S'abonner à l'hebdo

Hebdo N°29 - Vendredi 30 juillet 2021

S'abonner à l'hebdo

Pour vous abonner à l'hebdo des coops métiers du grain, dont la diffusion est réservée aux adhérents de Coop de France et à son réseau, merci de remplir et de valider le formulaire ci-dessous.

obligatoire




Valider

Déclaration CNIL
Coop de France met en place un traitement de données à caractère personnel dans le cadre de ses missions d'assistance et d'information aux coopératives adhérentes. Ces données sont collectées lors de votre adhésion, des missions de conseil que nous réalisons ou lorsque vous remplissez ce formulaire et sont destinées aux employés de Coop de France exclusivement. Elles sont par ailleurs contrôlées annuellement. Conformément à l'article 32 de la loi du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification et de suppression des données vous concernant. Ce droit peut être exercé auprès de Nicolas Gremont, au service informatique à l'adresse suivante : nicolas.gremont@coopdefrance.coop.

Les marchés

Rubriques
bandeau-ble-tendre-475-105

Marché des céréales

Analyse par Lucile Talleu

Les pluies retardent la moisson

Blé tendre

Les récoltes de blé peinent à avancer tant les conditions météorologiques sont capricieuses. A la faveur de la semaine clémente du 19 juillet, la moisson s’est fortement accélérée, et selon Céré’Obs les surfaces récoltées sont passées de 14% à 47% en une semaine, avec même des records de collecte journalière pour certaines coopératives. Mais le retour des pluies depuis limite l’avancée de ces dernières. Au 26 juillet, seuls 17% des surfaces en Hauts de France et 16% des surfaces en Normandie ont été battues. L’an dernier à la même date, 87% des surfaces françaises étaient récoltées au niveau national. En ce qui concerne les conditions de cultures, celles-ci demeurent stables pour le blé tendre, à 75%.

Dans son dernier rapport publié hier, le CIC a fortement augmenté la production du blé français, à 38,3Mt contre 37Mt le mois dernier. Le disponible exportable pour le blé français est attendu bien plus élevé que la campagne précédente, ce qui pourrait permettre à l’origine française de revenir vers des destinations plus traditionnelles pour la campagne 21/22 selon Intercéréales. Selon ces derniers, la hausse du coût du fret permettra également de recentrer les exportations vers des marchés de proximité comme les pays d’Afrique du Nord.

Au niveau européen, la Commission européenne est optimiste sur les perspectives de rendement malgré cette météo peu clémente surtout dans l’Ouest de l’Europe. Dans son dernier rapport publié le 26 juillet, elle augmente la prévision de rendement du blé tendre UE à 6,05 t/ha contre 6,01 t/ha estimée en juin. Les retards dans la récolte, comparativement à l’an passé, induisent un décalage dans les exportations de blé. Selon la Commission européenne, les ventes de blé tendre ne s’élèvent depuis le 1er juillet qu’à 624 574 t, -50% par rapport à l’an dernier à la même date.

Alors qu’en France le mois de juillet sera vraisemblablement considéré comme l’un des plus pluvieux de ces dernières années, de l’autre côté de l’Atlantique, la chaleur et le déficit hydrique perturbent les blés de printemps US et canadiens, ce qui ne cesse de faire chuter le potentiel de production. La situation des blés de printemps US est préoccupante puisque 9% seulement des surfaces sont jugées dans un état bon à très bon. En Ukraine, le retour de pluies excessives augmente fortement la proportion de blé fourrager. En Russie, a contrario, c’est la dernière phase de sec qui aura fait perdre beaucoup de potentiel dans le centre du pays.

Dans ce contexte, les cours du blé ne subissent pas de pression récolte. Sur Euronext, le blé a gagné +10,25€ sur la semaine pour l’échéance de septembre.

Le GASC a lancé un appel d’offre ce lundi pour des chargements entre le 20 et le 30 septembre. Il n’y avait pas d’offres françaises mais uniquement russes, roumaines et ukrainiennes. L’organisme égyptien a finalement acheté 120kt de blé ukrainien et 60kt de blé roumain.

Blé dur

Le bilan mondial du blé dur se tend fortement. La sécheresse qui sévit au Canada, avec des vagues de chaleur, entraîne de fortes craintes sur le niveau de production en blé dur. Le CIC a nettement baissé sa prévision de production de blé dur, à 4,8Mt contre 6,2Mt estimée en juin (production 2020 à 6,6Mt). La production mondiale passe donc de 25,0Mt à 33,1Mt.

