S'abonner à l'hebdo

Hebdo N°11 - Vendredi 19 mars 2021

S'abonner à l'hebdo

Pour vous abonner à l'hebdo des coops métiers du grain, dont la diffusion est réservée aux adhérents de Coop de France et à son réseau, merci de remplir et de valider le formulaire ci-dessous.

obligatoire




Valider

Déclaration CNIL
Coop de France met en place un traitement de données à caractère personnel dans le cadre de ses missions d'assistance et d'information aux coopératives adhérentes. Ces données sont collectées lors de votre adhésion, des missions de conseil que nous réalisons ou lorsque vous remplissez ce formulaire et sont destinées aux employés de Coop de France exclusivement. Elles sont par ailleurs contrôlées annuellement. Conformément à l'article 32 de la loi du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification et de suppression des données vous concernant. Ce droit peut être exercé auprès de Nicolas Gremont, au service informatique à l'adresse suivante : nicolas.gremont@coopdefrance.coop.

Les marchés

Rubriques
bandeau-ble-tendre-475-105

Marché des céréales

Analyse par Lucile Talleu

Etat des cultures de blé tendre satisfaisant sur le continent européen

Blé

Dans son rapport publié ce lundi, la Commission européenne (MARS) juge les cultures dans un état favorable, après un hiver marqué par des conditions assez contrastées. En s’appuyant sur les tendances historiques, le rendement du blé tendre européen est estimé à 5,89 t/ha, en hausse de +3,5% par rapport à la moyenne des 5 dernières années. Pour la France, le mois de février d'abord froid puis sec a contribué à maintenir une faible pression des maladies. Le pourcentage de surfaces de blé tendre jugées dans un état bon à très bon au 15 mars perd 1 point selon Céré’Obs, mais demeure à un niveau élevé, à 87% (63% l’an dernier à la même date). La production française est estimée à 36,567Mt selon Stratégie Grains.

En Allemagne également, la Commission européenne juge les cultures dans de bonnes conditions. Mais, l’association des producteurs allemands affiche une estimation de récolte tous blés 2021 à 22,34 Mt, à peine 1 % au-dessus de la récolte 2020.

Au niveau européen, Stratégie Grains estime la production de blé tendre 2021 à 129,6Mt (UE à 27), soit +10Mt de plus que la récolte 2020.

Outre Atlantique, les conditions se sont également plus favorables que précédemment. Aux Etats-Unis, les précipitations récentes ont amélioré l’état des cultures pour les blés SRW et HRW.

Dans ce contexte, les cours sont orientés à la baisse cette semaine, appuyé par l’absence de compétitivité du blé français. Les prix de la nouvelle récolte pour du blé tendre rendu Rouen sont 10€ moins cher que la récolte 2020, il est vraisemblable que les prix R20 continuent leur baisse pour réduire cet écart.

Pour la campagne 2021/22, le niveau de stocks européen est estimé en hausse de +2Mt par rapport à cette année, de qui devrait limiter la tension sur les prix, sauf si le maïs dont la tension semble toujours importante, continue d’offrir un élément de soutien au blé. 

Maïs

Un regain d’animation sur le marché du maïs, avec le retour des achats chinois. La Chine a contractualisé de grandes quantités de maïs US. Mardi, la Chine a acheté 1,156 Mt, le deuxième niveau record en une seule journée, Mercredi, ce fut encore un volume important de maïs origine USA pour 1,224 Mt. Et hier (seulement) 696kt. Ce sont ainsi plus de 3 Mt en 3 jours qui viennent d’être contractualisées. L’appétit chinois ne se dément pas.

Le maïs sur le marché à terme de Chicago reste donc haussier cette semaine, dans les niveaux de 550$/bu.

Du côté des cultures, en Argentine, les conditions se sont détériorées : 17 % du maïs sont maintenant dans des conditions jugées bonnes à excellentes contre 25% la semaine précédente. Cependant, du temps humide est attendu pendant les dix prochains jours avec des précipitations qui devraient permettre de ralentir ou de limiter les dommages aux cultures causés par la sécheresse, mais elles ne devraient pas améliorer les rendements. Au Brésil, les semis de safrhina touchent à leur fin au Brésil, mais quelques semaines après la fenêtre de tir idéale pour les semis, donc cette culture pourrait être plus à risque d’un éventuel manque d’eau.

