S'abonner à l'hebdo

Hebdo N°19 - Vendredi 15 mai 2020

S'abonner à l'hebdo

Pour vous abonner à l'hebdo des coops métiers du grain, dont la diffusion est réservée aux adhérents de Coop de France et à son réseau, merci de remplir et de valider le formulaire ci-dessous.

obligatoire




Valider

Déclaration CNIL
Coop de France met en place un traitement de données à caractère personnel dans le cadre de ses missions d'assistance et d'information aux coopératives adhérentes. Ces données sont collectées lors de votre adhésion, des missions de conseil que nous réalisons ou lorsque vous remplissez ce formulaire et sont destinées aux employés de Coop de France exclusivement. Elles sont par ailleurs contrôlées annuellement. Conformément à l'article 32 de la loi du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification et de suppression des données vous concernant. Ce droit peut être exercé auprès de Nicolas Gremont, au service informatique à l'adresse suivante : nicolas.gremont@coopdefrance.coop.

Les marchés

Rubriques
bandeau-ble-tendre-475-105

Marché des céréales

Analyse par Pierre Gautron / Lucile Talleu

Des bilans mondiaux lourds à venir

Blé

Le rapport de l’USDA du 12 mai annonce des stocks mondiaux de blé en nette hausse pour la campagne 2019/20 par rapport au mois précédent (+3Mt) et à un niveau record pour la prochaine campagne (310Mt). La production européenne est prévue en baisse à 143Mt contre 154Mt en 19/20. La sortie du rapport de l’USDA a entraîné un mouvement de baisse sur le marché, mais modéré.

En France, les températures basses de ces derniers jours ont apporté leurs lots d’inquiétudes sur les cultures de blé, notamment au regard de la méiose, un stade effectivement sensible au froid. Selon Arvalis, les stades sont très en avance en lien avec les forts cumuls de températures enregistrés depuis les semis. Au final, seules les parcelles les moins avancées sont proches du stade méiose, et la majorité des blés sont au stades gonflement-début épiaison, ce qui limite le potentiel de dégâts liés à la méiose. Au 11 mai, 57% des surfaces sont jugées dans un état bon à très bon, soit 2 points de plus que la semaine précédente selon Céré’obs.

Agreste n’a apporté que peu de changements sur les surfaces en blé tendre. Celles-ci sont estimées à 4, 624 Mha et sont en baisse de -7,5% par rapport à 2019 et en retrait de -8 % par rapport à la moyenne 2015- 2019. L’implantation de cette culture a été défavorisée par les sols saturés d’eau à l’automne 2019. Le recul de la sole est particulièrement marqué dans l’Ouest avec des baisses de 20,6 % en Pays-de-la Loire, 20,2 % en Bretagne et 13,8 % en Poitou-Charentes.

France AgriMer a publié les bilans français ce mercredi pour la campagne 2019/20. La prévision d’exportations vers les pays tiers a été revue à la hausse et est désormais estimée à 13,3Mt, en raison des performances réalisées à destination de la Chine, mais aussi le Maroc et l’Algérie, destinations phares du blé français.

Sur ces deux dernières destinations, une faible récolte est attendue. Selon France Export céréales, le Maroc vit une des pires saisons céréalières de son histoire due au déficit pluviométrique de 34% par rapport à la moyenne des 30 dernières années. La production toutes céréales ne devrait pas dépasser 3 Mt, soit 42 % de moins que la campagne précédente. Les autorités ont donc confirmé que, compte tenu de la faible récolte locale attendue en 2020, les droits de douane resteront à zéro durant tout l’été.

Maïs

Le rapport de l’USDA de ce mardi était très attendu par les opérateurs. Depuis l’effondrement du secteur de l’éthanol et le ralentissement de l’abattage de porcs de -40 % depuis la mi-mars aux États-Unis, les opérateurs s’attendaient à une demande en maïs très en dessous des dernières estimations et des stocks très élevés aux Etats-Unis, au niveau le plus élevé depuis 1988 pour la prochaine campagne selon certains. 

