S'abonner à l'hebdo

Hebdo N°10 - Vendredi 09 mars 2018

S'abonner à l'hebdo

Pour vous abonner à l'hebdo des coops métiers du grain, dont la diffusion est réservée aux adhérents de Coop de France et à son réseau, merci de remplir et de valider le formulaire ci-dessous.

obligatoire




Valider

Déclaration CNIL
Coop de France met en place un traitement de données à caractère personnel dans le cadre de ses missions d'assistance et d'information aux coopératives adhérentes. Ces données sont collectées lors de votre adhésion, des missions de conseil que nous réalisons ou lorsque vous remplissez ce formulaire et sont destinées aux employés de Coop de France exclusivement. Elles sont par ailleurs contrôlées annuellement. Conformément à l'article 32 de la loi du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification et de suppression des données vous concernant. Ce droit peut être exercé auprès de Nicolas Gremont, au service informatique à l'adresse suivante : nicolas.gremont@coopdefrance.coop.

Les marchés

Rubriques
bandeau-ble-tendre-475-105

Marché des céréales

Analyse par Yolène Vayer

forte hausse des perspectives exports US du maïs

Selon Agritel, les cours des céréales ont été finalement plus sensibles, jeudi en séance, à la détente de la parité euro/dollar qu'aux perspectives du rapport de l'USDA, qui pour l'Europe, table sur une hausse des stocks en blé.

Blé

Comme attendu, le ministère américain de l'Agriculture a revu à la hausse les stocks mondiaux de blé. Ceci compromet l’espoir de soutien des cours de la céréale pour laquelle la Russie affirme plus que jamais sa place dominante à l'exportation. Le résultat de l'appel d'offres du GASC a d'ailleurs confirmé la suprématie des origines russes vers l'Egypte avec la concrétisation d'un achat de 175 000 t et cela malgré des prix en hausse par rapport aux derniers achats du GASC. Les stocks mondiaux de blé sont désormais estimés à 268,9 Mt (soit une hausse de 2,8 Mt), notamment suite à une importante baisse de la demande en Inde (-2 Mt à 98 Mt). Ceci ne constitue pas un présage à la remontée des prix. Le rapport USDA confirme les exportations russes à
37,5 Mt (+1,5 Mt), devançant l'Union européenne à 25 Mt ( -1 Mt) et les Etats-Unis à 25,1 Mt (-0,7 Mt). A l’inverse en France, les chiffres exports pays tiers pour le mois de janvier affichés à 747 000 t restent décevants pour cette période de l’année remettant en cause  l’objectif export ambitieux de 9 Mt affiché par FranceAgriMer.

Face à ces éléments, les cours du blé sur le marché de Chicago ont évolué en légère baisse. Le blé européen, bien que gagnant peu à peu en compétitivité grâce à la remontée des prix russes, est pénalisé par un euro/dollar qui remonte. La parité à plus de
1,23 confirme son rebond entamé la semaine passée.

Orge

Le marché de l’orge reste globalement tendu en Europe, tant sur l’orge fourragère que brassicole, alors que les semis de printemps en France sont en retard à cause des pluies. On assiste à une dichotomie sur les prix des orges de printemps brassicoles avec une ancienne campagne qui baisse et une nouvelle campagne qui se renchérit dans le sillage des retards de semis.  Du côté des chargements, c’est un nouveau bateau de 3 300 t d’orge de brasserie qui est attendu à Rouen à destination de l’Allemagne. En effet, les problèmes qualitatifs sur les orges de brasserie des pays du Nord lors de la dernière récolte engendrent de nouveaux flux d’affaires.

Du côté de l’orge fourragère, la prime à Rouen reste ferme et consolide désormais autour de + 5 €/t sur le rapproché après le léger fléchissement enregistré à la fin du mois de février.

En Ukraine, Ukragroconsult révèle ses prévisions de production d’orge du pays en hausse à 8,7 Mt contre 8,4 Mt précédemment.

Maïs

Le marché du maïs était à l’honneur hier après la dernière publication du rapport USDA. Sans créer de surprise, le ministère américain a décidé de réduire le bilan sud-américain en raison des conditions climatiques difficiles qui y règnent depuis maintenant plusieurs mois. En termes de chiffre, cela résulte en une diminution de 3 Mt de la production argentine (36 Mt) et de 500 Kt de la récolte brésilienne (94,5 Mt), alors que les opérateurs s’attendaient à une réduction plus importante. Le rapport a fait état d'une hausse des prévisions annuelles d'exportations américaines à l'étranger. Ces dernières sont désormais estimées à 56,52 Mt contre 52,07 Mt le mois dernier (+ 4,5 Mt) ce qui semble cohérent compte tenu de la bonne dynamique export actuelle. Ces volumes américains viennent ainsi compenser le repli de la production sud-américaine et tout particulièrement en Argentine. Selon un analyste de Doane Advisory Services, le maïs est porté par des fondamentaux solides et des ventes exceptionnellement bonnes depuis deux mois. L’USDA affirme que les cours de la céréale ont bénéficié de cette révision à la hausse des anticipations d'exportations américaines, reflétant ainsi la compétitivité des prix américains, des ventes exceptionnellement élevées et une baisse des exportations de l'Argentine en proie à une sécheresse persistante.

