S'abonner à l'hebdo

Hebdo N°14 - Vendredi 09 avril 2021

S'abonner à l'hebdo

Pour vous abonner à l'hebdo des coops métiers du grain, dont la diffusion est réservée aux adhérents de Coop de France et à son réseau, merci de remplir et de valider le formulaire ci-dessous.

obligatoire




Valider

Déclaration CNIL
Coop de France met en place un traitement de données à caractère personnel dans le cadre de ses missions d'assistance et d'information aux coopératives adhérentes. Ces données sont collectées lors de votre adhésion, des missions de conseil que nous réalisons ou lorsque vous remplissez ce formulaire et sont destinées aux employés de Coop de France exclusivement. Elles sont par ailleurs contrôlées annuellement. Conformément à l'article 32 de la loi du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification et de suppression des données vous concernant. Ce droit peut être exercé auprès de Nicolas Gremont, au service informatique à l'adresse suivante : nicolas.gremont@coopdefrance.coop.

Les marchés

Rubriques
bandeau-ble-tendre-475-105

Marché des céréales

Analyse par Clara Moley

L’ombre de la politique russe continue
de peser sur le marché du blé

Les conditions climatiques continuent de peser à la hausse sur les cours du blé. En Amérique du Nord, la sècheresse dans la région des Plaines aux Etats Unis, et au Canada font craindre pour le potentiel des récoltes, tandis qu’en Europe, la vague de froid pourrait également mettre en péril les récoltes dont l’évolution était pourtant favorable jusqu’à présent. La sècheresse impacte également l’hémisphère Sud, où l’Argentine et l’Australie ont vu leurs prix augmenter cette semaine.

Autre élément haussier, les chiffres export américains qui, s’ils étaient décevants pour l’ancienne campagne (seulement 82kt cette semaine pour un total de 925Mbu vs. 985Mbu pour l’USDA) ont surpris positivement pour la nouvelle. 530kt ont ainsi été vendues, dont 390kt à la Chine, ce qui présage de l’importance du programme d’importation de ce pays pour la campagne 2021/2022.

Ces éléments ont permis au contrat juillet de gagner entre $12 et $16cts/bu à Chicago sur la session d’hier, tandis que dans le même temps sur Euronext le contrat mai gagnait €4 /t, entrainé par le mouvement américain, et la rumeur d’un nouvel intérêt chinois pour le blé français.

Cependant la situation reste opaque pour le reste de la saison européenne, et en particulier les deux mois et demi restants de la campagne française. En effet, si l’Algérie a acheté 30-50kt de blé français cette semaine, la demande pour le blé français se fait de plus en plus rare et les exportateurs peinent à trouver des débouchés. La raison à cela est à chercher notamment du côté de la Russie et plus particulièrement de sa politique de taxe à l’exportation. En effet la structure de cette taxe, si elle contraint les exportateurs russes à rester relativement absents du marché en avril et mai, leur permet de revenir pour le mois de juin, avec des offres jusqu’à $20/t inférieures aux valeurs européennes. De quoi donner envie aux importateurs de se détourner de l’origine européenne et patienter…

Du côté du maïs, le dernier rapport USDA a surpris avec des estimations de surfaces inférieures aux attentes du marché (91,1 millions d’acres vs. 93,2 Ma attendus), et qui ne permettent pas de compenser les stocks finaux déjà très bas (7,7Mbu, soit le plus bas depuis 2014). Les prix ont fortement réagi, bondissant de $16cts/bu sur l’échéance juillet à Chicago sur la session d’hier. Autre élément haussier pour le maïs, la sècheresse brésilienne, qui continue d’entraver les semis de la « safrinha » dont la « fenêtre » est déjà entrain de se refermer.

Du côté des orges, l’intérêt de la Chine pour l’origine française continue de favoriser l’export, tandis que la Russie a partiellement compensé la baisse de ses exports de blé par des exportations d’orges. Sur les 20 premiers jours de mars, la Russie a en effet chargé 680kt d’orges, soit plus du double de son volume chargé en février et loin devant les 254kt chargées en 2020.

