S'abonner à l'hebdo

Hebdo N°27 - Vendredi 13 juillet 2018

S'abonner à l'hebdo

Pour vous abonner à l'hebdo des coops métiers du grain, dont la diffusion est réservée aux adhérents de Coop de France et à son réseau, merci de remplir et de valider le formulaire ci-dessous.

obligatoire




Valider

Déclaration CNIL
Coop de France met en place un traitement de données à caractère personnel dans le cadre de ses missions d'assistance et d'information aux coopératives adhérentes. Ces données sont collectées lors de votre adhésion, des missions de conseil que nous réalisons ou lorsque vous remplissez ce formulaire et sont destinées aux employés de Coop de France exclusivement. Elles sont par ailleurs contrôlées annuellement. Conformément à l'article 32 de la loi du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification et de suppression des données vous concernant. Ce droit peut être exercé auprès de Nicolas Gremont, au service informatique à l'adresse suivante : nicolas.gremont@coopdefrance.coop.

Les marchés

Rubriques
bandeau-ble-tendre-475-105

Marché des céréales

Analyse par Anne-Laure Paumier

Les bilans offre et demande se tendent chez les exportateurs

Blé

Après l’embellie des cours de début juillet, les prix se sont tassés tout au long de la semaine, pour finalement rebondir à nouveau ce vendredi.

Au fur et à mesure de la progression de la récolte, les échos de la plaine se précisent. La qualité est au rendez-vous, et c’est un soulagement. Quant aux rendements, les situations sont diverses. Les terres séchantes réservent de bonnes surprises, tandis que les terres plus profondes produisent des rendements inférieurs aux attentes. La moitié nord de la France commence tout juste à battre les blés, et c’est là que résident les principales interrogations.  Le Ministère de l’Agriculture, dans sa note de conjoncture Agreste, publie une prévision de récolte nationale de blé tendre à 36,1 Mt.  Optimiste ou réaliste ? Il faudra attendre encore quelques semaines pour avoir une idée plus précise de la récolte nationale. Et c’est dans ces mêmes semaines également que les premiers équilibres du marché de la nouvelle campagne vont se dessiner.

Dans son bilan de fin de campagne des exportations (cf. rubrique Statistiques et Références), France Export Céréales nous livre ses estimations pour la campagne à venir. Compte tenu des productions des pays importateurs, de leurs besoins habituels, des disponibilités et des parts de marché habituelles du blé français, France Export Céréales avance le chiffre de 8,750 Mt d’exportation vers nos principaux débouchés Pays-Tiers. Cela sans compter l’Arabie Saoudite vers qui la France a exporté 600 kt en 2017, un record. Les opérateurs suivent d’ailleurs avec attention l’appel d’offre de blé lancé par ce pays ces jours-ci pour 595 kt, livraison septembre-octobre.

Si l’on dénote une timide reprise de parts de marché vers nos clients traditionnels en 2017, après les difficultés de la campagne 2016, l’année 2018 pourrait bien être plus favorable à la France. Tout d’abord, au sein de l’Union, il faut s’attendre à nouveau à un battement des cartes et à des flux différents. L’offre de blé chez nos principaux concurrents européens, l’Allemagne et les pays-baltes notamment, devrait-être en net repli. La Roumanie pourrait bien avoir moins de blés de qualité exportable et par contre être plus présente sur le marché intérieur. Mais la concurrence est également, et surtout internationale ! L’équilibre de l’offre et de la demande mondiale sera déterminant, tant sur le niveau des prix que sur l’orientation des flux. Et, c’est bien cela qui a de nouveau animé le marché cette fin de semaine. L’USDA a publié son rapport mensuel sur l’offre et la demande mondiale de blé. La production mondiale s’établit à 736,3 Mt soit une chute de 8,43 Mt par rapport aux estimations du mois dernier et 22 Mt par rapport à l’an dernier. Fait notable, la baisse est surtout localisée chez les principaux pays exportateurs (2 Mt en Australie, 4,4 Mt en Union européenne, 1,5 Mt en Russie et 1 Mt en Ukraine). Avec ces nouvelles estimations de production, l’USDA maintient des échanges internationaux au niveau record de 185 Mt. Ainsi, les stocks chez les principaux exportateurs pourraient s’établir à seulement 53 Mt, soit un recul de 24%. Les experts commentent les chiffres de l’agence américaine. D’un côté, les échanges paraissent élevés, de l’autre les chiffres de la production pourraient baisser encore, notamment en Russie... Et si le marché du blé semble moins sensible aux humeurs de Mr Trump, la parité euro-dollar pourrait bien à nouveau perturber la donne.

