S'abonner à l'hebdo

Pour vous abonner à l'hebdo des coops métiers du grain, dont la diffusion est réservée aux adhérents de Coop de France et à son réseau, merci de remplir et de valider le formulaire ci-dessous.

obligatoire




Valider

Déclaration CNIL
Coop de France met en place un traitement de données à caractère personnel dans le cadre de ses missions d'assistance et d'information aux coopératives adhérentes. Ces données sont collectées lors de votre adhésion, des missions de conseil que nous réalisons ou lorsque vous remplissez ce formulaire et sont destinées aux employés de Coop de France exclusivement. Elles sont par ailleurs contrôlées annuellement. Conformément à l'article 32 de la loi du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification et de suppression des données vous concernant. Ce droit peut être exercé auprès de Nicolas Gremont, au service informatique à l'adresse suivante : nicolas.gremont@coopdefrance.coop.

Les marchés

Rubriques
bandeau-ble-tendre-475-105

Marché des céréales

Analyse par Lucile Talleu

Bilans céréaliers tendus, flambée des cours

Maïs

Le début de l’année 2021 est bien agité sur les marchés agricoles.

Fin de semaine dernière, l’Argentine a finalement levé son interdiction d’exporter du maïs, en limitant cependant ses exportations à 30kt/j, ce qui a calmé les cours sur Chicago… pas pour très longtemps.

Car la parution du rapport de l’USDA de mardi a surpris fortement le marché. Les opérateurs s’attendaient certes à des chiffres haussiers car le déficit hydrique en Amérique du Sud comme en Amérique du Nord est important, mais ces derniers n’avaient pas envisagé une baisse aussi importante du rendement du maïs américain. La production de maïs aux Etats-Unis s’affiche donc à 360Mt, soit une baisse de de -8Mt par rapport aux estimations du mois dernier. Les cours ont donc immédiatement bondi et affichent des meilleurs niveaux depuis 7 ans. Le marché à terme de Chicago gagne l’équivalent de 14€/t sur la semaine. Aux Etats-Unis, comme au niveau mondial les stocks sont bas et laissent supposer une fin de campagne tendue. Selon les derniers chiffres du CIC parus ce jeudi, les stocks mondiaux de maïs s’affichent à 268Mt, le plus bas niveau depuis 8 ans.

L’envolée des cours s’est aussi traduite sur notre continent, puisque le marché à terme d’Euronext gagne 11,5€. A cela s’ajoute un bilan français tendu. Le maïs français était compétitif au sein de l’Union européenne sur l’automne 2020, puisque selon France Export Céréales, 1,9Mt de maïs sont parties vers les pays de l’Union, soit une hausse de +25% par rapport 2019/20. Bien qu’ayant peu évolué ce mois-ci, le stock de fin de campagne estimé par FranceAgrimer ce mercredi est faible, à 1,860Mt.

Du côté des fabricants d’aliments, les prix français des 3 céréales s’est fortement apprécié ces dernières semaines, en particulier pour le maïs. Le maïs perd en attractivité pour les formulations, d’autant plus que les prix des tourteaux (soja, colza) se sont aussi fortement renchéris. S’ajoute à cela la résurgence de la grippe aviaire dans les filières de volailles. Pour l’heure, l’impact sur le bilan français d’une baisse de la consommation de maïs est difficile à chiffrer, mais pourrait être relativement peu importante, en tout cas moins que l’épisode de 2017, étant donné que la période des fêtes est derrière nous. Néanmoins la situation aux regards des prix des matières premières en alimentation animale risque de devenir dangereuse pour la pérennité des filières avicoles.

Blé tendre

Du côté du blé tendre, les cours aussi flambent. Sur Euronext, la tonne de blé échéance mars a gagné plus de 15€ cette semaine. Même si les stocks mondiaux sont plus confortables que pour le maïs (le CIC estime les stocks à 294Mt contre 278Mt en 2019/20), l’USDA les a baissé ce mois-ci, principalement en Chine.

Et la demande chinoise est importante. Hors de l’Union européenne, près de la moitié du blé tendre français part en Chine selon France Export Céréales. Selon les Douanes, à fin novembre, ce sont 1,356Mt qui ont été exportées vers la Chine, avec des expéditions en octobre et novembre supérieures à 350kt/mois. Bien que le disponible en blé tendre soit nettement inférieur aux années précédentes (collecte de 26,77Mt contre plus de 36Mt en 2019/20), FranceAgriMer a revu à la hausse les exportations de blé vers les Pays tiers, à 7,27Mt contre 7,090Mt le mois dernier. Le stock final sur le marché est estimé à 2,485Mt.

