S'abonner à l'hebdo

Hebdo N°14 - Vendredi 09 avril 2021

S'abonner à l'hebdo

Pour vous abonner à l'hebdo des coops métiers du grain, dont la diffusion est réservée aux adhérents de Coop de France et à son réseau, merci de remplir et de valider le formulaire ci-dessous.

obligatoire




Valider

Déclaration CNIL
Coop de France met en place un traitement de données à caractère personnel dans le cadre de ses missions d'assistance et d'information aux coopératives adhérentes. Ces données sont collectées lors de votre adhésion, des missions de conseil que nous réalisons ou lorsque vous remplissez ce formulaire et sont destinées aux employés de Coop de France exclusivement. Elles sont par ailleurs contrôlées annuellement. Conformément à l'article 32 de la loi du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification et de suppression des données vous concernant. Ce droit peut être exercé auprès de Nicolas Gremont, au service informatique à l'adresse suivante : nicolas.gremont@coopdefrance.coop.

Vie des entreprises

Rubriques

Négociations



Agrial entre en négociations exclusives en vue d’une prise de participation majoritaire dans les Salaisons du Mâconnais

Dans la droite ligne des acquisitions des sociétés Brient en 2017, Tallec en 2018 ainsi que Sibert et La Bresse en 2019, le projet de prise de participation majoritaire dans les Salaisons du Mâconnais marque une nouvelle étape dans le développement de la branche Viandes d’Agrial. Cette entreprise s’inscrit en effet pleinement dans la stratégie Horizon 2025 portée par la Coopérative : construire une branche Viandes à partir de PME dotées d’un savoir-faire traditionnel reconnu et proposant des produits de qualité.

Située à Pierreclos en Saône-et-Loire, à proximité de Mâcon, les Salaisons du Mâconnais élaborent du saucisson sec suivant un savoir-faire familial perpétué depuis 1919 (quatre générations). Proposant des saucissons haut de gamme dont la majorité sous filières de qualité (Label Rouge, Bleu Blanc Coeur, Agriculture Biologique...), l’entreprise commercialise essentiellement ses produits en libre-service auprès de la grande distribution et, dans une moindre mesure, à l’export. En 2020, la société a réalisé un chiffre d’affaires de 33 millions d’euros pour 3700 tonnes de saucisson sec commercialisé. Doté d’une surface de production de 16 000 m2, son site de transformation emploie près de 120 salariés et a bénéficié d’investissements récents (séchoirs et stockage).

L’acquisition effective de l’entreprise devrait intervenir au cours du deuxième trimestre. Concernant la direction opérationnelle, elle continuerait d’être assurée par Jérôme et Sébastien Fouilloux, actuels propriétaires et dirigeants de l’entreprise.

Pour Stéphane Poyac, Directeur général de la branche Viandes d’Agrial, ce projet de prise de participation est particulièrement porteur de sens pour la Coopérative et ses agriculteurs-adhérents : « Alors que la Coopérative Agrial est aujourd’hui exclusivement présente sur le marché de la charcuterie cuite, les Salaisons du Mâconnais nous permettraient de mettre un pied dans le secteur de la charcuterie sèche et d’accélérer notre développement à l’export. Avec cette entreprise ancrée sur le territoire de la Coopérative, nous poursuivons la stratégie de notre branche Viandes en misant sur la valorisation et le développement de filières de qualité, au service des agriculteurs-adhérents d’Agrial ».

Jérôme Fouilloux, dirigeant des Salaisons du Mâconnais, insiste sur la pertinence du projet pour son entreprise : « Nous sommes très heureux de ce projet de rapprochement avec Agrial, qui permettrait à notre société familiale de poursuivre son développement. Sa dimension coopérative et sa volonté de proposer des produits de qualité, en préservant notre savoir-faire traditionnel sur le saucisson sec, correspond tout à fait à l’ADN de notre entreprise et offre de belles perspectives de pérennité à nos salariés et à nos clients. »

Site internet : www.agrial.com

NatUp créé

un renouvellement du Certiphyto 100% digital



Sur les seuls adhérents de NatUp,
1 300 certificats à l’utilisation
de produits phytosanitaires dit CERTIPHYTO(1), indispensables
à l’exercice du métier d’agriculteur, doivent être renouvelés d’ici le 31 juillet 2021. Face à cette demande importante et au contexte sanitaire, le ministère de l’agriculture a autorisé des formations ouvertes et à distance (FOAD). NatUp a développé un module 100% digital pour les agriculteurs adhérents de la coopérative.

