S'abonner à l'hebdo

Pour vous abonner à l'hebdo des coops métiers du grain, dont la diffusion est réservée aux adhérents de Coop de France et à son réseau, merci de remplir et de valider le formulaire ci-dessous.

obligatoire




Valider

Déclaration CNIL
Coop de France met en place un traitement de données à caractère personnel dans le cadre de ses missions d'assistance et d'information aux coopératives adhérentes. Ces données sont collectées lors de votre adhésion, des missions de conseil que nous réalisons ou lorsque vous remplissez ce formulaire et sont destinées aux employés de Coop de France exclusivement. Elles sont par ailleurs contrôlées annuellement. Conformément à l'article 32 de la loi du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification et de suppression des données vous concernant. Ce droit peut être exercé auprès de Nicolas Gremont, au service informatique à l'adresse suivante : nicolas.gremont@coopdefrance.coop.

Les marchés

Rubriques
bandeau-ble-tendre-475-105

Marché des céréales

Analyse par Lucile Talleu

hausse sur les marchés qui restent plutôt calmes

Maïs

Le maïs, proche de 5$ le boisseau, est au plus haut depuis 5 ans et c’est lui qui drive le marché des céréales cette semaine.

C’est principalement la situation en Amérique du Sud qui impacte le marché du maïs. La récolte prochaine du maïs dans l’hémisphère sud soulève des inquiétudes. La sécheresse touche le cœur de la zone de production. Au 30 décembre, seuls 17 % des maïs étaient en conditions « bonnes à excellentes » soit près de 15 points de moins qu’à la mi-décembre. Par ailleurs, les fortes chaleurs affectent les maïs en phase de floraison. La prévision de l’USDA de 48Mt en Argentine est jugée bien optimiste pour certains analystes.

Le gouvernement a alors déclaré, le 30 décembre, la suspension des exportations de maïs jusqu’au 28 février 2021, pour les 4Mt restantes de la campagne 19/20, afin de les laisser disponibles pour le marché intérieur. L’objectif est donc ainsi de limiter l’inflation des prix des denrées alimentaires, notamment pour les éleveurs de volailles et de bœufs.

Tout ceci dans un contexte de demande mondiale forte. Cette semaine, l’USDA a rapporté la vente de 100kt de maïs ce mercredi. Le CIC s’attend à des exportations américaines de 100,7Mt pour la campagne actuelle (contre 77,2Mt en 2019/10). Et mi-novembre, les chargements US étaient déjà en hausse de +62% par rapport à l’an dernier.

Blé

Le blé suit le maïs et le soja, les deux drivers du moment sur les marchés. Depuis mi-décembre, le blé tendre rendu Rouen a gagné 8€/t. Il semble repartir sur une progression telle que nous l’avons connu depuis mi-août, après une période de moindre progression entre fin novembre et mi-décembre.

La demande internationale et les volume de blés limités en Europe contribue au renchérissement des cours. Les annonces de la mise en place d’une taxation des blés russes à l’exportation au 15 février apportent également un élan haussier au marché.

Actuellement, selon France Export Céréales, la Russie est le premier fournisseur de l’Egypte (75% des achats entre juillet et décembre). L’absence de la Russie pourrait permettre à l’Egypte de se tourner vers d’autres origines.

Selon les chiffres de la Commission européenne, au 31 décembre, 12,8Mt de blé tendre européen ont été exportées. Ce chiffre est certes en retrait de -15% par rapport à l’an dernier, mais rapporté aux prévisions d’exportations totales (24,8Mt selon le CIC), les exportations ont été plutôt dynamiques sur la première partie de la campagne. 51% des exportations estimées en fin de campagne ont été réalisées à fin décembre 2020, contre 41% l’an dernier à la même date.

Mais les prix sur la campagne actuelle sont très élevés, comparativement à la campagne 21/22 et pourrait limiter la demande et le dynamisme des exportations pour la fin de la campagne. Le blé tendre rendu Rouen pour la récolte 2021 est 23€ moins cher que le blé sur des échéances janvier/mars.