En Europe, Stratégie Grains a publié ses premières estimations de production de maïs pour la campagne 2021/22. Le cru 2021 est prévu pour le moment, en hausse de +4% par rapport à la récolte 2020, à 65Mt, avec de fortes hausses attendues en Roumanie (+2,2Mt), et dans une moindre mesure en France (+450kt) et en Bulgarie (+440kt). Du côté de la demande, la consommation par les fabricants d’aliments est prévue en hausse (+2,4Mt), principalement pour les Pays-Bas, la Belgique et l’Espagne. Et la France pourrait tirer profit de cette demande puisque l’analyste prévoit des exports intra-UE de maïs français plus importants en 21/22, surtout vers les Pays-Bas.

Blé tendre

Cotation du Blé Tendre Rendu Rouen
(€/t) R2019 R2020
05/07/2019 173  
12/07/2019 171  
19/07/2019 169  
26/07/2019 170  
02/08/2019 167  
09/08/2019 165  
16/08/2019 163  
23/08/2019 161  
30/08/2019 163  
06/09/2019 159  
13/09/2019 162  
20/09/2019 164  
27/09/2019 165  
04/10/2019 170  
11/10/2019 170  
18/10/2019 175  
25/10/2019 174  
01/11/2019 174  
08/11/2019 174  
15/11/2019 174  
22/11/2019 176  
29/11/2019 178  
06/12/2019 178  
13/12/2019 179  
20/12/2019 181  
27/12/2019 184  
03/01/2020 185  
10/01/2020 188  
17/01/2020 190  
24/01/2020 192  
31/01/2020 185,81  
07/02/2020 188  
14/02/2020 189,06  
21/02/2020 189,5  
28/02/2020 183  
06/03/2020 179  
13/03/2020 170  
20/03/2020 185,95  
27/03/2020 191,20  
03/04/2020 186 180
10/04/2020 193,7 192
17/04/2020 192 181
24/04/2020 191,39 187
30/04/2020 187 181
07/05/2020 190 182
15/05/2020 190 181
21/05/2020 188 184
29/05/2020 187 183
05/06/2020 183 184
12/06/2020 175 179
19/06/2020   177
26/06/2020   175
03/07/2020   180
10/07/2020   189
17/07/2020   187
24/07/2020   184
31/07/2020   184
07/08/2020   183
14/08/2020   182
21/08/2020   181
28/08/2020   186
04/09/2020   186
11/09/2020   189
18/09/2020   190
25/09/2020   191
02/10/2020   195
09/10/2020   196
16/10/2020   204
23/10/2020   204
30/10/2020   201
06/11/2020   205
13/11/2020   208
20/11/2020   208
27/11/2020   209
04/12/2020   202,81
11/12/2020   206
18/12/2020   207,81
25/12/2020   212
01/01/2021   214
08/01/2021   215
15/01/2021   228
22/01/2021   230
29/01/2021   226
05/02/2021   224,56
12/02/2021   220,00
19/02/2021   234,06
26/02/2021   239
05/03/2021   229
12/03/2021   220
19/03/2021   217
26/03/2021    
02/04/2021    
09/04/2021    
16/04/2021    
23/04/2021    
30/04/2021    
07/05/2021    
14/05/2021    
21/05/2021    
28/05/2021    
04/06/2021    
11/06/2021    
18/06/2021    
25/06/2021    
port-atlantique-la-rochelle-bandeau

Activité des ports français


 

 

Rouen

198 580 t ont été chargées
du 11 au 17 mars 2021 dont :

Exportations : 198 580 t

  • Blé tendre : 148 250 t (Algérie : 58 200 t ;
    Côte d'Ivoire : 29 900 t ; Cameroun : 27 000 t ;
    Portugal : 3 960 t ; Maroc : 29 190 t)
  • Orge de brasserie : 34 400 t (Espagne : 4 400 t ;
    Mexique : 30 000 t)
  • Pois fourrager : 1 960 t (Norvège)
  • Malt : 11 000 t (Brésil)
  • Tourteaux de colza : 2 970 t (Royaume-Uni)

 


 


 

La Pallice

36 000 t ont été chargées
du 11 au 17 mars 2021, dont :

  • Blé vrac : 36 000 t (Suède : 3 000 t ; Mauritanie : 33 000 t)
colza-fob-mozelle

Marché des oléagineux

Analyse par Clara Moley

Le marché du soja à nouveau en repli

Le marché du soja s’est encore replié cette semaine, dans l’attente de la confirmation des chiffres exacts de la récolte sud-américaine, encore incertains.