Blé tendre

Cotation du Blé Tendre Rendu Rouen
(€/t) R2019 R2020
05/07/2019 173  
12/07/2019 171  
19/07/2019 169  
26/07/2019 170  
02/08/2019 167  
09/08/2019 165  
16/08/2019 163  
23/08/2019 161  
30/08/2019 163  
06/09/2019 159  
13/09/2019 162  
20/09/2019 164  
27/09/2019 165  
04/10/2019 170  
11/10/2019 170  
18/10/2019 175  
25/10/2019 174  
01/11/2019 174  
08/11/2019 174  
15/11/2019 174  
22/11/2019 176  
29/11/2019 178  
06/12/2019 178  
13/12/2019 179  
20/12/2019 181  
27/12/2019 184  
03/01/2020 185  
10/01/2020 188  
17/01/2020 190  
24/01/2020 192  
31/01/2020 185,81  
07/02/2020 188  
14/02/2020 189,06  
21/02/2020 189,5  
28/02/2020 183  
06/03/2020 179  
13/03/2020 170  
20/03/2020 185,95  
27/03/2020 191,20  
03/04/2020 186 180
10/04/2020 193,7 192
17/04/2020 192 181
24/04/2020 191,39 187
30/04/2020 187 181
07/05/2020 190 182
15/05/2020 190 181
21/05/2020 188 184
29/05/2020 187 183
05/06/2020 183 184
12/06/2020 175 179
19/06/2020   177
26/06/2020   175
03/07/2020   180
10/07/2020   189
17/07/2020   187
24/07/2020   184
31/07/2020   184
07/08/2020   183
14/08/2020   182
21/08/2020   181
28/08/2020   186
04/09/2020   186
11/09/2020   189
18/09/2020   190
25/09/2020   191
02/10/2020   195
09/10/2020   196
16/10/2020   204
23/10/2020   204
30/10/2020   201
06/11/2020   205
13/11/2020   208
20/11/2020   208
27/11/2020   209
04/12/2020   202,81
11/12/2020   206
18/12/2020   207,81
25/12/2020   212
01/01/2021   214
08/01/2021   215
15/01/2021   228
22/01/2021   230
29/01/2021   226
05/02/2021   224,56
12/02/2021   220,00
19/02/2021   234,06
26/02/2021   239
05/03/2021   229
12/03/2021   220
19/03/2021   217
26/03/2021   209
02/04/2021   202
09/04/2021   204,45
16/04/2021    
23/04/2021    
30/04/2021    
07/05/2021    
14/05/2021    
21/05/2021    
28/05/2021    
04/06/2021    
11/06/2021    
18/06/2021    
25/06/2021    
port-atlantique-la-rochelle-bandeau

Activité des ports français


 

 

Rouen

213 244 t ont été chargées et déchargées
du 01 au 07 avril 2021 dont :

Exportations : 195 854 t

  • Blé tendre : 183 904 t (Maroc : 120 604 t ; Portugal : 16 400 t ;
    Gabon : 12 000 t ; Irlande : 4 400 t ; Algérie : 30 500 t)
  • Tourteaux de colza : 7 050 t (Espagne : 4 000 t ; Irlande : 3 050 t)
  • Malt : 3 400 t (Cameroun)
  • Tourteaux gluten de blé : 1 500 t (Norvège)

Importations : 17 390 t

  • Pois jaunes : 3 000 t (Suède)
  • Graines de moutarde : 14 390 t (Uruguay)

 


 


 

La Pallice

49 300 t ont été chargées
du 01 au 07 avril 2021, dont :

  • Maïs vrac : 49 300 t (Mauritanie : 13 000 t ;
    Portugal : 6 300 t ; France : 30 000 t)
colza-fob-mozelle

Marché des oléagineux

Analyse par Lucile Talleu

Encore une semaine de grande volatilité
en colza

Cette semaine les marchés ont encore été à l’épreuve d’une grande volatilité concernant les oléagineux.

La trêve de Pâques a démarré par une chute des cours du soja à Chicago, conséquences de ventes techniques massives avant la fermeture des marchés pour un long weekend. Le pétrole avait également chuté de près de 5%, en raison des reconfinements dus à la Covid dans plusieurs pays, faisant craindre une baisse de la demande. Alors que dans le même temps, l’OPEP+ a décidé d'augmenter son niveau actuel de production de 350 000 barils par jour, en mai et juin, puis de 450 000 barils par jour en juillet. Ce fut une surprise pour le marché car les investisseurs ne s’attendaient pas à ce que l'OPEP+ accroisse sa production en mai.