Sur le marché européen, les cours du maïs se sont aussi appréciés sur le physique avec 164 €/t FOB Rhin, aidés par un net repli de la parité de l’euro face au dollar suite à la réunion de la BCE. L’institution a en effet revu en baisse sa prévision d’inflation pour 2019, ce qui ne présage pas de hausse des taux prochainement en Europe.

Blé tendre

Cotation du Blé Tendre Rendu Rouen
(€/t) R2016 R2017
06/01/2017 169,5  
13/01/2017 169 170,5
20/01/2017 169 170
27/01/2017 169 168
03/02/2017 168,5 169
10/02/2017 170 169
17/02/2017 171,5 171
24/02/2017 171,2 172
03/03/2017 173 172
10/03/2017 169 167
17/03/2017 167 164
24/03/2017 162 161
31/03/2017 157,5 159
07/04/2017 156 159
14/04/2017 159,5 162
21/04/2017 156 162
28/04/2017 160 162
05/05/2017 158 160
12/05/2017 155 165
19/05/2017 152 157
26/05/2017 152 158
02/06/2017 151 158
09/06/2017 150 162
16/06/2017 152 162
23/06/2017   164
30/06/2017   165
07/07/2017   169
14/07/2017   166
21/07/2017   163
28/07/2017   165
04/08/2017   159,5
11/08/2017   159
18/08/2017   153
25/08/2017   152
01/09/2017   152
08/09/2017   152
15/09/2017   154
22/09/2017   156
29/09/2017   158
06/10/2017   158
13/10/2017   155
20/10/2017   155
27/10/2017   157,5
03/11/2017   158
10/11/2017   155,5
17/11/2017   154
24/11/2017   155
01/12/2017   154
08/12/2017   153,3
15/12/2017   153
22/12/2017   153
29/12/2017   151,6
05/01/2018   152
12/01/2018   151,5
19/01/2018   149
26/01/2018   150,5
02/02/2018   150
09/02/2018   154,5
16/02/2018   155
23/02/2018   155,75
02/03/2018   159.81
09/03/2018   155.06
16/03/2018    
23/03/2018    
30/03/2018    
06/04/2018    
13/04/2018    
20/04/2018    
27/04/2018    
04/05/2018    
11/05/2018    
18/05/2018    
25/05/2018    
01/06/2018    
08/06/2018    
15/06/2018    
22/06/2018    
29/06/2018    
06/07/2018    

Graphe de la semaine

Parité de l'euro / dollar



 

colza-fob-mozelle

Marché des oléagineux

Analyse par Yolène Vayer

Le colza cède sous les fondamentaux

Après avoir hésité entre le soutien de la fève de soja à Chicago et la baisse de l’huile de palme à Kuala Lumpur, le colza a été fortement pénalisé cette semaine par la fragilité du secteur des huiles (comme en témoigne la baisse de l’huile de colza à Rotterdam de – 5€/t à 665 €/t FOB) et tout particulièrement de l'huile de palme. En France, près des deux tiers de la production de colza étant orienté vers l'industrie des biocarburants, c’est le marché de ce secteur qui donne la tendance. Depuis la baisse des taxes à l'importation des biodiesels argentin et indonésien, le colza est de plus en plus influencé par l'huile de palme au détriment du soja. L'huile de palme étant l'élément principal du biodiesel indonésien, s’affiche en baisse sous les supports des 2450 ringgits/t sur l'échéance Mai 2018 à Kuala Lumpur.

Les taxes indiennes sur les importations d’huile de palme continuent de peser sur les prix sur du marché à terme malaisien. L’augmentation de 14% de la taxe tire vers le bas les cours de ce produit faisant fuir les potentiels acheteurs indiens. Reuters, citant des analystes privés, rapporte une baisse des importations d’huile de palme du pays de 0,5 Mt d’une année à l’autre. C’est dans ce contexte qu'un achat de près de 100 000 t d'huile a été annulé par des acheteurs indiens. La baisse des stocks malaisiens de 6,9 %, ne suffit pas à rassurer les cours de la graine européenne.

