S'abonner à l'hebdo

Hebdo N°41 - Vendredi 13 novembre 2020

S'abonner à l'hebdo

Pour vous abonner à l'hebdo des coops métiers du grain, dont la diffusion est réservée aux adhérents de Coop de France et à son réseau, merci de remplir et de valider le formulaire ci-dessous.

obligatoire




Valider

Déclaration CNIL
Coop de France met en place un traitement de données à caractère personnel dans le cadre de ses missions d'assistance et d'information aux coopératives adhérentes. Ces données sont collectées lors de votre adhésion, des missions de conseil que nous réalisons ou lorsque vous remplissez ce formulaire et sont destinées aux employés de Coop de France exclusivement. Elles sont par ailleurs contrôlées annuellement. Conformément à l'article 32 de la loi du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification et de suppression des données vous concernant. Ce droit peut être exercé auprès de Nicolas Gremont, au service informatique à l'adresse suivante : nicolas.gremont@coopdefrance.coop.

Les marchés

Rubriques
bandeau-ble-tendre-475-105

Marché des céréales

Analyse par Grégoire Samson

La Chine, 1er importateur de céréales

1er pays importateur au monde de céréales, la Chine achètera 34 Mt de céréales durant la campagne 2020-2021. Pékin importerait 13Mt de maïs et non plus 7 Mt comme l’envisageait encore l’USDA le mois passé. Et comme les informations collectées par l’institut de statistique américain sont revues mois après mois en baisse, il estime dorénavant la production mondiale 2020-2021 de maïs déficitaire de 12 Mt.

L’activité des marchés des céréales n’est pas confinée. L’Arabie Saoudite affirme avoir acheté 860 kt de blé meunier et l’Ethiopie, 600 000 t tandis que la Corée du Sud importerait 288 000 t de maïs. La Turquie et l’Algérie sont aussi aux achats.

Sur le front des prix, l’ensemble des céréales a regagné une grande partie du terrain perdu la semaine dernière. La tonne de blé valait 208 euros à Rouen le 12 novembre dernier.
Cette semaine, les opérateurs n’ont pas non plus été insensibles aux dernières brèves parvenues des bassins de production de céréales de l’hémisphère sud, d’Ukraine et des Etats-Unis. L’USDA les a reprises dans son dernier rapport rendu public le 10 novembre dernier.
En Argentine et en Australie, la récolte de céréales à paille a débuté. L’ile-continent est bien partie pour produire 28,5 Mt mais l’Argentine voit de nouveau ses ambitions revues en baisse. Seules 18 Mt seraient récoltées dans les semaines à venir.

Toutefois, la production mondiale de blé 2020-2021 reste excédentaire de près de 20 Mt et la campagne s’achèvera avec des stocks de report en hausse de 20 Mt, dont 19 Mt en Chine et en Inde.
Pour l’orge, les prévisions de production de l’USDA en Argentine et en Australie sont inchangées (3,95 Mt) par rapport au mois précédent. Mais sur le front des prix, l’Australie abaisse ses prétentions de prix pour écouler son blé et son orge car le débouché chinois semble réduit à peau de chagrin.
L’USDA consacre justement une partie de son dernier rapport à l’ex-empire du milieu. Le pays s’est lancé dans une vaste restructuration de ses stocks, profitant du différentiel de prix entre son marché intérieur et les cours mondiaux pour importer jusqu’à 34 Mt de céréales. La Chine compte notamment renouveler ses stocks vieillissants de blé tout en les renforçant.
En conséquence, l’ex-empire du milieu deviendrait le premier pays importateur au monde de céréales selon l’USDA. Il achèterait 8 Mt de blé, 6,5 Mt d’orges, 13 Mt de maïs et 6,2 Mt de sorgho. Autrement dit, la Chine se ferait expédier 6 Mt de maïs de plus que les 7 Mt encore envisagées le mois passé. Mais l’organisme de statistiques ne reprend pas à son compte le chiffre avancé de 25 Mt avancé par différents experts céréaliers.

