S'abonner à l'hebdo

Hebdo N°26 - Vendredi 06 juillet 2018

S'abonner à l'hebdo

Pour vous abonner à l'hebdo des coops métiers du grain, dont la diffusion est réservée aux adhérents de Coop de France et à son réseau, merci de remplir et de valider le formulaire ci-dessous.

obligatoire




Valider

Déclaration CNIL
Coop de France met en place un traitement de données à caractère personnel dans le cadre de ses missions d'assistance et d'information aux coopératives adhérentes. Ces données sont collectées lors de votre adhésion, des missions de conseil que nous réalisons ou lorsque vous remplissez ce formulaire et sont destinées aux employés de Coop de France exclusivement. Elles sont par ailleurs contrôlées annuellement. Conformément à l'article 32 de la loi du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification et de suppression des données vous concernant. Ce droit peut être exercé auprès de Nicolas Gremont, au service informatique à l'adresse suivante : nicolas.gremont@coopdefrance.coop.

Vie des entreprises

Rubriques

Inauguration



       

Stockage de céréales issues de l’Agriculture biologique

Basée dans le Calvados et plus précisément dans la plaine de Caen, le Bessin et le Pré-Bocage, la Coopérative de Creully a été fondée en 1936. Elle regroupe 1 200 adhérents actifs. L’activité de la Coopérative est divisée en trois pôles : la production et la commercialisation de céréales et d’oléo-protéagineux, l’approvisionnement des produits d’agrofourniture nécessaires à la mise en production des cultures, ainsi qu’une production de pommes de terre et légumes destinée aux circuits de distribution régionaux.
Chiffres clés : 270 000 T de collecte, pour un chiffre d’affaires de 95 000 000 €, avec 68 salariés.

La Coopérative de Creully a établi un partenariat avec la société Agronat, basée à Burcy, dans le bocage virois, au sein de la pépinière d’entreprise « Biopole du Bocage ». Créée en 1985, la société Agronat est présente depuis 30 ans sur le territoire régional Normand. Agronat apporte un conseil technique et économique auprès des agriculteurs bio. Acteur reconnu dans le développement de l’agriculture biologique, son équipe de 8 personnes est composée de 4 techniciens, dont son gérant Antoine Jeanne. Agronat réalise un chiffre d’affaires de 2,5 M € en agrofourniture dédié à l’agriculture biologique.

Agronat collecte actuellement des céréales issues de l’AB pour une entreprise bretonne. Ne disposant pas des moyens nécessaires pour développer un outil comme celui que veut mettre en place la Coopérative de Creully, les volumes collectés par Agronat sur les départements du Calvados, de la Manche et de l’Orne, seront commercialisés à la Coopérative de Creully via son outil de collecte et de stockage dédié à l’AB.

Fin 2016, la Normandie comptait près de 1 400 exploitations agricoles bio (+ 15,3 % par rapport à 2015) pour une surface en bio et en conversion d’un peu plus de 76 000 ha (+ 18,6 % par rapport à 2015), soit 3,9 % de la SAU régionale. La Normandie est la 9e région française (sur 13 régions métropolitaines) par le nombre d'exploitations conduites selon le mode biologique. L’orientation des exploitations en AB reste le reflet des productions traditionnelles de la Normandie : élevage bovin (lait et viande), puis céréales, maraîchage et fruits (dont pommes à cidre). Viennent ensuite quelques ateliers diversifiés : brebis (quasi-exclusivement pour la viande), poules pondeuses, volailles de chair, plantes à parfum, aromatiques et médicinales, chèvres, porcs, apiculture, fruits à coque…

En 2016 dans le Calvados, les surfaces certifiées AB ainsi que les surfaces en conversion ont progressé de 22,5 % par rapport à 2015.
Les surfaces de production de céréales (certifiées et en conversion) s’élèvent à environ 2 000 ha dans le département du Calvados, 1 600 ha dans la Manche et 3 600 ha dans l’Orne.

Dans ce contexte, la Coopérative de Creully souhaite accompagner ce développement au même titre qu’elle accompagne depuis plus de 80 ans les évolutions successives et permanentes de l’agriculture de notre département.
Ainsi, face à cette demande déjà existante et en croissance, la volonté de la Coopérative est d’appliquer à l’agriculture biologique le même schéma de fonctionnement que celui de l’agriculture conventionnelle.
Une Coopérative à taille humaine qui reste à l’écoute de ses producteurs, une Coopérative au service des agriculteurs, des outils de productions permettant de mieux valoriser la production des agriculteurs pour un meilleur revenu des producteurs, la structuration d’outils aux services des agriculteurs afin de pérenniser les productions mises en place, ce dernier point étant le plus essentiel. C’est pourquoi la Coopérative a décidé de créer un outil de collecte et de stockage des céréales, oléagineux et protéagineux issus de l’AB. Cet outil sera le premier silo dédié à l’AB sur le département du Calvados, de la Manche et de l’Orne.

