S'abonner à l'hebdo

Hebdo N°4 - Vendredi 26 janvier 2018

S'abonner à l'hebdo

Pour vous abonner à l'hebdo des coops métiers du grain, dont la diffusion est réservée aux adhérents de Coop de France et à son réseau, merci de remplir et de valider le formulaire ci-dessous.

obligatoire




Valider

Déclaration CNIL
Coop de France met en place un traitement de données à caractère personnel dans le cadre de ses missions d'assistance et d'information aux coopératives adhérentes. Ces données sont collectées lors de votre adhésion, des missions de conseil que nous réalisons ou lorsque vous remplissez ce formulaire et sont destinées aux employés de Coop de France exclusivement. Elles sont par ailleurs contrôlées annuellement. Conformément à l'article 32 de la loi du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification et de suppression des données vous concernant. Ce droit peut être exercé auprès de Nicolas Gremont, au service informatique à l'adresse suivante : nicolas.gremont@coopdefrance.coop.

Vie des entreprises

Rubriques
remisediplomestcuneal-creditphotouneal-bandeau

Remise des diplômes



1ère remise des diplômes en commercialisation des céréales pour les techniciens-conseil de la coopérative Unéal

Ce mardi 23 janvier a eu lieu la 1ère remise des diplômes à
43 techniciens-conseil de la coopérative Unéal qui ont suivi un cursus de formation en commercialisation des céréales. Cette certification unique en son genre a été mise en place par Unéal, en lien avec ses partenaires ISA Lille et Agritel. Cette démarche s’inscrit dans la stratégie de renforcement du conseil apporté par la coopérative et répond à un besoin des agriculteurs pour mieux comprendre l’évolution des marchés.

Face à la volatilité des marchés, la sécurisation des prix des céréales est devenue un enjeu aussi fort que celui de la qualité. Cette volatilité constitue un risque majeur pour le revenu des exploitations agricoles. Aujourd’hui la production impose également une bonne maîtrise des ventes : à quel prix je vends, comment et quand ? Dans ce contexte, la coopérative Unéal a décidé d’anticiper ce besoin exprimé par ses adhérents producteurs de céréales. « Cette formation répond à plusieurs objectifs : faire un état des lieux des compétences des techniciens-conseil en matière de commercialisation des céréales, les faire monter en compétences en s’appuyant sur un réferentiel commun en stratégie de commercialisation et enfin motiver les équipes à s’initier aux mécanismes des marchés à terme » explique Maurice Caillaud, Directeur céréales de la coopérative Unéal. « Cette démarche de certification sera créatrice de valeur pour les adhérents qui pourront bénéficier du meilleur conseil dans leur prise de décision de vente » complète-t-il.

Pour réussir ce projet, Unéal s’est appuyée sur le savoir-faire de l’ISA Lille et de la société Agritel spécialisée dans la gestion des risques des marchés agricoles. Agritel apporte son savoir-faire et fournit les connaissances et outils d’analyse pour construire des stratégies de commercialisation. L’ISA Lille accompagne la coopérative dans l’apprentissage pédagogique et l’évaluation des connaissances.

Cette collaboration entre une coopérative, un acteur académique et un cabinet d’expertise marchés a permis d’aboutir à la réalisation d’un référentiel de compétences en « achat de collecte ». Ce dernier a pour objectif de définir le champs des connaissances et compétences à acquérir par les techniciens-conseil Unéal pour obtenir une certification.
La formation délivrée se décompose en deux niveaux : une certification de niveau 1 « théorique » basée sur un enseignement de 6 jours de janvier à mai. Cette 1ère étape est validée par une évaluation sous forme de QCM. Une certification de niveau 2
« pratique » en novembre cloture la formation avec la remise d’un rapport et une soutenance devant un jury d’experts issus de l’ISA Lille et Agritel. Pour actualiser régulièrement leurs connaissances, une formation de mise à jour sera proposée chaque année. Une dernière équipe avec 16 nouveaux techniciens-conseil démarre dans les prochains jours.

Cette nouvelle certification est une réponse apportée par la coopérative aux enjeux posés par les marchés pour soutenir le revenu de ses adhérents mais aussi à l’évolution des métiers et des compétences internes pour préparer l’avenir.

