S'abonner à l'hebdo

Hebdo N°15 - Vendredi 16 avril 2021

S'abonner à l'hebdo

Pour vous abonner à l'hebdo des coops métiers du grain, dont la diffusion est réservée aux adhérents de Coop de France et à son réseau, merci de remplir et de valider le formulaire ci-dessous.

obligatoire




Valider

Déclaration CNIL
Coop de France met en place un traitement de données à caractère personnel dans le cadre de ses missions d'assistance et d'information aux coopératives adhérentes. Ces données sont collectées lors de votre adhésion, des missions de conseil que nous réalisons ou lorsque vous remplissez ce formulaire et sont destinées aux employés de Coop de France exclusivement. Elles sont par ailleurs contrôlées annuellement. Conformément à l'article 32 de la loi du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification et de suppression des données vous concernant. Ce droit peut être exercé auprès de Nicolas Gremont, au service informatique à l'adresse suivante : nicolas.gremont@coopdefrance.coop.

Les marchés

Rubriques
bandeau-ble-tendre-475-105

Marché des céréales

Analyse par Lucile Talleu

Céréales : les prix évoluent au gré
des conditions climatiques

Blé

L’activité est calme en cette fin de campagne, avec des perspectives de récoltes suspendues aux conditions climatiques à venir. L’impact de la vague de froid en France de ces derniers jours sur certaines cultures comme les betteraves ou la vigne est sévère. Même si les céréales d’hiver devraient relativement mieux franchir ce cap, des dégâts sont à redouter pour les parcelles particulièrement exposées. Malgré ces gelées tardives préoccupantes, Stratégie Grains n’a pas modifié sa prévision de production de blé tendre français, à 36,5Mt.

Cette semaine, les cours ont progressé nettement en raison des conditions sèches dans le nord des Etats-Unis. D’autre part les services météorologiques américains annoncent une nouvelle vague de froid sur les Etats-Unis la semaine prochaine, laissant craindre des dégâts de gel sur les cultures de printemps. Par ricoché le cours du blé tendre sur Euronext a gagné +6,25€ mercredi et +3,25€ ce jeudi.

France AgriMer a augmenté de +100kt les exportations de blé tendre vers les pays tiers et de +50kt les utilisations par les fabricants d’aliments, mais en baissant les exportations vers les pays européens, ce qui augmente légèrement la prévision de stock de fin de campagne.

On charge cette semaine 63kt de blé tendre à destination de l’Egypte. D’après France Export céréales, malgré les taxes à l’export mises en place sur le blé tendre, la Russie reste le principal fournisseur de l’Egypte, que ce soient pour le GASC ou pour le secteur privé. Les achats sur la scène mondiale devraient reprendre vers le mois d’août, la collecte commençant dans quelques jours. La question sera de savoir si les taxes russes seront encore d’actualité sur la campagne 2021/22.

Maïs

Vendredi dernier, l’USDA a révisé à la hausse les exportations de maïs US, traduisant le rythme effréné des ventes de ces dernières semaines (2 675 Mbu contre 2 600 Mbu). Le stock prévisionnel est en baisse, mais de façon limitée, à 1 352 Mbu contre 1 503 Mbu estimés le mois dernier.

Les estimations de l’USDA quant aux importations chinoises de maïs se sont maintenues à 24 Mt, alors que les États-Unis, à eux seuls, en ont déjà vendu plus de 23 Mt. Plusieurs explications pourraient être données : soit l’USDA estimait que les achats chinois seraient déjà complétés et en provenance quasi totale des États-Unis pour 2020/2021; ou l’USDA anticipait que la Chine annulerait des ventes de maïs lorsque la récolte brésilienne serait accessible. Ces deux scénarios ne semblent pas très réalistes pour les analystes étant donné le temps sec en Amérique du Sud en ce moment. Alors que la prévision de récolte du maïs brésilien demeure inchangée.

L’USDA semble plutôt sous-estimer les importations chinoises de maïs et il risque de devoir les corriger à la hausse le mois prochain. Or, cette révision pourrait passer inaperçue alors qu’on présentera l’offre et demande pour la nouvelle année récolte.

En tous cas, l’incertitude sur la récolte brésilienne permet aux cours du maïs d’afficher une certaine tenue. France AgriMer a revu en légère baisse les incorporations de maïs par les fabricants d’aliments, traduisant un regain de compétitivité du blé tendre dans les formulations. Le blé et le maïs sont presque à parité maintenant alors que le blé valait presque 20 €/t de plus que le maïs le mois dernier. Pour la prochaine campagne, le maïs est attractif sur les premiers mois de la campagne 21/22.  

