S'abonner à l'hebdo

Hebdo N°41 - Vendredi 12 novembre 2021

S'abonner à l'hebdo

Pour vous abonner à l'hebdo des coops métiers du grain, dont la diffusion est réservée aux adhérents de Coop de France et à son réseau, merci de remplir et de valider le formulaire ci-dessous.

obligatoire




Valider

Déclaration CNIL
Coop de France met en place un traitement de données à caractère personnel dans le cadre de ses missions d'assistance et d'information aux coopératives adhérentes. Ces données sont collectées lors de votre adhésion, des missions de conseil que nous réalisons ou lorsque vous remplissez ce formulaire et sont destinées aux employés de Coop de France exclusivement. Elles sont par ailleurs contrôlées annuellement. Conformément à l'article 32 de la loi du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification et de suppression des données vous concernant. Ce droit peut être exercé auprès de Nicolas Gremont, au service informatique à l'adresse suivante : nicolas.gremont@coopdefrance.coop.

Les marchés

Rubriques
bandeau-ble-tendre-475-105

Marché des céréales

Analyse par Lucile Talleu

Bilan alourdi pour le blé tendre français

Blé tendre

Après un début de semaine orienté à la baisse pour le cours du blé, la parution du rapport de l’USDA ce mardi est venu renchérir les prix à Chicago comme sur le marché à terme d’Euronext.

En effet, l’USDA a revu à la baisse la production mondiale de blé tendre de 0,59Mt, la hausse de la production russe, due à un rendement supérieur, est compensée par une diminution de la récolte de 1 Mt pour l’UE et de 0,7 Mt au Royaume-Uni. Les importations sont en hausse de +3 Mt grâce à l’augmentation de 1,5 Mt des importations au Moyen-Orient. Les stocks mondiaux de blé ont fléchi de 1,38 Mt.

Les exportations se sont élevées de +3,53 Mt en raison d’une hausse de 1 Mt des exportations dans l’Union, mais aussi en Russie alors que ce dernier vient d’annoncer la mise en place d’un quota d’exportations de blé sur la première partie de l’année 2022, en plus de la révision de la taxe à l’exportation. Cela pourra entraîner une certaine tension sur les bilans mondiaux du blé. S’ajoute cela les craintes qualitatives sur la future récolte australienne avec des pluies abondantes attendues en cette fin ce cycle.

Au contraire, en France, le bilan d’offre et de demande du blé tendre publié par France AgriMer cette semaine s’alourdit. Ce dernier a intégré la révision à la hausse de +300kt de la production de blé estimée par le ministère de l’Agriculture, intégrant des surfaces de 4,974 Mha et un rendement moyen de 7,13 t/ha. La collecte est donc revue à la hausse alors que les utilisations par les fabricants d’aliments sont revues en nette baisse (4,75Mt contre 5,15 Mt le mois dernier), ainsi que les exportations tant vers les pays de l’Union que les pays tiers (-400kt). Le stock de fin de campagne s’alourdit de plus de 800kt, à 3,167Mt.

Pour la campagne 2022/23, les semis se déroulent dans de bonnes conditions et sont en train de se terminer. Au 8 novembre, 87% des surfaces sont semées, un niveau équivalent à l’an dernier selon Céré’Obs.

Maïs

Le rapport de l’USDA était neutre pour le maïs. Pour 2021/2022, la production mondiale de maïs est en hausse de +6,4 Mt en raison de la production importante en Union européenne, d’une croissance de 1,5 Mt en Argentine due à une augmentation des superficies de maïs semées tardivement. Malgré cette hausse importante de la production, les stocks de fin ne se sont augmentés que de 2,68 Mt.

L’USDA n’a apporté aucun changement pour la production de maïs au Brésil. Ceci est d’autant plus étonnant que les conditions météorologiques au Brésil ont été excellentes depuis le début de l’année, entraînant des estimations à la hausse de la production. La CONAB, agence étatique brésilienne, a redressé son estimation de la production de 1, 0,40 Mt de maïs, pour l’établir à 116,7 Mt.

Les cours du maïs ont progressé dans le sillage du blé cette semaine, mais dans une moindre mesure en raison du rapport USDA. Ainsi l’écart de prix entre le blé et le maïs reste très élevé, incitant les fabricants d’aliments du bétail à incorporer plus de maïs dans leurs formulations au détriment du blé tendre (cf. bilan blé tendre). Néanmoins, France AgriMer revoit légèrement à la baisse (-25kt) les utilisations de maïs par les fabricants d’aliments pour cette campagne.