Avec des stocks de début de campagne moins élevés que précédemment, et des utilisations en légère augmentation par rapport à l’an dernier, les stocks de fin de campagne sont estimés à 6,8Mt au niveau mondial, soit une baisse de -15,6% par rapport à l’an dernier.

Les prix sur le marché s’en ressentent.  Le blé dur rendu Port La Nouvelle a gagné +40€/t en un mois.

Orges

Au 26 juillet, 98% des surfaces d’orges d’hiver ont été récoltées, et 39% des surfaces d’orges de printemps. Les prix de l’orge ont progressé cette semaine par sympathie avec le blé tendre, ce qui rend l’orge fourragère français peu compétitive sur la scène internationale. L'orge ukrainienne est près de 15 $/t moins chère.

Mais la demande mondiale s’annonce soutenue. Et les relations entre la Chine et le Canada restant très incertaines, cela laisse davantage de place à l’orge française sur les pays européens selon Intercéréales. Et cela ne semble pas s’arranger puisqu’à l’occasion d’une réunion de l’organe de règlement des différends, le Canada a obtenu gain de cause le 26 juillet, en obtenant le consentement des membres de l’OMC en vue d’établir un groupe spécial chargé d’examiner les mesures restrictives imposées par Pékin à l’importation de graines de canola canadiennes.

Blé tendre

Cotation du Blé Tendre Rendu Rouen
(€/t) R2019 R2020 R2021
03/01/2020 185    
10/01/2020 188    
17/01/2020 190    
24/01/2020 192    
31/01/2020 185,81    
07/02/2020 188    
14/02/2020 189,06    
21/02/2020 189,5    
28/02/2020 183    
06/03/2020 179    
13/03/2020 170    
20/03/2020 185,95    
27/03/2020 191,20    
03/04/2020 186 180  
10/04/2020 193,7 192  
17/04/2020 192 181  
24/04/2020 191,39 187  
30/04/2020 187 181  
07/05/2020 190 182  
15/05/2020 190 181  
21/05/2020 188 184  
29/05/2020 187 183  
05/06/2020 183 184  
12/06/2020 175 179  
19/06/2020   177  
26/06/2020   175  
03/07/2020   180  
10/07/2020   189  
17/07/2020   187  
24/07/2020   184  
31/07/2020   184  
07/08/2020   183  
14/08/2020   182  
21/08/2020   181  
28/08/2020   186  
04/09/2020   186  
11/09/2020   189  
18/09/2020   190  
25/09/2020   191  
02/10/2020   195  
09/10/2020   196  
16/10/2020   204  
23/10/2020   204  
30/10/2020   201  
06/11/2020   205  
13/11/2020   208  
20/11/2020   208  
27/11/2020   209  
04/12/2020   202,81  
11/12/2020   206  
18/12/2020   207,81  
25/12/2020   212  
01/01/2021   214  
08/01/2021   215  
15/01/2021   228  
22/01/2021   230  
29/01/2021   226  
05/02/2021   224,56  
12/02/2021   220,00  
19/02/2021   234,06  
26/02/2021   239  
05/03/2021   229  
12/03/2021   220  
19/03/2021   217  
26/03/2021   209  
02/04/2021   202 195
09/04/2021   204 197
16/04/2021   210 205
23/04/2021   207 218
30/04/2021   234 216
07/05/2021   235 227
14/05/2021   235 214
21/05/2021   230 212
28/05/2021     212
04/06/2021     216
11/06/2021     213,14
18/06/2021     204
25/06/2021     203,64
02/07/2021     208
09/07/2021     198,39
16/07/2021     208
23/07/2021     212,89
30/07/2021     218
06/08/2021      
13/08/2021      
20/08/2021      
27/08/2021      
03/09/2021      
10/09/2021      
17/09/2021      
24/09/2021      
01/10/2021      
08/10/2021      
15/10/2021      
22/10/2021      
29/10/2021      
05/11/2021      
12/11/2021      
19/11/2021      
26/11/2021      
03/12/2021      
10/12/2021      
17/12/2021      
24/12/2021      
31/12/2021      

Graphe de la semaine

CIC : estimation de l’offre et de la demande mondiales



Au 29 juillet 2021

colza-fob-mozelle

Marché des oléagineux

Analyse par Lucile Talleu

Une récolte de colza meilleure que prévu

Comme en blé, la récolte de colza accuse un certain retard du aux conditions climatiques actuelles. Bien qu’hétérogènes, les rendements pour l’heure semblent plutôt corrects. Le CIC dans son dernier rapport affiche une production française à tout juste 3Mt, mais certains analystes prévoient des chiffres plus élevés. Cela pourra compenser dans une certaine mesure la baisse de la production de canola canadien. Le CIC l’affiche à 18,8Mt contre 20,4Mt le mois dernier.