L’USDA a effectué quelques corrections sur la campagne 2019-20, en baissant la consommation de maïs pour l’éthanol et en révisant à la hausse les exportations US, ce qui entraîne une augmentation modérée des stocks. Sur la campagne 2020-21, les stocks sont effectivement jugés au plus haut niveau depuis 1987-1988 à 3, 32 milliard de bushels, mais la consommation pour l’éthanol est prévue en hausse, tout comme les utilisations en alimentation animale et les exportations. La hausse des stocks est donc imputable à l’augmentation importante de la production (406Mt contre 347Mt en 2019/20). L’USDA semble considérer un impact limité de la pandémie sur la campagne prochaine.

Dans ce contexte, le marché du maïs à Chicago n’a enregistré qu’une faible hausse.

Orge

France AgriMer a revu à la hausse les exportations d’orges à la fois vers les pays de l’UE et vers les pays tiers. Concernant les débouchés communautaires, l’orge profite d’une bonne tenue du marché fourrager malgré une baisse du marché brassicole. Vers les pays tiers, les achats vers la Chine sont dynamiques et des rumeurs font état de nouveaux bateaux à charger vers la Chine pour les prochaines semaines. L’orge française pourrait également bien profiter du regain de tension entre la Chine et l’Australie. La Chine menace effectivement de mettre en place des mesures anti-dumping sur les importations d’orge australienne, ce qui permettrait d’ouvrir des débouchés supplémentaires pour les orges françaises.

Blé tendre

Cotation du Blé Tendre Rendu Rouen
(€/t) R2018 R2019 NR2020
06/07/2018 185    
13/07/2018 182    
20/07/2018 189,5    
27/07/2018 198,5    
03/08/2018 216    
10/08/2018 213,5    
17/08/2018 201,5    
24/08/2018 206    
31/08/2018 199    
07/09/2018 196    
14/09/2018 195    
21/09/2018 201    
28/09/2018 197    
05/10/2018 199    
12/10/2018 199,5    
19/10/2018 197,5    
26/10/2018 195,5    
02/11/2018 197    
09/11/2018 197    
16/11/2018 198,1    
23/11/2018 198    
30/11/2018 196,5    
07/12/2018 197    
14/12/2018 202    
21/12/2018 202    
28/12/2018 199,5    
04/01/2019 202    
11/01/2019 199    
18/01/2019 199,5    
25/01/2019 202    
01/02/2019 199,5    
08/02/2019 196,5    
15/02/2019 192    
22/02/2019 189    
01/03/2019 180    
08/03/2019 179    
15/03/2019 182 172,89  
22/03/2019 185 171,14  
29/03/2019 181 172,14  
05/04/2019 185 171,54  
12/04/2019 184 171,64  
19/04/2019 179 169,14  
26/04/2019 175,5 166,39  
03/05/2019 174 166,39  
10/05/2019 173 165,39  
17/05/2019 175,5 166,89  
24/05/2019 174 169,54  
31/05/2019 176,5 166,89  
07/06/2019 175 173,64  
14/06/2019 173 173,14  
21/06/2019   174  
28/06/2019   176,5  
05/07/2019   173  
12/07/2019   171  
19/07/2019   169  
26/07/2019   170  
02/08/2019   167  
09/08/2019   165  
16/08/2019   163  
23/08/2019   161  
30/08/2019   163  
06/09/2019   159  
13/09/2019   162  
20/09/2019   164  
27/09/2019   165  
04/10/2019   170  
11/10/2019   170  
18/10/2019   175  
25/10/2019   174  
01/11/2019   174  
08/11/2019   174  
15/11/2019   174  
22/11/2019   176  
29/11/2019   178  
06/12/2019   178  
13/12/2019   179  
20/12/2019   181  
27/12/2019   184  
03/01/2020   185  
10/01/2020   188  
17/01/2020   190  
24/01/2020   192  
31/01/2020   185,81  
07/02/2020   188  
14/02/2020   189,06  
21/02/2020   189,5  
28/02/2020   183  
06/03/2020   179  
13/03/2020   170  
20/03/2020   185,95  
27/03/2020   191,20  
03/04/2020   186 180
10/04/2020   193,7 192
17/04/2020   192 181
24/04/2020   191,39 187
30/04/2020   187 181
07/05/2020   190 182
15/05/2020   190 181
22/05/2020      
29/05/2020      
05/06/2020      
12/06/2020      
19/06/2020      
26/06/2020      
port-atlantique-la-rochelle-bandeau