La récolte française accuse toujours un retard de 11 jours par rapport à la moyenne des 5 dernières années, mais elles avancent à un bon rythme, puisque 83% des surfaces sont récoltées au 8 novembre, contre 73% une semaine auparavant. Cette récolte s’annonce importante en volume, le ministère de l’agriculture a revu de près de +20 t/ha la prévision de rendement du maïs. Celui-ci s’affiche à 99,2Mt. Dans le bilan maïs, la collecte est donc en hausse de +1Mt par rapport au mois dernier. Les exportations de maïs vers les pays de l’Union sont réhaussées de plus de 700kt, ce qui permet aux stocks de contenir la hausse, à 100kt seulement.

 

Blé tendre

Cotation du Blé Tendre Rendu Rouen
(€/t) R2019 R2020 R2021
03/01/2020 185    
10/01/2020 188    
17/01/2020 190    
24/01/2020 192    
31/01/2020 185,81    
07/02/2020 188    
14/02/2020 189,06    
21/02/2020 189,5    
28/02/2020 183    
06/03/2020 179    
13/03/2020 170    
20/03/2020 185,95    
27/03/2020 191,20    
03/04/2020 186 180  
10/04/2020 193,7 192  
17/04/2020 192 181  
24/04/2020 191,39 187  
30/04/2020 187 181  
07/05/2020 190 182  
15/05/2020 190 181  
21/05/2020 188 184  
29/05/2020 187 183  
05/06/2020 183 184  
12/06/2020 175 179  
19/06/2020   177  
26/06/2020   175  
03/07/2020   180  
10/07/2020   189  
17/07/2020   187  
24/07/2020   184  
31/07/2020   184  
07/08/2020   183  
14/08/2020   182  
21/08/2020   181  
28/08/2020   186  
04/09/2020   186  
11/09/2020   189  
18/09/2020   190  
25/09/2020   191  
02/10/2020   195  
09/10/2020   196  
16/10/2020   204  
23/10/2020   204  
30/10/2020   201  
06/11/2020   205  
13/11/2020   208  
20/11/2020   208  
27/11/2020   209  
04/12/2020   202,81  
11/12/2020   206  
18/12/2020   207,81  
25/12/2020   212  
01/01/2021   214  
08/01/2021   215  
15/01/2021   228  
22/01/2021   230  
29/01/2021   226  
05/02/2021   224,56  
12/02/2021   220,00  
19/02/2021   234,06  
26/02/2021   239  
05/03/2021   229  
12/03/2021   220  
19/03/2021   217  
26/03/2021   209  
02/04/2021   202 195
09/04/2021   204 197
16/04/2021   210 205
23/04/2021   207 218
30/04/2021   234 216
07/05/2021   235 227
14/05/2021   235 214
21/05/2021   230 212
28/05/2021     212
04/06/2021     216
11/06/2021     213,14
18/06/2021     204
25/06/2021     203,64
02/07/2021     208
09/07/2021     198,39
16/07/2021     208
23/07/2021     212,89
30/07/2021     218
06/08/2021     229
13/08/2021     250
20/08/2021     246
27/08/2021     246
03/09/2021     240,50
10/09/2021     241
17/09/2021     252
24/09/2021     252,85
01/10/2021     260
08/10/2021     270,60
15/10/2021     269
22/10/2021     273
29/10/2021     278
05/11/2021     285,35
12/11/2021     295
19/11/2021      
26/11/2021      
03/12/2021      
10/12/2021      
17/12/2021      
24/12/2021      
31/12/2021      
port-atlantique-la-rochelle-bandeau

Activité des ports français


 

La Pallice

49 900 t ont été chargées
du 5 au 11 novembre 2021, dont :

  • Orge vrac : 2 900 t (Pays-Bas)
  • Maïs vrac : 9 400 t (Ecosse)
  • Blé vrac : 37 600 t (Espagne : 30 000 t ; Portugal : 7 600 t)
colza-fob-mozelle

Marché des oléagineux

Analyse par Clara Moley

La demande chinoise repart grâce aux bonnes marges de trituration

Côté prévisions climatiques, la sècheresse prévaut toujours en Amérique du Sud où après les précipitations de cette semaine, les deux suivantes devraient en manquer. Cependant les conditions restent correctes pour les cultures en Argentine et au Brésil et les opérateurs n’anticipent pas de dégâts pour le moment. La formation de La Nina est cependant surveillée. Aux Etats-Unis, le Nord du Midwest continue de recevoir des précipitations mais le reste du pays reste sec, tandis qu’en Australie et en Europe, la sècheresse prévaut, là aussi, toujours.