Au Brésil, alors que la récolte est désormais complète à 50%, la fourchette des estimations n’a jamais été aussi large : de 128 à 136Mt selon les sources, ce qui maintient le marché dans le flou. Ce qui est sûr, c’est que les rapports de mauvais rendements, notamment dans le Mato Grosso, plus grand Etat producteur du pays, se multiplient et rendent les estimations les plus hautes de moins en moins plausibles. Du point de vue logistique, l’exécution du programme de chargement dans les ports qui s’élève aujourd’hui à 16 millions de tonnes est encore entravé par l’absence de commercialisation de la part des agriculteurs. En effet, entre la hausse de la monnaie nationale et l’inquiétude croissante quant aux rendements et au potentiel de la récolte, ces derniers ne sont pas encouragés à vendre. Les chargements continuent donc de progresser au ralenti, et ont atteint 7,1Mt.

En Argentine, les précipitations et la baisse des températures sont venues soulager les cultures, mêmes si les prévisions à une et deux semaines prévoient encore de la sècheresse.

Autre élément d’incertitude venu perturber les marchés cette semaine, l’annonce par le Ministre de l’Agriculture chinois d’une campagne pour diminuer l’utilisation du maïs et des tourteaux de soja dans l’alimentation animale. La date butoir pour trouver des alternatives est fixée au 31 mars. La faiblesse des marges de triturations chinoises a pu motiver le lancement de cette campagne, il n’en reste pas moins que pour l’instant le Chine doit encore acheter environ 200 cargos pour la période avril-juin pour subvenir aux besoins de tout leur élevage.

Du côté américain, les chiffres exports ont désormais atteint 99% de l’objectif USDA, ce qui laisse très peu de marge à un potentiel ajustement des récoltes sud-américaines. Le rapport du 31 mars devrait permettre d’éclairer enfin les opérateurs sur le stock réel encore disponible sur le marché.

Le colza a lui aussi reculé cette semaine en raison de la faiblesse du pétrole qui a perdu 3% depuis le début de la semaine, et des huiles, en particulier le palme, qui lui aussi cédait en raison d’une augmentation de 30% de la production de la période 1-15 mars, et d’une diminution de la demande. En Europe, la grande interrogation reste l’étendue des surfaces retournées, et son impact sur le potentiel de production.

Colza

Cotation du Colza Fob Moselle
(€/t) R2019 R2020
05/07/2019 365.25  
12/07/2019 370,75  
19/07/2019 372  
26/07/2019 380  
02/08/2019 376.25  
09/08/2019 377.85  
16/08/2019 381  
23/08/2019 383  
30/08/2019 383  
06/09/2019 385,25  
13/09/2019 385,75  
20/09/2019 390  
27/09/2019 391.25  
04/10/2019 389  
11/10/2019 385,50  
18/10/2019 382.75  
25/10/2019 381  
01/11/2019 388,25  
08/11/2019 393,75  
15/11/2019 396  
22/11/2019 397  
29/11/2019 393,75  
06/12/2019 400,50  
13/12/2019 402,50  
20/12/2019 412,25  
27/12/2019 416.25  
03/01/2020 415  
10/01/2020 420  
17/01/2020 400,75  
24/01/2020 410,75  
31/01/2020 400,75  
07/02/2020 386  
14/02/2020 389  
21/02/2020 390,75  
28/02/2020 379,50  
06/03/2020 377  
13/03/2020 359  
20/03/2020 356  
27/03/2020 357,5  
03/04/2020 364,50  
10/04/2020 373  
17/04/2020 370  
24/04/2020 369,75 367,5
01/05/2020 367,75 367,75
07/05/2020 370,75 373,5
15/05/2020 370,5 374,5
21/05/2020   375,50
29/05/2020   374,25
05/06/2020   374,25
12/06/2020   375,5
19/06/2020   377
26/06/2020   374,75
03/07/2020   378,50
10/07/2020   386,25
17/07/2020   383,50
24/07/2020   382,75
31/07/2020   386.25
07/08/2020   381,75
14/08/2020   378,5
21/08/2020   383,75
28/08/2020   388,5
04/09/2020   386
11/09/2020   381,50
18/09/2020   392,75
25/09/2020   380,25
02/10/2020   389,50
09/10/2020   390,75
16/10/2020   389
23/10/2020   394,75
30/10/2020   378
06/11/2020   406,75
13/11/2020   411,25
20/11/2020   413,75
27/11/2020   415,25
04/12/2020   412,25
11/12/2020   414,50
18/12/2020   418,5
25/12/2020   420
01/01/2021   421
08/01/2021   430
15/01/2021   433,50
22/01/2021   432,75
29/01/2021   435,75
05/02/2021   436,25
12/02/2021   453,75
19/02/2021   468
26/02/2021   495,25
05/03/2021   522
12/03/2021   527
19/03/2021   527,75
26/03/2021    
02/04/2021    
09/04/2021    
16/04/2021    
23/04/2021    
30/04/2021    
07/05/2021    
14/05/2021    
21/05/2021    
28/05/2021    
04/06/2021    
11/06/2021    
18/06/2021    
25/06/2021    