Blé tendre

Cotation du Blé Tendre Rendu Rouen
(€/t) R2019 R2020
05/07/2019 173  
12/07/2019 171  
19/07/2019 169  
26/07/2019 170  
02/08/2019 167  
09/08/2019 165  
16/08/2019 163  
23/08/2019 161  
30/08/2019 163  
06/09/2019 159  
13/09/2019 162  
20/09/2019 164  
27/09/2019 165  
04/10/2019 170  
11/10/2019 170  
18/10/2019 175  
25/10/2019 174  
01/11/2019 174  
08/11/2019 174  
15/11/2019 174  
22/11/2019 176  
29/11/2019 178  
06/12/2019 178  
13/12/2019 179  
20/12/2019 181  
27/12/2019 184  
03/01/2020 185  
10/01/2020 188  
17/01/2020 190  
24/01/2020 192  
31/01/2020 185,81  
07/02/2020 188  
14/02/2020 189,06  
21/02/2020 189,5  
28/02/2020 183  
06/03/2020 179  
13/03/2020 170  
20/03/2020 185,95  
27/03/2020 191,20  
03/04/2020 186 180
10/04/2020 193,7 192
17/04/2020 192 181
24/04/2020 191,39 187
30/04/2020 187 181
07/05/2020 190 182
15/05/2020 190 181
21/05/2020 188 184
29/05/2020 187 183
05/06/2020 183 184
12/06/2020 175 179
19/06/2020   177
26/06/2020   175
03/07/2020   180
10/07/2020   189
17/07/2020   187
24/07/2020   184
31/07/2020   184
07/08/2020   183
14/08/2020   182
21/08/2020   181
28/08/2020   186
04/09/2020   186
11/09/2020   189
18/09/2020   190
25/09/2020   191
02/10/2020   195
09/10/2020   196
16/10/2020   204
23/10/2020   204
30/10/2020   201
06/11/2020   205
13/11/2020   208
20/11/2020   208
27/11/2020   209
04/12/2020   202,81
11/12/2020   206
18/12/2020   207,81
25/12/2020   212
01/01/2021   214
08/01/2021   215
15/01/2021    
22/01/2021    
29/01/2021    
05/02/2021    
12/02/2021    
19/02/2021    
26/02/2021    
05/03/2021    
12/03/2021    
19/03/2021    
26/03/2021    
02/04/2021    
09/04/2021    
16/04/2021    
23/04/2021    
30/04/2021    
07/05/2021    
14/05/2021    
21/05/2021    
28/05/2021    
04/06/2021    
11/06/2021    
18/06/2021    
25/06/2021    
port-atlantique-la-rochelle-bandeau

Activité des ports français


 

 

Rouen

484 466 t ont été chargées et déchargées
du 17 décembre 2020 au 6 janvier 2021 dont :

Exportations : 404 847 t

  • Blé tendre : 364 027 t (Algérie : 153 450 t ; Mali : 9 200 t ;
    Sénégal : 15 000 t ; Chine : 46 450 t ; Angola : 33 520 t ;
    Portugal : 7 500 t ; Côte d'Ivoire : 6 000 t ;
    Rep.Dem.Congo : 10 370 t ; Rep.Congo : 7 430 t ;
    Cuba : 20 900 t ; Canaries : 4 200 t ; Nigeria : 8 007 t ;
    Togo : 17 000 t ; Ghana : 25 000 t) 
  • Tourteaux de colza : 14 762 t (Maroc : 5 962 t ; Irlande : 5 700 t ;
    Royaume-Uni : 3 100 t)
  • Orge de brasserie : 18 120 t (Espagne : 4 120 t ;
    Mexique : 14 000 t)
  • Tourteaux gluten de blé : 3 438 t (Norvège)
  • Blé dur : 4 500 t (Côte d'Ivoire)

Importations : 79 619 t

  • Colza : 69 604 t (Canada)
  • Pois fourrager : 2 765 t (Royaume-Uni)
  • Pois jaunes : 2 650 t (Suède)
  • Féveroles : 4 600 t (Royaume-Uni)

 


 


 

La Pallice

120 105 t ont été chargées
du 17 décembre 2020 au 6 janvier 2021, dont :

  • Blé vrac : 90 500 (Portugal : 13 250 t ; Cuba : 20 000 t ;
    Côte d'Ivoire : 34 000 t ; Allemagne ; 17 850 t ; Espagne : 5 400 t)
  • Orge vrac : 18 105 t (Portugal : 4 105 t ; Mexique : 14 000 t)
  • Céréales + Tourteaux : 11 500 t (Ile vierges USA)
colza-fob-mozelle

Marché des oléagineux

Analyse par Lucile Talleu

renchérissement des cours

Comme il est d’usage en fin d’année, l’activité sur les marchés était plutôt calme pendant la trêve de Noël.

