S'abonner à l'hebdo

hebdo N°16 - Vendredi 23 avril 2021

S'abonner à l'hebdo

Pour vous abonner à l'hebdo des coops métiers du grain, dont la diffusion est réservée aux adhérents de Coop de France et à son réseau, merci de remplir et de valider le formulaire ci-dessous.

obligatoire




Valider

Déclaration CNIL
Coop de France met en place un traitement de données à caractère personnel dans le cadre de ses missions d'assistance et d'information aux coopératives adhérentes. Ces données sont collectées lors de votre adhésion, des missions de conseil que nous réalisons ou lorsque vous remplissez ce formulaire et sont destinées aux employés de Coop de France exclusivement. Elles sont par ailleurs contrôlées annuellement. Conformément à l'article 32 de la loi du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification et de suppression des données vous concernant. Ce droit peut être exercé auprès de Nicolas Gremont, au service informatique à l'adresse suivante : nicolas.gremont@coopdefrance.coop.

Les marchés

Rubriques
bandeau-ble-tendre-475-105

Marché des céréales

Analyse par Clara Moley

Les conditions climatiques font flamber
les cours du blé

Semaine de forte hausse pour les cours du blé partout dans le monde. Aux Etats Unis, la sècheresse dans la région des Plaines et les Dakotas fait craindre pour le potentiel de la récolte, dans un contexte où la demande globale ne peut se passer de l’offre américaine. En effet, les opérateurs estiment les besoins en blé américain des pays importateurs à 25Mt pour la nouvelle récolte, or ce blé est pour l’instant loin de concurrencer les parités mer Noire. Le marché domestique américain est tendu par la forte augmentation des prix du maïs, également liée à la sècheresse, ce qui pousse les fabricants d’aliments à se tourner vers le blé, moins cher. Pour s’assurer une part de la production américaine et concurrencer ce marché de l’alimentation animale, il semble que le marché export n’aura d’autre choix pour s’assurer une part du blé américain que de s’aligner sur les valeurs du marché domestique, et donc de poursuivre son mouvement de hausse.

Les ventes américaines de la semaine s’élevaient à 240kt, en ligne avec les attentes du marché, et sur les six semaines de campagne restantes, un volume hebdomadaire de 220kt sera nécessaire pour atteindre l’objectif USDA. Cette semaine sur le marché de Chicago, le contrat blé échéance juillet gagnait $56cts/bu.

Les autres marchés mondiaux eux aussi connaissaient une forte hausse cette semaine. L’Argentine et l’Australie suivaient la tendance globale, et ont vu leurs prix FOB augmenter, tandis que du côté européen, le marché Euronext enregistrait des hausses record sur toutes ses échéances jusqu’en 2023.

En Europe et plus particulièrement en France, les épisodes de gel répétés depuis le début du mois d’avril en diverses régions mettent en péril plusieurs récoltes. Si l’horticulture et la viticulture sont pour l’instant les plus touchés, le potentiel des grandes cultures est lui aussi mis à mal avec des pertes significatives déjà enregistrées pour la betterave et dans une moindre mesure le colza. S’il est encore trop tôt pour évaluer les pertes et qu’il faudra sans doute attendre la récolte pour connaitre l’étendue des dégâts sur le blé, les opérateurs anticipaient les pertes cette semaine et le contrat blé échéance juillet gagnait 12,75 €/t en quatre séances. De son côté Céré’Obs’ estime les conditions de culture « bonnes/très bonnes » à 85% cette semaine, en baisse de seulement 1 point par rapport à la semaine précédente. Aux inquiétudes climatiques s’ajoute un autre élément haussier pour le blé français : la demande chinoise qui ne désemplit pas. Le géant aurait ainsi acheté entre 500kt et 1Mt de blé français nouvelle récolte, maintenant la pression du coté de l’offre.

Le maïs connaissait également une forte hausse tant sur Chicago que sur Euronext cette semaine, pris lui aussi par les enjeux du « weather market » tandis que s’ouvre la période des semis dans l’hémisphère Nord. Là encore, le froid aux Etats Unis et la sècheresse en Europe inquiètent les opérateurs.

Du côté des orges, la demande chinoise record maintient la pression sur le marché français. Entre les mois d’octobre et de mars, la Chine a ainsi importé 5,8Mt d’orges françaises, et sur le seul mois de mars, 1Mt. Les stocks de fin ajustés par FranceAgriMer s’élèvent ainsi à 1,06Mt vs. 1,3Mt en moyenne ces dernières années. A cela s’ajoute une sole d’orge de printemps en recul de 34% par rapport à l’année dernière, ce qui fait craindre pour la disponibilité de la céréale française.

