S'abonner à l'hebdo

Pour vous abonner à l'hebdo des coops métiers du grain, dont la diffusion est réservée aux adhérents de Coop de France et à son réseau, merci de remplir et de valider le formulaire ci-dessous.

obligatoire




Valider

Déclaration CNIL
Coop de France met en place un traitement de données à caractère personnel dans le cadre de ses missions d'assistance et d'information aux coopératives adhérentes. Ces données sont collectées lors de votre adhésion, des missions de conseil que nous réalisons ou lorsque vous remplissez ce formulaire et sont destinées aux employés de Coop de France exclusivement. Elles sont par ailleurs contrôlées annuellement. Conformément à l'article 32 de la loi du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification et de suppression des données vous concernant. Ce droit peut être exercé auprès de Nicolas Gremont, au service informatique à l'adresse suivante : nicolas.gremont@coopdefrance.coop.

Les marchés

Rubriques
bandeau-ble-tendre-475-105

Marché des céréales

Analyse par Lucile Talleu

La situation russo-ukrainienne apporte de la volatilité aux cours des céréales

Blé

Lundi le cours du blé a bondi sur Euronext, gagnant +8,50€ sur l’échéance de mars ce lundi et +9,75€ ce mardi, la raison principale étant à voir du côté des tensions entre la Russie et l’Ukraine, et leurs éventuelles conséquences sur le prix du gaz et sur le commerce mondial de blé. Des achats techniques et des fonds d’investissement ont également favorisé les mouvements de forte amplitude sur le marché.

Russie et Ukraine font partie du top 5 mondial des exportateurs de blé. La Russie, avec 33,3Mt de prévision d’exportations pour cette campagne, est le plus gros exportateur mondial. L’Ukraine, se situe à la 4ème place (24,5Mt), derrière l’Union européenne (32,9Mt) et l’Australie (24,7Mt) selon les derniers chiffres du CIC. Un conflit armé menacerait aussi les approvisionnements en pétrole et en gaz russes de l’Europe.

En tous cas cette tension impacte à la baisse le cours du rouble, ce qui rend le blé russe encore plus compétitif sur le marché mondial.

Dans le même temps, la demande internationale est toujours présente, la Turquie était aux achats la semaine dernière, mais également de l'Algérie qui a lancé un nouvel appel d'offres lundi. Dans ce contexte, le blé français a perdu en compétitivité, notamment face aux origines russe, ukrainienne et argentine. L’Algérie aurait acheté environ 80 kt de blé probablement origine mer Noire. L’origine France aurait cependant été acceptée apparemment si celle-ci avait été compétitive.

En milieu de semaine, le cours du blé change complètement de trajectoire. Mercredi, le blé sur Euronext perd l’équivalent des gains de la veille. Et jeudi, la baisse du cours du blé s’est poursuivie, la clôture hier était à 277,25€ pour l’échéance mars, donc au final la hausse des cours n’est « que » de +4,50€ sur la semaine, alors que l’amplitude journalière a été beaucoup plus forte.

L’Egypte lance un appel d’offres ce vendredi, ce qui, compte tenu de la baisse des cours de ces derniers jours, rend l’origine française et européenne compétitive pour cette destination. Selon les chiffres de la Commission européenne, en date du 24 janvier, 1,5Mt de blé européen ont été exportées vers l’Egypte, contre 256kt l’an dernier à la même date.

La Chine est en 3ème place des exportations européennes de blé, avec 1,2Mt en date du 24 janvier, en légère baisse par rapport à l’an dernier (1,56Mt à la même date). Selon Intercéréales, pour le seul mois de novembre 2021, les importations chinoises de blé tendre ont atteint 750kt, en baisse de -7,2% par rapport à novembre 2020. Les importations françaises représentent 320kt, ce qui en fait un fournisseur important pour ce marché. Viennent ensuite l’origine australienne pour 250kt, puis US pour 140kt.

Maïs

Côté maïs, bien que des pluies tombées dans le sud du pays aient un peu rassuré le marché, ce dernier reste soutenu avec une sécheresse qui perdure en Amérique du Sud, notamment au Brésil et au Paraguay. La Conab, l’agence étatique brésilienne, a d’ailleurs largement corrigé à la baisse son estimation de production de maïs au Brésil à 24,8 Mt, contre 29,1 Mt le mois dernier. Et en Argentine, le développement du maïs est toujours sous surveillance alors que seulement 22% des surfaces sont notées en bonnes ou excellentes conditions, contre plus de 90 % il y a quelques semaines.