La récolte s’annonce meilleure en Ukraine et en Europe, ce qui entraîne une certaine pression récolte et empêche les prix d’augmenter encore davantage. Les prix continuent de se tenir tout de même le marché à terme échéance novembre gagne +7€ cette semaine dans le sillage du soja et des huiles. Et les cours enregistrent d'ailleurs toujours des amplitudes de variation quotidienne importantes.

Aux Etats-Unis, l’état des cultures de soja s’est dégradé. Les surfaces jugées dans un état bon à très bon ont perdu 2 points la semaine dernière et se situent à 58%. L’huile de palme reste à un niveau élevé en raison des confinements en Asie du Sud-Est, ce qui implique des problématiques de main d’œuvre et diminue la production finale.

A noter en tournesol, le rapport du service de prévision de la Commission européenne augmente de +10% la prévision de rendement européen pour le tournesol.

Ailleurs dans le monde, les catastrophes climatiques semblent s’enchaîner. Après la sécheresse dans l’Ouest canadien et les plaines aux Etats-Unis, la Chine a été touché par un typhon. Les dommages ne seraient pas considérables pour l’instant, mais le typhon apporte de grandes quantités de pluie qui risquent d’être dévastatrices, notamment dans le centre du pays qui souffre déjà des inondations les plus intenses en un siècle. Des experts craignent des éclosions de peste porcine, le virus voyageant avec les eaux.

Colza

Cotation du Colza Fob Moselle
(€/t) R2019 R2020 R2021
03/01/2020 415    
10/01/2020 420    
17/01/2020 400,75    
24/01/2020 410,75    
31/01/2020 400,75    
07/02/2020 386    
14/02/2020 389    
21/02/2020 390,75    
28/02/2020 379,50    
06/03/2020 377    
13/03/2020 359    
20/03/2020 356    
27/03/2020 357,5    
03/04/2020 364,50    
10/04/2020 373    
17/04/2020 370    
24/04/2020 369,75 367,5  
01/05/2020 367,75 367,75  
07/05/2020 370,75 373,5  
15/05/2020 370,5 374,5  
21/05/2020   375,50  
29/05/2020   374,25  
05/06/2020   374,25  
12/06/2020   375,5  
19/06/2020   377  
26/06/2020   374,75  
03/07/2020   378,50  
10/07/2020   386,25  
17/07/2020   383,50  
24/07/2020   382,75  
31/07/2020   386.25  
07/08/2020   381,75  
14/08/2020   378,5  
21/08/2020   383,75  
28/08/2020   388,5  
04/09/2020   386  
11/09/2020   381,50  
18/09/2020   392,75  
25/09/2020   380,25  
02/10/2020   389,50  
09/10/2020   390,75  
16/10/2020   389  
23/10/2020   394,75  
30/10/2020   378  
06/11/2020   406,75  
13/11/2020   411,25  
20/11/2020   413,75  
27/11/2020   415,25  
04/12/2020   412,25  
11/12/2020   414,50  
18/12/2020   418,5  
25/12/2020   420  
01/01/2021   421  
08/01/2021   430  
15/01/2021   433,50  
22/01/2021   432,75  
29/01/2021   435,75  
05/02/2021   436,25  
12/02/2021   453,75  
19/02/2021   468  
26/02/2021   495,25  
05/03/2021   522  
12/03/2021   527  
19/03/2021   527,75  
26/03/2021   522,25  
02/04/2021   517 517
09/04/2021     515,5
16/04/2021     479,75
23/04/2021     510,25
30/04/2021     501,5
07/05/2021     543,5
14/05/2021     536
21/05/2021     532
28/05/2021     524,25
04/06/2021     543,75
11/06/2021     534,75
18/06/2021     483
25/06/2021     511,25
02/07/2021     512,25
09/07/2021     523,75
16/07/2021     549,50
23/07/2021     536,75
30/07/2021     539
06/08/2021      
13/08/2021      
20/08/2021      
27/08/2021      
03/09/2021      
10/09/2021      
17/09/2021      
24/09/2021      
01/10/2021      
08/10/2021      
15/10/2021      
22/10/2021      
29/10/2021      
05/11/2021      
12/11/2021      
19/11/2021      
26/11/2021      
03/12/2021      
10/12/2021      
17/12/2021      
24/12/2021      
31/12/2021      

Marchés physiques

Céréales


Blé tendre

R. Rouen : 218 €/t août/sept. ;
219 €/t oct./déc. ; 218 €/t janv./mars
R. La Pallice : 223 €/t août/sept. ;
221 €/t oct./déc.