Activité des ports français


 

 

Rouen

177 786 t ont été chargées
du 7 au 13 mai dont :

Exportations : 177 786 t

  • Blé tendre : 103 670 t (Algérie : 58 670 t : Canaries : 4 000 t ;
    Sénégal : 16 000 t ; Côte d'Ivoire : 13 000 t ; Cameroun : 5 000 t ;
    Ghana : 7 000 t)
  • Orge fourragère : 30 202 t (Maroc)
  • Orge de brasserie : 21 100 t  (Afrique du Sud : 17 500 t ;
    Irlande : 3 600 t)
  • Colza : 6 300 t (Royaume-Uni)
  • Tourteaux de colza : 6 157 t (Belgique : 3 000 t ;
    Allemagne : 3 157 t)
  • Tournesol : 157 t (Sénégal)
  • Malt : 5 600 t (Cameroun)
  • Tourteaux de luzerne : 4 600 t (Maroc)

 


 


 

La Pallice

32 365 t ont été chargées
du 7 au 13 mai 2020, dont :

  • Blé  vrac : 32 365 t (Mauritanie)
colza-fob-mozelle

Marché des oléagineux

Analyse par Lucile Talleu

Des surfaces de colza françaises à 1,087 Mha

Le rapport de l’USDA de ce mardi a apporté quelques modifications quant aux échanges mondiaux de soja. Les exportations de soja US sur la campagne 2019/20 ont été abaissées de 100 Mbu, entraînant une hausse du stock de report américain d’autant. Sur cette même campagne, les importations chinoises de soja ont été augmentées de +3Mt (92Mt contre 89Mt estimés en avril) et sont mêmes prévues au niveau de 96Mt pour la campagne 20/21.  Cela pourrait être attribuable au fait que la Chine se rétablit peu à peu de la peste porcine africaine, et/ou alors la conviction que la Chine pourrait honorer tous ses engagements de la phase 1 même après les élections de novembre.

En définitive, les prévisions de l’USDA étaient dans la moyenne des attentes des opérateurs, le marché à terme est donc baissier. Même les achats récents de soja US par la Chine (4 bateaux soit 240kt achetés ce lundi, puis 136kt et 198kt ce jeudi) n’ont pas permis au marché de repartir à la hausse. Malgré ces ventes, la baisse des exportations de soja US de 100Mbu dans le dernier rapport de l’USDA semble encore trop optimiste pour certains.

Par ailleurs, la tension entre les Etats-Unis et la Chine est montée d’un cran, le Président américain évoquant la possibilité de résilier la phase 1 de l'entente avec la Chine, au motif que la pandémie a changé la donne dans leurs relations et que la propagation du virus sur le sol américain est imputable à la Chine.

Le pétrole a repris quelques couleurs cette semaine, même si les prix restent en dessous de 30 $/baril. L’annonce de l’Arabie-Saoudite ce lundi d’une réduction de la production d’un million de barils par jour à partir du mois de juin, en complément de l’accord de réduction de production de l'OPEP+ conclu le 12 avril, a permis au marché de se redresser quelque peu.

En colza, les cours évoluaient peu cette semaine, toujours pénalisés par la faiblesse des cours du palme. Les stocks d’huiles de palme en Malaisie sont au plus haut depuis 5 mois. Bien que ces derniers soient en deçà des chiffres de l’an dernier, cette accumulation dépasse les attentes en raison d’un rebond de la production et d’une consommation en berne.

En France, le ministère de l’Agriculture a confirmé la baisse des surfaces de colza pour la récolte 2020 à 1, 087Mha (contre 1, 075Mha estimés le mois dernier). Celles-ci diminuent de -1,8 % sur un an et de -24,3 % par rapport à la moyenne quinquennale 2015- 2019.