Les tensions entre la Russie et l'Ukraine apportent également du soutien aux cours du maïs, qui s'affichent désormais au-dessus des 250 €/t sur l'échéance Mars 2022 d'Euronext, une première depuis la fin du mois de novembre.

Ces inquiétudes apportent un regain d'intérêt pour le maïs américain. On note des ventes de 247,8 kt de maïs la semaine dernière et de 150 kt ce lundi qui viennent qui confortent la bonne dynamique des exports depuis plusieurs semaines.

Mercredi, le maïs a suivi l’orientation baissière du blé tendre, mais ce jeudi, le maïs gagnait +2,75€ contrairement au blé, soutenu par cette activité à l’exportation du maïs US.

Blé tendre

Cotation du Blé Tendre Rendu Rouen
(€/t) R2020 R2021
05/06/2020 184  
12/06/2020 179  
19/06/2020 177  
26/06/2020 175  
03/07/2020 180  
10/07/2020 189  
17/07/2020 187  
24/07/2020 184  
31/07/2020 184  
07/08/2020 183  
14/08/2020 182  
21/08/2020 181  
28/08/2020 186  
04/09/2020 186  
11/09/2020 189  
18/09/2020 190  
25/09/2020 191  
02/10/2020 195  
09/10/2020 196  
16/10/2020 204  
23/10/2020 204  
30/10/2020 201  
06/11/2020 205  
13/11/2020 208  
20/11/2020 208  
27/11/2020 209  
04/12/2020 202,81  
11/12/2020 206  
18/12/2020 207,81  
25/12/2020 212  
01/01/2021 214  
08/01/2021 215  
15/01/2021 228  
22/01/2021 230  
29/01/2021 226  
05/02/2021 224,56  
12/02/2021 220,00  
19/02/2021 234,06  
26/02/2021 239  
05/03/2021 229  
12/03/2021 220  
19/03/2021 217  
26/03/2021 209  
02/04/2021 202 195
09/04/2021 204 197
16/04/2021 210 205
23/04/2021 207 218
30/04/2021 234 216
07/05/2021 235 227
14/05/2021 235 214
21/05/2021 230 212
28/05/2021   212
04/06/2021   216
11/06/2021   213,14
18/06/2021   204
25/06/2021   203,64
02/07/2021   208
09/07/2021   198,39
16/07/2021   208
23/07/2021   212,89
30/07/2021   218
06/08/2021   229
13/08/2021   250
20/08/2021   246
27/08/2021   246
03/09/2021   240,50
10/09/2021   241
17/09/2021   252
24/09/2021   252,85
01/10/2021   260
08/10/2021   270,60
15/10/2021   269
22/10/2021   273
29/10/2021   278
05/11/2021   285,35
12/11/2021   295
19/11/2021   293
26/11/2021   304,10
03/12/2021   292,50
10/12/2021   279
17/12/2021   275,35
24/12/2021   269,5
31/12/2021   274
07/01/2022   283
14/01/2022   263
21/01/2022   270
28/01/2022   274
04/02/2022    
11/02/2022    
18/02/2022    
25/02/2022    
04/03/2022    
11/03/2022    
18/03/2022    
25/03/2022    
port-atlantique-la-rochelle-bandeau

Activité des ports français


 

 

Rouen

353 725 t ont été chargées
du 20 au 27 janvier 2022 dont :

Exportations : 353 725 t

  • Blé tendre : 212 378 t (Espagne : 53 216 t ; Maroc : 109 687 t ;
    Chine : 49 475 t)
  • Orge de brasserie : 51 982 t (Espagne : 4 400 t ;
    Portugal : 4 229 t ; Canada : 29 383 t ; Pays-bas : 3 800 t ;
    Turquie : 10 170 t)
  • Orge fourragère : 85 365 t (Algérie : 30 000 t ; Maroc : 5 365 t : Chine : 50 000 t)
  • Malt : 4 000 t (Brésil)

 


 


 

La Pallice

 

104 825 t ont été chargées
du 20 au 27 janvier 2022, dont :

  • Blé vrac : 58 800 t (Maroc : 27 500 t ; Sénégal : 31 300 t)
  • Céréales mixtes vrac : 36 000 t (Ile de la réunion : 27 000 t ;
    Iles vierges britaniques : 9 000 t)
  • Orge vrac : 3 900 t (Pays-Bas)
  • Colza vrac : 2 125 t (Royaume-Uni)
  • Maïs vrac : 4 000 t (Irlande)
colza-fob-mozelle