Dans ce contexte, les prix renouent avec la volatilité.

Orge

Les perspectives de production se réduisent à nouveau dans le bassin de la Mer Noire. Selon les annonces du Ministère de l’Agriculture russe, le rendement moyen national serait en baisse de 17% par rapport à l’an dernier. En Ukraine, les perspectives ne sont guère meilleures. Quant à l’Europe, la déception est bel et bien là. Stratégie Grains diminue de 2,9 Mt ses prévisions pour la récolte européenne et confirme une baisse significative des rendements en Allemagne (-6%). Pour la France, à 11,5 Mt, l’analyste privé est plus pessimiste qu’Agreste qui table sur une production à 12,1 Mt. Parallèlement, les acheteurs s’activent. L’Arabie Saoudite a conclu le 7 juillet son appel d’offres pour 1,7 Mt, livraison septembre-octobre, à des prix qui paraissent « bon marché » au regard de l’ambiance haussière qui gagne le marché.

En France, les fabricants ne sont pas acheteurs, tandis que les primes s’apprécient de 5 €/t en rendu portuaire. Les chargements ont démarré avec notamment 110 kt à destination de la Chine. D’autres bateaux sont attendus.

Alors que les prix de l’orge de brasserie restent également soutenus, les OS ne se précipitent guère pour poursuivre leurs ventes d’orge de mouture, poussant ainsi les exportateurs à monter les prix.

Maïs

L’USDA a également délivré ses bilans prévisionnels pour le maïs. Les chiffres de production pour l’Amérique du sud continuent à se réduire pour la fin de la campagne 2017/18. Pour les récoltes à venir de l’hémisphère nord, l’USDA relève sa prévision de production aux Etats-Unis de 5 Mt en raison de la hausse des surfaces et diminue les perspectives pour les pays de la Mer Noire de 3 Mt. 

Les conditions climatiques restent préoccupantes dans cette région, notamment en Ukraine, de telle sorte que les valeurs retenues par l’USDA (30 Mt pour l’Ukraine) semblent au-dessus des anticipations des analystes privés et des opérateurs. Toutefois, les cultures sont pour le moment dans des conditions particulièrement exceptionnelles aux Etats-Unis, et cet élément n’est pas non plus intégré dans le bilan établi à ce jour par l’agence publique américaine, qui est resté sur un rendement tendanciel.

En Europe, et en France en particulier, alors que la moisson des céréales à paille bat son plein, le marché du maïs reste centré sur les derniers lots de la récolte 2017/18 et est très peu actif sur les périodes plus lointaines.

