S'abonner à l'hebdo

Hebdo N°44 - Vendredi 07 décembre 2018

S'abonner à l'hebdo

Pour vous abonner à l'hebdo des coops métiers du grain, dont la diffusion est réservée aux adhérents de Coop de France et à son réseau, merci de remplir et de valider le formulaire ci-dessous.

obligatoire




Valider

Déclaration CNIL
Coop de France met en place un traitement de données à caractère personnel dans le cadre de ses missions d'assistance et d'information aux coopératives adhérentes. Ces données sont collectées lors de votre adhésion, des missions de conseil que nous réalisons ou lorsque vous remplissez ce formulaire et sont destinées aux employés de Coop de France exclusivement. Elles sont par ailleurs contrôlées annuellement. Conformément à l'article 32 de la loi du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification et de suppression des données vous concernant. Ce droit peut être exercé auprès de Nicolas Gremont, au service informatique à l'adresse suivante : nicolas.gremont@coopdefrance.coop.

Vie des entreprises

Rubriques

Un nouveau président

pour Terrena


 

Après 13 années
à la présidence
de Terrena,
Hubert Garaud
fait le choix de transmettre son mandat

Hubert Garaud a proposé lors du dernier conseil d’administration d’engager le processus d’élection d’un nouveau président. Il a choisi d’arrêter la date de l’élection au 21 décembre 2018.

Hubert Garaud restera administrateur de Terrena pendant quelques mois. Selon les souhaits de la nouvelle présidence, il se tiendra à disposition pour assurer une transition jusqu’à la prochaine assemblée générale qui aura lieu fin mai 2019.

L’ensemble du conseil d’administration et la gouvernance opérationnelle de Terrena remercient très chaleureusement Hubert pour ces 13 années de présidence. Hubert Garaud est un homme qui a marqué de son empreinte l’histoire de la coopérative et de la coopération. Les nombreux adhérents et salariés qui avaient le plaisir d’échanger avec lui retiendront l’image d’un agriculteur humaniste qui a voué son engagement au service des autres et du bien commun. Son énergie a permis d’inspirer la naissance de La Nouvelle Agriculture® et de contribuer à l’évolution de Terrena, dans l’intérêt de ses adhérents.

Selon Hubert Garaud, « Nous avons pu franchir ensemble plusieurs étapes décisives qui ont permis à Terrena de réussir son virage stratégique et d’être reconnu par notre environnement économique comme ayant un temps d’avance en matière de traçabilité et de pratiques agricoles innovantes, notamment à travers La Nouvelle Agriculture®.

Je considère que le moment est venu pour moi de transmettre la présidence de Terrena. Nous sommes en effet à une période charnière de l’histoire de notre groupe. La première saison de notre projet stratégique se conclut et s’ouvre sur une deuxième saison centrée sur des enjeux de transition agricole et alimentaire (digitalisation, nouveaux modèles, nouvelles consommations, volatilité…). Je souhaite que cette deuxième saison soit incarnée par une nouvelle génération. J’ai toute confiance dans les talents additionnés des élus de Terrena, des adhérents et des salariés pour poursuivre la transformation de notre groupe et continuer à agir pour le bien commun de Terrena et pour le bien coopératif. C’est sur cette valeur fondamentale que nous avons construit un mouvement de progrès partagé qui bénéficie à nos adhérents, à l’agriculture et à l’alimentation de nos territoires.

Je remercie les élus de Terrena, les adhérents et les salariés pour la confiance qu’ils m’ont témoignée pendant plus de 13 ans. Je tiens à dire ici la fierté et le plaisir que j’ai eus de travailler avec des femmes et des hommes engagés et de qualité. La solidarité et l’intelligence collective ont permis d’affronter ensemble les défis qui s’offraient à nous. C’est maintenant à de nouveaux défis personnels que je souhaite me consacrer. Je garderai le souvenir de belles rencontres et d’une aventure humaine au service d’une ambition collective. Les adhérents et les salariés ont toujours fait preuve d’une énergie, d’un enthousiasme et d’un engagement formidables qui ont été le moteur de notre action. Je compte sur chacun d’entre eux demain pour accompagner avec cette même énergie et cette même fidélité aux valeurs coopératives la réussite de Terrena ».