Orges

Le bilan français établi par FranceAgriMer ce mois-ci devient également très tendu. Les stocks de fin de campagne sont désormais estimés à 1,067Mt contre 1,158Mt le mois dernier. Ceci principalement en raison des exportations dynamiques vers les Pays tiers. L’appétit chinois ne se dément pas, avec notamment 227kt d’orges exportées sur le seul mois de novembre 2020. France AgriMer a donc revu à la hausse la prévision d’exportations vers les pays tiers (+100kt). A noter que la fermeture des bars et restaurants qui a été prolongée lors des dernières annonces gouvernementales sur la lutte contre la covid-19 amène FranceAgriMer a baissé les utilisations d’orges en malterie.

Blé tendre

Cotation du Blé Tendre Rendu Rouen
(€/t) R2019 R2020
05/07/2019 173  
12/07/2019 171  
19/07/2019 169  
26/07/2019 170  
02/08/2019 167  
09/08/2019 165  
16/08/2019 163  
23/08/2019 161  
30/08/2019 163  
06/09/2019 159  
13/09/2019 162  
20/09/2019 164  
27/09/2019 165  
04/10/2019 170  
11/10/2019 170  
18/10/2019 175  
25/10/2019 174  
01/11/2019 174  
08/11/2019 174  
15/11/2019 174  
22/11/2019 176  
29/11/2019 178  
06/12/2019 178  
13/12/2019 179  
20/12/2019 181  
27/12/2019 184  
03/01/2020 185  
10/01/2020 188  
17/01/2020 190  
24/01/2020 192  
31/01/2020 185,81  
07/02/2020 188  
14/02/2020 189,06  
21/02/2020 189,5  
28/02/2020 183  
06/03/2020 179  
13/03/2020 170  
20/03/2020 185,95  
27/03/2020 191,20  
03/04/2020 186 180
10/04/2020 193,7 192
17/04/2020 192 181
24/04/2020 191,39 187
30/04/2020 187 181
07/05/2020 190 182
15/05/2020 190 181
21/05/2020 188 184
29/05/2020 187 183
05/06/2020 183 184
12/06/2020 175 179
19/06/2020   177
26/06/2020   175
03/07/2020   180
10/07/2020   189
17/07/2020   187
24/07/2020   184
31/07/2020   184
07/08/2020   183
14/08/2020   182
21/08/2020   181
28/08/2020   186
04/09/2020   186
11/09/2020   189
18/09/2020   190
25/09/2020   191
02/10/2020   195
09/10/2020   196
16/10/2020   204
23/10/2020   204
30/10/2020   201
06/11/2020   205
13/11/2020   208
20/11/2020   208
27/11/2020   209
04/12/2020   202,81
11/12/2020   206
18/12/2020   207,81
25/12/2020   212
01/01/2021   214
08/01/2021   215
15/01/2021   228
22/01/2021    
29/01/2021    
05/02/2021    
12/02/2021    
19/02/2021    
26/02/2021    
05/03/2021    
12/03/2021    
19/03/2021    
26/03/2021    
02/04/2021    
09/04/2021    
16/04/2021    
23/04/2021    
30/04/2021    
07/05/2021    
14/05/2021    
21/05/2021    
28/05/2021    
04/06/2021    
11/06/2021    
18/06/2021    
25/06/2021    

Graphe de la semaine

CIC : estimation de l’offre et de la demande mondiales



Au 14 janvier 2021

colza-fob-mozelle

Marché des oléagineux

Analyse par Clara Moley

Le rapport USDA confirme la tendance haussière sur le marché du soja

La publication cette semaine de plusieurs rapports dont celui de l’USDA très attendu, confirme la tendance haussière du marché du soja enclenchée depuis plusieurs semaines déjà, et qui devrait se poursuivre.   

La principale préoccupation des marchés est la disponibilité du soja, qui semble devenir une denrée de plus en plus rare dans les trois principaux pays producteurs. Or malgré la sècheresse en Amérique du Sud et la tension du bilan américain, les prix n’avaient jusqu’à présent pas fait l’effort de décourager la trituration ni les exports US qui se poursuivent à un niveau soutenu. Le rapport USDA semble avoir apporté cette semaine le déclencheur que le marché attendait, même si selon certains les chiffres sont encore en deçà de la réalité.