Coopérative ARTERRIS :

vers un groupe agroalimentaire




Arterris accélère son développement de groupe agroalimentaire en concrétisant, depuis deux ans, une démarche méthodique et cohérente de croissance externe profitable. Le déploiement du projet « Arterris, vision et ambition 2025 » cautionne la finalisation de plusieurs acquisitions et alliances stratégiques avec un objectif assumé : organiser la production pour répondre à la nouvelle demande du consommateur.

Cette dynamique d’acquisitions et d’organisation initiée par le Groupe résulte de l’effort de consolidation du bilan financier de la coopérative. La dette financière est contenue et le montant des fonds propres a quasiment doublé en moins de 10 ans (199M€).

Arterris, un acteur qui consolide ses filières pour sécuriser encore davantage les revenus des agriculteurs

Dans un contexte agricole difficile dans lequel les aléas sont récurrents (incidents climatiques, volatilité des prix, crises sanitaires), Arterris maintient et impulse une dynamique économique pour développer l’agriculture régionale, essence même de son existence. Cette dynamique n’est possible qu’en ne produisant que ce que le consommateur souhaite acheter. Mieux connaître le marché pour orienter ses adhérents vers des productions correspondant aux attentes du marché et ainsi leur assurer des débouchés sûrs et valorisés : telle est l’ambition du groupe coopératif.

Cette démarche s’illustre parfaitement sur la filière ovine et bovine, que le groupe est parvenu à structurer avec les acquisitions du Groupe Ovimpex et Alpes Provence Agneaux en novembre 2016. Commercialisant 15% de la viande ovine consommée en France, Arterris est ainsi aujourd’hui leader sur la filière nationale ovine. En maîtrisant l’aval de la filière, la coopérative parvient à capter la valeur ajoutée générée par la vente de produits finis transformés et mieux valoriser les productions de ses adhérents, impulsant ainsi une nouvelle dynamique sur leurs exploitations.

Arterris relance la production de palmipèdes et de légumes secs sur son territoire grâce aux récents rachats des marques Les bories du Périgord et La belle Chaurienne réalisés sur le dernier trimestre 2017.

Enfin, Arterris engage une campagne auprès de ses adhérents pour créer ou développer de nouveaux élevages et ainsi permettre aux agriculteurs qui le souhaitent de consolider leurs revenus en développant une activité déjà existante ou en diversifiant leurs productions.

Une nouvelle organisation adaptée à ces enjeux

Le modèle agricole existant tourné vers la production de « commodities » au prix mondial pour l’exportation et l’industrie ne suffira pas pour maintenir un développement agricole en France. La logique de structuration des filières de l’amont à l’aval développée par la coopérative répond précisément à la nécessité de construire un nouveau modèle économique adossé à la demande des consommateurs régionaux et nationaux.

Site internet Arterris : www.arterris.fr

Assemblée Générale

Exercice 2016/2017




Le Groupe Dauphinoise
affiche des résultats solides

Dans un contexte agricole économique toujours difficile, Le Groupe Dauphinoise a su rebondir pour afficher, sur l’exercice 2016/2017, de bons résultats, avec une nette amélioration de sa rentabilité.

Cette évolution s’explique par :

  • une augmentation significative de son chiffre d’affaires, à 432 M€, soit +6,6% par rapport à N-1,
  • le renforcement de la marge, avec une amélioration de plus de 16 M€,
  • un effort conséquent réalisé dans tous les métiers pour garantir la maîtrise des charges.

Grâce à ces évolutions, l’Excédent brut d’exploitation (EBE) a atteint 5.3 % du chiffre d’affaires.

Le résultat net des métiers et du Groupe s’est notablement amélioré et le Groupe Dauphinoise a donc conforté très significativement ses capitaux propres qui atteignent ainsi près de 92 M€. Parallèlement, l’endettement moyen/long terme du Groupe a fortement diminué.
Ainsi l’autonomie financière du Groupe Dauphinoise s’est nettement améliorée.

Le Groupe Dauphinoise a su mettre en œuvre une série de mesures d’adaptation afin de regagner en compétitivité, en restant performant à la fois sur les prix de collecte et sur les coûts d’agrofourniture.

Le résultat positif de la Coopérative Dauphinoise a permis de distribuer des intérêts aux parts et ristournes capitalisables, représentant la moitié du résultat net et la quasi-totalité du résultat distribuable.
Ces distributions permettent de compléter la rémunération des adhérents, dans un contexte agricole toujours difficile.

telecharger le dossier complet

Site internet Coopérative Dauphinoise :
www.groupe-dauphinoise.com