S'abonner à l'hebdo

Pour vous abonner à l'hebdo des coops métiers du grain, dont la diffusion est réservée aux adhérents de Coop de France et à son réseau, merci de remplir et de valider le formulaire ci-dessous.

obligatoire




Valider

Déclaration CNIL
Coop de France met en place un traitement de données à caractère personnel dans le cadre de ses missions d'assistance et d'information aux coopératives adhérentes. Ces données sont collectées lors de votre adhésion, des missions de conseil que nous réalisons ou lorsque vous remplissez ce formulaire et sont destinées aux employés de Coop de France exclusivement. Elles sont par ailleurs contrôlées annuellement. Conformément à l'article 32 de la loi du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification et de suppression des données vous concernant. Ce droit peut être exercé auprès de Nicolas Gremont, au service informatique à l'adresse suivante : nicolas.gremont@coopdefrance.coop.

Les marchés

Rubriques
bandeau-ble-tendre-475-105

Marché des céréales

Analyse par Cécilia Goffinet

Après la brève accalmie, les nouvelles hausses

Ce début de semaine a été plutôt calme sur les marchés, ils ont été marqués principalement par des opérations de prises de profit et de ventes techniques. L’effet fin de campagne est également présent et la demande est en net repli, les couvertures sont finalisées ou en passe de l’être de la part des acheteurs.

A noter que la Commission Européenne met en avant une moindre activité à l’export en blé et en orge par rapport à l’an dernier. La situation est plus lourde qu’attendue notamment pour les qualités fourragères qui sont encore présentes dans les silos.

Mais de nombreux évènements sont venus relancer les marchés à la hausse dès le milieu de semaine.

Sur le marché du blé, une détente a été observée en début de semaine grâce à l’apparition de pluies attendues dans certaines zones de production européenne. Mais les prévisions météorologiques restent plutôt sèches dans de nombreuses zones de production et ont apporté un élément de soutien d’autant plus qu’une nouvelle vague de chaleur est annoncé pour la semaine prochaine.

En France, les conditions de culture du blé tendre perdent 2 points et passent de 91% à 89% de surface jugées comme « bonnes à très bonnes ». Elles restent cependant bien meilleures que l’an dernier où les mêmes surfaces avec cette notation étaient de 79%.

Aux Etats-Unis, les conditions de culture restent problématiques avec seulement 27% des surfaces jugées dans un état « bon à excellent » (contre 48% l’an dernier) et 43% sont jugés dans un état « mauvais à très mauvais » (contre 19% l’an dernier). Ces conditions pourraient s’améliorer dans les prochaines semaines, des pluies sont annoncées dans les jours à venir dans les grandes plaines du Nord.

C’est de l’Inde que sont venues les principales inquiétudes cette semaine. Les conditions caniculaires que rencontre l’Inde et l’impact baissier sur le potentiel de production ont été confirmé cette semaine. Une rumeur a couru concernant un potentiel ban à l’export de la part de l’Inde sur le blé, alors que le pays a récemment fortement augmenté son potentiel d’exportation sur la campagne en cours afin de répondre à la demande engrangée par le conflit en Ukraine. Cette rumeur, rapidement démentie, a tout de même fortement animé les marchés. En effet, il n’en fallait pas plus pour relancer les cours à la hausse dans ce contexte particulièrement tendu où la moindre annonce a un impact direct sur les cours.

Du côté du maïs, les semis progressent en Europe où le temps sec sera à surveiller dans les prochaines semaines.

Il n’en est pas de même aux Etats-Unis. Si les semis se poursuivent, ils accusent un retard conséquent. D’après le rapport de l’USDA du 2 mai, 14% des surfaces sont plantées en maïs au 1er mai par rapport à la sole prévue. L’an dernier à la même date la progression des semis étaient de 42%. Ce retard s’explique par les conditions climatiques humides qui rendent difficiles les travaux dans les champs.

En Amérique du Sud le temps sec se poursuit, ce qui affectera le rendement du maïs au Brésil mais accélérera le battage en Argentine.

Les cours du maïs ont été soutenu cette semaine par la hausse du cours du pétrole, entrainant avec lui celle des biocarburants. La production hebdomadaire progressait aux Etats-Unis à 969 000 barils par jour au 29 avril (+ 6 000 barils par jour par rapport à la semaine précédente) et les stocks cumulés ont de nouveau reculés à 23,887 millions de barils (-78 000 barils).