Du côté des échanges, la Chine se serait réveillée cette semaine car on rapporte qu’elle aurait négocié de plus de 540kt de farine de soja, alors que ses marges de trituration se sont améliorées de façon significative. Par ailleurs, la Chine aurait acheté entre 10 et 12 panamax de soja américain pour livraison en décembre et janvier, ainsi que deux cargos d’origine brésilienne.

En Argentine, l’agence nationale BAGE rapporte que les semis ont atteint 19%, vs. 20% l’année dernière et 22% en moyenne, tandis qu’au Brésil les mouvements commerciaux restent faibles du côté des producteurs malgré la dévalorisation du Real qui ne compense pas la baisse des cours à Chicago de ces dernières semaines.

Du côté du colza européen, les cours ont atteint des niveaux historiques cette semaine sur le marché Euronext. L’échéance février 2022 a ainsi atteint 712,50 €/t lors de la session de jeudi ! Cela représente une ascension de 100€/t en un mois et demi, du jamais vu. Ce mouvement correspond bien sur à la faible disponibilité de la graine partout dans le monde, à la fermeté des cours du biodiesel et des huiles végétales, ainsi qu’à la fermeté des marchés asiatiques. Notons par ailleurs que le rapport USDA a surpris les marchés cette semaine en baissant les prévisions de rendements de la récolte de soja américaine 2021/2022 de 51,5bu/a à 51,2bu/a, ce qui a permis au marché de Chicago de rebondir, et accentue encore la tension sur tous les marchés oléagineux. De son côté, le canola canadien a lui aussi été entrainé à la hausse et enregistrait quatre sessions consécutives de hausse cette semaine sur l’échéance janvier 2022.

Colza

Cotation du Colza Fob Moselle
(€/t) R2019 R2020 R2021
03/01/2020 415    
10/01/2020 420    
17/01/2020 400,75    
24/01/2020 410,75    
31/01/2020 400,75    
07/02/2020 386    
14/02/2020 389    
21/02/2020 390,75    
28/02/2020 379,50    
06/03/2020 377    
13/03/2020 359    
20/03/2020 356    
27/03/2020 357,5    
03/04/2020 364,50    
10/04/2020 373    
17/04/2020 370    
24/04/2020 369,75 367,5  
01/05/2020 367,75 367,75  
07/05/2020 370,75 373,5  
15/05/2020 370,5 374,5  
21/05/2020   375,50  
29/05/2020   374,25  
05/06/2020   374,25  
12/06/2020   375,5  
19/06/2020   377  
26/06/2020   374,75  
03/07/2020   378,50  
10/07/2020   386,25  
17/07/2020   383,50  
24/07/2020   382,75  
31/07/2020   386.25  
07/08/2020   381,75  
14/08/2020   378,5  
21/08/2020   383,75  
28/08/2020   388,5  
04/09/2020   386  
11/09/2020   381,50  
18/09/2020   392,75  
25/09/2020   380,25  
02/10/2020   389,50  
09/10/2020   390,75  
16/10/2020   389  
23/10/2020   394,75  
30/10/2020   378  
06/11/2020   406,75  
13/11/2020   411,25  
20/11/2020   413,75  
27/11/2020   415,25  
04/12/2020   412,25  
11/12/2020   414,50  
18/12/2020   418,5  
25/12/2020   420  
01/01/2021   421  
08/01/2021   430  
15/01/2021   433,50  
22/01/2021   432,75  
29/01/2021   435,75  
05/02/2021   436,25  
12/02/2021   453,75  
19/02/2021   468  
26/02/2021   495,25  
05/03/2021   522  
12/03/2021   527  
19/03/2021   527,75  
26/03/2021   522,25  
02/04/2021   517 517
09/04/2021     515,5
16/04/2021     479,75
23/04/2021     510,25
30/04/2021     501,5
07/05/2021     543,5
14/05/2021     536
21/05/2021     532
28/05/2021     524,25
04/06/2021     543,75
11/06/2021     534,75
18/06/2021     483
25/06/2021     511,25
02/07/2021     512,25
09/07/2021     523,75
16/07/2021     549,50
23/07/2021     536,75
30/07/2021     539
06/08/2021     535
13/08/2021     557
20/08/2021     566
27/08/2021     535
03/09/2021     581,25
10/09/2021     587
17/09/2021     605,25
24/09/2021     622
01/10/2021     645,75
08/10/2021     680
15/10/2021     664,25
22/10/2021     687,75
29/10/2021     666,75
05/11/2021     697
12/11/2021     686,50
19/11/2021      
26/11/2021      
03/12/2021      
10/12/2021      
17/12/2021      
24/12/2021      
31/12/2021      