Marché des oléagineux

Analyse par Lucile Talleu

Amélioration des conditions météo sud-américaines, mais des inquiétudes demeurent

La baisse des cours du soja de vendredi dernier s’est poursuivie en début de semaine. Les conditions météorologiques s’améliorent en Amérique du Sud. La pluie s’est arrêtée sur le nord du Brésil qui était trop humide, tandis que les précipitations se poursuivent en Argentine, qui souffrait de sécheresse. Et la récolte du soja brésilien démarre sous de beaux auspices pour le moment. Au Brésil dans le Mato Grosso 5 % des surfaces de soja sont récoltées et les rendements sont pour l’heure jugés satisfaisants.

De ce fait, le colza sur Euronext est en chute libre, perdant 37,50€ ce lundi.

Mardi, un certain nombre d’éléments viennent inverser cette tendance baissière.

Pour Oilworld, la production de soja estimée dans les 4 principaux pays de l’Amérique du Sud à 186,3Mt, un plus bas depuis 4 ans, et une baisse de 7,4Mt par rapport à l’an dernier. Compte tenu des incertitudes sur le volume qui sera réellement récolté, les agriculteurs sont réservés à la vente de leur production, gardant le soja en stock pour se prémunir contre l'inflation et prenant en considération le risque de dévaluation de la monnaie. Cette lenteur des ventes des agriculteurs est une préoccupation pour les acheteurs. Et une aubaine pour l’exportation du soja US.

L’activité de trituration au Canada reste soutenue malgré la très faible production de l’an passé.

Du côté des huiles, l’huile de palme a franchi lundi de nouveaux records en Malaisie sur Kuala Lumpur. En effet, malgré des chiffres exports décevants sur le palme en Malaisie, les cours progressent sur Kuala Lumpur, à la faveur de risques sur la production liés à la fois à la météo, mais également au manque de main d’œuvre dans le contexte sanitaire actuel. Et on note également une hausse de l’huile de soja, en raison de l’intense demande, mais aussi d’une faible présence des vendeurs états-uniens de graines sur le marché physique local.

Et la remontée du cours du pétrole dans le cadre des tensions entre la Russie et l’Ukraine impactent positivement les cours.

Ce jeudi, le cours du colza gagnait +17€ sur l’échéance de mai.

Colza

Cotation du Colza Fob Moselle
(€/t) R2020 R2021
05/06/2020 374,25  
12/06/2020 375,5  
19/06/2020 377  
26/06/2020 374,75  
03/07/2020 378,50  
10/07/2020 386,25  
17/07/2020 383,50  
24/07/2020 382,75  
31/07/2020 386.25  
07/08/2020 381,75  
14/08/2020 378,5  
21/08/2020 383,75  
28/08/2020 388,5  
04/09/2020 386  
11/09/2020 381,50  
18/09/2020 392,75  
25/09/2020 380,25  
02/10/2020 389,50  
09/10/2020 390,75  
16/10/2020 389  
23/10/2020 394,75  
30/10/2020 378  
06/11/2020 406,75  
13/11/2020 411,25  
20/11/2020 413,75  
27/11/2020 415,25  
04/12/2020 412,25  
11/12/2020 414,50  
18/12/2020 418,5  
25/12/2020 420  
01/01/2021 421  
08/01/2021 430  
15/01/2021 433,50  
22/01/2021 432,75  
29/01/2021 435,75  
05/02/2021 436,25  
12/02/2021 453,75  
19/02/2021 468  
26/02/2021 495,25  
05/03/2021 522  
12/03/2021 527  
19/03/2021 527,75  
26/03/2021 522,25  
02/04/2021 517 517
09/04/2021   515,5
16/04/2021   479,75
23/04/2021   510,25
30/04/2021   501,5
07/05/2021   543,5
14/05/2021   536
21/05/2021   532
28/05/2021   524,25
04/06/2021   543,75
11/06/2021   534,75
18/06/2021   483
25/06/2021   511,25
02/07/2021   512,25
09/07/2021   523,75
16/07/2021   549,50
23/07/2021   536,75
30/07/2021   539
06/08/2021   535
13/08/2021   557
20/08/2021   566
27/08/2021   535
03/09/2021   581,25
10/09/2021   587
17/09/2021   605,25
24/09/2021   622
01/10/2021   645,75
08/10/2021   680
15/10/2021   664,25
22/10/2021   687,75
29/10/2021   666,75
05/11/2021   697
12/11/2021   686,50
19/11/2021   679,25
26/11/2021   677,25
03/12/2021   664,00
10/12/2021   674,50
17/12/2021   740,75
24/12/2021   763
31/12/2021   777
07/01/2022   764,25
14/01/2022   726,75
21/01/2022   723
28/01/2022   746,35
04/02/2022    
11/02/2022    
18/02/2022    
25/02/2022    
04/03/2022    
11/03/2022    
18/03/2022    
25/03/2022    