Orges

En orges, le marché est peu animé, mais la demande chinoise reste forte sur la fin de campagne et le début de la campagne prochaine, ce qui a poussé France AgriMer à revoir à la hausse la prévision d’exportation de l’orge française de +50kt, à 3, 250Mt. Les exportations vers les pays de l’Union sont quant à elles en baisse, ce qui laisse globalement inchangé le stock de fin de campagne.

Blé tendre

Cotation du Blé Tendre Rendu Rouen
(€/t) R2019 R2020
05/07/2019 173  
12/07/2019 171  
19/07/2019 169  
26/07/2019 170  
02/08/2019 167  
09/08/2019 165  
16/08/2019 163  
23/08/2019 161  
30/08/2019 163  
06/09/2019 159  
13/09/2019 162  
20/09/2019 164  
27/09/2019 165  
04/10/2019 170  
11/10/2019 170  
18/10/2019 175  
25/10/2019 174  
01/11/2019 174  
08/11/2019 174  
15/11/2019 174  
22/11/2019 176  
29/11/2019 178  
06/12/2019 178  
13/12/2019 179  
20/12/2019 181  
27/12/2019 184  
03/01/2020 185  
10/01/2020 188  
17/01/2020 190  
24/01/2020 192  
31/01/2020 185,81  
07/02/2020 188  
14/02/2020 189,06  
21/02/2020 189,5  
28/02/2020 183  
06/03/2020 179  
13/03/2020 170  
20/03/2020 185,95  
27/03/2020 191,20  
03/04/2020 186 180
10/04/2020 193,7 192
17/04/2020 192 181
24/04/2020 191,39 187
30/04/2020 187 181
07/05/2020 190 182
15/05/2020 190 181
21/05/2020 188 184
29/05/2020 187 183
05/06/2020 183 184
12/06/2020 175 179
19/06/2020   177
26/06/2020   175
03/07/2020   180
10/07/2020   189
17/07/2020   187
24/07/2020   184
31/07/2020   184
07/08/2020   183
14/08/2020   182
21/08/2020   181
28/08/2020   186
04/09/2020   186
11/09/2020   189
18/09/2020   190
25/09/2020   191
02/10/2020   195
09/10/2020   196
16/10/2020   204
23/10/2020   204
30/10/2020   201
06/11/2020   205
13/11/2020   208
20/11/2020   208
27/11/2020   209
04/12/2020   202,81
11/12/2020   206
18/12/2020   207,81
25/12/2020   212
01/01/2021   214
08/01/2021   215
15/01/2021   228
22/01/2021   230
29/01/2021   226
05/02/2021   224,56
12/02/2021   220,00
19/02/2021   234,06
26/02/2021   239
05/03/2021   229
12/03/2021   220
19/03/2021   217
26/03/2021   209
02/04/2021   202
09/04/2021   204,45
16/04/2021   210
23/04/2021    
30/04/2021    
07/05/2021    
14/05/2021    
21/05/2021    
28/05/2021    
04/06/2021    
11/06/2021    
18/06/2021    
25/06/2021    
port-atlantique-la-rochelle-bandeau

Activité des ports français


 

 

Rouen

212 447 t ont été chargées et déchargées
du 08 au 14 avril 2021 dont :

Exportations : 174 447 t

  • Blé tendre : 136 247 t (Maroc : 105 747 t ;
    Sénégal : 6 600 t ; Cameroun : 23 900 t)
  • Malt : 2 400 t (Guinée)
  • Orge fourragère : 29 800 t (Chine)
  • Tourteaux de colza : 6 000 t (Espagne : 3 000 t ;
    Maroc : 3 000 t)

Importations : 38 000 t

  • Colza : 38 000 t (Canada)

 


 


 

La Pallice

136 200 t ont été chargées
du 01 au 07 avril 2021, dont :

  • Orge vrac : 52 000 t (Chine)
  • Maïs vrac : 46 200 t (Portugal : 25 000 t ; A ordre : 21 200 t)
  • Blé vrac : 38 000 t (Angola)
colza-fob-mozelle

Marché des oléagineux

Analyse par Clara Moley

Le complexe oléagineux s’envole malgré le ralentissement de la demande chinoise

Semaine de forte hausse pour le complexe oléagineux à Chicago, où les prix semblent avoir commencé l’effort de rationaliser la demande. Il s’agit en effet d’équilibrer le bilan de soja américain dont les stocks déjà historiquement bas menacent de diminuer encore davantage avec des programmes d’exportation et de trituration très élevés cette campagne.