En effet, agréée organisme de formation(2) depuis 2010, la coopérative forme régulièrement ses adhérents au Certiphyto, tant en formation initiale que pour leur renouvellement. 700 agriculteurs auront été formés d’ici cet été en présentiel et ce, principalement pour des renouvellements. Pour répondre à ce besoin important, la coopérative crée un module digital faisable entièrement à distance... mais pas sans échange humain. Il est accessible dès cette semaine.

« Nous avons établi un parcours ludique, illustré, pédagogique, ponctué de vidéos et de quiz. L’agriculteur est actif et clique pour passer d’une animation à une autre. Les supports pédagogiques sont commentés par un expert pour approfondir le sujet. L’agriculteur peut revenir en arrière autant que nécessaire et une barre de progression dans la formation lui indique son avancement » explique Jean-Pierre Tournerie, expert formation du groupe.

Les leçons à parcourir durent 2 à 18 min chacune. Ceci permet à l’apprenant de suivre la formation au gré de ses disponibilités en s’adaptant aux travaux de l’exploitation. Une souplesse bienvenue sur les mois à venir. Au total, il y a 5h30 de contenu à parcourir en toute autonomie sur une semaine qui se clôture par 1h30 de classe virtuelle. Des questionnaires d’évaluation viennent ponctuer la formation pour stimuler l’apprenant régulièrement et conclure chaque chapitre : 80% de bonnes réponses sont requises, assurant ainsi que l’agriculteur a mis à jour ses connaissances en termes de réglementation sur la santé, l’environnement et l’agro-écologie.

La formation est 100% digitale mais pas dénuée de contact ! « C’est important pour nous, coopérative, mais c’est d’autant plus important vu le contexte sanitaire actuel. A tout moment de sa formation, le stagiaire peut être mis en relation avec un intervenant NatUp pour une question informatique ou technique. Lors de la classe virtuelle de clôture de la formation, il pourra échanger avec d’autres agriculteurs qui ont suivi la même formation en même temps et partager avec deux formateurs » explique Anne Plovie, en charge de la formation des agriculteurs chez NatUp.

La satisfaction de l’agriculteur est évaluée à chaque leçon et de façon globale en fin de parcours. Autant d’éléments qui permettront à la plateforme pédagogique de s’améliorer pour les suivants.

Le coût de la formation est intégralement pris en charge par Vivéa pour tout exploitant agricole à jour de ses cotisations MSA, comme une formation en présentiel. Le programme, lui, est lié au cahier des charges officiel et traite de la réglementation sur la santé, la sécurité et l’environnement quant à l’utilisation des produits de protection des plantes et aussi d’agro-écologie et de lutte intégrée.

Les inscriptions à ces sessions sont limitées à 10 agriculteurs par semaine. Elles se font sur le site internet de la coopérative (easycoop.coop), auprès de l’interlocuteur habituel de l’adhérent, mais aussi sur le catalogue de formations en ligne du Vivéa. En parallèle, les formations en présentiel se poursuivent également.

Site internet : https://natup.coop/

(1) Ces renouvellements ne concernent que les Certificat Individuel Décideur en Entreprise Non Soumise à Agrément (DENSA). D’autres dispositifs sont prévus pour les entreprises de travaux agricoles.
(2) NatUp s’est lancée dans la conception et l’animation de formations en 2010 et ne cesse d’étoffer le catalogue de formation pour accompagner ses adhérents dans l’amélioration de leurs compétences (préparation à la certification HVE, amélioration de la fertilité des sols, amélioration de la rentabilité des ateliers bovins viande, …). NatUp a été labellisé Datadock en 2017 et est en train de passer la certification Qualiopi pour apporter encore plus de professionnalisme et de garantie à ses agriculteurs stagiaires.