Blé tendre

Cotation du Blé Tendre Rendu Rouen
(€/t) R2019 R2020
05/07/2019 173  
12/07/2019 171  
19/07/2019 169  
26/07/2019 170  
02/08/2019 167  
09/08/2019 165  
16/08/2019 163  
23/08/2019 161  
30/08/2019 163  
06/09/2019 159  
13/09/2019 162  
20/09/2019 164  
27/09/2019 165  
04/10/2019 170  
11/10/2019 170  
18/10/2019 175  
25/10/2019 174  
01/11/2019 174  
08/11/2019 174  
15/11/2019 174  
22/11/2019 176  
29/11/2019 178  
06/12/2019 178  
13/12/2019 179  
20/12/2019 181  
27/12/2019 184  
03/01/2020 185  
10/01/2020 188  
17/01/2020 190  
24/01/2020 192  
31/01/2020 185,81  
07/02/2020 188  
14/02/2020 189,06  
21/02/2020 189,5  
28/02/2020 183  
06/03/2020 179  
13/03/2020 170  
20/03/2020 185,95  
27/03/2020 191,20  
03/04/2020 186 180
10/04/2020 193,7 192
17/04/2020 192 181
24/04/2020 191,39 187
30/04/2020 187 181
07/05/2020 190 182
15/05/2020 190 181
21/05/2020 188 184
29/05/2020 187 183
05/06/2020 183 184
12/06/2020 175 179
19/06/2020   177
26/06/2020   175
03/07/2020   180
10/07/2020   189
17/07/2020   187
24/07/2020   184
31/07/2020   184
07/08/2020   183
14/08/2020   182
21/08/2020   181
28/08/2020   186
04/09/2020   186
11/09/2020   189
18/09/2020   190
25/09/2020   191
02/10/2020   195
09/10/2020   196
16/10/2020   204
23/10/2020   204
30/10/2020   201
06/11/2020   205
13/11/2020   208
20/11/2020   208
27/11/2020   209
04/12/2020   202,81
11/12/2020   206
18/12/2020   207,81
25/12/2020   212
01/01/2021   214
08/01/2021   215
15/01/2021   228
22/01/2021   230
29/01/2021   226
05/02/2021   224,56
12/02/2021   220,00
19/02/2021   234,06
26/02/2021   239
05/03/2021   229
12/03/2021   220
19/03/2021   217
26/03/2021   209
02/04/2021   202
09/04/2021   204,45
16/04/2021   210
23/04/2021   207,45
30/04/2021    
07/05/2021    
14/05/2021    
21/05/2021    
28/05/2021    
04/06/2021    
11/06/2021    
18/06/2021    
25/06/2021    
port-atlantique-la-rochelle-bandeau

Activité des ports français


 

 

Rouen

69 250 t ont été chargées
du 15 au 21 avril 2021 dont :

Exportations : 69 250 t

  • Blé tendre : 60 900 t (Nigéria : 8 000 t ; Guinée : 11 800 t ;
    Congo (Rep Dem. du) : 10 900 t ; Maroc : 30 200 t)
  • Malt : 5 200 t (Nigéria)
  • Tourteaux de colza : 3 150 t (Royaume-Uni)

 


 


 

La Pallice

10 600 t ont été chargées
du 16 au 22 avril 2021, dont :

  • Blé vrac : 10 600 t (Algérie : 6 600 t ; Pologne : 4 000 t ;
    Pays-Bas : 4 000 t)
colza-fob-mozelle

Marché des oléagineux

Analyse par Lucile Talleu

Tension très élevée sur le colza

Début de semaine sur les chapeaux de roues pour le colza, qui gagne +8,75€ sur l’échéance août du marché à terme d’Euronext ce lundi, et des gains de plus de 6€ chaque jour suivant. La tension est ainsi très élevée si bien que les cours du colza sur l’échéance août 2021 ont franchi le niveau des 500 €/t, du jamais vu avant juillet sur cette échéance. Au final, depuis 7 jours, le colza Fob Moselle a progressé de plus de 30€.

L’échéance mai est entrée dans une séquence de volatilité extrêmement forte avec des variations de plus de 30€ entre certains jours en raison de sa clôture prochaine.

