérateurs attendent ces annonces et leur impact sur le bilan soja américain.

Autre élément de perturbation, la publication du rapport de l’agence de statistique du ministère de l’Agriculture américain qui annonce des stocks au 1er septembre 80Mbu supérieurs aux attentes des marchés et au dernier rapport USDA. Et bien qu’inférieurs de 51% aux stocks de l’année dernière, cette annonce a eu pour effet de faire plonger le soja à Chicago, l’échéance novembre 2021 cédait $26cts/bu sur la session de jeudi.

Côté exports, les ventes américaines s’élevaient à 1,1Mt cette semaine, pour un total de 893Mbu pour la saison, en baisse de 36% par rapport à l’année dernière (tandis que le rapport USDA annonce toujours une baisse de seulement 7,5% vs. la campagne précédente). Notons que 71% de ces volumes ont été vendus à la Chine.

Au Brésil, le Réal continue de se déprécier tandis que les chargements du mois de septembre s’élèvent à 4,55Mt. Le programme de chargement pour le mois d’octobre est déjà de 2,5Mt.

Du côté du colza, et malgré une baisse de 6€/t sur l’échéance novembre 2021 d’Euronext jeudi causée par le mouvement du soja, les cours restent soutenus et se rapprochent de la barre des 650€/t. En cause, la hausse du pétrole qui rompait le seuil des $75/baril cette semaine et l’extrême tension du bilan mondial due notamment à la situation canadienne.

Colza

Cotation du Colza Fob Moselle
(€/t) R2019 R2020 R2021
03/01/2020 415    
10/01/2020 420    
17/01/2020 400,75    
24/01/2020 410,75    
31/01/2020 400,75    
07/02/2020 386    
14/02/2020 389    
21/02/2020 390,75    
28/02/2020 379,50    
06/03/2020 377    
13/03/2020 359    
20/03/2020 356    
27/03/2020 357,5    
03/04/2020 364,50    
10/04/2020 373    
17/04/2020 370    
24/04/2020 369,75 367,5  
01/05/2020 367,75 367,75  
07/05/2020 370,75 373,5  
15/05/2020 370,5 374,5  
21/05/2020   375,50  
29/05/2020   374,25  
05/06/2020   374,25  
12/06/2020   375,5  
19/06/2020   377  
26/06/2020   374,75  
03/07/2020   378,50  
10/07/2020   386,25  
17/07/2020   383,50  
24/07/2020   382,75  
31/07/2020   386.25  
07/08/2020   381,75  
14/08/2020   378,5  
21/08/2020   383,75  
28/08/2020   388,5  
04/09/2020   386  
11/09/2020   381,50  
18/09/2020   392,75  
25/09/2020   380,25  
02/10/2020   389,50  
09/10/2020   390,75  
16/10/2020   389  
23/10/2020   394,75  
30/10/2020   378  
06/11/2020   406,75  
13/11/2020   411,25  
20/11/2020   413,75  
27/11/2020   415,25  
04/12/2020   412,25  
11/12/2020   414,50  
18/12/2020   418,5  
25/12/2020   420  
01/01/2021   421  
08/01/2021   430  
15/01/2021   433,50  
22/01/2021   432,75  
29/01/2021   435,75  
05/02/2021   436,25  
12/02/2021   453,75  
19/02/2021   468  
26/02/2021   495,25  
05/03/2021   522  
12/03/2021   527  
19/03/2021   527,75  
26/03/2021   522,25  
02/04/2021   517 517
09/04/2021     515,5
16/04/2021     479,75
23/04/2021     510,25
30/04/2021     501,5
07/05/2021     543,5
14/05/2021     536
21/05/2021     532
28/05/2021     524,25
04/06/2021     543,75
11/06/2021     534,75
18/06/2021     483
25/06/2021     511,25
02/07/2021     512,25
09/07/2021     523,75
16/07/2021     549,50
23/07/2021     536,75
30/07/2021     539
06/08/2021     535
13/08/2021     557
20/08/2021     566
27/08/2021     535
03/09/2021     581,25
10/09/2021     587
17/09/2021     605,25
24/09/2021     622
01/10/2021     645,75
08/10/2021      
15/10/2021      
22/10/2021      
29/10/2021      
05/11/2021      
12/11/2021      
19/11/2021      
26/11/2021      
03/12/2021      
10/12/2021      
17/12/2021      
24/12/2021      
31/12/2021      

Marchés physiques

Céréales


Blé tendre

R. Rouen : 260 €/t oct./déc.
Fob. Moselle : 250 €/t oct./déc. (meunier) ;
234 €/t oct./déc. (fourrager)

Orges

R. Rouen : 228 €/t oct./déc. ; 227 € janv./mars
Fob. Moselle : 219 €/t oct./déc.

Maïs

Fob Rhin : 233 €/t oct./déc.

Oléagineux


Colza

R. Rouen : 637,00 €/t janv./mars
Fob Moselle : 645,75 €/t oct./déc. (var. 23,75 €/t) ;
638 €/t fév./avril (var. 24,75 €/t)

Tournesol

Saint-Nazaire : 550,00 €/t oct./déc. (var. 15,00 €/t)
Bordeaux : 550,00 €/t oct./déc. (var. 15,00 €/t)

Huiles Végétales

Colza - Rotterdam : 1 655 $/t oct. (var. 70,60 €/t)
Soja - Rotterdam : 1 424 $/t oct. (var. 5,78 €/t)
Tournesol - Fob Nord Europe : 1 329 $/t oct. (var. 0,07 €/t)
Palme (Fob Kuala Lampur) : 1 154 $/t oct. (var. 40,10 €/t)

Indices


Pétrole - WTI New-York, spot : 75,03 $/baril (var. 1,76 €/t)
Parité Euro/Dollar : 1 € = 1,1576 $ (var. -0,02 €/t)

Abréviations : NR= nouvelle récolte, R= rendu, C.D.= camion départ, T.D.= train départ, C= camion

Marchés à terme

EuronexT
(€/t) 1er octobre variation*
Blé tendre, décembre 258,00 6,00
Maïs, novembre 230,75 9,00
Colza, novembre 638,75 23,75
Huile de Colza, décembre 698,50 0,00
Tourteaux de Colza, décembre 196,25 0,00

 

 CME Etats-Unis
(cotations converties en €/t) 1er octobre variation*
Blé tendre, décembre 230,12 5,47
Maïs, décembre 182,39 4,88
Soja, novembre 398,45 -3,58
Huile Soja, décembre 1 118,95 47,97
Tourteaux de Soja, décembre 312,81 -6,59

 

ICE Canada
(cotations converties en €/t) 1er octobre variation*
Canola, novembre 605,59 14,38

* les variations sont calculées par rapport au dernier numéro d’actualités agricoles

Activité des ports européen

Exportations


 Flux physiques en tonnes UE à 28
01/07-26/09
Cumul France
01/07-26/09
Blé tendre 6 950 415 531 518
Farine BT (val. prod.) 113 283 7 589
Blé dur 102 381 3 823
Orge 2 368 187 641 411
Maïs 400 897 34 190

 

Importations


 Flux physiques en tonnes UE à 28
01/07-26/09
Cumul France
01/07-26/09
Blé tendre 549 422 150
Farine BT (équiv. grain) 13 850 1 477
Blé dur 347 087 13
Maïs 3 433 282 758
Sorgho 1 544 2

Source : Commission Européenne, DG TAXUD