Pour autant cette nouvelle tombe au plus mal car on apprend dans le même temps que les Etats-Unis ne produiraient plus que 368 Mt de maïs. Or en mai dernier, l’USDA avançait 406 Mt !
Un sacré coup de rabot a aussi été porté à la récolte de maïs ukrainienne juste engrangée. Seule 28,5 Mt auraient été ainsi produites, ce qui limite les capacités d’exportations du pays à 22,5 Mt (- 8 Mt par rapport aux dernières prévisions d’octobre 2020) et la pression sur le marché européen.
Toutefois, les quantités de grains disponibles à l’export dans le monde restent inchangées par rapport à celle du mois de septembre dernier (183 Mt) car les Etats-Unis puiseront dans leurs stocks pour en écouler 66 Mt, soit 19 Mt de plus que l’année passée.

Résultat, la production mondiale de maïs serait déficitaire de 12 Mt alors qu’elle était annoncée excédentaire de 25 Mt en juin dernier ! Aussi, la planète achèverait la campagne de maïs avec des stocks de report de 291 Mt (dont 191 Mt en Chine). Et les Etats-Unis n’en détiendraient que 43 Mt, soit les plus faibles depuis plus de 5 ans. Or en juin dernier, l’USDA les avait alors estimés à 84 Mt (337 Mt au niveau mondial)! Et comme les opérateurs s’attendaient alors à ce que le marché des céréales soit engorgé de céréales, la tonne de maïs valait alors à Bordeaux moins de 155 €.
Finalement, le Brésil semble être le grand gagnant de l’actuelle campagne de maïs. Il en produirait 110 Mt, soit 8-9 Mt de plus que les deux campagnes précédentes et même 28 Mt qu’en 2017-2018. Et il serait en mesure d’exporter jusqu’à 39 Mt (+4,5 Mt de plus sur un an) d’ici l’automne 2021.
En conséquence, le redéploiement attendu des exportations mondiales de maïs se ferait aux dépens de l’Ukraine.

Or en Asie du sud-est, le pays avait fait une percée remarquable les années passées en détrônant les Etats-Unis et le Brésil. Mais cette année, ces deux derniers pays pourraient retrouver les faveurs du Japon, de la Corée et de Taïwan.


Union européenne : bilan partiel de 4 mois
de campagne

Depuis le début de la campagne, l’Union européenne joue les outsiders parmi les puissances exportatrices de la planète. Le 8 novembre dernier, seules 7,84 millions de tonnes (Mt) de blé (- 24 % par rapport à l’an passé à la même période) et 2,90 Mt d’orges (- 7 %) ont été exportées vers des pays tiers selon la Commission européenne tandis que l’Union européenne n’a importé que 5,86 Mt de maïs (-19 % sur un an). Mais selon l’USDA, celle-ci ne s’apprêterait à acheter que 20 Mt durant la campagne 2020-2021 et non plus 24 Mt, comme l’annonçait encore l’organisme le mois passé.
 

