S'abonner à l'hebdo

Hebdo N°3 - Vendredi 19 janvier 2018

S'abonner à l'hebdo

Pour vous abonner à l'hebdo des coops métiers du grain, dont la diffusion est réservée aux adhérents de Coop de France et à son réseau, merci de remplir et de valider le formulaire ci-dessous.

obligatoire




Valider

Déclaration CNIL
Coop de France met en place un traitement de données à caractère personnel dans le cadre de ses missions d'assistance et d'information aux coopératives adhérentes. Ces données sont collectées lors de votre adhésion, des missions de conseil que nous réalisons ou lorsque vous remplissez ce formulaire et sont destinées aux employés de Coop de France exclusivement. Elles sont par ailleurs contrôlées annuellement. Conformément à l'article 32 de la loi du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification et de suppression des données vous concernant. Ce droit peut être exercé auprès de Nicolas Gremont, au service informatique à l'adresse suivante : nicolas.gremont@coopdefrance.coop.

Les marchés

Rubriques
bandeau-ble-tendre-475-105

Marché des céréales

Analyse par Anne-Laure Paumier

Le manque de perspective à l’exportation pèse sur les cours


Blé tendre

La baisse des perspectives d’exportation continue de peser sur le marché du blé français. Les cours poursuivent leur glissade. Le marché à terme perd 3,25 €/t cette semaine et la prime compense d’à peine 1 €/t selon les parités. L’Euro au plus haut depuis 3 ans handicape la compétitivité de l’origine européenne. Et les statistiques publiées cette semaine confirment toutes des estimations à la baisse. L’USDA diminue de 1 MT ses prévisions d’exportation de l’Union Européenne passant ainsi de 28,5 Mt à
27 Mt (27,3Mt en 2016 et 34,7 Mt en 2015). Le CIC baisse également d’1 Mt à 25 Mt pour cette campagne (contre 26,4 en 2016 et 33,8 Mt en 2015). L’analyste privé Stratégie Grains, qui tablait déjà sur des perspectives assez pessimistes, revoit également ses prévisions en repli de 750 kt, soit un total de 21,6 Mt (24,1 en R16 et 31,8 en 15/16), dont 8,8 Mt au départ de la France (-300 kt).La prévision de FranceAgriMer apparait dans ce contexte de plus en plus décalée des autres sources.

Le Conseil International réajuste ses estimations de production de blé à la hausse, notamment en raison de rendement finalement plus favorable que ce qui était attendu en Argentine et en Australie. Si quelques difficultés de qualité (taux de protéine un peu faible) sont relevées en Argentine, il faut s’attendre à une compétition vive avec ce pays sur les mois à venir. La baisse annoncée des taxes à l’exportation en Argentine ne sera qu’un avantage supplémentaire pour une origine déjà agressive !

Maïs

L’USDA a maintenu ses prévisions de production de maïs inchangées pour l’Argentine et le Brésil. Malgré un ajustement à la hausse de la production des Etats-Unis (+670 kt) et des stocks de report mondiaux légèrement augmentés (+2,5 Mt), les cours se sont quelque peu repris sur le marché de Chicago cette semaine. Les conditions climatiques adverses en Amérique du Sud, qui rendent à ce jour très incertaines les prévisions de production, et des positions financières exagérément vendeuses sur le marché de Chicago ont permis à la bourse américaine de s’afficher en vert. Ceci étant, et fort logiquement, le marché européen ne suit pas le mouvement. N’oublions pas que, même avec un léger mieux, le cours du maïs sur le marché à terme de Chicago se situe autour des 110 €/t … soit une bonne quarantaine d’euros en dessous du marché à terme européen. Cet écart de prix avec le marché américain, qui reflète les prix mondiaux, explique le flux des importations dans l’Union Européenne. L’euro fort d’un côté et la baisse de la Hryvnia ukrainienne de l’autre continuent également à renforcer l’attractivité des grains importés comme le montre encore les entrées conséquentes cette semaine dans les ports européens (671 kt), pour un total de 8,6 Mt. Face à ce contexte européen qui s’alourdit, les stocks non vendus tant chez les collecteurs que chez les producteurs inquiètent et pèsent sur les cours qui baissent partout en France.