A noter cette semaine qu’un premier navire chargé de maïs en provenance d’Ukraine (70 000 tonnes) a quitté le 29 avril le port roumain de Constanta sur la mer Noire. Ce navire marque la reprise des exportations de céréales depuis le début de la guerre. Il est important que ces exportations reprennent car l’Ukraine risque très prochainement de subir un problème de stockage de grains avec l’arrivée de la nouvelle récolte. L’agence APK Inform a confirmé que cette question pourrait être problématique compte tenu des stocks finaux 2021/2022 (tous grains confondus, 25,1 millions de tonnes (Mt)), de la baisse de la capacité de stockage en raison du conflit (de 75 Mt à 61 Mt) et des chiffres de la nouvelle récolte de grains (attendue à 55,9Mt). Soit un manque à stocker potentiel de 16,3 Mt.

De manière générale, les cours sont également soutenus par le maintien de la parité de change qui reste favorable aux programmes d'exportation avec une parité euro/dollar autour de 1.05 à son plus bas depuis février 2017.

Blé tendre

Cotation du Blé Tendre Rendu Rouen
(€/t) R2020 R2021
26/06/2020 175  
03/07/2020 180  
10/07/2020 189  
17/07/2020 187  
24/07/2020 184  
31/07/2020 184  
07/08/2020 183  
14/08/2020 182  
21/08/2020 181  
28/08/2020 186  
04/09/2020 186  
11/09/2020 189  
18/09/2020 190  
25/09/2020 191  
02/10/2020 195  
09/10/2020 196  
16/10/2020 204  
23/10/2020 204  
30/10/2020 201  
06/11/2020 205  
13/11/2020 208  
20/11/2020 208  
27/11/2020 209  
04/12/2020 202,81  
11/12/2020 206  
18/12/2020 207,81  
25/12/2020 212  
01/01/2021 214  
08/01/2021 215  
15/01/2021 228  
22/01/2021 230  
29/01/2021 226  
05/02/2021 224,56  
12/02/2021 220,00  
19/02/2021 234,06  
26/02/2021 239  
05/03/2021 229  
12/03/2021 220  
19/03/2021 217  
26/03/2021 209  
02/04/2021 202 195
09/04/2021 204 197
16/04/2021 210 205
23/04/2021 207 218
30/04/2021 234 216
07/05/2021 235 227
14/05/2021 235 214
21/05/2021 230 212
28/05/2021   212
04/06/2021   216
11/06/2021   213,14
18/06/2021   204
25/06/2021   203,64
02/07/2021   208
09/07/2021   198,39
16/07/2021   208
23/07/2021   212,89
30/07/2021   218
06/08/2021   229
13/08/2021   250
20/08/2021   246
27/08/2021   246
03/09/2021   240,50
10/09/2021   241
17/09/2021   252
24/09/2021   252,85
01/10/2021   260
08/10/2021   270,60
15/10/2021   269
22/10/2021   273
29/10/2021   278
05/11/2021   285,35
12/11/2021   295
19/11/2021   293
26/11/2021   304,10
03/12/2021   292,50
10/12/2021   279
17/12/2021   275,35
24/12/2021   269,5
31/12/2021   274
07/01/2022   283
14/01/2022   263
21/01/2022   270
28/01/2022   274
04/02/2022   256
11/02/2022   256
18/02/2022   263
25/02/2022   310
04/03/2022   371
11/03/2022   379
18/03/2022   378
25/03/2022   384
01/04/2022   368
08/04/2022   359
15/04/2022   398,70
22/04/2022   396,45
29/04/2022   375,70
06/05/2022   385,70
13/05/2022    
20/05/2022    
27/05/2022    
03/06/2022    
10/06/2022    
17/06/2022    
24/06/2022    
01/07/2022    
port-atlantique-la-rochelle-bandeau

Activité des ports français


 

 

Rouen

133 007 t ont été chargées
du 24 avril au 4 mai 2022 dont :

Exportations : 133 007 t

  • Blé tendre : 102 250 t (Algérie : 84 650 t ;
    Royaume-Uni : 17 600 t)
  • Féverole fourragère : 2 047 (Norvège)
  • Tourteaux de colza : 6 215 t (Irlande Eire : 3 117 t ;
    Royaume-Uni : 3 098 t)
  • Orge fourragère : 8 395 t (Royaume-Uni : 3 995 t ;
    Irlande Eire : 4 400 t)
  • Orge de brasserie : 5 250 t (Espagne)
  • Pois fourrager : 3 150 t (Suède)
  • Tourteaux gluten de blé : 1 000 t (Norvège)
  • Blé fourrager : 4 700 t (Royaume-Uni)

 


 


 

La Pallice

 

87 200 t ont été chargées
du 28 avril au 5 mai 2022, dont :

  • Blé vrac : 53 200 t (Portugal : 10 600 t ; Sénégal : 39 200 t ;
    Norvège : 3 400 t)
  • Céréales mixtes vrac : 30 000 t (Réunion)
  • Orge vrac : 4 000 t (Pays-Bas)
colza-fob-mozelle

Marché des oléagineux

Analyse par Clara Moley

Les marchés des huiles en berne face au prolongement du confinement en Chine

Le complexe soja était en berne cette semaine en raison en premier lieu de la poursuite du confinement strict en Chine qui fait craindre pour la demande en huiles.