Dans la région des Plaines, les pluies soulagent quelque peu les opérateurs après plusieurs semaines de sècheresse. Côté exportations, les ventes s’élevaient à 91kt pour la récolte en cours cette semaine, pour un total de 2233Mbu. Ce chiffre suppose qu’à partir de maintenant, la vente de seulement 60kt par semaine, soit un panamax, est suffisant pour atteindre l’objectif USDA de 2280Mbu. Les chiffres du ministère de l’Agriculture américain semblent ainsi trop bas pour refléter la cadence réelle de consommation de la graine américaine. Et ce d’autant plus que côté trituration, la consommation reste soutenue. Cette semaine, le rapport NOPA rapportait 178Mbu triturés au mois de mars, un chiffre très légèrement inférieur aux attentes du marché.

En Amérique du Sud, le climat demeure une source de préoccupation pour les opérateurs. En Argentine, le retour des pluies ralentit la récolte qui accusait déjà un retard conséquent. Cette semaine, si l’agence nationale argentine maintenait la récolte à 43Mt (vs. 47,5Mt pour l’USDA), elle rapportait un taux de récolte de seulement 7%, contre 38% l’année dernière, et 29% en moyenne. Ce manque de disponibilité de la graine argentine pèse sur le marché export où son principal concurrent, le Brésil, rencontre lui aussi des difficultés. En effet si ce dernier annonce une récolte record de 135,5Mt grâce à une hausse des surfaces et des conditions climatiques favorables après un fort épisode de sècheresse, le retard accumulé et de supposés défauts de la part de plusieurs producteurs ralentissent toujours les chargements aux ports. Le programme de chargement a d’ailleurs atteint 12,6Mt mais seulement 7,5Mt ont été chargés.

Sur le marché de Chicago, l’échéance juillet gagnait ainsi $15cts/bu cette semaine.

Dans ce contexte haussier, un élément permet encore de douter de la tendance à l’augmentation des prix : le ralentissement de la demande chinoise en graine de soja. En effet, la diminution de l’intérêt chinois s’est fait sentir sur le marché export cette semaine. Plusieurs facteurs permettent de l’expliquer. Les marges de trituration négatives sont dues tout d’abord à l’épidémie de peste porcine africaine, mais également à la substitution massive du maïs par le blé dans les rations animales. L’USDA estime ainsi les besoins de la Chine en blé destiné à l’alimentation animale à 40Mt cette année, contre 19Mt l’année dernière. Le blé étant plus riche en protéine, les besoins en apport de farine de soja s’en trouvent diminués de 2 à 7% nationalement selon l’USDA.

Du côté du colza, le marché Euronext s’est envolé cette semaine, avec cinq sessions de hausse consécutives, établissant chaque jour de nouveaux plus hauts pour clôturer à €476,75/t jeudi sur l’échéance août. Le ministère de l’Agriculture français confirmait cette semaine les petites surfaces en colza pour 2021/2022 et annonçait 990k ha, les plus petites surfaces jamais enregistrées en France. En cause, l’épisode de gel qui sévit sur tout le territoire avec des températures atteignant -5°c dans certaines régions. Autre élément haussier, la sècheresse au Canada qui fait craindre pour les semis de nouvelle campagne.

Colza

Cotation du Colza Fob Moselle
(€/t) R2019 R2020
05/07/2019 365.25  
12/07/2019 370,75  
19/07/2019 372  
26/07/2019 380  
02/08/2019 376.25  
09/08/2019 377.85  
16/08/2019 381  
23/08/2019 383  
30/08/2019 383  
06/09/2019 385,25  
13/09/2019 385,75  
20/09/2019 390  
27/09/2019 391.25  
04/10/2019 389  
11/10/2019 385,50  
18/10/2019 382.75  
25/10/2019 381  
01/11/2019 388,25  
08/11/2019 393,75  
15/11/2019 396  
22/11/2019 397  
29/11/2019 393,75  
06/12/2019 400,50  
13/12/2019 402,50  
20/12/2019 412,25  
27/12/2019 416.25  
03/01/2020 415  
10/01/2020 420  
17/01/2020 400,75  
24/01/2020 410,75  
31/01/2020 400,75  
07/02/2020 386  
14/02/2020 389  
21/02/2020 390,75  
28/02/2020 379,50  
06/03/2020 377  
13/03/2020 359  
20/03/2020 356  
27/03/2020 357,5  
03/04/2020 364,50  
10/04/2020 373  
17/04/2020 370  
24/04/2020 369,75 367,5
01/05/2020 367,75 367,75
07/05/2020 370,75 373,5
15/05/2020 370,5 374,5
21/05/2020   375,50
29/05/2020   374,25
05/06/2020   374,25
12/06/2020   375,5
19/06/2020   377
26/06/2020   374,75
03/07/2020   378,50
10/07/2020   386,25
17/07/2020   383,50
24/07/2020   382,75
31/07/2020   386.25
07/08/2020   381,75
14/08/2020   378,5
21/08/2020   383,75
28/08/2020   388,5
04/09/2020   386
11/09/2020   381,50
18/09/2020   392,75
25/09/2020   380,25
02/10/2020   389,50
09/10/2020   390,75
16/10/2020   389
23/10/2020   394,75
30/10/2020   378
06/11/2020   406,75
13/11/2020   411,25
20/11/2020   413,75
27/11/2020   415,25
04/12/2020   412,25
11/12/2020   414,50
18/12/2020   418,5
25/12/2020   420
01/01/2021   421
08/01/2021   430
15/01/2021   433,50
22/01/2021   432,75
29/01/2021   435,75
05/02/2021   436,25
12/02/2021   453,75
19/02/2021   468
26/02/2021   495,25
05/03/2021   522
12/03/2021   527
19/03/2021   527,75
26/03/2021   522,25
02/04/2021   517,00
09/04/2021   515,50
16/04/2021   479,75
23/04/2021    
30/04/2021    
07/05/2021    
14/05/2021    
21/05/2021    
28/05/2021    
04/06/2021    
11/06/2021    
18/06/2021    
25/06/2021    