Après cette fermeture prolongée, le début de la semaine a été marqué par les températures négatives, ce qui a réorienté le marché du colza à la hausse. Le colza sur le marché d’Euronext a gagné 9 € entre mardi et mercredi pour l’échéance mai, et 4€ pour l’échéance juillet. Des températures inférieures à -10°C ont été répertoriées dans certaines zones, alors que le pic de chaleur de la semaine précédente avait fait accélérer la reprise des cultures à la sortie de l’hiver. Mais le colza dispose d’une capacité de récupération qui peut être importante, sous réserve d’un temps plus clément par la suite.

Mercredi le marché a reperdu une grande partie des gains de la veille, en tout cas pour l’échéance mai, alors que l’échéance août gagne +5€ depuis le début de la semaine. Il faut dire que les bilans du colza en France comme en Europe s’annoncent tendus, ce qui maintient les cours pour la récolte 21 à un niveau élevé.

Sur le rapproché, c’est la baisse des cours à Chicago qui a amené le colza à la baisse. Les récoltes de soja au Brésil et en Argentine avancent, et les rendements sont bons au Brésil, laissant présager une récolte record. L’agence brésilienne Conab a revu en hausse de +400kt la production nationale de soja, soit +1,5Mt par rapport aux prévisions de l’USDA. De son côté, l’agence argentine Bage a réduit la production de 1Mt à 43Mt (l’USDA prévoit 47,5Mt).

Le marché attend la publication du rapport mensuel de l'USDA sur l'offre et la demande mondiales, ce soir. Les opérateurs s’attendent donc à une révision légèrement à la hausse de la production brésilienne, contrairement à la production de l’Argentine. Par contre, aucun changement n’est attendu sur les stocks US.

Finalement, ce jeudi, le marché à terme du colza sur Euronext a pris +16€ par rapport à la veille sur l’échéance mai et l’échéance août +3,50€, soutenu par les éventuels dégâts de gel, la hausse du canola en raison du déficit hydrique marqué au Canada.

En tournesol, la tendance du marché est baissière. Cependant, la Russie a annoncé officiellement la hausse du droit de douane sur les graines de tournesol exportées, passant à 50 % de la valeur FOB, avec une limite basse de 320 $/t dès le 1er juillet prochain, avec également la mise en place de la taxe flottante sur les exportations d’huile de tournesol à partir du 1er septembre 2021, et ce jusqu'à la fin de la campagne.

Colza

Cotation du Colza Fob Moselle
(€/t) R2019 R2020
05/07/2019 365.25  
12/07/2019 370,75  
19/07/2019 372  
26/07/2019 380  
02/08/2019 376.25  
09/08/2019 377.85  
16/08/2019 381  
23/08/2019 383  
30/08/2019 383  
06/09/2019 385,25  
13/09/2019 385,75  
20/09/2019 390  
27/09/2019 391.25  
04/10/2019 389  
11/10/2019 385,50  
18/10/2019 382.75  
25/10/2019 381  
01/11/2019 388,25  
08/11/2019 393,75  
15/11/2019 396  
22/11/2019 397  
29/11/2019 393,75  
06/12/2019 400,50  
13/12/2019 402,50  
20/12/2019 412,25  
27/12/2019 416.25  
03/01/2020 415  
10/01/2020 420  
17/01/2020 400,75  
24/01/2020 410,75  
31/01/2020 400,75  
07/02/2020 386  
14/02/2020 389  
21/02/2020 390,75  
28/02/2020 379,50  
06/03/2020 377  
13/03/2020 359  
20/03/2020 356  
27/03/2020 357,5  
03/04/2020 364,50  
10/04/2020 373  
17/04/2020 370  
24/04/2020 369,75 367,5
01/05/2020 367,75 367,75
07/05/2020 370,75 373,5
15/05/2020 370,5 374,5
21/05/2020   375,50
29/05/2020   374,25
05/06/2020   374,25
12/06/2020   375,5
19/06/2020   377
26/06/2020   374,75
03/07/2020   378,50
10/07/2020   386,25
17/07/2020   383,50
24/07/2020   382,75
31/07/2020   386.25
07/08/2020   381,75
14/08/2020   378,5
21/08/2020   383,75
28/08/2020   388,5
04/09/2020   386
11/09/2020   381,50
18/09/2020   392,75
25/09/2020   380,25
02/10/2020   389,50
09/10/2020   390,75
16/10/2020   389
23/10/2020   394,75
30/10/2020   378
06/11/2020   406,75
13/11/2020   411,25
20/11/2020   413,75
27/11/2020   415,25
04/12/2020   412,25
11/12/2020   414,50
18/12/2020   418,5
25/12/2020   420
01/01/2021   421
08/01/2021   430
15/01/2021   433,50
22/01/2021   432,75
29/01/2021   435,75
05/02/2021   436,25
12/02/2021   453,75
19/02/2021   468
26/02/2021   495,25
05/03/2021   522
12/03/2021   527
19/03/2021   527,75
26/03/2021   522,25
02/04/2021   517,00
09/04/2021   515,50
16/04/2021    
23/04/2021    
30/04/2021    
07/05/2021    
14/05/2021    
21/05/2021    
28/05/2021    
04/06/2021    
11/06/2021    
18/06/2021    
25/06/2021    

