S'abonner à l'hebdo

Pour vous abonner à l'hebdo des coops métiers du grain, dont la diffusion est réservée aux adhérents de Coop de France et à son réseau, merci de remplir et de valider le formulaire ci-dessous.

obligatoire




Valider

Déclaration CNIL
Coop de France met en place un traitement de données à caractère personnel dans le cadre de ses missions d'assistance et d'information aux coopératives adhérentes. Ces données sont collectées lors de votre adhésion, des missions de conseil que nous réalisons ou lorsque vous remplissez ce formulaire et sont destinées aux employés de Coop de France exclusivement. Elles sont par ailleurs contrôlées annuellement. Conformément à l'article 32 de la loi du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification et de suppression des données vous concernant. Ce droit peut être exercé auprès de Nicolas Gremont, au service informatique à l'adresse suivante : nicolas.gremont@coopdefrance.coop.

Les marchés

Rubriques
bandeau-ble-tendre-475-105

Marché des céréales

Analyse par Clara Moley

Les incertitudes sur les taxes à l’export russes sèment le trouble sur le marché du blé

Semaine de forte volatilité pour les céréales en raison notamment des rebondissements de la politique à l’export russe et de la demande extérieure qui demeure forte pour les origines européennes

Du côté du blé, la volatilité des cours était largement due aux aléas de la politique russe qui souffle le chaud et le froid sur le marché export. En effet, après avoir annoncé la mise en place de quota pour limiter les exportations et garantir les réserves stratégiques du pays dans le contexte de pandémie, il semblerait que le gouvernement russe ait finalement renoncé à baisser encore davantage ces quotas. Quant à la question de la mise en place d’une taxe, le flou persiste également. Il a un temps été question de taxer différemment l’ancienne récolte et la nouvelle, avant que ne soient avancés les taux progressifs de 25€/t à partir du 15 février et de 50€/t à partir du 1er mars sur l’ancienne récolte, et la mise en place d’une taxe flottante sur la nouvelle. Cependant il semblerait que pour l’heure aucune décision concrète n’ait été prise, et les exports russes se poursuivent à un rythme très soutenu, sans que les prix domestiques ne montrent d’ailleurs de signe de fléchissement, ce qui était pourtant l’objectif à l’origine de ces mesures.

Conséquence de ce climat d’incertitude, l’augmentation des prix dans les origines qui intègrent le cout de ces taxes et le report de la demande à venir. En France, le cours du blé tendre à Rouen a ainsi atteint 234€/t cette semaine, son plus haut depuis 2013, alors qu’il était encore à 200€/t il y a un peu plus d’un mois.

Sur le marché export, l’origine mer Noire reste cependant liquide et compétitive sur la plupart des destinations. Cette semaine, l’appel d’offre algérien pour 390kt sur la période 14-28 février cette semaine a été remporté par la France l’Allemagne et l’Argentine, tandis qu’aujourd’hui a lieu l’appel d’offre tunisien pour la période 15 février – 15 mars.

Sur le marché Euronext, si les cours ont connu une hausse sur huit sessions consécutives jusqu’à rompre la résistance des 240€/t sur le contrat mars 2021, ils ont fait volteface en milieu de semaine, entrainés par les mouvements de liquidation du soja à Chicago et cédé 4€/t sur deux sessions.

Du côté du maïs, les cours continuent de grimper. Les importantes importations chinoises, attendues à 17,5Mt par l’USDA vs. 8Mt l’année dernière et 3-5Mt en temps normal sont l’une des principales causes de cette hausse. La tension du bilan mondial de maïs est encore aggravée par les tentatives du gouvernement argentin de limiter les exportations afin de garantir l’approvisionnement domestique. Si aucune mesure officielle n’a été mise en place, le Ministre de l’agriculture argentin s’est réuni cette semaine avec les principaux opérateurs pour tenter de limiter les flux à l’export.

Sur le marché des orges, l’origine française bénéficie elle aussi des importations chinoises, également importantes cette année, en raison notamment de l’absence de la concurrence australienne sur cette destination.