Le marché de Chicago a fortement progressé cette semaine, ce qui a d’ailleurs poussé la Bourse de Chicago à augmenter ses limites journalières de trading pour le soja de 70 cents à 1 $ le boisseau, ceci ne va pas d’ailleurs limiter la volatilité des cours….

Au Brésil, le gouvernement brésilien vient d’annuler les droits d’importation pour le maïs, le soya, le tourteau de soya et l’huile de soya, et ce, jusqu’à la fin de l’année. Cette mesure est destinée à contrecarrer la flambée des prix intérieurs qui frappe de plein fouet l’industrie animale. Ce serait un paradoxe que le Brésil, premier exportateur mondial de soja, se voit contraint d’importer de la graine de soja et du tourteau.

Selon les autorités chinoises, 7,18 Mt de graines de soja en provenance des Etats-Unis ont été importées en mars 2021, en hausse de 320 % par rapport à mars 2020. Seulement 315 000 t ont été importées depuis le Brésil, contre 2,1 Mt en mars 2020, en raison du retard dans les chargements brésiliens, ce qui a entraîné un report vers l’origine US.

La demande chinoise à l’avenir est difficile à appréhender. D’un côté, les données de mars sur la production d'aliments pour porcs montrent une augmentation de 28% par rapport à février et de 75% par rapport à l'année dernière. De l’autre, la rumeur de l’apparition d’une nouvelle souche de peste porcine africaine qui aurait décimé 20 % du cheptel reproducteur selon les estimations circule, avec comme conséquence le ralentissement des achats chinois de grains fourragers.

La fermeté du colza est également alimentée par la situation au Canada. Les estimations de stocks de fin de campagne s’inscriront probablement sous les stocks tampon jugés nécessaires. Cette semaine, les rumeurs ont fait part d’achat canadien de 2 bateaux de 30 kt environ chacun de colza ukrainien, chargement août, afin de combler la soudure de campagne. Cet achat totalement inhabituel montre à quel point la tension sur le colza.

En Europe également, la demande à l’importation risque d’être importante pour la prochaine campagne. Les estimations font état de 6,5Mt à ce jour, alors que les dégâts liés au gel ne sont pas encore estimés de façon fine. D’ores et déjà les analystes commencent à revoir à la baisse la prévision de production française. L’association des coopératives allemandes estime la production nationale en colza à 3,57 Mt, soit une hausse respectivement de + 2,2 %.

Colza

Cotation du Colza Fob Moselle
(€/t) R2019 R2020
05/07/2019 365.25  
12/07/2019 370,75  
19/07/2019 372  
26/07/2019 380  
02/08/2019 376.25  
09/08/2019 377.85  
16/08/2019 381  
23/08/2019 383  
30/08/2019 383  
06/09/2019 385,25  
13/09/2019 385,75  
20/09/2019 390  
27/09/2019 391.25  
04/10/2019 389  
11/10/2019 385,50  
18/10/2019 382.75  
25/10/2019 381  
01/11/2019 388,25  
08/11/2019 393,75  
15/11/2019 396  
22/11/2019 397  
29/11/2019 393,75  
06/12/2019 400,50  
13/12/2019 402,50  
20/12/2019 412,25  
27/12/2019 416.25  
03/01/2020 415  
10/01/2020 420  
17/01/2020 400,75  
24/01/2020 410,75  
31/01/2020 400,75  
07/02/2020 386  
14/02/2020 389  
21/02/2020 390,75  
28/02/2020 379,50  
06/03/2020 377  
13/03/2020 359  
20/03/2020 356  
27/03/2020 357,5  
03/04/2020 364,50  
10/04/2020 373  
17/04/2020 370  
24/04/2020 369,75 367,5
01/05/2020 367,75 367,75
07/05/2020 370,75 373,5
15/05/2020 370,5 374,5
21/05/2020   375,50
29/05/2020   374,25
05/06/2020   374,25
12/06/2020   375,5
19/06/2020   377
26/06/2020   374,75
03/07/2020   378,50
10/07/2020   386,25
17/07/2020   383,50
24/07/2020   382,75
31/07/2020   386.25
07/08/2020   381,75
14/08/2020   378,5
21/08/2020   383,75
28/08/2020   388,5
04/09/2020   386
11/09/2020   381,50
18/09/2020   392,75
25/09/2020   380,25
02/10/2020   389,50
09/10/2020   390,75
16/10/2020   389
23/10/2020   394,75
30/10/2020   378
06/11/2020   406,75
13/11/2020   411,25
20/11/2020   413,75
27/11/2020   415,25
04/12/2020   412,25
11/12/2020   414,50
18/12/2020   418,5
25/12/2020   420
01/01/2021   421
08/01/2021   430
15/01/2021   433,50
22/01/2021   432,75
29/01/2021   435,75
05/02/2021   436,25
12/02/2021   453,75
19/02/2021   468
26/02/2021   495,25
05/03/2021   522
12/03/2021   527
19/03/2021   527,75
26/03/2021   522,25
02/04/2021   517,00
09/04/2021   515,50
16/04/2021   479,75
23/04/2021   510,25
30/04/2021    
07/05/2021    
14/05/2021    
21/05/2021    
28/05/2021    
04/06/2021    
11/06/2021    
18/06/2021    
25/06/2021    

