S'abonner à l'hebdo

Pour vous abonner à l'hebdo des coops métiers du grain, dont la diffusion est réservée aux adhérents de Coop de France et à son réseau, merci de remplir et de valider le formulaire ci-dessous.

obligatoire




Valider

Déclaration CNIL
Coop de France met en place un traitement de données à caractère personnel dans le cadre de ses missions d'assistance et d'information aux coopératives adhérentes. Ces données sont collectées lors de votre adhésion, des missions de conseil que nous réalisons ou lorsque vous remplissez ce formulaire et sont destinées aux employés de Coop de France exclusivement. Elles sont par ailleurs contrôlées annuellement. Conformément à l'article 32 de la loi du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification et de suppression des données vous concernant. Ce droit peut être exercé auprès de Nicolas Gremont, au service informatique à l'adresse suivante : nicolas.gremont@coopdefrance.coop.

Actualités de la filière

Rubriques

déchets de l’agrofourniture



La filière A.D.I.VALOR trace sa route
vers le 100 % recyclé

La filière française de gestion des déchets de l’agrofourniture est en ordre de marche vers le 100 % recyclé. Avec des résultats en progression en 2020 malgré la crise sanitaire, elle est mobilisée et proactive pour atteindre cet objectif ambitieux. Soutenue par les pouvoirs publics, elle vient de signer avec Barbara Pompili, ministre de la Transition écologique, la prorogation jusqu’à fin 2023 de l’accord-cadre mis en place en 2016.
Christophe Grison, président d’A.D.I.VALOR et Pierre de Lépinau, directeur général, sont revenus sur ces faits marquants lors d’un point presse le 11 février 2021.

L’ÉCOSYSTÈME A.D.I.VALOR RÉSILIENT ET PERFORMANT DANS LA COLLECTE ET LE RECYCLAGE

Malgré un contexte de crise sanitaire et les contraintes liées au confinement du printemps 2020, l’écosystème A.D.I.VALOR a su faire preuve de résilience à tous les niveaux :

  • Opérationnel : agriculteurs, distributeurs, entreprises de collecte et de recyclage sont restés mobilisés. L’organisation s’est rapidement adaptée avec des collectes reprogrammées et la mise au point de protocoles spécifiques pour la gestion des points d’apport volontaires. Grâce aux efforts fournis par chaque maillon de la filière A.D.I.VALOR, la collecte et le recyclage ont continué de progresser en 2020 : 85 000 tonnes d’emballages et plastiques usagés, soit 5 000 tonnes de plus que l’année précédente, recyclées à près de 90 % (hors films de paillage usagés).
  • Economique : l’augmentation des éco-contributions mises en œuvre par les actionnaires d’A.D.I.VALOR (COVADA, CPA, SOVEEA, SEPH, ARES1) auprès des différents groupes de metteurs en marché (produits phytopharmaceutiques, plastiques agricoles, engrais, semences etc.) a permis d’amortir la hausse des coûts. Cette hausse, liée à l’effondrement de la chaîne de valeur du recyclage, amorcée en 2019, a été amplifiée en 2020 : baisse du prix des matières plastiques et chute de la demande de secteurs d’activité fortement utilisateurs de matières plastiques recyclées.

UNE FILIÈRE PROACTIVE ET AMBITIEUSE, SOUTENUE PAR LES POUVOIRS PUBLICS

L’article 62 de la loi économie circulaire2 inscrit, depuis début 2020, le caractère spécifique de la filière de gestion des déchets de l’agrofourniture dans le paysage des filières de gestion des déchets, dites à Responsabilité Elargie du Producteur (REP).

La prorogation de l’accord-cadre signée avec Barbara Pompili, ministre de la Transition écologique, le 15 février 2021, complète l’accord initial de juillet 2016.
Elle prend en compte les orientations voulues par la loi AGEC et prévoit :

  • La mise en place d’ici à 2023 d’une éco-modulation pour soutenir l’amélioration de l’écoconception des emballages et produits plastiques utilisés en agriculture.
  • Le soutien à la mise en place de 3 unités de recyclage sur le territoire français, concernant les films agricoles utilisés en maraîchage, les filets utilisés pour le conditionnement des fourrages et les grands récipients vracs (big-bags) utilisés pour le conditionnement des engrais et des semences.
  • Des expérimentations de solutions de réemploi, de substitution en vue de la mise en place d’un indicateur de réemploi et de réutilisation.

Pour Christophe Grison, président d’A.D.I.VALOR : « La filière agricole est proactive pour la collecte et le recyclage de ses déchets. La prorogation de l’accord-cadre confirme le bien-fondé d’une approche spécifique pour le secteur agricole, qui responsabilise l’ensemble des acteurs de la filière. »

Pierre de Lépinau, directeur général d’A.D.I.VALOR le confirme : « Cette feuille de route s’inscrit pleinement dans la stratégie 2020-2025, décidée par les actionnaires d’A.D.I.VALOR :

  • Améliorer la performance et la circularité en visant le « 100 % collecté, 100 % recyclé »
  • Renforcer la résilience de l’écosystème d’un point de vue organisationnel, économique et institutionnel. »

La profession agricole française est la seule au monde à avoir conçu et développé une organisation ayant atteint une performance aussi élevée de collecte et de recyclage pour les principaux déchets de l’agrofourniture.
A.D.I.VALOR célèbrera ses 20 ans cette année et vous donne rendez-vous en février 2022 autour d’un événement lors du prochain salon international de l’agriculture.