Oilworld table sur une production française à 3,61Mt (contre 3,47Mt pour la récolte 2019). Allemagne et Pologne voient également leurs productions estimées à la hausse par rapport à l’an dernier (3,14Mt contre 2,83Mt en Allemagne et 2,39Mt contre 2,38Mt en Pologne). Il reste cependant quelques semaines avant les récoltes et les conditions de culture dans ces pays inquiètent les opérateurs alors qu’une vague de froid s’abat sur ces pays.

Avec une petite production de colza européenne, les importations devraient donc être importantes. Alors que l’Ukraine était la principale origine importée en Europe en 2019/20 (2,866Mt importées au 10 mai, soit 53,5% des importations européennes selon la Commission), la baisse de production attendue dans ce pays devrait être compensée par des importations plus importantes venant d’Australie selon Oilworld (1,59Mt estimés en 2020/21 contre 764kt importées au 10 mai).

Colza

Cotation du Colza Fob Moselle
(€/t) R2018 R2019 NR2020
06/07/2018 359,75    
13/07/2018 357,75    
20/07/2018 358,5    
27/07/2018 361,25    
03/08/2018 366,5    
10/08/2018 371    
17/08/2018 378    
24/08/2018 374,5    
31/08/2018 374,25    
07/09/2018 375,25    
14/09/2018 368    
21/09/2018 367,25    
28/09/2018 372,25    
05/10/2018 377    
12/10/2018 372    
19/10/2018 370,75    
26/10/2018 371,5    
02/11/2018 377,5    
09/11/2018 378,5    
16/11/2018 379    
23/11/2018 371,5    
30/11/2018 372,5    
07/12/2018 374    
14/12/2018 371,5    
21/12/2018 367    
28/12/2018 363    
04/01/2019 367,75    
11/01/2019 368,25    
18/01/2019 369,5    
25/01/2019 376,25    
01/02/2019 373    
08/02/2019 373    
15/02/2019 367    
22/02/2019 362,75    
01/03/2019 359,25    
08/03/2019 358    
15/03/2019 358,75    
22/03/2019 361,75    
29/03/2019 359,25    
05/04/2019 363,50    
12/04/2019 361,75    
19/04/2019 363,25    
26/04/2019 365,25    
03/05/2019 365,25    
10/05/2019 361,50    
17/05/2019 363.25 364,25  
24/05/2019 363.25 364,25  
31/05/2019 367,25 367,25  
07/06/2019 365,50 367,50  
14/06/2019   365,50  
21/06/2019   370  
28/06/2019   365  
05/07/2019   365.25  
12/07/2019   370,75  
19/07/2019   372  
26/07/2019   380  
02/08/2019   376.25  
09/08/2019   377.85  
16/08/2019   381  
23/08/2019   383  
30/08/2019   383  
06/09/2019   385,25  
13/09/2019   385,75  
20/09/2019   390  
27/09/2019   391.25  
04/10/2019   389  
11/10/2019   385,50  
18/10/2019   382.75  
25/10/2019   381  
01/11/2019   388,25  
08/11/2019   393,75  
15/11/2019   396  
22/11/2019   397  
29/11/2019   393,75  
06/12/2019   400,50  
13/12/2019   402,50  
20/12/2019   412,25  
27/12/2019   416.25  
03/01/2020   415  
10/01/2020   420  
17/01/2020   400,75  
24/01/2020   410,75  
31/01/2020   400,75  
07/02/2020   386  
14/02/2020   389  
21/02/2020   390,75  
28/02/2020   379,50  
06/03/2020   377  
13/03/2020   359  
20/03/2020   356  
27/03/2020   357,5  
03/04/2020   364,50  
10/04/2020   373  
17/04/2020   370  
24/04/2020   369,75 367,5
01/05/2020   367,75 367,75
07/05/2020   370,75 373,5
15/05/2020   370,5 374,5
22/05/2020      
29/05/2020      
05/06/2020      
12/06/2020      
19/06/2020      
26/06/2020      