Marchés physiques

Céréales


Blé tendre

R. Rouen : 274 €/t janv./mars ;
264 €/t janv./mars fourrager ; 271 €/t avril/juin
NR : 252 €/t juil./août
R. Dunkerque : 274 €/t janv./mars ; 271 €/t avril/juin
NR : 253 €/t juil./août
R. La Pallice : 274 €/t janv./mars ; 271 €/t avril/juin
NR : 253 €/t juil./août
R. Bretagne : 266 €/t janv./mars ; 264 €/t avril/juin

Orges

R. Rouen : 254 €/t janv./mars ; 251 €/t avril/juin
NR : 247 €/t juil./août
R. Dunkerque : 257 €/t janv./mars ; 256 €/t avril/juin
NR : 250 €/t juil./sept.
R. La Pallice : 257 €/t janv./mars ; 256 €/t avril/juin
NR : 250 €/t juil./août
R. Bretagne : 256 €/t janv./mars ; 254 €/t avril/juin

Maïs

R. Bretagne : 255 €/t janv./mars ; 259 €/t avril/juin

Oléagineux


Colza

R. Rouen : 761,35 €/t avril/juin (var. 39,35 €/t) ;
696,00 €/t août/sept.
Fob Moselle : 746,35 €/t avril/juin (var. 23,35 €/t) ;
693 €/t août/sept. (var. 83,00 €/t)

Tournesol

Saint-Nazaire : 600 €/t avril/juin (var. 6,00 €/t)
Bordeaux : 600 €/t avril/juin (var. 20,00 €/t)

Huiles Végétales

Colza - Rotterdam : 1 588 $/t janv. (var. -180,69 €/t)
Soja - Rotterdam : 1 527 $/t janv. (var. 24,44 €/t)
Tournesol - Fob Nord Europe : 1 403 $/t janv. (var. 2,78 €/t)
Palme (Fob Kuala Lampur) : 1 347 $/t janv. (var. 49,10 €/t)

Indices


Pétrole - WTI New-York, spot : 83,86 $/baril (var. -0,09 €/t)
Parité Euro/Dollar : 1 € = 1,1143 $ (var. -0,02 €/t)

Abréviations : NR= nouvelle récolte, R= rendu, C.D.= camion départ, T.D.= train départ, C= camion

Marchés à terme

EuronexT
(€/t) 28 janvier variation*
Blé tendre, mars 277,75 4,00
Maïs, mars 254,75 7,25
Colza, février 746,00 -14,75
Huile de Colza, mars 698,50 0,00
Tourteaux de Colza, mars 196,25 0,00

 

 CME Etats-Unis
(cotations converties en €/t) 28 janvier variation*
Blé tendre, mars 254,25 -1,92
Maïs, mars 221,12 8,89
Soja, mars 478,20 16,03
Huile Soja, mars 1 274,64 51,61
Tourteaux de Soja, mars 400,87 11,09

 

ICE Canada
(cotations converties en €/t) 28 janvier variation*
Canola, mars 711,58 -2,93

* les variations sont calculées par rapport au dernier numéro d’actualités agricoles

Activité des ports européens

Exportations


 Flux physiques en tonnes UE à 27
01/07-28/01
Cumul France
01/07-28/01
Blé tendre 15 621 308 4 150 367
Farine BT (val. prod.) 284 184 34 436
Blé dur 284 184 26 832
Orge 4 909 148 2 218 633
Maïs 3 279 565 248 671

 

Importations


 Flux physiques en tonnes UE à 27
01/07-28/01
Cumul France
01/07-28/01
Blé tendre 1 516 335 172
Farine BT (équiv. grain) 129 783 6 473
Blé dur 875 629 21
Maïs 8 869 698 3 620
Sorgho 8 423 8

Source : Commission Européenne, DG TAXUD