Blé tendre

Cotation du Blé Tendre Rendu Rouen
(€/t) R2017 R2018
30/06/2017 165.4  
07/07/2017 167,9  
14/07/2017 164,1  
21/07/2017 163,4  
28/07/2017 164,9  
04/08/2017 159,5  
11/08/2017 159  
18/08/2017 153  
25/08/2017 152  
01/09/2017 152  
08/09/2017 152  
15/09/2017 154,6  
22/09/2017 156,1  
29/09/2017 157,9  
06/10/2017 157,4  
13/10/2017 154,6  
20/10/2017 154,9  
27/10/2017 157,5  
03/11/2017 157,9  
10/11/2017 155,5  
17/11/2017 154  
24/11/2017 155  
01/12/2017 154 161,9
08/12/2017 153,3 159,9
15/12/2017 153 159,6
22/12/2017 153 160
29/12/2017 151,6 161
05/01/2018 152 160,4
12/01/2018 151,5 160,6
19/01/2018 149 157,4
26/01/2018 150,5 157,2
02/02/2018 151 157,9
09/02/2018 154,5 161,1
16/02/2018 155 160,9
23/02/2018 156 162,6
02/03/2018 159,8 167,7
09/03/2018 155,1 164,6
16/03/2018 157 165,1
23/03/2018 156 161,6
30/03/2018 156,5 162,9
06/04/2018 159 165,4
13/04/2018 157,7 164,1
20/04/2018 156,2 162,6
27/04/2018 157,7 164,4
04/05/2018 161,5 169,4
11/05/2018 158 165,9
18/05/2018 158 168,9
25/05/2018 165,4 175,6
01/06/2018 168,5 177
08/06/2018 167,5 178,0
15/06/2018 170 177
22/06/2018   172
29/06/2018   171
06/07/2018   185
13/07/2018   182
20/07/2018    
27/07/2018    
03/08/2018    
10/08/2018    
17/08/2018    
24/08/2018    
31/08/2018    
07/09/2018    

Graphe de la semaine

Stock de report de blé chez les principaux exportateurs (en Mt)



* prévisions - source : USDA 12/07/2018

colza-fob-mozelle

Marché des oléagineux

Analyse par Yolène Vayer

Des craintes de plus en plus pressantes
sur la production de colza

La guerre commerciale entre les Etats-Unis et la Chine a continué d’agiter le marché des oléagineux cette semaine et tout particulièrement celui du soja. Après la forte hausse de la semaine dernière, la graine de soja US laisse place à une nouvelle séance de correction pour revenir se négocier sous le seuil des 9 $ le boisseau. En effet, en réponse à la mise en application de la taxe à l’importation du soja états-unien par la Chine, les Etats-Unis pourraient apposer de nouvelles taxes à hauteur de 200 Md$ par an dès septembre sur les produits chinois. Une décision lourde de conséquences qui sera probablement suivi de représailles, notamment sur les importations chinoises de soja US qui représentent 30% de la production du pays. Craignant donc une riposte, les opérateurs financiers parient à la baisse et vendent massivement les matières premières agricoles et également le pétrole qui perd plus de 3% malgré la baisse des stocks américains. La hausse des prévisions de production et de stocks états-uniens de soja par l’USDA dans son rapport paru hier accentue ce mouvement baissier.

Du côté du pétrole, le prix du baril a chuté en raison de la réouverture des terminaux pétroliers en Lybie et ceux malgré les problèmes de production rencontrés par plusieurs pourvoyeurs importants de pétrole dans le monde (Venezuela, Canada, Norvège, ou encore Libye) et des marges de manœuvres limitées en Arabie saoudite et Russie.

Au niveau de l’huile de palme, le MPOB (Malaysian Palm Oil Board) a abaissé la production d’huile de palme en Malaisie de 12,6 % pour le mois de juin et augmenté légèrement de 0,8% les stocks entre mai et juin alors que les opérateurs tablaient sur une baisse de 1,2%. Parallèlement, les exportations sur ces quelques jours de juillet sont en baisse de 23% par rapport en juin. Dans ce conteste, les cours n’ont pas résisté à une baisse malgré l’annonce du gouvernement indonésien d’augmenter plus vite que prévu le mandat d’incorporation de biodiesel. Initialement prévu en 2020, le mandat actuel de 20% passera à 30% en janvier 2019.

Malgré ce contexte général lourd, les cours du colza en Europe restent stables. En effet, les inquiétudes sur la production européennes restent vives. En Allemagne, au regard des résultats des premières récoltes, l’association des producteurs a abaissé son estimation de production à 3,55Mt, soit une baisse de 17% sur un an. En France, selon les premières estimations d’Agreste au 1er juillet (cf. notre rubrique « Actualités de la filière »), le rendement 2018 de colza français se situe à 30,8 q/ha contre 38,3 q/ha en 2017. La production nationale est estimée à 4,5Mt, soit une baisse de 14,5% sur un an.