Blé tendre

Cotation du Blé Tendre Rendu Rouen
(€/t) R2018 R2019 R2020
04/01/2019 202    
11/01/2019 199    
18/01/2019 199,5    
25/01/2019 202    
01/02/2019 199,5    
08/02/2019 196,5    
15/02/2019 192    
22/02/2019 189    
01/03/2019 180    
08/03/2019 179    
15/03/2019 182 172,89  
22/03/2019 185 171,14  
29/03/2019 181 172,14  
05/04/2019 185 171,54  
12/04/2019 184 171,64  
19/04/2019 179 169,14  
26/04/2019 175,5 166,39  
03/05/2019 174 166,39  
10/05/2019 173 165,39  
17/05/2019 175,5 166,89  
24/05/2019 174 169,54  
31/05/2019 176,5 166,89  
07/06/2019 175 173,64  
14/06/2019 173 173,14  
21/06/2019   174  
28/06/2019   176,5  
05/07/2019   173  
12/07/2019   171  
19/07/2019   169  
26/07/2019   170  
02/08/2019   167  
09/08/2019   165  
16/08/2019   163  
23/08/2019   161  
30/08/2019   163  
06/09/2019   159  
13/09/2019   162  
20/09/2019   164  
27/09/2019   165  
04/10/2019   170  
11/10/2019   170  
18/10/2019   175  
25/10/2019   174  
01/11/2019   174  
08/11/2019   174  
15/11/2019   174  
22/11/2019   176  
29/11/2019   178  
06/12/2019   178  
13/12/2019   179  
20/12/2019   181  
27/12/2019   184  
03/01/2020   185  
10/01/2020   188  
17/01/2020   190  
24/01/2020   192  
31/01/2020   185,81  
07/02/2020   188  
14/02/2020   189,06  
21/02/2020   189,5  
28/02/2020   183  
06/03/2020   179  
13/03/2020   170  
20/03/2020   185,95  
27/03/2020   191,20  
03/04/2020   186 180
10/04/2020   193,7 192
17/04/2020   192 181
24/04/2020   191,39 187
30/04/2020   187 181
07/05/2020   190 182
15/05/2020   190 181
21/05/2020   188 184
29/05/2020   187 183
05/06/2020   183 184
12/06/2020   175 179
19/06/2020     177
26/06/2020     175
03/07/2020     180
10/07/2020     189
17/07/2020     187
24/07/2020     184
31/07/2020     184
07/08/2020     183
14/08/2020     182
21/08/2020     181
28/08/2020     186
04/09/2020     186
11/09/2020     189
18/09/2020     190
25/09/2020     191
02/10/2020     195
09/10/2020     196
16/10/2020     204
23/10/2020     204
30/10/2020     201
06/11/2020     205
13/11/2020     208
20/11/2020      
27/11/2020      
04/12/2020      
11/12/2020      
18/12/2020      
25/12/2020      
port-atlantique-la-rochelle-bandeau

Activité des ports français


 

 

Rouen

230 966 t ont été chargées et déchargées
du 5 au 11 novembre 2020 dont :

Exportations : 207 903 t

  • Blé tendre : 60 103 t (Algérie)
  • Tourteaux de colza : 3 150 t (Portugal)
  • Malt : 4 519 t (Brésil)

Importations : 23 063 t

  • Pois fourrager : 3 150 t (Royaume-Uni)
  • Soja : 8 475 t (Brésil)

 


 


 

La Pallice

71 600 t ont été chargées
du 5 au 11 novembre 2020, dont :

  • Blé vrac : 67 600 t (Cuba : 19 000 t ; Portugal : 6 000 t ;
    Sénégal : 36 000 t ; Algérie : 6 600 t)
  • Orge vrac : 4 000 t (Portugal)
colza-fob-mozelle

Marché des oléagineux

Analyse par Lucile Talleu

Tous les bilans se tendent : les graines oléagineuses à la hausse

Les disponibilités mondiales en graines oléagineuses ne sont non seulement plus pour le tournesol, mais aussi l’huile de palme, tout comme le soja et ses produits. Il est assez inhabituel de voir tous ces bilans se tendre sur la même période. Les prix reflètent donc ces tensions cette semaine, appuyée par des évènements extérieurs aux marchés.

Le début de la semaine a été marqué par les annonces d’un éventuel vaccin contre le covid-19, avec sous réserve d’approbation, la probabilité d’une commercialisation dès 2021. Cela a entrainé une certaine euphorie boursière et des marchés financiers. Appuyé par le pétrole, fleuretant avec les 42$/baril mardi, le marché de Chicago a bénéficié de ces annonces. Mardi, le marché à terme d’Euronext pour le colza a gagné +8,75€.

Malgré tout, les opérateurs étaient dans l’attente de la parution du rapport de l’USDA sur l’état des stocks. Ces derniers s’attendaient à une révision des stocks de soja US en baisse, en raison d’une hausse attendue des exportations de soja vers la Chine.