1. Pour en savoir plus sur les actionnaires d’A.D.I.VALOR : https://www.adivalor.fr/adivalor/actionnaires.html
2. Loi AGEC : loi anti-gaspillage pour une économie circulaire

Agri Impact



Citizen Capital et la Fondation Avril lancent Agri Impact, le premier fonds à impact pour favoriser la diversification d’activité des agriculteurs et accélérer la transition agricole

Citizen Capital, pionnier de l’investissement à impact, et la Fondation Avril, reconnue d’utilité publique, annoncent la création du fonds Agri Impact pour accompagner les projets de diversification d’activité des agriculteurs au service de la transition agricole.

Doté de 30 millions d’euros à l’issue de ce tour de table fondateur, Agri Impact renforcera les fonds propres de projets générateurs de revenus complémentaires pour les agriculteurs sur trois axes principaux : la transformation alimentaire, les circuits courts et la production d’énergie renouvelable, en particulier la biométhanisation. L’ambition est de soutenir en priorité des projets portés directement par les agriculteurs participant à la transition alimentaire et climatique.

Initié par la Fondation Avril, le projet sera géré par Citizen Capital dont la mission est de financer et d’accompagner des projets à fort impact social ou environnemental. Agri Impact vient enrichir la mission de Citizen Capital dans le domaine stratégique qu’est l’agriculture, en répondant à plusieurs enjeux sociaux et environnement aux identifiés par la Fondation Avril :

Permettre aux agriculteurs, acteurs essentiels de la chaine alimentaire, de disposer de compléments de revenus ;
Créer de l’emploi et renforcer la cohésion dans les territoires ;
Lutter contre le changement climatique en accompagnant les agriculteurs vers des pratiques réduisant l’impact carbone des exploitations. Un objectif de certification HVE (Haute Valeur Environnementale) de niveau 3 est également fixé.

Des investissements unitaires de 0,3 M€ à 3 M€ en fonds propres et quasi-fonds propres
Agri Impact interviendra sur les projets en position d’investisseur minoritaire. A cette occasion, Antoine Vedrenne rejoint l’équipe de Citizen Capital comme associé, pour prendre la direction du fonds. Citizen Capital sera assisté dans sa gestion par la Fondation Avril dont l’équipe, constituée de Benoit Viron et Augustin de Vitry, sera en charge de la première sélection des différentes opportunités d’investissement. Elle interviendra également dans le suivi et la gestion des impacts et en tant qu’expert du monde agricole.

Une communauté de souscripteurs de premier plan
Enfin, Agri Impact peut compter sur une communauté de souscripteurs d’une grande richesse, très complémentaires : outre la Fondation Avril sont présents la puissance publique (Bpifrance et ADEME), des investisseurs agricoles de premier plan (Arterris, Euralis, Groupe Soufflet, Limagrain et Sofiprotéol, société d’investissement du Groupe Avril), des filières énergies renouvelables d’investisseurs sectoriels (Total Carbon Neutrality Ventures, ENGIE BiOZ) et des investisseurs financiers (Covea, Banque Populaire Alsace Lorraine Champagne). La levée de fonds se poursuit avec l’objectif d’atteindre 50 M€ dans les prochains mois.

Pour Antoine Vedrenne, associé de Citizen Capital: «Les enjeux de l’agriculture, tant sociaux qu’environnementaux, sont au cœur des préoccupations de Citizen Capital depuis plusieurs années.
Nous sommes heureux aujourd’hui de pouvoir nous associer à la Fondation Avril, acteur reconnu du secteur, et la remercions pour sa confiance. Le fonds Agri Impact est un formidable outil pour redonner de la valeur à celles et ceux qui produisent et accompagner les agriculteurs dans leur transition agricole. Dans cette optique, le fonds a été structuré de façon innovante : horizon long terme, lucrativité raisonnée. Nous remercions vivement l’ensemble des souscripteurs qui nous accompagnent avec conviction dans notre ambition : réaliser 50 opérations sur les 5 prochaines années.»

Pour Benoit Viron, Directeur de projets Agri Impact à la Fondation Avril : «Les agriculteurs portent aujourd’hui de nombreux projets économiques qui dépassent le cadre traditionnel de la production agricole et dynamisent leurs territoires : transformation et distribution locale des produits issus des fermes, production d’énergie renouvelable, agrotourisme... Ces projets participent au mouvement de transition des modèles agricoles vers plus de résilience et de durabilité et replacent les agriculteurs comme moteurs du développement de leurs territoires. La Fondation Avril est donc au cœur de ses missions d’intérêt général en participant à la mise en œuvre de ce fonds qui génère des impacts forts dans les territoires ruraux mesurés grâce à une méthode d’évaluation et de suivi développée en interne».

Site internet Avril : https://www.groupeavril.com