Blé tendre

Cotation du Blé Tendre Rendu Rouen
(€/t) R2019 R2020
05/07/2019 173  
12/07/2019 171  
19/07/2019 169  
26/07/2019 170  
02/08/2019 167  
09/08/2019 165  
16/08/2019 163  
23/08/2019 161  
30/08/2019 163  
06/09/2019 159  
13/09/2019 162  
20/09/2019 164  
27/09/2019 165  
04/10/2019 170  
11/10/2019 170  
18/10/2019 175  
25/10/2019 174  
01/11/2019 174  
08/11/2019 174  
15/11/2019 174  
22/11/2019 176  
29/11/2019 178  
06/12/2019 178  
13/12/2019 179  
20/12/2019 181  
27/12/2019 184  
03/01/2020 185  
10/01/2020 188  
17/01/2020 190  
24/01/2020 192  
31/01/2020 185,81  
07/02/2020 188  
14/02/2020 189,06  
21/02/2020 189,5  
28/02/2020 183  
06/03/2020 179  
13/03/2020 170  
20/03/2020 185,95  
27/03/2020 191,20  
03/04/2020 186 180
10/04/2020 193,7 192
17/04/2020 192 181
24/04/2020 191,39 187
30/04/2020 187 181
07/05/2020 190 182
15/05/2020 190 181
21/05/2020 188 184
29/05/2020 187 183
05/06/2020 183 184
12/06/2020 175 179
19/06/2020   177
26/06/2020   175
03/07/2020   180
10/07/2020   189
17/07/2020   187
24/07/2020   184
31/07/2020   184
07/08/2020   183
14/08/2020   182
21/08/2020   181
28/08/2020   186
04/09/2020   186
11/09/2020   189
18/09/2020   190
25/09/2020   191
02/10/2020   195
09/10/2020   196
16/10/2020   204
23/10/2020   204
30/10/2020   201
06/11/2020   205
13/11/2020   208
20/11/2020   208
27/11/2020   209
04/12/2020   202,81
11/12/2020   206
18/12/2020   207,81
25/12/2020   212
01/01/2021   214
08/01/2021   215
15/01/2021   228
22/01/2021   230
29/01/2021    
05/02/2021    
12/02/2021    
19/02/2021    
26/02/2021    
05/03/2021    
12/03/2021    
19/03/2021    
26/03/2021    
02/04/2021    
09/04/2021    
16/04/2021    
23/04/2021    
30/04/2021    
07/05/2021    
14/05/2021    
21/05/2021    
28/05/2021    
04/06/2021    
11/06/2021    
18/06/2021    
25/06/2021    
port-atlantique-la-rochelle-bandeau

Activité des ports français


 

 

Rouen

195 767 t ont été chargées et déchargées
du 14 au 20 janvier 2021 dont :

Exportations : 192 667 t

  • Blé tendre : 97 554 t (Cameroun : 6 001 t ; Algérie : 30 153 t ;
    Portugal : 7 500 t ; Maroc : 33 000 t ; Cuba : 20 900 t)
  • Tourteaux de colza : 3 000 t (Irlande)
  • Tourteaux gluten de blé : 2 100 t (Norvège)
  • Orge de brasserie : 43 500 (Chine)
  • Orge fourragère : 46 513 t (Chine)

Importations : 3 100 t

  • Blé dur : 3 100 t (France)

 


 


 

La Pallice

60 600 t ont été chargées
du 14 au 20 janvier 2021, dont :

  • Orge vrac : 57 500 t (Chine)
  • Blé vrac : 3 100 t (France)
colza-fob-mozelle

Marché des oléagineux

Analyse par Lucile Talleu

Première baisse pour le soja depuis
le 8 décembre

Après une hausse spectaculaire du marché à terme du soja la semaine dernière, les cours se sont repliés cette semaine, ramenant les cours aux niveaux d’il y a une dizaine de jours, c’est-à-dire avant la parution du rapport haussier de l’USDA. La hausse brutale de la semaine dernière a entraîné des prises de profit, et le marché a ensuite corrigé, appuyé par une vague de pluies au Brésil et en Argentine rassurant les opérateurs. Le marché à terme de Chicago n’avait fait que progresser sans discontinuité depuis le 8 décembre.