Pour autant, les chargements à l’export de soja se sont poursuivis à un rythme soutenu. L’USDA a rapporté, lors de la semaine s’achevant le 31 décembre, des chargements à un peu plus de 1,3 Mt, un chiffre supérieur aux attentes du marché. Cela a entraîné une progression des cours à Chicago. Une partie de ce volume était destiné à la Chine, dont l’intérêt est attendu comme très élevé pour le reste de la campagne. En effet, les effectifs porcins, bien que toujours inférieurs d’environ 1/5ème au niveau d’avant la crise de la peste porcine, sont à la hausse, et la production de volaille soutient également la demande. Les importations de soja par la Chine sont attendues à 101,5Mt selon le CIC.

La demande chinoise en soja est importante, alors que l’offre d’Amérique du Sud risque d’être moins disponible, ce qui contribue au renchérissement des cours de façon importante ces dernières semaines. A ce jour, seul (ou presque) les Etats-Unis peuvent répondre à cette demande, alors que le bilan US est déjà tendu (stocks de fin de campagne prévu à 5Mt selon le CIC, contre 13,6Mt la campagne précédente). Le rapport de l’USDA de mardi prochain sur l’état des stocks est très attendu, il se pourrait bien que les stocks soient révisés encore à la baisse.

En Amérique du Sud, la sécheresse persiste, et impacte les conditions de culture. L’attaché de l’USDA au Brésil a revu à la baisse la prévision de production de soja brésilien, à 131,5Mt, contre 133Mt estimées en décembre. Que ce soit en Argentine, ou au Brésil dans la région du Mato Grosso, les précipitations attendues dans les prochains jours se seront, selon les spécialistes, pas suffisantes pour améliorer l’état des cultures.

La faiblesse du dollar face aux monnaies concurrentes, dans un contexte de tensions et de perturbation à l’approche de la date de l’investiture de Joe Biden, donne de l’attractivité aux origines états-unienne sur la scène internationale

Enfin, s’ajoute à cela les grèves des inspecteurs en Argentine dans les ports. Ainsi, c’est tout le complexe soja qui monte, y compris les prix des tourteaux de soja à Montoir, qui flambent. Finalement, une entente semble avoir été trouvé entre les acteurs concernés.

Le cours du pétrole est également haussier cette semaine, et dépasse, de peu, les 50$ le baril sur le marché WTI suite à l’accord des pays de l’OPEP et ses alliés sur une très légère hausse de la production en Russie et au Kazakhstan, et d’une baisse de la production de l’Arabie saoudite durant le printemps 2021.

Sur le marché des huiles, les prix de l’huile de palme à Kuala Lumpur ont eux aussi progressé, de fortes pluies étant attendues en Malaisie, susceptibles d’affecter la production.

Dans ce contexte, le colza continue sa progression et atteint désormais un plus haut niveau depuis 2013. Fob Moselle, la graine de colza se négocie à 430€/t en cette fin de semaine.

En tournesol, la situation est toujours tendue et cela continue de se refléter sur le marché. Entre une mauvaise production ukrainienne, des taxes à l’export en Russie, et des conditions de culture qui se dégradent en Argentine (36% des surfaces sont jugées dans un état bon à excellent, contre 45% l’an dernier à la même date selon la Bourse de Buenos Aires, en raison du manque de précipitations), la graine n’en finit plus de grimper et atteint 524€/t rendu St Nazaire.  