Pour le 2ème mois consécutif, le rapport de l’USDA est haussier pour le soja. En effet, l’USDA a revu en baisse de 98Mbu (eq -2,65Mt) la production de soja américain sur la campagne 2020/21, en raison de rendements inférieurs signalés dans plusieurs grands Etats producteurs (Illinois, Iowa, Ohio et Nebraska). Les stocks de fin de campagne sont donc estimés à 190 millions de boisseaux, en baisse de 100 Mbu depuis le mois dernier. Les stocks sont au plus bas depuis 7 ans, à 5,17Mt. Les projections d’exportations de soja US n’ont quant à elles pas évolué depuis le mois dernier.

Au niveau mondial, la production de soja est en baisse de plus de 5Mt par rapport au mois dernier, la baisse de la production de l’Argentine (-2Mt) s’ajoutant à la révision de la production US. Avec un stock de début de campagne un peu plus confortable qu’estimé le mois dernier, cela vient atténuer la baisse du stock de report mondial (-2Mt). Les opérateurs s’attendaient à une baisse des stocks certes, mais moins importante. Cela a contribué à maintenir les cours du soja sur une tendance haussière, et le cours du colza est donc resté à des niveaux au-delà des 400€/t.

Les huiles viennent également apporter du soutien au marché du colza. Les stocks malaisiens d’huile de palme sont toujours faibles, ils sont estimés à environ 1,55 à 1,62Mt selon Oilworld, ce qui représente moins d’un mois de demande. Les raffineries ont des difficultés à obtenir suffisamment d’huiles pour honorer leurs engagements.  Et le manque de main d’œuvre laisse suggérer une difficulté importante pour les récoltes.

Le tournesol n’en finit plus de monter, du côté de la graine comme de l’huile, toujours pour des raisons liées à une production décevante sur le pourtour de la mer Noire. En Russie, la récolte touche à sa fin avec 96% des surfaces récoltées. Les rendements obtenus (1,57t/ha contre 1,85t/ha l’an dernier) suggèrent une récolte de 13Mt même si des incertitudes demeurent sur les surfaces réellement emblavées au printemps dernier. En Ukraine, le rendement moyen s’est amélioré (2t/ha) par rapport aux attendus, mais le recul est quand même de -18% par rapport à 2019. La récolte est estimée à 14,5Mt contre 16,5Mt l’an dernier.

Colza

Cotation du Colza Fob Moselle
(€/t) R2018 R2019 R2020
04/01/2019 367,75    
11/01/2019 368,25    
18/01/2019 369,5    
25/01/2019 376,25    
01/02/2019 373    
08/02/2019 373    
15/02/2019 367    
22/02/2019 362,75    
01/03/2019 359,25    
08/03/2019 358    
15/03/2019 358,75    
22/03/2019 361,75    
29/03/2019 359,25    
05/04/2019 363,50    
12/04/2019 361,75    
19/04/2019 363,25    
26/04/2019 365,25    
03/05/2019 365,25    
10/05/2019 361,50    
17/05/2019 363.25 364,25  
24/05/2019 363.25 364,25  
31/05/2019 367,25 367,25  
07/06/2019 365,50 367,50  
14/06/2019   365,50  
21/06/2019   370  
28/06/2019   365  
05/07/2019   365.25  
12/07/2019   370,75  
19/07/2019   372  
26/07/2019   380  
02/08/2019   376.25  
09/08/2019   377.85  
16/08/2019   381  
23/08/2019   383  
30/08/2019   383  
06/09/2019   385,25  
13/09/2019   385,75  
20/09/2019   390  
27/09/2019   391.25  
04/10/2019   389  
11/10/2019   385,50  
18/10/2019   382.75  
25/10/2019   381  
01/11/2019   388,25  
08/11/2019   393,75  
15/11/2019   396  
22/11/2019   397  
29/11/2019   393,75  
06/12/2019   400,50  
13/12/2019   402,50  
20/12/2019   412,25  
27/12/2019   416.25  
03/01/2020   415  
10/01/2020   420  
17/01/2020   400,75  
24/01/2020   410,75  
31/01/2020   400,75  
07/02/2020   386  
14/02/2020   389  
21/02/2020   390,75  
28/02/2020   379,50  
06/03/2020   377  
13/03/2020   359  
20/03/2020   356  
27/03/2020   357,5  
03/04/2020   364,50  
10/04/2020   373  
17/04/2020   370  
24/04/2020   369,75 367,5
01/05/2020   367,75 367,75
07/05/2020   370,75 373,5
15/05/2020   370,5 374,5
21/05/2020     375,50
29/05/2020     374,25
05/06/2020     374,25
12/06/2020     375,5
19/06/2020     377
26/06/2020     374,75
03/07/2020     378,50
10/07/2020     386,25
17/07/2020     383,50
24/07/2020     382,75
31/07/2020     386.25
07/08/2020     381,75
14/08/2020     378,5
21/08/2020     383,75
28/08/2020     388,5
04/09/2020     386
11/09/2020     381,50
18/09/2020     392,75
25/09/2020     380,25
02/10/2020     389,50
09/10/2020     390,75
16/10/2020     389
23/10/2020     394,75
30/10/2020     378
06/11/2020     406,75
13/11/2020     411,25
20/11/2020      
27/11/2020      
04/12/2020      
11/12/2020      
18/12/2020      
25/12/2020      

