S'abonner à l'hebdo

Hebdo N°06 - Vendredi 12 février 2021

S'abonner à l'hebdo

Pour vous abonner à l'hebdo des coops métiers du grain, dont la diffusion est réservée aux adhérents de Coop de France et à son réseau, merci de remplir et de valider le formulaire ci-dessous.

obligatoire




Valider

Déclaration CNIL
Coop de France met en place un traitement de données à caractère personnel dans le cadre de ses missions d'assistance et d'information aux coopératives adhérentes. Ces données sont collectées lors de votre adhésion, des missions de conseil que nous réalisons ou lorsque vous remplissez ce formulaire et sont destinées aux employés de Coop de France exclusivement. Elles sont par ailleurs contrôlées annuellement. Conformément à l'article 32 de la loi du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification et de suppression des données vous concernant. Ce droit peut être exercé auprès de Nicolas Gremont, au service informatique à l'adresse suivante : nicolas.gremont@coopdefrance.coop.

Vie des entreprises

Rubriques

énergie durable




Cérèsia poursuit sa démarche de production d’énergie durable accompagnée par Silicéo, un acteur régional de l’énergie solaire

Cérèsia agit pour réduire son empreinte carbone à travers les engagements de sa politique énergie et notamment sa démarche de production et de consommation d’énergies renouvelables.

Un plan ambitieux de baisse de sa consommation d’énergie fossile est mené avec des investissements dans des systèmes de production alternatifs comme la méthanisation et le photovoltaïque.

Concernant le développement du photovoltaïque, Cérèsia a entrepris l’aménagement de la toiture de la station de semences du site de Reims. La couverture de 6 000 m² a permis l’installation de 3 124 panneaux solaires.

La production représentera 1,1 mégawatt-heure soit 65% des besoins en énergie du site de Reims (bâtiments administratifs, station de semences et silos) ou l’équivalent de la consommation annuelle de plus de 300 foyers français.  

Deux années ont été nécessaires pour le montage du projet.

Cérèsia après appel à projet, a retenu la société Silicéo, entreprise régionale située à St-Martin-sur-le-Pré près de Châlons-en-Champagne, pour assurer la maîtrise d’œuvre du chantier.

Pour réaliser ce projet aux dimensions hors normes, Silicéo, installateur développeur de projets photovoltaïques,
a mobilisé 40 collaborateurs salariés et 10 engins de chantier pendant une semaine.

Ce déploiement massif de ressources humaines et matérielles a été réalisé en totale sécurité et a permis la poursuite de l’activité industrielle du site classé ICPE (Installation Classée pour la Protection de l'Environnement). 

Ce projet est également l’occasion de mettre à l’honneur l’ensemble de la filière solaire dans la région Grand Est par le choix de modules Voltec, fabricant de panneaux photovoltaïques situé en Alsace.  

Cérèsia envisage de poursuivre ses investissements dans le photovoltaïque afin d’équiper certains sites de son territoire.


Cérèsia est un groupe coopératif agricole, viticole et élevage dont le siège social se situe à Reims et dont l’activité couvre 8 départements du Nord-Est de la France.

• 4 400 agriculteurs coopérateurs • 620 collaborateurs • 615 M€ CA groupe • 1 800 000 tonnes de collecte


Silicéo est une société marnaise spécialisée dans l’étude, l’optimisation, la réalisation et la maintenance d’installations solaires réalisées par des acteurs professionnels dans les secteurs agricoles, industriels et tertiaires.
Forte de 11 ans d’expérience et de plus de 700 réalisations, Silicéo compte près de 100 collaborateurs et accompagne ses clients dans toute la moitié Nord de la France.

Site internet Cérésia : https://www.ceresia.fr/
Site internet Silicéo : http://www.siliceo.fr/
 

Arterris maintient le cap

et mise sur la diversification de son activité en 2021



Dans le contexte de crise sanitaire de 2020, la coopérative agricole Arterris a su faire preuve de résilience et d’une forte capacité d’adaptation. Grâce à une cohésion d’équipe forte, une solidarité marquée et à son agilité, Arterris dresse un bilan 2020 solide. L’année a été également marquée par la nomination de Christian Reclus en qualité de Directeur Général. La nouvelle Direction du Groupe affiche des ambitions fortes pour chacun de ses 3 pôles (agricole, agroalimentaire et distribution) et projette notamment de se déployer sur de nouveaux marchés.

Arterris affiche une année 2020 solide et consolide son activité de distribution

Le résultat du dernier exercice est positif même si l’on doit regretter un niveau bas des cours des productions céréalières. Le Groupe dépasse le seuil du milliard d’euros de chiffre d’affaires global (1013M€) et consolide ses fonds propres à près de 200 M€.

Le pôle agricole affiche un CA de 630M€ réparti entre la collecte grandes cultures-légumes (264M€), agrofourniture- équipements (211M€), les Semences et légumes secs (98M€) et la nutrition et production animale (145,1M€).