Marchés physiques

Céréales


Blé tendre

R. Rouen : 190 €/t mai/juin ;
NR : 181 €/t juil./août ; 183 €/t oct./déc.
Fob Moselle : 175 €/t mai/juin ;
NR : 177 €/t juil./août
R. Nantes : 183 €/t mai/juin ;
NR : 181 €/t juil./août ; 183 €/t oct./déc.
R. La Pallice : 189 €/t mai/juin ;
NR : 182 €/t juil./août ; 184 €/t oct./déc.
R. Bretagne : 185 €/t mai/juin ;
NR : 180 €/t juil./août ; 183,50 €/t oct./déc.
 

Orge

R. Rouen : 153 €/t mai/juin ;
NR : 159 €/t juil./août ; 161 €/t oct./déc.
R. La Pallice : NR : 160 €/t juil./août ; 162 €/t oct./déc.
Fob Moselle : 147 €/t mai/juin ;
NR : 153 €/t juil./août 
R. Bretagne : 162,50 €/t mai/juin ;
NR : 162 €/t oct./déc.

Maïs

Fob Rhin : 160 €/t juin ; 162 €/t sept.
NR : 165 €/t oct.
R. Bretagne : 174 €/t mai/juin ; 176,50 €/t juil./sept.

Oléagineux


Colza

R. Rouen : 360,5 €/t mai/juin ;
NR : 360,5 €/t juil./août/sept.
Fob Moselle : 370,50 €/t mai/juin (var. -0,25 €/t)
NR : 374,50 €/t juil./août/sept. (var. 1,00 €/t)

Tournesol

Saint-Nazaire : NR : 335 €/t juil./août. ; 325 €/t sept.
Bordeaux : NR : 320 €/t sept. (var. -20,00 €/t)

Huiles Végétales

Colza - Rotterdam : 782 $/t mai (var. -97,14 $/t)
Soja - Rotterdam : 692 $/t mai (var. 23,21 $/t)
Tournesol - Fob Nord Europe : 739 $/t mai (var. 5,48 $/t)
Palme (Fob Kuala Lampur) : 480 $/t mai (var. 16,16 $/t)

Indices 


Pétrole - WTI New-York, spot : 27,34 $/baril (var. 0,94 $/baril)
Parité Euro/Dollar : 1 € = 1,0785 $ (var. 0,00)

Abréviations : NR= nouvelle récolte, R= rendu, C.D.= camion départ, T.D.= train départ, C= camion

Marchés à terme

EuronexT
(€/t) 15 mai variation*
Blé tendre, septembre 185,00 -3,25
Maïs, juin 164,50 -0,25
Colza, août 370,00 -0,50
Huile de Colza, juin 698,50 0,00
Tourteaux de Colza, juin 196,25 0,00

 

 CME Etats-Unis
(cotations converties en €/t) 15 mai variation*
Blé tendre, juillet 170,91 -5,45
Maïs, juillet 115,73 0,99
Soja, juillet 284,84 1,12
Huile Soja, juillet 534,54 6,11
Tourteaux de Soja, juillet 294,22 -0,36

 

ICE Canada
(cotations converties en €/t) 15 mai variation*
Canola, juillet 310,79 1,76

* les variations sont calculées par rapport à la cotation de la semaine précédente

Activité des ports européens

Exportations


 Flux physiques en tonnes UE à 28
01/07-10/05
Cumul France
01/07-10/05
Blé tendre 29 148 521 9 884 671
Farine BT (val. prod.) 492 564 65 170
Blé dur 920 396 261 132
Orge 6 367 549 2 732 468
Maïs 4 581 434 87 998

 

Importations


 Flux physiques en tonnes UE à 28
01/07-10/05
Cumul France
01/07-10/05
Blé tendre 1 780 591 3 281
Farine BT (équiv. grain) 24 907 7 553
Blé dur 1 624 706 130
Maïs 17 728 188 10 593
Sorgho 79 512 5

Source : Commission Européenne, DG TAXUD