Orge

Toujours portée par une bonne demande des Pays-Tiers, l’orge se distingue du marasme ambiant et les prix en rapproché, en rendu portuaire parviennent même à s’inscrire en hausse.  L’Arabie Saoudite a conclu 1 Mt le week-end dernier, et il semble probable que de l’orge française sera retenue pour honorer en partie cette affaire. Autre point positif, des bateaux continuent à charger pour différentes destinations (Maroc, Tunisie, Jordanie notamment).

Blé tendre

Cotation du Blé Tendre Rendu Rouen
(€/t) R2016 R2017
06/01/2017 169,5  
13/01/2017 169 170,5
20/01/2017 169 170
27/01/2017 169 168
03/02/2017 168,5 169
10/02/2017 170 169
17/02/2017 171,5 171
24/02/2017 171,2 172
03/03/2017 173 172
10/03/2017 169 167
17/03/2017 167 164
24/03/2017 162 161
31/03/2017 157,5 159
07/04/2017 156 159
14/04/2017 159,5 162
21/04/2017 156 162
28/04/2017 160 162
05/05/2017 158 160
12/05/2017 155 165
19/05/2017 152 157
26/05/2017 152 158
02/06/2017 151 158
09/06/2017 150 162
16/06/2017 152 162
23/06/2017   164
30/06/2017   165
07/07/2017   169
14/07/2017   166
21/07/2017   163
28/07/2017   165
04/08/2017   159,5
11/08/2017   159
18/08/2017   153
25/08/2017   152
01/09/2017   152
08/09/2017   152
15/09/2017   154
22/09/2017   156
29/09/2017   158
06/10/2017   158
13/10/2017   155
20/10/2017   155
27/10/2017   157,5
03/11/2017   158
10/11/2017   155,5
17/11/2017   154
24/11/2017   155
01/12/2017   154
08/12/2017   153,3
15/12/2017   153
22/12/2017   153
29/12/2017   151,6
05/01/2018   152
12/01/2018   151,5
19/01/2018   149
26/01/2018    
02/02/2018    
09/02/2018    
16/02/2018    
23/02/2018    
02/03/2018    
09/03/2018    
16/03/2018    
23/03/2018    
30/03/2018    
06/04/2018    
13/04/2018    
20/04/2018    
27/04/2018    
04/05/2018    
11/05/2018    
18/05/2018    
25/05/2018    
01/06/2018    
08/06/2018    
15/06/2018    
22/06/2018    
29/06/2018    
06/07/2018    

Graphe de la semaine

CIC - Rapport sur le marché



 

colza-fob-mozelle

Marché des oléagineux

Le Colza poursuit sa baisse

Le marché du colza a poursuivi sa chute avec 10 €/t sur l’échéance février. Toujours pénalisée en début de semaine par la hausse de l’euro d’une part et le repli de l’huile de palme à Kuala Lumpur d’autre part, le colza a eu du mal à retrouver de la compétitivité. La chute des cours du colza s’est accélérée sur le marché européen pour s’afficher à 343 €/t sur l’échéance Février. Toutefois, on observe un regain d’intérêt pour la graine de colza en fin de semaine grâce à la décision du Parlement Européen sur la réforme de la directive sur les énergies renouvelables. Cette décision, en faveur du maintien à 7% du plafond d’incorporation de biocarburants de première génération d’ici 2030, a rassuré la filière Colza.

Outre cette mesure, la baisse des prix de l’huile de palme se confirme face à la faible demande internationale. Les cours tiennent aussi compte du vote du parlement européen pour la  suppression progressive de l’utilisation des biocarburants produits à partir de l’huile de palme dès 2021 afin de limiter la déforestation importée.

En soja, les cours sur le marché de Chicago continuent d’évoluer en hausse, soutenus par les conditions climatiques sèches en Argentine et par une trituration US élevée. En effet, la publication des chiffres de trituration US par la NOPA (Association des triturateurs nord-américains) a montré un rythme de trituration très soutenu sur le mois de décembre. Il estime la trituration US de soja à 166,4 M de boisseaux, soit une hausse de 3,8%, par rapport à l’an dernier. L’USDA a annoncé une vente de 130 000 t de graine de soja récolte 2018/2019 à destination inconnue.