Pour la campagne commerciale 2017/2018, FranceAgriMer a revu à la baisse les chiffres de trituration nationale de colza et les exportations de graines françaises en hausse, de telle sorte que les équilibres restent inchangés.

Selon Agreste, la sole française de tournesol pour la récolte 2018 serait en baisse de 3,2 % sur un an et de 10,6 % par rapport à la moyenne 2013-2017 et ce qui s'établirait à 567 000 ha.

Colza

Cotation du Colza Fob Moselle
(€/t) R2017 R2018
30/06/2017    
07/07/2017 368,5  
14/07/2017 367,5  
21/07/2017 366,5  
28/07/2017 364,25  
04/08/2017 367  
11/08/2017 371,5  
18/08/2017 371  
25/08/2017 370  
01/09/2017 369,5  
08/09/2017 365  
15/09/2017 367,25  
22/09/2017 368  
29/09/2017 369,5  
06/10/2017 370,5  
13/10/2017 370  
20/10/2017 366,5  
27/10/2017 368,5  
03/11/2017 377,25  
10/11/2017 366,5  
17/11/2017 379  
24/11/2017 374,25  
01/12/2017 367,75  
08/12/2017 365,5  
15/12/2017 357  
22/12/2017 353,25  
29/12/2017 347,75  
05/01/2018 357,75 359,5
12/01/2018 352,75 358,75
19/01/2018 342,75 347,75
26/01/2018 341 344,75
02/02/2018 348 346,75
09/02/2018 346,25 346,75
16/02/2018 347,5 347,25
23/02/2018 353,5 350,5
02/03/2018 358,25 354,25
09/03/2018 348,25 346,25
16/03/2018 348,75 346,25
23/03/2018 345,5 345,5
30/03/2018 346,25 346,25
06/04/2018 350,25 350,25
13/04/2018 348,25 348,25
20/04/2018 344,25 344,5
27/04/2018 345,5 345,5
04/05/2018 348,75 348,75
11/05/2018 353,5 353,5
18/05/2018 353 354
25/05/2018 363 351
01/06/2018 359,75 360,75
08/06/2018   351,75
15/06/2018   350,75
22/06/2018   352,25
29/06/2018   358,5
06/07/2018   359.75
13/07/2018   362.75
20/07/2018    
27/07/2018    
03/08/2018    
10/08/2018    
17/08/2018    
24/08/2018    
31/08/2018    
07/09/2018    

Marchés physiques

Céréales


Blé tendre

R. Rouen : 182 €/t juil./août ; 181 €/t oct./déc. ; 180 €/t mai
Base Creil : 172N €/t 5 d'août (fourrager)
R. La Pallice : 182 €/t juil./août ; 181 €/t oct./déc. ;
R. Bretagne : 176N août/déc.
Fob Moselle : 177 €/t août/déc.
D. Beauce : 172,5 €/t sept./mars (meunier) ;
166A/169V €/t sept./mars

Orge

R. Rouen : 175 €/t juil./sept. ; 176 €/t oct./déc.
Fob Moselle : 167A-169V €/t sept./déc.
R. Bretagne : 172N juil./sept. ; 173N €/t oct./déc.
La Pallice : 175A €/t oct./déc.
 

Maïs

R. La Pallice : 154,5 €/t août/sept.
NR : 164 €/t nov./déc. ; 167 €/t janv./mars
Fob Rhin : 160 €/t août/sept.
NR : 166 €/t nov./déc. ; 172 €/t janv./juin
R. Bretagne : 168N €/t août/sept.
CD Départ Beauce : 142A €/t Août/sept.