Marchés physiques

Céréales


Blé tendre

R. Rouen : 217 €/t avril/juin ;
NR : 196 €/t juil./sept ; 193 €/t oct./déc.
R. La Pallice : 211 €/t avril/juin

Orges

R. Rouen : 211 €/t avril/juin ;
NR : 198 €/t juil./sept ; 196 €/t oct./déc.
R. Dunkerque : 202 €/t avril/juin ;
NR : 199 €/t juil./sept ; 197 €/t oct./déc.
R. La Pallice : 202 €/t avril/juin ;
NR : 199 €/t juil./sept. ; 197 €/t oct./déc.

Oléagineux


Colza

R. Rouen : 520,75 €/t avril/juin (var. 0,75 €/t) ;
449,50 €/t juil./sept. (var. -9,50 €/t)
Fob Moselle : 527,75 €/t avril/juin (var. 0,75 €/t) ;
448,50 €/t juil./sept. (var. -10,50 €/t)

Tournesol

Saint-Nazaire : 550,00 €/t avril/juin (var. -10,00 €/t)
Bordeaux : 550,00 €/t avril/juin (var. -10,00 €/t)

Huiles Végétales

Colza - Rotterdam : 1 251 $/t janv. (var. -67,49 €/t)
Soja - Rotterdam : 1 328 $/t janv. (var. 3,96 €/t)
Tournesol - Fob Nord Europe : 1 591 $/t janv. (var. 224,12 €/t)
Palme (Fob Kuala Lampur) : 977 $/t janv. (var. -53,85 €/t)

Indices


Pétrole - WTI New-York, spot : 60,00 $/baril (var. -6,02 $/baril)
Parité Euro/Dollar : 1 € = 1,1914 $ (var. -0,01)

Abréviations : NR= nouvelle récolte, R= rendu, C.D.= camion départ, T.D.= train départ, C= camion

Marchés à terme

EuronexT
(€/t) 19 mars variation*
Blé tendre, mai 220,50 -4,00
Maïs, juin 215,50 -1,25
Colza, mai 505,00 -14,00
Huile de Colza, juin 698,50 0,00
Tourteaux de Colza, juin 196,25 0,00

 

 CME Etats-Unis
(cotations converties en €/t) 19 mars variation*
Blé tendre, mai 194,23 -3,60
Maïs, mai 180,37 2,73
Soja, mai 428,95 -6,32
Huile Soja, mai 989,34 -19,65
Tourteaux de Soja, mai 368,04 -5,92

 

ICE Canada
(cotations converties en €/t) 19 mars variation*
Canola, mai 504,72 -29,98

* les variations sont calculées par rapport au dernier numéro d’actualités agricoles

Activité des ports européen

Exportations


 Flux physiques en tonnes UE à 28
01/07-11/03
Cumul France
01/07-11/03
Blé tendre 18 674 550 5 428 178
Farine BT (val. prod.) 304 681 29 445
Blé dur 203 057 86 857
Orge 5 503 958 2 286 906
Maïs 1 657 846 75 835

 

Importations


 Flux physiques en tonnes UE à 28
01/07-11/03
Cumul France
01/07-11/03
Blé tendre 1 579 693 1 172
Farine BT (équiv. grain) 21 910 6 557
Blé dur 1 948 925 12 414
Maïs 11 110 061 4 915
Sorgho 11 149 8

Source : Commission Européenne, DG TAXUD