Site internet Terrena : www.terrena.fr

Développement



Maïsadour poursuit sa dynamique
et l'amélioration de ses résultats pour la deuxième année consécutive

Le Groupe Coopératif Maïsadour confirme l’accélération de son développement. Les fortes progressions de son excédent brut d’exploitation (+ 34 %) et de son résultat net (+ 94 %), l’annonce de décisions stratégiques sur ses pôles jardineries et volailles, et le déploiement de sa feuille de route à l’horizon 2026 marquent une nouvelle ère pour la coopérative. Pour symboliser ce souffle neuf et illustrer les ambitions du groupe, Maïsadour a profité de son assemblée générale annuelle pour dévoiler sa toute nouvelle identité portée par une nouvelle signature :

« NOTRE CULTURE, VOTRE BIEN-VIVRE ».

Des chiffres en hausse grâce au collectif et à la mobilisation de tous

L’exercice 2017-2018 marque la fin d’une période de convalescence et l’ouverture d’un nouveau chapitre de développement pour la coopérative Maïsadour qui enregistre, au terme de cet exercice, un chiffre d’affaires de 1.312 milliard d’euros (-1.8 % par rapport à l’année précédente). L’excédent brut d’exploitation augmente de 34 % pour atteindre 52.7 millions d’euros soit 4 % du chiffre d’affaires consolidé. Quant au résultat net, à 9.3 millions d’euros, il enregistre une très forte progression de 94 %. « La force de notre coopérative s’est manifestée par la mobilisation de tous, collaborateurs et adhérents, lorsque Maïsadour a dû surmonter les évènements difficiles de ces dernières années et repartir dans une dynamique positive », explique Philippe Carré, Directeur Général du Groupe Coopératif Maïsadour. « Ces très bons résultats nous encouragent à poursuivre nos efforts et à maintenir le cap vers 2026 », poursuit-il, date fixée par la coopérative pour sa feuille de route stratégique. La coopérative maintient sa position d’acteur incontournable du secteur agricole et agroalimentaire français.

Maïsadour se recentre en cédant 29 magasins Gamm vert à son Masterfranchiseur InVivo

A l’occasion de son assemblée générale, Michel Prugue et Philippe Carré ont annoncé la cession de 29 magasins Gamm vert à son Masterfranchiseur InVivo soit 80 % du pôle jardineries & motoculture de la coopérative. Cette opération qui garantit le maintien de la totalité des emplois et la préservation du maillage territorial, devrait être effective dès le printemps 2019 et permettra également d’assurer au leader européen InVivo une place de choix sur le secteur de la jardinerie. En parallèle, les adhérents de Maïsadour ont validé, lors cette même assemblée, un projet de fusion avec la coopérative Périgord Aviculture (chiffre d’affaires 2017-2018 de 18.5 millions d’euros). Grâce à ce rapprochement, Maïsadour renforce sa position de n°2 des volailles label avec désormais un marché de 15 millions de volailles produites sous signe de Qualité, 2 IGP fortes (Landes et Périgord) et complémentaires et 2 bassins de production solidaires.

Le groupe poursuit le déploiement de sa feuille de route

Présentée lors de l’assemblée générale de 2017, la feuille de route stratégique du groupe, est désormais au coeur des pratiques managériales et des objectifs du groupe. Grâce à cette vision à long terme, « nous sécurisons notre futur et celui de nos adhérents », explique Philippe Carré. « Nous travaillons aujourd’hui pour que demain nos adhérents aient une place encore plus renforcée au sein de la coopérative, pour que nos produits satisfassent les attentes des consommateurs, pour que nous grandissions sur des marchés durables à l’international, mais aussi pour inventer des solutions faisant émerger de nouveaux usages, de nouveaux modèles économiques et de nouvelles technologies dans les filières agricoles et agro-industrielles du territoire », détaille-t-il. Structurée autour de 4 piliers, ce plan stratégique doit permettre le développement d’une agriculture éco-responsable et plus compétitive, génératrice de valeur pour les filières et le territoire.

Une nouvelle identité et une nouvelle signature pour porter les ambitions du groupe

À partir du 5 décembre 2018, Maïsadour se dote d’une nouvelle identité visuelle afin de dynamiser et moderniser son image et incarner une posture de leader coopératif engagé sur son territoire. Nouveau logo, nouvelle signature, cette charte graphique, symbole de la dynamique du groupe, est le fruit de plusieurs mois de travail sur son positionnement et ses valeurs.