Côté climat, les conditions restent plutôt humides dans le Midwest et le Nord des Plaines aux Etats Unis, ce qui entrave l’avancée rapide des travaux dans les champs. Cependant les prévisions changent à partir de la fin de la semaine prochaine avec une vague de chaleur et de sècheresse qui atteindra notamment l’Ouest de la région des Plaines. Les pluies persistent au Canada, tandis qu’en Europe et en région mer Noire la sècheresse se maintient à l’exception du Sud de l’Europe centrale et du Sud de la Russie. Les températures demeurent supérieures aux normes saisonnières en Europe de l’Ouest mais inférieures aux normes en mer Noire et en Russie notamment des les régions productrices de blé de printemps. En Amérique du Sud, l’Argentine est toujours aux prises avec une sècheresse persistante.  

La situation chinoise continue d’inquiéter alors que le confinement strict se prolonge. Les préoccupations concernent en premier lieu les conséquences de ces nouveaux arrêts brutaux du pays pour l’économie chinoise, et par ricochet l’économie mondiale. Certaines rumeurs de marchés rapportaient des achats de graines de soja américaines nouvelle récolte par la Chine cette semaine mais cela n’est pas confirmé et est contraire à la baisse de la demande en huiles que cet arrêt forcé de l’économie risque de provoquer. Les marchés réagissaient significativement cette semaine avec l’huile de soja qui repassait sous la barre des $85cts/lb sur l’échéance juillet à Chicago et les marchés des huiles asiatiques également tous en baisse. Autre élément de baisse sur les marchés asiatiques, l’anticipation par les marchés de la suspension prochaine des interdictions d’exportation des CPO par le gouvernement indonésien, ainsi que la hausse des stocks malaysiens en huile de palme d’au moins 5% au mois d’avril.

Côté commerce, les exportations hebdomadaires américaines s’élevaient à 735Kt, au-dessus des attentes, et portent le total de la saison à 2143Mbu vs. 2115Mbu pour l’USDA. Les ventes de nouvelle récolte en revanche s’élevaient à 407kt, en deçà des attentes.

En Amérique du Sud, la baisse du réal brésilien malgré une nouvelle hausse des taux a donné lieu à une nouvelle vague de vente des producteurs, faisant fléchir légèrement de marché FOB. Le programme de chargement du pays pour le mois de mai s’élève à 7,2Mt pour 1,5Mt déjà chargées. En Argentine, l’agence nationale BAGE a encore baissé la part de la récolte considérée « bonne/très bonne » de 4% pour un total de 12%, un plus bas historique. Cependant comme il reste encore 45% de la récolte à faire, elle maintient toujours sa production à 42Mt.

Sur le marché Euronext, le colza poursuit sa hausse, dépassant les 850€/t sur l’échéance août, une augmentation de près de 40€/t sur la semaine. Le canola lui aussi poursuit sa course vers les sommets.

Colza

Cotation du Colza Fob Moselle
(€/t) R2020 R2021
26/06/2020 374,75  
03/07/2020 378,50  
10/07/2020 386,25  
17/07/2020 383,50  
24/07/2020 382,75  
31/07/2020 386.25  
07/08/2020 381,75  
14/08/2020 378,5  
21/08/2020 383,75  
28/08/2020 388,5  
04/09/2020 386  
11/09/2020 381,50  
18/09/2020 392,75  
25/09/2020 380,25  
02/10/2020 389,50  
09/10/2020 390,75  
16/10/2020 389  
23/10/2020 394,75  
30/10/2020 378  
06/11/2020 406,75  
13/11/2020 411,25  
20/11/2020 413,75  
27/11/2020 415,25  
04/12/2020 412,25  
11/12/2020 414,50  
18/12/2020 418,5  
25/12/2020 420  
01/01/2021 421  
08/01/2021 430  
15/01/2021 433,50  
22/01/2021 432,75  
29/01/2021 435,75  
05/02/2021 436,25  
12/02/2021 453,75  
19/02/2021 468  
26/02/2021 495,25  
05/03/2021 522  
12/03/2021 527  
19/03/2021 527,75  
26/03/2021 522,25  
02/04/2021 517 517
09/04/2021   515,5
16/04/2021   479,75
23/04/2021   510,25
30/04/2021   501,5
07/05/2021   543,5
14/05/2021   536
21/05/2021   532
28/05/2021   524,25
04/06/2021   543,75
11/06/2021   534,75
18/06/2021   483
25/06/2021   511,25
02/07/2021   512,25
09/07/2021   523,75
16/07/2021   549,50
23/07/2021   536,75
30/07/2021   539
06/08/2021   535
13/08/2021   557
20/08/2021   566
27/08/2021   535
03/09/2021   581,25
10/09/2021   587
17/09/2021   605,25
24/09/2021   622
01/10/2021   645,75
08/10/2021   680
15/10/2021   664,25
22/10/2021   687,75
29/10/2021   666,75
05/11/2021   697
12/11/2021   686,50
19/11/2021   679,25
26/11/2021   677,25
03/12/2021   664,00
10/12/2021   674,50
17/12/2021   740,75
24/12/2021   763
31/12/2021   777
07/01/2022   764,25
14/01/2022   726,75
21/01/2022   723
28/01/2022   746,35
04/02/2022   707,25
11/02/2022   686,75
18/02/2022   715,75
25/02/2022   780
04/03/2022   834,75
11/03/2022   834,75
18/03/2022   956,50
25/03/2022   1006
01/04/2022   965
08/04/2022   981
15/04/2022   1024
22/04/2022   1066,50
29/04/2022   1066,50
06/05/2022   872,25
13/05/2022    
20/05/2022    
27/05/2022    
03/06/2022    
10/06/2022    
17/06/2022    
24/06/2022    
01/07/2022    