Oléagineux


Colza

Rendu Rouen : 346,75 €/t août/sept. (var. +2,00 €/t) ;
Fob Moselle :  362,75 €/t juil./août (+3,00 €/t)

Tournesol

Rendu Saint-Nazaire : 325 €/t juil. (var. 0,00 €/t)
Rendu Bordeaux : 325 €/t juil. (var. 0,00 €/t)

Huiles Végétales

Colza - Rotterdam : 839 $/t juil. (var. -11,0 $/t)
Soja - Rotterdam : 803 $/t juil. (var. +10,0 $/t)
Tournesol - Fob Nord Europe : 750 $/t juil. (var. +4,0 $/t)
Palme brute - CAF Rotterdam : 599 $/t juil. (var. -11,0 $/t)

Tourteaux

Colza - France (Gand) : 230 €/t août
Colza - France (Montoir) : 237 €/t juillet
Colza - France (Mériot) : 229 €/t août
Colza - France (Grand Couronne) : 233 €/t juillet
Tournesol - Départ Montoir : 273 €/t avril
Soja 48% Brésil - Départ Montoir : 354 €/t juillet
Soja 48% Brésil - Départ Sète : 369 €/t juillet
Soja 48% Brésil - Départ Gand : 368 €/t juillet

Indices


Pétrole - WTI New-York, spot : 69,72 $/baril (var. -3,6 $/baril)
Parité Euro/Dollar : 1 € = 1,17 $ (var. 0,00)

Abréviations : NR= nouvelle récolte, R= rendu, C.D.= camion départ, T.D.= train départ, C= camion

Marchés à terme

EuronexT
(€/t) 13 juillet variation*
Blé tendre, septembre 181,50 -5,25
Maïs, août 168,50 -3,50
Colza, août 358,75 -3,75
Huile de Colza, septembre 698,50 0,00
Tourteaux de Colza, septembre 213,00 4,00

 

CME Etats-Unis
(cotations converties en €/t) 13 juillet variation*
Blé tendre, septembre 153,44 -6,68
Maïs, septembre 117,30 -2,24
Soja, septembre 265,77 -1,90
Huile Soja, septembre 539,37 -5,51
Tourteaux de Soja, septembre 313,87 4,18

 

ICE Canada
(cotations converties en €/t) 13 juillet variation*
Canola, novembre 320,98 -10,20

* les variations sont calculées par rapport à la cotation de la semaine précédente

Activité des ports européens

Exportations


 Flux physiques en tonnes UE à 28
01/07-08/07
Cumul France
01/07-08/07
Blé tendre 208 678 121 208
Farine BT (val. prod.) 2 558 1 497
Blé dur 127 -
Orge 538 -
Maïs 2 968 1 134

 

Importations


 Flux physiques en tonnes UE à 28
01/07-08/07
Cumul France
01/07-08/07
Blé tendre 27 167 -
Farine BT (équiv. grain) 571 129
Blé dur 6 -
Maïs 222 421 -
Sorgho 111 -

Source : Commission Européenne, DG TAXUD

port-atlantique-la-rochelle-bandeau

Activité des ports français


 

Rouen

79 754 t ont été chargées et déchargées
du 5 au 11 juillet 2018, dont :

Exportations : 76 604 t

  • Pulpe de betterave :  6 099 t (Irlande : 2 949 t ; Rpyaume-Uni : 3 150 t)
  • Blé tendre : 60 291 t (Nigéria : 9 060 t ; Congo : 9 203 t ; Algérie : 31 528 t Royaume-Uni : 4 100 t ; Portugal : 6 400 t)
  • Wheat gluten : 2 000 t (Norvège)
  • Orge de Brasserie : 4 214 t (Pays-Bas)
  • Tourteaux de colza : 4 000 t (portugal)

Importations : 3 150 t

  • Blé dur : 3 150 t (France)

 


 


La Pallice

140 049 t ont été chargées
du 5 au 12 juillet 2018, dont :

  • Blé vrac : -  t (Espagne : 2 419 t ; Algérie : 55 300 t ; Angleterre : 3 780 t ; Portugal : 11 000 t ; France : 3 150 t ; Chine : 60 000 t)
  • Orge vrac : 4 400 t (Espagne)