Orges

R. Rouen : 213 €/t août/sept. ;
211 €/t oct./déc. ; 213 €/t janv./mars
R. La Pallice : 211 €/t août/sept. ;
212 €/t janv./mars

Oléagineux


Colza

R. Rouen : 547,25 €/t janv./mars (var. 11,00 €/t)
Fob Moselle : 539,00 €/t oct./déc. ; (var. 2,25 €/t)
543,25 €/t janv./mars (var. 7,00 €/t)

Tournesol

Saint-Nazaire : 500,00 €/t oct./déc. (var. 10,00 €/t)
Bordeaux : 500,00 €/t oct./déc. (var. 10,00 €/t)

Huiles Végétales

Colza - Rotterdam : 1 397 $/t août (var. 72,37 €/t)
Soja - Rotterdam : 1 474 $/t août (var. -3,40 €/t)
Tournesol - Fob Nord Europe : 1 236 $/t août (var. -61,02 €/t)
Palme (Fob Kuala Lampur) : 1 105 $/t août (var. 57,78 €/t)

Indices


Pétrole - WTI New-York, spot : 73,59 $/baril (var. 1,86 $/baril)
Parité Euro/Dollar : 1 € = 1,1886 $ (var. 0,01)

Abréviations : NR= nouvelle récolte, R= rendu, C.D.= camion départ, T.D.= train départ, C= camion

Marchés à terme

EuronexT
(€/t) 30 juillet variation*
Blé tendre, septembre 220,75 10,25
Maïs, novembre 210,50 5,50
Colza, novembre 537,75 8,00
Huile de Colza, septembre 698,50 0,00
Tourteaux de Colza, septembre 196,25 0,00

 

 CME Etats-Unis
(cotations converties en €/t) 30 juillet variation*
Blé tendre, septembre 217,81 -4,02
Maïs, décembre 184,12 -5,99
Soja, novembre 425,49 -8,35
Huile Soja, décembre 1 199,11 23,30
Tourteaux de Soja, décembre 332,99 -17,24

 

ICE Canada
(cotations converties en €/t) 30 juillet variation*
Canola, novembre 585,83 -13,09

* les variations sont calculées par rapport au dernier numéro d’actualités agricoles

Activité des ports européen

Exportations


 Flux physiques en tonnes UE à 28
01/07-30/07
Cumul France
01/07-30/07
Blé tendre 624 574 78 039
Farine BT (val. prod.) 21 568 4 392
Blé dur 10 006 298
Orge 529 465 53 700
Maïs 73 248 11 428

 

Importations


 Flux physiques en tonnes UE à 28
01/07-30/07
Cumul France
01/07-30/07
Blé tendre 93 490 150
Farine BT (équiv. grain) 2 836 823
Blé dur 24 116 0
Maïs 752 169 7
Sorgho 1 042 1

Source : Commission Européenne, DG TAXUD

port-atlantique-la-rochelle-bandeau

Activité des ports français


 

 

Rouen

118 834 t ont été chargées et déchargées
du 22 au 28 juillet 2021 dont :

Exportations : 118 834 t

  • Orge fourragère : 96 690 t (Chine)
  • Colza : 10 256 t (Royaume-Uni : 5 176 t ; Suède : 5 080 t)
  • Blé fourrager : 3 385 t (Royaume-Uni)
  • Orge de brasserie : 4 200 t (Colombie)
  • Blé tendre : 4 303 t (Royaume-Uni)

 


 


 

La Pallice

104 750 t ont été chargées
du 23 au 29 juillet 2021, dont :

  • Blé vrac : 67 600 t (Sénégal : 50 500 t ; pays-Bas : 17 100 t)
  • Orge vrac : 37 150 t (Japon : 23 750 t ; Chine : 13 400 t)