A cela s’ajoute la concurrence de l’Argentine sur le marché du biodiesel. En effet, la hausse des taxes à l’importation US et la baisse des perspectives de production de soja argentin poussent le pays à réorienter sa marchandise vers l’UE. La concurrence du biocarburant sud-américain réduit de ce fait la demande intérieure de colza pour cette industrie, ce qui alourdit encore plus le bilan européen.

De plus, la bonne disponibilité du colza en Europe affecte aussi les cours notamment sur l’échéance mai 18. La production a en effet nettement progressé entre 2016 et 2018, et pourtant, les chiffres d’import de graines riches en huile restent très dynamiques.

Le marché du tourteau de colza reste ferme aux alentours des
225 €/t au Mériot au plus haut depuis avril 2017, dans le sillage des tourteaux de soja.

Du côté du canola, le ministère de l’agriculture australien (ABARES) a publié son estimation de récolte pour la prochaine campagne à 4,01 Mt contre 3,7 Mt l’an dernier. Les agriculteurs locaux sont très présents à la vente, pesant ainsi sur les prix des marchés physique et à terme locaux.

Au niveau du complexe soja, la baisse des cours sur Chicago est essentiellement attribuée à des opérations de ventes techniques avant la publication du rapport USDA. Ce dernier confirme bien la perte de production de soja en Argentine après la sécheresse observée au cours des dernières semaines. La récolte du pays est désormais attendue à 47 Mt contre 54 Mt le mois dernier. Ce chiffre ressort néanmoins dans la fourchette des attentes des opérateurs, limitant ainsi l’impact de ce rapport sur les prix à Chicago. Les précipitations attendues en Argentine dans les
10-15 prochains jours rassurent quelque peu le marché, mais elles pourraient être insuffisantes pour réellement soulager les cultures.

Le marché de la graine de tournesol reste atone ces derniers jours et ce malgré la récente hausse des cours du tourteau à Saint-Nazaire qui s’affiche à 173 €/t à Saint-Nazaire, valeur au plus haut depuis septembre 2016. Malgré cette récente hausse du tourteau de tournesol, le marché de la graine ne semble pas bénéficier de cette embellie car l’abondance de l’offre suite à la dernière récolte se favorise pas les cours à suivre cette hausse. Le tournesol continue de s’afficher à 315 €/t à Saint-Nazaire.

Même chose pour l’huile qui subit la morosité de l’huile de palme et repasse sous les 790 $/t en cette fin de semaine sur la zone portuaire de Rotterdam. L’annulation par l’Inde de l’importation de 100 000 tonnes d’huile de palme pourrait néanmoins profiter à l’huile de tournesol puisque les taxes sur cette dernière restent inchangées à 38,50 %.

Colza

Cotation du Colza Fob Moselle
(€/t) R2016 R2017
06/01/2017 424  
13/01/2017 420,5  
20/01/2017 424,25  
27/01/2017 425  
03/02/2017 418  
10/02/2017 425,25  
17/02/2017 433  
24/02/2017 420  
03/03/2017 424,25  
10/03/2017 420  
17/03/2017 411,75 373,75
24/03/2017 409,5 370
31/03/2017 399,5 366,5
07/04/2017 406 367,25
14/04/2017 401,5 368,75
21/04/2017 400,75 366,75
28/04/2017 401,5 367,5
05/05/2017 391 372,75
12/05/2017 394,75 373
19/05/2017 359,75 362,50
25/05/2017   358
02/06/2017   347,75
09/06/2017   360
16/06/2017   359.75
23/06/2017   356
30/06/2017   359
07/07/2017   366.25
13/07/2017   367,50
21/07/2017   366,0
28/07/2017   362,50
04/08/2017   365
11/08/2017   366,5
18/08/2017   365,5
25/08/2017   369
01/09/2017   369,50
08/09/2017   365,00
15/09/2017   367,25
22/09/2017   368,00
29/09/2017   369,50
06/10/2017   370,50
13/10/2017   370,00
20/10/2017   366,50
27/10/2017   368,50
03/11/2017   377,25
10/11/2017   366,50
17/11/2017   379,00
24/11/2017   374,25
01/12/2017   367,75
08/12/2017   365,50
15/12/2017   357
22/12/2017   353,25
29/12/2017   347,75
05/01/2018   357,75
12/01/2018   352,75
19/01/2018   343
26/01/2018   341,25
02/02/2018   347,75
09/02/2018   346,25
16/02/2018   347,50
23/02/2018   353,5
02/03/2018   358.25
09/03/2018   348.25
16/03/2018    
23/03/2018    
30/03/2018    
06/04/2018    
13/04/2018    
20/04/2018    
27/04/2018    
04/05/2018    
11/05/2018    
18/05/2018    
25/05/2018    
01/06/2018    
08/06/2018    
15/06/2018    
22/06/2018    
29/06/2018    
06/07/2018    