On note l’arrivée du premier bateau de canola australien nouvelle campagne dans l’UE qui devrait être suivi par de nombreux autres dans les prochaines semaines.

Le repli des huiles semble moins impacter l’huile de tournesol qui reste affichée à 770 $/t et la graine évolue toujours aux alentours des 310 €/t en rendu Saint Nazaire. De plus, ce sont près de 23 000 t de graines qui ont été importées au Pays-bas et Roumanie. Concernant l’huile, le rythme des importations dans l’UE se maintient avec 50 000 t en provenance d’Ukraine.

Colza

Cotation du Colza Fob Moselle
(€/t) R2016 R2017
06/01/2017 424  
13/01/2017 420,5  
20/01/2017 424,25  
27/01/2017 425  
03/02/2017 418  
10/02/2017 425,25  
17/02/2017 433  
24/02/2017 420  
03/03/2017 424,25  
10/03/2017 420  
17/03/2017 411,75 373,75
24/03/2017 409,5 370
31/03/2017 399,5 366,5
07/04/2017 406 367,25
14/04/2017 401,5 368,75
21/04/2017 400,75 366,75
28/04/2017 401,5 367,5
05/05/2017 391 372,75
12/05/2017 394,75 373
19/05/2017 359,75 362,50
25/05/2017   358
02/06/2017   347,75
09/06/2017   360
16/06/2017   359.75
23/06/2017   356
30/06/2017   359
07/07/2017   366.25
13/07/2017   367,50
21/07/2017   366,0
28/07/2017   362,50
04/08/2017   365
11/08/2017   366,5
18/08/2017   365,5
25/08/2017   369
01/09/2017   369,50
08/09/2017   365,00
15/09/2017   367,25
22/09/2017   368,00
29/09/2017   369,50
06/10/2017   370,50
13/10/2017   370,00
20/10/2017   366,50
27/10/2017   368,50
03/11/2017   377,25
10/11/2017   366,50
17/11/2017   379,00
24/11/2017   374,25
01/12/2017   367,75
08/12/2017   365,50
15/12/2017   357
22/12/2017   353,25
29/12/2017   347,75
05/01/2018   357,75
12/01/2018   352,75
19/01/2018   343
26/01/2018    
02/02/2018    
09/02/2018    
16/02/2018    
23/02/2018    
02/03/2018    
09/03/2018    
16/03/2018    
23/03/2018    
30/03/2018    
06/04/2018    
13/04/2018    
20/04/2018    
27/04/2018    
04/05/2018    
11/05/2018    
18/05/2018    
25/05/2018    
01/06/2018    
08/06/2018    
15/06/2018    
22/06/2018    
29/06/2018    
06/07/2018    

Marchés physiques

Céréales


Blé tendre

R. Rouen : 149 €/t fév./mars ; 147,5 €/t avril/juin
R. Dunkerque : 149,5 €/t fév./mars ; 148 €/t avril/juin
Base Creil : 143,5 €/t fév./mars ; 143,5 €/t avril/juin
R. La Pallice : 147 €/t fév./mars
R. Bretagne : 151,5 €/t fév./mars
Fob Moselle : 146 €/t fév./mars ; 147 €/t avril/juin
CD Picardie : 140 €/t fév./mars (fourrager)

Orge

R. Rouen : 148,5A €/t janv./mars ; 146,5 €/t avril/juin
Fob Moselle : 141 €/t janv./mars ; 143 €/t avril/juin
R. Bretagne : 147,5 €/t janv./mars
Dunkerque  : 150,5 €/t janv./mars ; 147,5 €/t avril/juin
D. Eure et Loir  : 136 €/t janv./mars

Maïs

R.La Pallice/Bordeaux  : 141 €/t janv./mars ;
145A €/t avril/juin ; 145A €/t août/sept.
Fob Rhin  : 155 €/t janv./mars
R. Bretagne : 145 €/t janv./mars
CD Beauce  : 137 €/t janv./mars
TD Beauce : 140 €/t janv./mars ; 144 €/t avril/juin