Marchés physiques

Céréales


Blé tendre

R. Rouen : 210 €/t avril/juin ;
NR : 205 €/t juil./sept  ; 202 €/t oct./déc.
R. Dunkerque : 220 €/t avril/juin ;
NR : 205 €/t juil./sept  : 202 €/t oct./déc.
R. La Pallice : 220 €/t avril/juin ;
NR : 205 €/t juil./sept  : 202 €/t oct./déc. 
R. Bretagne : 221 €/t avril/juin

Orges

R. Rouen : 197 €/t avril/juin ;
NR : 208 €/t juil./sept  : 205 €/t oct./déc.
R. Dunkerque : 198 €/t avril/juin ;
NR : 208 €/t juil./sept  : 205 €/t oct./déc.
R. La Pallice : 198 €/t avril/juin ;
NR : 208 €/t juil./sept  : 205 €/t oct./déc.
R. Bretagne : 208 €/t avril/juin

Maïs

R. Bretagne : 219 €/t avril/juin ;
NR : 220 €/t juil./sept  :

Oléagineux


Colza

R. Rouen : 478,75 €/t juil./sept. (var. -36,75 €/t) ;
477,50 €/t oct./déc. (var. 17,75 €/t)
Fob Moselle : 479,75 €/t juil./sept. (var. -35,75 €/t) ;
477,50 €/t oct./déc. (var. 18,75 €/t)

Tournesol

Saint-Nazaire : 450,00 €/t oct./déc. (var. 15,00 €/t)
Bordeaux : 450,00 €/t oct./déc. (var. 15,00 €/t)

Huiles Végétales

Colza - Rotterdam : 1 196 $/t avril (var. 42,83 €/t)
Soja - Rotterdam : 1 376 $/t avril (var. 35,19 €/t)
Tournesol - Fob Nord Europe : 1 597 $/t avril (var. 47,98 €/t)
Palme (Fob Kuala Lampur) : 1 011 $/t avril (var. -16,28 €/t)

Indices


Pétrole - WTI New-York, spot : 63,46 $/baril (var. 3,87 $/baril)
Parité Euro/Dollar : 1 € = 1,1962 $ (var. 0,00)

Abréviations : NR= nouvelle récolte, R= rendu, C.D.= camion départ, T.D.= train départ, C= camion

Marchés à terme

EuronexT
(€/t) 16 avril variation*
Blé tendre, mai 219,50 7,75
Maïs, juin 221,00 5,75
Colza, mai 508,00 -4,75
Huile de Colza, juin 698,50 0,00
Tourteaux de Colza, juin 196,25 0,00

 

 CME Etats-Unis
(cotations converties en €/t) 16 avril variation*
Blé tendre, mai 200,82 6,58
Maïs, mai 194,18 2,29
Soja, mai 435,66 -1,64
Huile Soja, mai 1 011,62 22,00
Tourteaux de Soja, mai 370,35 -6,74

 

ICE Canada
(cotations converties en €/t) 16 avril variation*
Canola, mai 553,93 12,32

* les variations sont calculées par rapport au dernier numéro d’actualités agricoles

Activité des ports européen

Exportations


 Flux physiques en tonnes UE à 28
01/07-11/04
Cumul France
01/07-11/04
Blé tendre 20 807 632 6 234 495
Farine BT (val. prod.) 349 200 35 046
Blé dur 332 784 97 823
Orge 6 098 853 2 616 207
Maïs 1 967 862 104 639

 

Importations


 Flux physiques en tonnes UE à 28
01/07-11/04
Cumul France
01/07-11/04
Blé tendre 1 673 780 1 175
Farine BT (équiv. grain) 25 926 7 625
Blé dur 2 124 862 12 422
Maïs 11 973 148 4 963
Sorgho 12 382 9

Source : Commission Européenne, DG TAXUD