La Coopérative de Creully possède plus de 80 années d’expérience dans le domaine agricole et plus particulièrement dans les productions végétales. Son savoir-faire en matière d’accompagnement technique auprès des agriculteurs, de collecte, stockage, préparation des grains et commercialisation sont autant d’atouts pour modéliser la création et le fonctionnement de cette nouvelle filière.

La Coopérative mettra cet outil à la disposition des producteurs dès la collecte 2018.

La collecte 2018 devrait s’élever à 2 000 / 2 500 T environ, hors impacts climatiques ; le projet de la Coopérative prévoit pour débuter une capacité de stockage de 3 000 T.

La Coopérative dispose d’un outil dédié à la collecte, au stockage et à la préparation des céréales et autres protéagineux issus de l’AB, en vue de leur commercialisation.
Basé sur le site de Creully, un bâtiment de stockage a été reconditionné pour cette activité. Ce bâtiment comprend plusieurs cellules d’une capacité de 180 à 200 T permettant de travailler plusieurs produits, ainsi que des tailles de lots plus faibles. De plus, des cellules supplémentaires pourront être intégrées, car ce bâtiment dispose d’espace libre. Équipements de manutention dédiés, cellules de stockage reconditionnées, équipements supplémentaires plus spécifiques installés (nettoyeur, trieur, séchoir). Débits de la manutention adaptés aux principes des produits issus de l’AB ; Traçabilité des lots du reste des autres produits garanties, afin d’éviter les mélanges avec des produits issus de l’agriculture conventionnelle ; Chaînes de nettoyage, triage et séchage adaptées aux céréales AB ; Equipement de tri performant.

Le site de Creully où est implanté le silo pourra bénéficier à terme d’une nouvelle phase d’investissement, pour atteindre jusqu’à 7 500 T de stockage total dédié à l’agriculture biologique.
En implantant ce projet sur un site évolutif, la Coopérative se donne les moyens matériels de porter le développement de cette activité.

Site internet Coopérative de Creully : www.coopcreully.com

Projet de cession



InVivo et ADM en négociation exclusive pour le projet de cession de Neovia

Avec ce projet, InVivo franchit une nouvelle étape de son plan stratégique en mobilisant ses efforts sur ses moteurs de croissance : l’agriculture, le vin et le retail.

La cession de Neovia, filiale du groupe InVivo qui réalise 80 % de ses activités à l’international, va permettre d’accélérer le plan stratégique 2025 by InVivo tout en contribuant à la naissance d’un leader mondial de la nutrition animale.

InVivo a conclu un accord de négociation exclusive avec Archer Daniels Midland Company (NYSE : ADM), pour le projet de cession de ses parts (67,5 %) dans Neovia. ADM a fait une offre ferme pour l’acquisition de 100 % de Neovia, valorisant la société à 1,535 milliard d’euros. La transaction, dont la clôture est attendue pour la fin de l’année, concerne également les parts minoritaires détenues par Eurazeo, Unigrains, Future French Champions et IDIA Capital Investissement. Elle est soumise à la réalisation de conditions suspensives et l’obtention des autorisations réglementaires nécessaires.

Juan Luciano, président-directeur général d’ADM, a déclaré : « Le rachat de Neovia, une entreprise d’envergure mondiale, marquerait un investissement majeur en France et une étape décisive de la transformation de notre branche nutrition animale. Chez ADM, l’agriculteur est à la base de tout et nous nous réjouissons d’approfondir nos relations avec le monde agricole français en réunissant les ressources, les technologies et l'expertise de nos deux entreprises. Cette opération s’inscrit dans notre vision stratégique, qui voit en Neovia un partenaire à long terme. »

Thierry Blandinières, directeur général d’InVivo se réjouit « qu’ADM s’engage à poursuivre les partenariats avec les coopératives françaises, en faisant bénéficier Neovia de ses technologies les plus récentes, ce qui profitera également à la Ferme France. »

Pour InVivo, cette opération représente l’opportunité d’accélérer sensiblement son plan stratégique 2025 en mobilisant ses efforts sur ses activités majeures : l’agriculture, le vin et le retail, et en leur donnant les moyens de croître et de créer de la valeur.

« Cette opération va nous permettre d’opérer une manoeuvre de pivot sur nos métiers fondamentaux et d’accélérer notre transformation digitale, notamment pour nos activités de trading international et de centrale d’achats d’intrants, pour nos adhérents coopérateurs. En même temps nous augmenterons les investissements dans nos filiales Bioline by InVivo, InVivo Retail, InVivo Wine et InVivo Food & Tech pour faire émerger de nouveaux champions français, présents en France et à l’international. » déclare Thierry Blandinières.

« Le groupe InVivo veut relever le défi de la transformation du monde agricole, en devenant une référence mondiale dans les solutions innovantes et numériques. Ainsi il participera à l’amélioration de la compétitivité, de la sécurité et de la qualité des productions, tout en préservant la planète. » ajoute Philippe Mangin, président d’InVivo.

Site internet : invivo-group.com