Marchés physiques

Céréales


Blé tendre

R. Rouen : 385,70 €/t avril/juin ;
NR : 397,14 €/t juil./sept.
R. Bretagne : NR : 391,14 €/t juil./sept. ;
381,85 €/t oct./dec.

R. Dunkerque : NR : 396,14 €/t juil./sept. ;
386,85 €/t oct./dec.

R. La Pallice : NR : 400,14 €/t juil./sept. ;
387,85 €/t oct./dec.

Orge

R. Rouen : NR : 364,85 €/t oct./dec.
R. Bretagne : NR : 365,85 €/t oct./dec.

Maïs

R. Bretagne : 375,27 €/t avril/juin ;
386,66 €/t juil./sept.

Oléagineux


Colza

R. Rouen : 858,50 €/t mai/août ;
854,25 €/t oct./déc. (var. -18,00 €/t)
Fob Moselle : 857,50 €/t mai/août ;
847,25 €/t oct./déc. (var. -18,00 €/t)

Tournesol

Saint-Nazaire : 820,00 €/t mai/août (var. 0,00 €/t)
Bordeaux : 820,00 €/t mai/août (var. 0,00 €/t)

Huiles Végétales

Colza - Rotterdam : 2 413 $/t mai (var. 208,85 €/t)
Soja - Rotterdam : 2 176 $/t mai (var. 339,15 €/t)
Tournesol - Fob Nord Europe : 2 266 $/t mai (var. 82,30 €/t)
Palme (Fob Kuala Lampur) : 1 670 $/t mai (var.-87,98 €/t)

Indices


Pétrole - WTI New-York, spot : 108,26 $/baril (var. 2,73 €/t)
Parité Euro/Dollar : 1 € = 1,0539 $ (var. 0,00 €/t)

Abréviations : NR= nouvelle récolte, R= rendu, C.D.= camion départ, T.D.= train départ, C= camion

Marchés à terme

EuronexT
(€/t) 6 mai variation*
Blé tendre, mai 401,00 -4,75
Maïs, juin 363,50 32,50
Colza, août 854,50 -5,75
Huile de Colza, juin 698,50 0,00
Tourteaux de Colza, juin 196,25 0,00

 

 CME Etats-Unis
(cotations converties en €/t) 6 mai variation*
Blé tendre, juillet 386,60 20,61
Maïs, juillet 298,53 8,84
Soja, juillet 575,50 -9,12
Huile Soja, juillet 1 715,91 91,30
Tourteaux de Soja, juillet 440,14 -33,02

 

ICE Canada
(cotations converties en €/t) 6 mai variation*
Canola, mai 856,32 -0,26

* les variations sont calculées par rapport au dernier numéro d’actualités agricoles

Activité des ports européens

Exportations


 Flux physiques en tonnes UE à 27
01/07-01/05
Cumul France
01/07-01/05
Blé tendre 21 950 935 6 749 982
Farine BT (val. prod.) 456 844 62 516
Blé dur 840 734 66 741
Orge 6 444 837 2 974 755
Maïs 4 903 335 401 880

 

Importations


 Flux physiques en tonnes UE à 27
01/07-01/05
Cumul France
01/07-01/05
Blé tendre 2 069 235 218
Farine BT (équiv. grain) 205 203 10 682
Blé dur 1 128 395 58
Maïs 13 434 454 3 700
Sorgho 32 899 18

Source : Commission Européenne, DG TAXUD