Marchés physiques

Céréales


Blé tendre

R. Rouen : 204,45 €/t avril/juin ;
NR : 196,64 €/t juil./sept  ; 194,10 €/t NC
R. Pontivy : 217,45 €/t avril/juin
R. Dunkerque : 206,45 €/t avril/juin ;
NR : 197,14 €/t juil./sept  : 194,60 €/t NC
R. La Pallice : 206,45 €/t avril/juin ;
Fob. Moselle : 225,00 €/t avril/juin ;
NR : 189,70 €/t juil./sept  ; 194,60 €/t NC

Orges

R. La pallice / Rouen : 190,45 €/t avril/juin ;
NR : 198,64 €/t juil./sept  ; 197,10 €/t NC
R. Dunkerque : 190,45 €/t avril/juin ;
NR : 199,14 €/t juil./sept  ; 197,10 €/t NC
Fob. Moselle : 186,00 €/t avril/juin ;
NR : 185,00 €/t NC

Maïs

Fob. Rhin : 224,00 €/t avril/juin
NR : 192,00 €/t NC

Oléagineux


Colza

R. Rouen : 515,50 €/t juil./sept. (var. -1,50 €/t) ;
459,75 €/t oct./déc. (var. 1,00 €/t)
Fob Moselle : 515,50 €/t juil./sept. (var. -1,50 €/t) ;
458,75 €/t oct./déc. (var. 1,00 €/t)

Tournesol

Saint-Nazaire : 435,00 €/t oct./déc.
Bordeaux : 435,00 €/t oct./déc.

Huiles Végétales

Colza - Rotterdam : 1 153 $/t avril (var. -71,33 €/t)
Soja - Rotterdam : 1 340 $/t avril (var. 39,19 €/t)
Tournesol - Fob Nord Europe : 1 549 $/t avril (var. 12,18 €/t)
Palme (Fob Kuala Lampur) : 1 027 $/t avril (var. 20,23 €/t)

Indices


Pétrole - WTI New-York, spot : 59,59 $/baril (var. 0,43 $/baril)
Parité Euro/Dollar : 1 € = 1,1915 $ (var. 0,01)

Abréviations : NR= nouvelle récolte, R= rendu, C.D.= camion départ, T.D.= train départ, C= camion

Marchés à terme

EuronexT
(€/t) 09 avril variation*
Blé tendre, mai 211,75 2,50
Maïs, juin 215,25 1,00
Colza, mai 512,75 18,75
Huile de Colza, juin 698,50 0,00
Tourteaux de Colza, juin 196,25 0,00

 

 CME Etats-Unis
(cotations converties en €/t) 09 avril variation*
Blé tendre, mai 194,24 1,40
Maïs, mai 191,89 3,26
Soja, mai 437,30 -10,98
Huile Soja, mai 989,63 -1,13
Tourteaux de Soja, mai 377,09 -19,06

 

ICE Canada
(cotations converties en €/t) 09 avril variation*
Canola, mai 541,61 40,53

* les variations sont calculées par rapport au dernier numéro d’actualités agricoles

Activité des ports européen

Exportations


 Flux physiques en tonnes UE à 28
01/07-04/04
Cumul France
01/07-04/04
Blé tendre 20 261 130 5 764 350
Farine BT (val. prod.) 340 777 34 402
Blé dur 298 563 91 382
Orge 5 924 177 2 458 697
Maïs 1 867 733 97 878

 

Importations


 Flux physiques en tonnes UE à 28
01/07-04/04
Cumul France
01/07-04/04
Blé tendre 1 654 365 1 175
Farine BT (équiv. grain) 25 348 7 539
Blé dur 2 001 278 12 416
Maïs 11 827 023 4 942
Sorgho 12 211 8

Source : Commission Européenne, DG TAXUD