Marchés physiques

Céréales


Blé tendre

R. Rouen : 208 €/t janv./mars ; 202 €/t avril/juin
R. Dunkerque : 208 €/t janv./mars
R. La Pallice : 209 €/t janv./mars
R. Nantes : 207 €/t janv./mars

Orges

R. Rouen : 196 €/t janv./mars
R. Dunkerque : 198 €/t janv./mars
R. La Pallice : 200 €/t janv./mars

Oléagineux


Colza

R. Rouen : 411,25 €/t janv./mars (var. 4,50 €/t) ;
Fob Moselle : 411,25 €/t janv./mars (var. 4,50 €/t) ;

Tournesol

Saint-Nazaire : 450 €/t janv./mars (var. 15,00 €/t)
Bordeaux : 450,00 €/t janv./mars (var. 10,00 €/t)

Huiles Végétales

Colza - Rotterdam : 951 $/t nov. (var. 34,92 €/t)
Soja - Rotterdam : 957 $/t nov. (var. 10,05 €/t)
Tournesol - Fob Nord Europe : 1 109 $/t nov. (var. 73,69 €/t)
Palme (Fob Kuala Lampur) : 860 $/t nov. (var. 29,17 €/t)

Indices


Pétrole - WTI New-York, spot : 40,66 $/baril (var. 1,95 $/baril)
Parité Euro/Dollar : 1 € = 1,1815 $ (var. 0,00)

Abréviations : NR= nouvelle récolte, R= rendu, C.D.= camion départ, T.D.= train départ, C= camion

Marchés à terme

EuronexT
(€/t) 13 novembre variation*
Blé tendre, décembre 209,50 0,50
Maïs, janvier 191,25 3,00
Colza, février 406,25 4,00
Huile de Colza, septembre 698,50 0,00
Tourteaux de Colza, septembre 196,25 0,00

 

 CME Etats-Unis
(cotations converties en €/t) 13 novembre variation*
Blé tendre, décembre 182,94 -6,00
Maïs, décembre 136,03 0,05
Soja, janvier 356,24 13,96
Huile Soja, décembre 691,35 31,34
Tourteaux de Soja, décembre 362,10 1,29

 

ICE Canada
(cotations converties en €/t) 13 novembre variation*
Canola, novembre 359,85 4,91

* les variations sont calculées par rapport au dernier numéro d’actualités agricoles

Activité des ports européens

Exportations


 Flux physiques en tonnes UE à 28
01/07-08/11
Cumul France
01/07-08/11
Blé tendre 7 843 233 2 198 781
Farine BT (val. prod.) 145 210 13 683
Blé dur 68 120 47 169
Orge 2 896 926 1 158 490
Maïs 569 534 35 119

 

Importations


 Flux physiques en tonnes UE à 28
01/07-08/11
Cumul France
01/07-08/11
Blé tendre 1 109 622 841
Farine BT (équiv. grain) 10 094 3 301
Blé dur 1 016 150 12 370
Maïs 5 864 360 4 314
Sorgho 6 897 5

Source : Commission Européenne, DG TAXUD