Le logo Le concept des sillons symbolise l’empreinte : humaine, mais aussi celle du travail des agriculteurs et des racines de la terre du Sud-Ouest, celle de l’élevage et celle de l’avenir grâce à la recherche.
La couleur orange, chaleureuse et solaire incarne l’optimisme et la convivialité du Sud-Ouest.
Pour marquer cette nouvelle ère, Maïsadour choisit d’associer à sa nouvelle identité une signature de marque qui valorise à la fois son territoire, ses adhérents, ses salariés, ses clients et ses consommateurs.


Site internet maïsadour : https://maisadour.com/

Coopérative de Creully

Assemblées Générales




Les Assemblées Générales Extraordinaire et Ordinaire
de la Coopérative de Creully se sont tenues au Mémorial de Caen, le 26 novembre 2018

Elles ont rassemblé environ 350 personnes : adhérents, partenaires et salariés.

Avec un résultat d’exercice au 30/06/2018 de 762 000 €, en hausse de 3 % par rapport à l’année passée, ce résultat correspond à la commercialisation de la 2ème meilleure collecte avec 279 112 tonnes. C’est un chiffre clé. En effet, c’est autour de cet axe qu’a été bâti le plan silo 2015-2025. Ce plan d’investissement, voulu par le Conseil d’Administration, a pour vocation de combler le manque de capacité de stockage et d’augmenter la possibilité d’alloter les différentes qualités.

Cette bonne situation financière permet à la coopérative d’être sereine pour appréhender l’avenir en toute indépendance. Cette indépendance si chère aux yeux de tous, élus et adhérents.

Au cours de l’Assemblée Générale, le rapport du Conseil d’administration a résumé la campagne céréalière 2017/2018 qui a été marquée par un retour de productions de céréales d’un bon niveau, après la déconvenue de la moisson 2016.

La collecte de blé tendre s’est élevée à 205 900 tonnes, soit une forte hausse de + 29 % par rapport à 2016/2017.  La qualité globale des blés tendres était très bonne, avec un taux de protéine moyen s’établissant à 11,70 % et un PS moyen de 77 kg/hL ce qui a permis de répondre aux cahiers des charges des clients. Les parts de marché de la coopérative dans le Calvados en blé tendre sont en légère hausse et représentent 32 %.

Avec une collecte de 22 692 tonnes, la collecte d’orge est en recul de 7 % par rapport à celle de 2016. Ce chiffre en retrait est à mettre en relief par rapport aux hausses de collecte des autres marchandises. La baisse significative des surfaces reste la principale raison, certainement à cause des prix jugés bas sur les campagnes précédentes.

La collecte d’avoine a explosé sur cette campagne. La coopérative a collecté près de 5 242 tonnes, soit 150 % d’augmentation. C’est un record de collecte pour l’avoine. Les prix élevés de la campagne précédente, associés aux augmentations de surfaces et aux bons rendements de l’année ont permis d’atteindre ce chiffre. Cependant, la production nationale ayant fortement augmenté, les prix de l’avoine se sont effondrés au cours de la campagne, avec une valorisation en  alimentation équine a seulement 40 % de la collecte.

Concernant la féverole, la collecte est de nouveau en nette baisse par rapport à celle de 2016, ( - 31 %) en raison d’une réduction importante des surfaces emblavées et de conditions climatiques difficiles en fin de cycle .La Coopérative conserve tout de même son leadership départemental sur cette culture, avec 65 % des féveroles du Calvados.

Quant au colza, la collecte s’inscrit en hausse de 25 % et s’établit à 25 860 tonnes.

A l’issue des Assemblées, Anne-Laure PAUMIER de Coop de France Métiers du Grain a évoqué le contexte et les perspectives de marché pour la campagne en cours.  Matthieu BRUN et Pierre-Marie DECORET, consultants pour le Club DEMETER, sont intervenus au cours d’une conférence sur le thème : ENJEUX GEOPOLITIQUES DE L’AGRICULTURE - Pourquoi la France a-t-elle le devoir de produire toujours plus ?

Site internet Coopérative de Creully : www.coopcreully.com