Du côté américain, le rapport a ainsi augmenté la trituration de 5mbu par rapport au mois précédent, soit une augmentation de 1,6%, qui parait encore faible par rapport aux 7% d’augmentation constatés depuis le début de la campagne. Côté exports, le rapport a augmenté les volumes de 30mbu pour un total de 2230mbu sur toute la campagne, un record.  Mais là encore, les chiffres de chargements de ces dernières semaines semblent indiquer une cadence d’exportation encore plus soutenue. Les engagements de la semaine s’élevaient ainsi à 908kt, soit l’équivalent de 92% du nouvel objectif USDA. Si l’on considère le seul importateur chinois, les chargements de la semaine s’élevaient à 1,2Mt pour un total de 28,5Mt sur la campagne, soit 85% de l’engagement total, et le pays prévoit de continuer de charger du soja américain en février, malgré l’arrivée de la récolte brésilienne ! Ces ajustements aboutissent à un ratio stock/utilisation de 3%, inférieur à un mois de trituration et le plus bas jamais publié dans un rapport USDA du mois de janvier.

Côté sud-américain, les pluies ont apporté un peu de répit aux cultures brésiliennes en particulier dans les Etats du Centre et du centre-Ouest. Cependant les prévisions montrent qu’elles ne devraient pas durer et le chiffre de production de 133,7Mt avancé par la CONAB semble toujours ambitieux. Le programme de chargement brésilien a désormais atteint 2,3Mt, mais seuls 30kt ont été effectivement chargées, ce qui laisse craindre des surestaries très élevées. A cela s’ajoutent la menace de la grève annuelle des chauffeurs de camions brésiliens du mois de février, et la réduction de la récolte argentine par le rapport USDA à 48Mt (-2Mt) qui limitent encore la disponibilité de la graine sud-américaine et reportent la pression de l’approvisionnement sur les seuls Etats Unis.  

Le marché de Chicago a donc réagi très vivement à ces chiffres cette semaine. Le contrat de mars 2021 a bondi de $50cts/bu sur la semaine pour s’établir au-dessus de la résistance des $14, avec pour l’instant aucun élément baissier en perspective.

Le marché du colza a bénéficié de cette tendance haussière du complexe oléagineux cette semaine et le contrat Euronext de février s’est stabilisé aux alentours de 440€/t. Autre élément ayant soutenu les cours, le report d’achat chinois de colza européen pour ces prochains mois, il serait question de 200 à 300kt.

Colza

Cotation du Colza Fob Moselle
(€/t) R2019 R2020
05/07/2019 365.25  
12/07/2019 370,75  
19/07/2019 372  
26/07/2019 380  
02/08/2019 376.25  
09/08/2019 377.85  
16/08/2019 381  
23/08/2019 383  
30/08/2019 383  
06/09/2019 385,25  
13/09/2019 385,75  
20/09/2019 390  
27/09/2019 391.25  
04/10/2019 389  
11/10/2019 385,50  
18/10/2019 382.75  
25/10/2019 381  
01/11/2019 388,25  
08/11/2019 393,75  
15/11/2019 396  
22/11/2019 397  
29/11/2019 393,75  
06/12/2019 400,50  
13/12/2019 402,50  
20/12/2019 412,25  
27/12/2019 416.25  
03/01/2020 415  
10/01/2020 420  
17/01/2020 400,75  
24/01/2020 410,75  
31/01/2020 400,75  
07/02/2020 386  
14/02/2020 389  
21/02/2020 390,75  
28/02/2020 379,50  
06/03/2020 377  
13/03/2020 359  
20/03/2020 356  
27/03/2020 357,5  
03/04/2020 364,50  
10/04/2020 373  
17/04/2020 370  
24/04/2020 369,75 367,5
01/05/2020 367,75 367,75
07/05/2020 370,75 373,5
15/05/2020 370,5 374,5
21/05/2020   375,50
29/05/2020   374,25
05/06/2020   374,25
12/06/2020   375,5
19/06/2020   377
26/06/2020   374,75
03/07/2020   378,50
10/07/2020   386,25
17/07/2020   383,50
24/07/2020   382,75
31/07/2020   386.25
07/08/2020   381,75
14/08/2020   378,5
21/08/2020   383,75
28/08/2020   388,5
04/09/2020   386
11/09/2020   381,50
18/09/2020   392,75
25/09/2020   380,25
02/10/2020   389,50
09/10/2020   390,75
16/10/2020   389
23/10/2020   394,75
30/10/2020   378
06/11/2020   406,75
13/11/2020   411,25
20/11/2020   413,75
27/11/2020   415,25
04/12/2020   412,25
11/12/2020   414,50
18/12/2020   418,5
25/12/2020   420
01/01/2021   421
08/01/2021   430
15/01/2021   433,50
22/01/2021    
29/01/2021    
05/02/2021    
12/02/2021    
19/02/2021    
26/02/2021    
05/03/2021    
12/03/2021    
19/03/2021    
26/03/2021    
02/04/2021    
09/04/2021    
16/04/2021    
23/04/2021    
30/04/2021    
07/05/2021    
14/05/2021    
21/05/2021    
28/05/2021    
04/06/2021    
11/06/2021    
18/06/2021    
25/06/2021    