Néanmoins, plusieurs éléments portent à penser que cette baisse devrait être de courte durée :

La dynamique à l’exportation de soja ne se tarit pas. En effet, aux Etats-Unis, les expéditions hebdomadaires de soja ont été supérieures aux attentes, avec 2,06Mt de soja exportées. Le CIC a légèrement revu à la hausse la prévision d’exportations américaines (60,7Mt), mais surtout, avec une production en deçà des dernières estimations (-1Mt), le stock de fin de campagne est estimé à 3,6Mt (contre 5Mt le mois dernier, un chiffre qui était déjà très bas).
Au niveau mondial, le CIC a revu nettement à la baisse la prévision de production de soja au niveau mondial (359Mt contre 365Mt estimé le mois dernier). Cette baisse est largement imputable au Brésil (130,5Mt soit une baisse de 3Mt), puis l’Argentine (baisse de -2,5Mt, à 47,5Mt).
De plus, la récolte sud-américaine a un peu de retard. Au Brésil, les récoltes ont commencé timidement et se situent à 0,4 %, ce qui constitue, pour l’heure, un léger recul par rapport à l’an passé (1,8 %). Le CIC rapporte des rendements décevants en raison de l’impact d’une longue période de conditions non favorables aux cultures. Mais, la récolte ne vient que de débuter, et elle devrait s’intensifier d’ici la fin du mois de janvier.

L’huile de palme est également à la baisse cette semaine, en raison de craintes liés à une baisse de la demande des principaux importateurs, les exportations malaysiennes étant en berne sur les quinze premiers jours de janvier.

Le marché du colza suit donc les mouvements du soja et de l’huile de palme et repart à la baisse cette semaine, perdant 6,25€ sur l’échéance d’Euronext de mai.

Concernant la récolte 2021, le CIC table sur une augmentation des superficies ensemencées (+2%). La récolte européenne devrait légèrement être plus importante qu’en 2020, même si la superficie reste inférieure de 16% à la moyenne quinquennale. Contrairement à l’Ukraine où les conditions de semis ont été difficiles, les conditions de culture en Europe sont plutôt favorables à ce stade.

Le dollar s’apprécie face aux autres monnaies, l’investiture de Mr Joe Biden cette semaine est synonyme de mise en place d’un programme d’aide gouvernementale plus généreux pour relancer l’économie en cette période de covid.

Ce plan de relance pourrait entraîner une hausse de la demande en pétrole, ce qui permet au marché du pétrole WTI de reprendre quelques couleurs, et de passer au-dessus des 53 $ le baril ce mercredi. Mais finalement, il repart à la baisse en cette fin de semaine en raison de stocks plus importants que prévu aux Etats-Unis.

Colza

Cotation du Colza Fob Moselle
(€/t) R2019 R2020
05/07/2019 365.25  
12/07/2019 370,75  
19/07/2019 372  
26/07/2019 380  
02/08/2019 376.25  
09/08/2019 377.85  
16/08/2019 381  
23/08/2019 383  
30/08/2019 383  
06/09/2019 385,25  
13/09/2019 385,75  
20/09/2019 390  
27/09/2019 391.25  
04/10/2019 389  
11/10/2019 385,50  
18/10/2019 382.75  
25/10/2019 381  
01/11/2019 388,25  
08/11/2019 393,75  
15/11/2019 396  
22/11/2019 397  
29/11/2019 393,75  
06/12/2019 400,50  
13/12/2019 402,50  
20/12/2019 412,25  
27/12/2019 416.25  
03/01/2020 415  
10/01/2020 420  
17/01/2020 400,75  
24/01/2020 410,75  
31/01/2020 400,75  
07/02/2020 386  
14/02/2020 389  
21/02/2020 390,75  
28/02/2020 379,50  
06/03/2020 377  
13/03/2020 359  
20/03/2020 356  
27/03/2020 357,5  
03/04/2020 364,50  
10/04/2020 373  
17/04/2020 370  
24/04/2020 369,75 367,5
01/05/2020 367,75 367,75
07/05/2020 370,75 373,5
15/05/2020 370,5 374,5
21/05/2020   375,50
29/05/2020   374,25
05/06/2020   374,25
12/06/2020   375,5
19/06/2020   377
26/06/2020   374,75
03/07/2020   378,50
10/07/2020   386,25
17/07/2020   383,50
24/07/2020   382,75
31/07/2020   386.25
07/08/2020   381,75
14/08/2020   378,5
21/08/2020   383,75
28/08/2020   388,5
04/09/2020   386
11/09/2020   381,50
18/09/2020   392,75
25/09/2020   380,25
02/10/2020   389,50
09/10/2020   390,75
16/10/2020   389
23/10/2020   394,75
30/10/2020   378
06/11/2020   406,75
13/11/2020   411,25
20/11/2020   413,75
27/11/2020   415,25
04/12/2020   412,25
11/12/2020   414,50
18/12/2020   418,5
25/12/2020   420
01/01/2021   421
08/01/2021   430
15/01/2021   433,50
22/01/2021   432,75
29/01/2021    
05/02/2021    
12/02/2021    
19/02/2021    
26/02/2021    
05/03/2021    
12/03/2021    
19/03/2021    
26/03/2021    
02/04/2021    
09/04/2021    
16/04/2021    
23/04/2021    
30/04/2021    
07/05/2021    
14/05/2021    
21/05/2021    
28/05/2021    
04/06/2021    
11/06/2021    
18/06/2021    
25/06/2021    