Marchés physiques

Céréales


Blé tendre

R. Rouen : 207,45 €/t avril/juin ;
NR : 217,89 €/t juil./sept  ; 215,35 €/t NC
R. La Pallice : 206,45 €/t avril/juin ;
NR : 219,89 €/t juil./sept  
Fob. Moselle : 221 €/t avril/juin ; 204 €/t NC

Orges

R. La Pallice / Rouen : NR : 211,89 €/t juil./sept ;
206,35 €/t NC

Fob. Moselle : 205 €/t avril/juin ;
NR : 195 €/t juil./sept

Maïs

Fob. Rhin : 233 €/t avril/juin ;
NR : 211 €/t NC

Oléagineux


Colza

R. Rouen : 510,25 €/t juil./sept. (var. 31,50 €/t) ;
507,00 €/t oct./déc. (var. 29,50 €/t)
Fob Moselle : 510,25 €/t juil./sept. (var. 30,50 €/t) ;
506,00 €/t oct./déc. (var. 28,50 €/t)

Tournesol

Saint-Nazaire : 465,00 €/t oct./déc. (var. 15,00 €/t)
Bordeaux : 465,00 €/t oct./déc. (var. 15,00 €/t)

Huiles Végétales

Colza - Rotterdam : 1 381 $/t mai (var. 184,95 €/t)
Soja - Rotterdam : 1 429 $/t mai (var. 53,56 €/t)
Tournesol - Fob Nord Europe : 1 651 $/t mai (var. 54,45 €/t)
Palme (Fob Kuala Lampur) : 1 075 $/t mai (var. 64,11 €/t)

Indices


Pétrole - WTI New-York, spot : 61,61 $/baril (var. -1,85 $/baril)
Parité Euro/Dollar : 1 € = 1,201 $ (var. 0,00)

Abréviations : NR= nouvelle récolte, R= rendu, C.D.= camion départ, T.D.= train départ, C= camion

Marchés à terme

EuronexT
(€/t) 23 avril variation*
Blé tendre, mai 238,50 19,00
Maïs, juin 233,75 12,75
Colza, mai 595,25 87,25
Huile de Colza, juin 698,50 0,00
Tourteaux de Colza, juin 196,25 0,00

 

 CME Etats-Unis
(cotations converties en €/t) 23 avril variation*
Blé tendre, juillet 216,58 15,22
Maïs, juillet 206,25 16,42
Soja, juillet 461,64 28,20
Huile Soja, juillet 1 078,27 103,88
Tourteaux de Soja, juillet 388,97 14,37

 

ICE Canada
(cotations converties en €/t) 23 avril variation*
Canola, mai 584,62 30,69

* les variations sont calculées par rapport au dernier numéro d’actualités agricoles

Activité des ports européen

Exportations


 Flux physiques en tonnes UE à 28
01/07-23/04
Cumul France
01/07-2304
Blé tendre 21 342 501 6 336 999
Farine BT (val. prod.) 358 286 36 100
Blé dur 346 033 101 999
Orge 6 415 430 2 734 110
Maïs 2 042 996 110 419

 

Importations


 Flux physiques en tonnes UE à 28
01/07-23/04
Cumul France
01/07-23/04
Blé tendre 1 686 883 1 175
Farine BT (équiv. grain) 26 501 7 682
Blé dur 2 185 713 12 434
Maïs 12 073 588 4 965
Sorgho 12 735 9

Source : Commission Européenne, DG TAXUD