Marchés physiques

Céréales


Blé tendre

R. Rouen : 228 €/t janv./mars ; 225 €/t avr./juin ;
NR : 198 €/t juil./sept. ; 196 €/t oct./déc.
R. La Pallice : 229 €/t janv./mars ; 226 €/t avr./juin ;
NR : 199 €/t juil./sept. ; 197 €/t oct./déc.
R. Bretagne : 235 €/t janv./mars ; 233 €/t avr./juin

Orges

R. Rouen : 213 €/t janv./mars ; 211 €/t avr./juin ;
NR : 198 €/t juil./sept. ; 194 €/t oct./déc.
R. La Pallice : 215 €/t janv./mars ; 213 €/t avr./juin ;
NR : 200 €/t juil./sept. ; 196 €/t oct./déc.
R. Bretagne : 223N €/t janv./mars ; 220N €/t avr./juin

Maïs

R. Bretagne : 217 €/t janv./mars

Oléagineux


Colza

R. Rouen : 434,50 €/t avril/juin (var. 1,00 €/t) ;
Fob Moselle : 433,50 €/t avril/juin (var. 3,00 €/t) ;

Tournesol

Saint-Nazaire : 525,00 €/t avril/juin (var. 0,00 €/t)
Bordeaux : 525,00 €/t avril/juin (var. 0,00 €/t)

Huiles Végétales

Colza - Rotterdam : 1 107 $/t janv. (var. 61,51 €/t)
Soja - Rotterdam : 1 132 $/t janv. (var. -184,96 €/t)
Tournesol - Fob Nord Europe : 1 280 $/t janv. (var. 142,80 €/t)
Palme (Fob Kuala Lampur) : 1 015 $/t janv. (var. 34,31 €/t)

Indices


Pétrole - WTI New-York, spot : 53,57 $/baril (var. 2,51 $/baril)
Parité Euro/Dollar : 1 € = 1,217 $ (var. -0,01)

Abréviations : NR= nouvelle récolte, R= rendu, C.D.= camion départ, T.D.= train départ, C= camion

Marchés à terme

EuronexT
(€/t) 15 janvier variation*
Blé tendre, mars 229,75 15,25
Maïs, mars 212,25 11,50
Colza, février 439,50 7,25
Huile de Colza, mars 698,50 0,00
Tourteaux de Colza, mars 196,25 0,00

 

 CME Etats-Unis
(cotations converties en €/t) 15 janvier variation*
Blé tendre, mars 202,83 9,84
Maïs, mars 173,29 14,23
Soja, mars 433,06 25,81
Huile Soja, mars 783,00 -6,51
Tourteaux de Soja, mars 422,19 32,58

 

ICE Canada
(cotations converties en €/t) 15 janvier variation*
Canola, mars 443,53 17,54

* les variations sont calculées par rapport au dernier numéro d’actualités agricoles

Activité des ports européens

Exportations


 Flux physiques en tonnes UE à 28
01/07-10/01
Cumul France
01/07-10/01
Blé tendre 13 605 687 3 889 739
Farine BT (val. prod.) 222 688 21 191
Blé dur 142 269 78 055
Orge 3 802 686 1 452 292
Maïs 1 089 262 39 858

 

Importations


 Flux physiques en tonnes UE à 28
01/07-10/01
Cumul France
01/07-10/01
Blé tendre 1 357 337 1 022
Farine BT (équiv. grain) 15 330 4 747
Blé dur 1 616 548 12 371
Maïs 8 928 709 4 837
Sorgho 9 178 7

Source : Commission Européenne, DG TAXUD

port-atlantique-la-rochelle-bandeau

Activité des ports français


 

 

Rouen

184 556 t ont été chargées et déchargées
du 7 au 13 janvier 2021 dont :

Exportations : 180 841 t

  • Orge fourragère : 26 000 t (Chine)
  • Blé tendre : 139 681 t (Côte d'Ivoire : 29 100 t :
    Algérie : 31 500 t ; Portugal :  4 400 t ; Maroc : 60 681 t ;
    Cameroun : 14 000 t)
  • Malt : 7 000 t (Nigéria)
  • Tourteaux de colza : 6 000 t (Maroc)
  • Pois fourrager : 2 160 (Norvège)

Importations : 3 715 t

  • Blé dur : 3 715 t (France)

 


 


 

La Pallice

35 299 t ont été chargées
du 7 au 13 janvier 2021, dont :

  • Céréales vrac autres : 35 299 (France : 31 299 t ;
    Angleterre : 4 000 t)