Marchés physiques

Céréales


Blé tendre

R. Rouen : 295 €/t nov./déc. ; 292 €/t janv./mars
R. Rouen (Fourrager) : 277 €/t nov./déc. ; 273 €/t janv./mars
R. Dunkerque : 296 €/t nov./déc. ; 293 €/t janv./mars 
R. La Pallice : 296 €/t nov./déc. ; 293 €/t janv./mars
R. bretagne : 278 €/t nov./déc. ; 279 €/t janv./mars

Orges

R. Rouen : 267 €/t nov./déc. ; 267 €/t janv./mars
R. La Pallice : 268 €/t nov./déc. ; 268 €/t janv./mars
R. Bretagne : 272 €/t nov./déc. ; 268 €/t janv./mars

Maïs

R. Bretagne : 243 €/t nov./déc. ; 240 €/t janv./mars

Oléagineux


Colza

R. Rouen : 684,50 €/t oct./mars
Fob Moselle : 686,50 €/t oct./mars (var. 11,75 €/t) ;

Tournesol

Saint-Nazaire : 610,00 €/t janv./juin (var. 10,00 €/t)
Bordeaux : 600,00 €/t janv./juin (var. 5,00 €/t)

Huiles Végétales

Colza - Rotterdam : 1 763 $/t nov. (var. 34,51 €/t)
Soja - Rotterdam : 1 457 $/t nov. (var. -49,26 €/t)
Tournesol - Fob Nord Europe : 1 451 $/t nov. (var. 34,97 €/t)
Palme (Fob Kuala Lampur) : 1 298 $/t nov. (var.-18,02 €/t)

Indices


Pétrole - WTI New-York, spot : 81,59 $/baril (var.  -1,22 €/t)
Parité Euro/Dollar : 1 € = 1,1449 $ (var. -0,02 €/t)

Abréviations : NR= nouvelle récolte, R= rendu, C.D.= camion départ, T.D.= train départ, C= camion

Marchés à terme

EuronexT
(€/t) 12 novembre variation*
Blé tendre, décembre 297,00 7,00
Maïs, janvier 240,50 -1,00
Colza, février 704,25 16,75
Huile de Colza, décembre 698,50 0,00
Tourteaux de Colza, décembre 196,25 0,00

 

 CME Etats-Unis
(cotations converties en €/t) 12 novembre variation*
Blé tendre, décembre 260,86 17,78
Maïs, décembre 195,90 5,34
Soja, janvier 392,18 3,30
Huile Soja, décembre 1 139,19 2,35
Tourteaux de Soja, décembre 331,80 11,43

 

ICE Canada
(cotations converties en €/t) 12 novembre variation*
Canola, janvier 697,16 19,11

* les variations sont calculées par rapport au dernier numéro d’actualités agricoles

Activité des ports européen

Exportations


 Flux physiques en tonnes UE à 28
01/07-12/11
Cumul France
01/07-12/11
Blé tendre 9 786 725 822 592
Farine BT (val. prod.) 186 350 22 117
Blé dur 240 983 17 427
Orge 2 942 969 724 556
Maïs 1 813 767 117 679

 

Importations


 Flux physiques en tonnes UE à 28
01/07-12/11
Cumul France
01/07-12/11
Blé tendre 881 371 170
Farine BT (équiv. grain) 23 612 4 504
Blé dur 545 220 16
Maïs 4 388 469 806
Sorgho 3 154 6

Source : Commission Européenne, DG TAXUD