Marchés physiques

Céréales


Blé tendre

R. Rouen : 230 €/t janv./mars
R. Bretagne : 239 €/t janv./mars
R. La Pallice : 242 €/t janv./mars
Fob Moselle : 225 €/t janv./mars ; 225 €/t avr./juin ;

Orges

R. La Pallice/Rouen : 214 €/t janv./mars
Fob Moselle : 200 €/t janv./mars ; 200 €/t avr./juin

Maïs

Fob Rhin : 227 €/t janv./mars ; 227 €/t avr./juin
R. Bordeaux : 208 €/t janv./mars

Oléagineux


Colza

R. Rouen : 436,75 €/t avril/juin (var. 2,25 €/t) ;
Fob Moselle : 432,75 €/t avril/juin (var. -0,75 €/t) ;

Tournesol

Saint-Nazaire : 530,00 €/t avril/juin (var. 5,00 €/t)
Bordeaux : 530,00 €/t avril/juin (var. 5,00 €/t)

Huiles Végétales

Colza - Rotterdam : 1 045 $/t janv. (var. -62,19 €/t)
Soja - Rotterdam : 1 270 $/t janv. (var. 137,57 €/t)
Tournesol - Fob Nord Europe : 1 106 $/t janv. (var. -174,44 €/t)
Palme (Fob Kuala Lampur) : 881 $/t janv. (var. -134,20 €/t)

Indices


Pétrole - WTI New-York, spot : 53,08 $/baril (var. -0,49 $/baril)
Parité Euro/Dollar : 1 € = 1,2149 $ (var. 0,00)

Abréviations : NR= nouvelle récolte, R= rendu, C.D.= camion départ, T.D.= train départ, C= camion

Marchés à terme

EuronexT
(€/t) 22 janvier variation*
Blé tendre, mars 231,75 2,00
Maïs, mars 213,75 1,50
Colza, février 433,75 -5,75
Huile de Colza, mars 698,50 0,00
Tourteaux de Colza, mars 196,25 0,00

 

 CME Etats-Unis
(cotations converties en €/t) 22 janvier variation*
Blé tendre, mars 199,33 -3,49
Maïs, mars 169,47 -3,81
Soja, mars 413,46 -19,60
Huile Soja, mars 786,25 3,25
Tourteaux de Soja, mars 396,66 -25,54

 

ICE Canada
(cotations converties en €/t) 22 janvier variation*
Canola, mars 423,49 -20,04

* les variations sont calculées par rapport au dernier numéro d’actualités agricoles

Activité des ports européens

Exportations


 Flux physiques en tonnes UE à 28
01/07-17/01
Cumul France
01/07-17/01
Blé tendre 13 991 457 3 930 796
Farine BT (val. prod.) 230 542 22 132
Blé dur 148 743 78 055
Orge 3 807 275 1 452 512
Maïs 1 111 281 40 310

 

Importations


 Flux physiques en tonnes UE à 28
01/07-17/01
Cumul France
01/07-17/01
Blé tendre 1 408 365 1 022
Farine BT (équiv. grain) 15 886 4 864
Blé dur 1 677 826 12 371
Maïs 9 237 030 4 839
Sorgho 9 337 7

Source : Commission Européenne, DG TAXUD