Oléagineux


Colza

Rouen : 334 €/t janv./mars (var. -13,75€ t)
Moselle :  343 €/t janv./mars (var. -13,75 €/t)

Tournesol

St-Nazaire : 310 €/t janv./mars (var. 0,0 €/t)
Bordeaux : 310 €/t janv./mars (var. 0,0 €/t)

Huiles Végétales

Colza - Rotterdam : 830,0 $/t nov./janv. (var. -37,0 $/t)
Soja - Rotterdam : 871,0 $/t nov. (var. -1,0 $/t)
Tournesol - Fob Nord Europe : 770,0 $/t déc.(var. -2,5 $/t)
Palme brute - CAF Rotterdam : 670 $/t nov. (var. -20,0 $/t)

Tourteaux

Colza - France (Rouen) : 205 €/t Fev./Mars. (var. +1,0 €/t)
Colza - Anvers : 201 €/t Fev./Mars. (var. +2,0 €/t)
Colza - Allemagne (Rhin) : 194 €/t Jan./Fev. (var. +1,0 €/t)
Tournesol - Bordeaux : 189 €/t Jan. (var. -1,0 €/t)
Soja 48 Brésil - C départ Gand (48% Brésil) : 322 €/t Janv. (var. +3,0 €/t)

Indices


Pétrole - WTI New-York, spot : 64,01 $/baril (var. +0,4 $/baril)
Parité Euro/Dollar : 1 € = 1,23 $ (var. +0,03)

Abréviations : NR= nouvelle récolte, R= rendu, C.D.= camion départ, T.D.= train départ, C= camion

Marchés à terme

EuronexT
(€/t) 18 janv. variation*
Blé tendre, mars 155,75 -3,25
Maïs, mars 151,50 -6,25
Colza, fév. 344,75 -9,00
Huile de Colza, mars 731,50 0,00
Tourteaux de Colza, mars 193,00 5,00

 

CME Etats-Unis
(cotations converties en €/t) 18 janv. variation*
Blé tendre, mars 128,07 -4,01
Maïs, mars 113,40 -0,42
Soja, mars 293,06 3,56
Huile Soja, mars 582,41 -23,68
Tourteaux de Soja, mars 296,72 10,49

 

ICE Canada
(cotations converties en €/t) 18 janv. variation*
Canola, mars 323,49 -2,34

* les variations sont calculées par rapport à la cotation de la semaine précédente

Activité des ports européens

Exportations


 Flux physiques en tonnes UE à 28
01/07-17/01
Cumul France
01/07-17/01
Blé tendre 11 333 544 3 778 474
Farine BT (val. prod.) 451 290 99 980
Blé dur 492 306 198 234
Orge 2 674 088 1 040 013
Maïs 567 529 56 342

 

Importations


 Flux physiques en tonnes UE à 28
01/17-02/01
Cumul France
01/07-17/01
Blé tendre 1 697 483 2 940
Farine BT (équiv. grain) 19 956 4 901
Blé dur 968 807 40 148
Maïs 8 647 595 4903
Sorgho 103 180 2

Source : Commission Européenne, DG TAXUD

port-atlantique-la-rochelle-bandeau

Activité des ports français


 

Rouen

177 351 t ont été chargées
du 11 au 17 janvier 2018, dont :

Exportations : 177 351 t

  • Blé tendre : 123 748 t (Algérie : 59 462 t ; Maroc : 52 786 t ;
    Cameroun : 5 000 t ; Gabon : 6 500 t)
  • Orge fourragère : 37 089 t (Tunisie : 27 500 t ; Portugal : 4 089 ;
    Maroc : 5 500 t)
  • Blé fourrager : 1 746 t (Portugal)
  • Malt : 6 000 t (Cameroun)
  • Pulpe de betterave : 8 768 t (Irlande : 3 252 t ; Maroc : 5 516 t)

 



La Pallice

38 480 t ont été chargées
du 11 au 18 janvier 2018, dont :

  • Blé vrac : 34 080 t (Guadeloupe : 26 250 t ; NC : 6 400 t ;
    Norvège : 1 430 t)
  • Maïs vrac : 4 400 (NC)