Marchés physiques

Céréales


Blé tendre

R. Rouen : 155,06 €/t mars/avril
R. La Pallice : 156,20 €/t mars/avril
Fob Moselle : 152,20 €/t mars/juin

Orge

R. Rouen : 160,20 €/t mars/avril
Fob Moselle : 149,20 €/t mars/juin
 

Maïs

R. La Pallice/Bordeaux  : 152,02 €/t juin
NR : 154,75 €/t juil./sept. ; 159,60 €/t oct./déc.
Fob Rhin : 165 €/t mars/juin

Oléagineux


Colza

Rouen : 344,25 €/t mars/juin (var. -9,00 €/t)
Moselle :  348,25 €/t mars/juin (var. -10,00 €/t)

Tournesol

St-Nazaire : 312,00 €/t avril/juin (var. +2,0 €/t)
Bordeaux : 315,00 €/t avril/juin. (var. 0,0 €/t)

Huiles Végétales

Colza - Rotterdam : 811,00 $/t mars (var. -20,0 $/t)
Soja - Rotterdam : 841,00 $/t mars (var. -5,0 $/t)
Tournesol - Fob Nord Europe : 787,50 $/t avril/juin
(var. -2,5 $/t)
Palme brute - CAF Rotterdam : 680 $/t avril (var. -25,0 $/t)

Tourteaux

Colza - France (Meriot) : 240 €/t mars
Colza - France (Grand-Couronne) : 245 €/t mars
Tournesol - Montoir : 237 €/t mars/avril
Soja 48 Brésil - C départ Gand (48% Brésil) : 381 €/t mars
Soja 48 Brésil - C départ Montoir-de-Bretagne : 373 €/t mars

Indices


Pétrole - WTI New-York, spot : 60,76 $/baril (var. -0,6 $/baril)
Parité Euro/Dollar : 1 € = 1,24 $ (var. 0,02)

Abréviations : NR= nouvelle récolte, R= rendu, C.D.= camion départ, T.D.= train départ, C= camion

Marchés à terme

EuronexT
(€/t) 8 mars variation*
Blé tendre, mars 163,00 -4,25
Maïs, juin 163,25 8,25
Colza, mai 350,00 -7,50
Huile de Colza, juin 718,50 0,00
Tourteaux de Colza, juin 213,00 -2,00

 

CME Etats-Unis
(cotations converties en €/t) 8 mars variation*
Blé tendre, mai 149,13 -6,04
Maïs, mai 125,92 1,29
Soja, mai 317,86 -3,81
Huile Soja, mai 570,69 -14,62
Tourteaux de Soja, mai 343,59 -15,28

 

ICE Canada
(cotations converties en €/t) 8 mars variation*
Canola, mai 328,54 -7,12

* les variations sont calculées par rapport à la cotation de la semaine précédente

Activité des ports européens

Exportations


 Flux physiques en tonnes UE à 28
01/07-27/02
Cumul France
01/07-21/02
Blé tendre 13 244 161 4 654 952
Farine BT (val. prod.) 527 408 112 602
Blé dur 581 324 210 050
Orge 3 774 030 1 600 063
Maïs 733 586 68 670

 

Importations


 Flux physiques en tonnes UE à 28
01/07-27/02
Cumul France
01/07-21/02
Blé tendre 2 688 376 2 940
Farine BT (équiv. grain) 24 681 5 987
Blé dur 1 030 877 40 148
Maïs 10 969 460 4 928
Sorgho 115 907 4

Source : Commission Européenne, DG TAXUD

port-atlantique-la-rochelle-bandeau

Activité des ports français


 

Rouen

256 365 t ont été chargées et déchargées
du 1er au 7 mars 2018, dont :

Exportations : 193 227 t

  • Blé tendre : 134 607 t (Algérie : 86 475 t ; Maroc : 30 030 t ; 
    Portugal : 18 102 t)
  • Orge fourragère : 31 120 t (Maroc)
  • Blé fourrager : 19 500 t (Portugal)
  • Orge de brasserie : 4 000 t (Nigéria)
  • Malt : 4 000 t (Nigéria)

 



La Pallice

78 100 t ont été chargées
du 1er au 8 mars 2018, dont :

  • Blé vrac : 69 500 t (NC : 5 500 t ; Arabie-Saoudite : 64 000 t)
  • Maïs vrac : 4 600 t (Angleterre)
  • Céréales mixtes vrac : 4 000 t (Angleterre)