Colza

Cotation du Colza Fob Moselle
(€/t) R2019 R2020
05/07/2019 365.25  
12/07/2019 370,75  
19/07/2019 372  
26/07/2019 380  
02/08/2019 376.25  
09/08/2019 377.85  
16/08/2019 381  
23/08/2019 383  
30/08/2019 383  
06/09/2019 385,25  
13/09/2019 385,75  
20/09/2019 390  
27/09/2019 391.25  
04/10/2019 389  
11/10/2019 385,50  
18/10/2019 382.75  
25/10/2019 381  
01/11/2019 388,25  
08/11/2019 393,75  
15/11/2019 396  
22/11/2019 397  
29/11/2019 393,75  
06/12/2019 400,50  
13/12/2019 402,50  
20/12/2019 412,25  
27/12/2019 416.25  
03/01/2020 415  
10/01/2020 420  
17/01/2020 400,75  
24/01/2020 410,75  
31/01/2020 400,75  
07/02/2020 386  
14/02/2020 389  
21/02/2020 390,75  
28/02/2020 379,50  
06/03/2020 377  
13/03/2020 359  
20/03/2020 356  
27/03/2020 357,5  
03/04/2020 364,50  
10/04/2020 373  
17/04/2020 370  
24/04/2020 369,75 367,5
01/05/2020 367,75 367,75
07/05/2020 370,75 373,5
15/05/2020 370,5 374,5
21/05/2020   375,50
29/05/2020   374,25
05/06/2020   374,25
12/06/2020   375,5
19/06/2020   377
26/06/2020   374,75
03/07/2020   378,50
10/07/2020   386,25
17/07/2020   383,50
24/07/2020   382,75
31/07/2020   386.25
07/08/2020   381,75
14/08/2020   378,5
21/08/2020   383,75
28/08/2020   388,5
04/09/2020   386
11/09/2020   381,50
18/09/2020   392,75
25/09/2020   380,25
02/10/2020   389,50
09/10/2020   390,75
16/10/2020   389
23/10/2020   394,75
30/10/2020   378
06/11/2020   406,75
13/11/2020   411,25
20/11/2020   413,75
27/11/2020   415,25
04/12/2020   412,25
11/12/2020   414,50
18/12/2020   418,5
25/12/2020   420
01/01/2021   421
08/01/2021   430
15/01/2021    
22/01/2021    
29/01/2021    
05/02/2021    
12/02/2021    
19/02/2021    
26/02/2021    
05/03/2021    
12/03/2021    
19/03/2021    
26/03/2021    
02/04/2021    
09/04/2021    
16/04/2021    
23/04/2021    
30/04/2021    
07/05/2021    
14/05/2021    
21/05/2021    
28/05/2021    
04/06/2021    
11/06/2021    
18/06/2021    
25/06/2021    

Marchés physiques

Céréales


Blé tendre

R. Rouen : 215 €/t janv./mars ; 211 €/t avr./juin ;
NR : 191 €/t juil./sept.
R. Dunkerque : 216 €/t janv./mars
R. La Pallice : 216 €/t janv./mars

Orges

R. La Pallice / Rouen : 197 €/t janv./mars ;
NR : 191 €/t juil./sept.
R. Dunkerque : 198 €/t janv./mars
NR : 192 €/t juil./sept.

Maïs

R. Nantes : 199,67 €/t janv./mars

Oléagineux


Colza

R. Rouen : 433,50 €/t avril/juin (var. 12,50 €/t) ;
Fob Moselle : 430,50 €/t avril/juin (var. 9,00 €/t) ;

Tournesol

Saint-Nazaire : 525,00 €/t avril/juin (var. 30,00 €/t)
Bordeaux : 525,00 €/t janv./juin

Huiles Végétales

Colza - Rotterdam : 1 045 $/t janv.
Soja - Rotterdam : 1 317 $/t janv.
Tournesol - Fob Nord Europe : 1 137 $/t janv.
Palme (Fob Kuala Lampur) : 981 $/t janv.

Indices


Pétrole - WTI New-York, spot : 51,06 $/baril (var. 2,54 $/baril)
Parité Euro/Dollar : 1 € = 1,2228 $ (var. 0,00)

Abréviations : NR= nouvelle récolte, R= rendu, C.D.= camion départ, T.D.= train départ, C= camion

Marchés à terme

EuronexT
(€/t) 08 janvier variation*
Blé tendre, mars 214,50 7,25
Maïs, mars 200,75 9,75
Colza, février 432,25 19,25
Huile de Colza, mars 698,50 0,00
Tourteaux de Colza, mars 196,25 0,00

 

 CME Etats-Unis
(cotations converties en €/t) 08 janvier variation*
Blé tendre, mars 192,99 10,48
Maïs, mars 159,05 20,13
Soja, mars 407,25 51,00
Huile Soja, mars 789,51 92,88
Tourteaux de Soja, mars 389,62 32,13

 

ICE Canada
(cotations converties en €/t) 08 janvier variation*
Canola, janvier 418,51 25,10

* les variations sont calculées par rapport au dernier numéro d’actualités agricoles

Activité des ports européens

Exportations


 Flux physiques en tonnes UE à 28
01/07-31/12
Cumul France
01/07-31/12
Blé tendre 12 863 700 3 347 136
Farine BT (val. prod.) 216 485 19 963
Blé dur 110 059 73 467
Orge 3 677 133 1 393 314
Maïs 1 058 579 39 318

 

Importations


 Flux physiques en tonnes UE à 28
01/07-31/12
Cumul France
01/07-31/12
Blé tendre 1 352 117 1 022
Farine BT (équiv. grain) 14 819 4 625
Blé dur 1 557 204 12 371
Maïs 8 426 180 4 805
Sorgho 8 621 7

Source : Commission Européenne, DG TAXUD