Le pôle distribution qui regroupe 40 magasins Gamm Vert, un magasin Frais d’Ici à Foix, ainsi que 11 boutiques de produits alimentaires Les Fermiers Occitans et Larroque, réalise un chiffre d’affaires de 53M€. Une belle croissance et une fréquentation des magasins en hausse qui confirment le choix stratégique du groupe de consolider son activité distributive alimentaire, notamment en produits d’origine locale.

Le pôle dédié à l’activité agroalimentaire pèse 331M€, grâce à ses marques produits La Belle Chaurienne, Mon Bon Bio, Secret d’éleveurs ou encore Les Bories, ainsi que ses produits carnés, commercialisés par Ovimpex et Alpes Provence Agneaux.

Enfin, la dette financière nette du groupe a continué à baisser : 29,6M€ contre 47,3M€ sur l’exercice précédent. Les ratios financiers du groupe sont bons, malgré un résultat d’exploitation impacté par le contexte économique agricole.

2021 : un engagement fort pour permettre aux consommateurs de mieux se nourrir

En ce début d’année, la distribution agricole française a été marquée par l’application du référentiel sur « la séparation de la vente et du conseil » des produits phytosanitaires. La coopérative Arterris a fait le choix de la vente, ce qui ne l’empêche pas de conserver son rôle d’accompagnement auprès de ses adhérents à travers les recommandations d’utilisation des produits vendus, la recherche de solutions alternatives en cohérence avec les cahiers des charges des filières, la réglementation et la demande sociétale.

Pour ses activités « produits carnés » et de production animale (porcs, ovins, canards, volailles, bovins), Arterris compte affirmer haut et fort ses ambitions de valoriser les productions françaises et locales de haute qualité. Cet objectif répond clairement aux attentes des consommateurs qui, à l’ère du « flexitarisme », privilégient une alimentation variée, de qualité et issue de filières locales. Concrètement, Arterris souhaite valoriser son activité de transformation animale via la création de marques et la mise en place d’une nouvelle organisation commerciale sur le pôle produits carnés.

Côté végétal, Arterris accéléré le déploiement en aval de l’activité farines, et notamment la valorisation de la filière CRC (Culture Raisonnée Contrôlée) et Bio, via sa filiale Les Moulins Pyrénéens. Ce segment offre des opportunités de diversification à Arterris, en adéquation avec les attentes des consommateurs. Toujours sur le plan des farines, Arterris vient d’annoncer la co-création, avec CIACAM, de la société Vegedry dédiée à la mise sur le marché en 2021 de farines de légumineuses. Ces nouveaux produits permettront de commercialiser davantage de productions issues des adhérents d’Arterris telles que le pois chiche et autres légumes secs. Outre les légumineuses, Arterris a également des ambitions clairement affichées sur la catégorie légumes frais, une filière d’avenir aux fortes perspectives de croissance sur les territoires du sud et méditerranéens. Une démarche de recrutement de producteurs de légumes racines (carottes, navets, radis, etc.) et d’asperges est en cours pour servir les attentes du marché.

Concernant la distribution grand public, Arterris compte une nouvelle corde à son arc grâce au lancement en novembre dernier du premier site marchand Arterris : marcheoccitan.fr. Le lancement de « MO » Marché Occitan correspond à un virage important dans la digitalisation d’Arterris, qui parvient ainsi à valoriser son savoir-faire au-delà de sa zone géographique d’origine. Pour aller plus loin, 2021 sera marquée par l’ouverture de boutiques MO autour de ce concept fort de proximité qui permettra de rapprocher les consommateurs des produits de la terre et des productions des agriculteurs adhérents d’Arterris. La première boutique ouvrira ses portes à Balma (31) avant l’été.

Plus globalement, la stratégie d’Arterris sera guidée par sa politique RSE qui se concrétise d’ores et déjà dans chacun des métiers du groupe. A titre d’exemple, la coopérative souhaite créer de la valeur pérenne en lançant courant 2021 une marque dédiée au bœuf occitan. Afin de lutter contre le gaspillage alimentaire, Arterris a amorcé une collaboration avec Too Good To Go pour une partie de son réseau boutiques, et dans le but de lutter contre l’exclusion et de favoriser l’inclusion, une association avec Les Belles Gamelles ou encore Cuisine mode d’emplois. Dans l’optique d’être acteur de solutions favorisant une agriculture et un système agroalimentaire durables et innovants, Arterris travaille sur des solutions de biocontrôle innovantes utilisant des substances naturelles (parois de levures inertes), pour renforcer les défenses immunitaires des vignes. Arterris fait ainsi figure de pionnier dans ce domaine avec plus de 80 000 ha protégés l’an passé avec ces solutions. Enfin, pour garantir la proximité avec ses adhérents, producteurs et partenaires, le podcast « Epi c’est tout » de la coopérative proposera un tout nouveau format cette année.

Site internet Arterris : https://www.arterris.fr/