S'abonner à l'hebdo

Pour vous abonner à l'hebdo des coops métiers du grain, dont la diffusion est réservée aux adhérents de Coop de France et à son réseau, merci de remplir et de valider le formulaire ci-dessous.

obligatoire




Valider

Déclaration CNIL
Coop de France met en place un traitement de données à caractère personnel dans le cadre de ses missions d'assistance et d'information aux coopératives adhérentes. Ces données sont collectées lors de votre adhésion, des missions de conseil que nous réalisons ou lorsque vous remplissez ce formulaire et sont destinées aux employés de Coop de France exclusivement. Elles sont par ailleurs contrôlées annuellement. Conformément à l'article 32 de la loi du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification et de suppression des données vous concernant. Ce droit peut être exercé auprès de Nicolas Gremont, au service informatique à l'adresse suivante : nicolas.gremont@coopdefrance.coop.

Les marchés

Rubriques
bandeau-ble-tendre-475-105

Marché des céréales

Analyse par Lucile Talleu

Céréales : des conditions de cultures favorables

Blé

En Russie, la hausse de la taxe est officiellement entrée en vigueur, à hauteur de 50€/t. Elle est plus contraignante, car était fixée précédemment à 25€/t depuis le 1er février. Le mois de février a donc été un bon mois d’exportation pour le blé russe car les acteurs ont anticipé cette évolution de la taxe. Selon France Export céréales, entre le 1er et le 24 février, 2,6Mt de blé ont été chargées contre 2,2Mt l’an dernier sur la même période. Le mois de mars sera vraisemblablement un mois de repli pour les exportations russes de blé.

La mise en place de taxes à l’exportation modifie les flux d’exportations et cela risque de perdurer sur la prochaine campagne. En effet, à partir du 2 juin, c’est une taxe flottante qui va être mise en place dont l’objectif est d’inciter les agriculteurs à ne plus stocker leurs céréales jusqu’à la campagne suivante.

En France, l’activité est calme, le blé français a perdu de la compétitivité sur la scène internationale. Cette semaine l’activité portuaire demeure assez dynamique avec le chargement des contrats passés il y a quelques semaines : 92,9kt de blé à destination de l’Algérie depuis Rouen et Dunkerque, et 27kt vers le Maroc.

Concernant les estimations de production pour la récolte 2021, des dégâts de gel ont été constatés en Russie, mais pas au-delà de ce qui est habituellement relaté chaque année. De l’autre côté de l’Atlantique, suite à la vague de froid des semaines précédentes, la part de surfaces jugées dans un état bon à très bon a baissé sur le Texas, à 37% contre 40% la semaine passée. Alors que pour l’heure, les blés français sont dans une situation plutôt favorable. Au 1er mars, 88% des surfaces françaises sont jugées dans un état bon à très bon, contre 87% la semaine précédente, et 64% l’an dernier à la même date selon Céré’Obs.

Dans ces conditions, le marché à terme d’Euronext a suivi la baisse de Chicago cette semaine. L’échéance mai perd 3,5€ cette semaine.

Maïs

En maïs également, le marché à terme perd environ 3€ cette semaine (échéance juin). Pourtant les nouvelles outre-Atlantique ne vont pas dans le sens de la détente.

Au Brésil, les semis de maïs safrinha sont réalisés à 39 %, contre à 67 % l’an dernier à la même date. Cela veut donc dire que 60 % du maïs safrinha sera semé après la fenêtre de temps idéale et que ce maïs pourra être sujet à une baisse de rendement car la floraison interviendra à un moment où les pluies seront moins importantes.

En Argentine, c’est la sécheresse qui inquiète les opérateurs quant aux semis.

Le rapport de l’USDA prévu la semaine prochaine sera scruté avec attention. Les analystes de marchés s’attendent à une baisse des stocks de maïs US (environ 30 Mbu), ainsi qu’une baisse de la production en Argentine (-0,5Mt) et au Brésil (-0,7Mt). Le mois dernier, l’USDA n’avait apporté que peu de changements dans son rapport, la production sud-américaine n’avait pas été modifiée, et les stocks US demeuraient bien supérieurs aux attentes. Tout cela ne va pas dans le sens d’une détente sur les prix du maïs.

Comme en blé, l’activité sur les marchés est plutôt calme, les fabricants d’aliments français sont couverts sur la fin de la campagne.

Orges

En orges, les expéditions se poursuivent, avec encore cette semaine des chargements importants à destination de la Chine : 205,556kt depuis Rouen et Dunkerque. Cela étant, l’orge française reste chère face aux autres origines, et pour les fabricants d’aliments, ce qui risque de limiter l’activité pour les prochaines semaines.

Concernant la récolte à venir, les conditions de culture de l’orge d’hiver sont plutôt bonnes (83% des surfaces dans un état bon à très bon selon Céré’Obs) et en orge de printemps, les semis sont effectués à 50% au 1er mars, en avance de 11 jours par rapport à la moyenne des 5 dernières années.

Blé tendre

Cotation du Blé Tendre Rendu Rouen
(€/t) R2019 R2020
05/07/2019 173  
12/07/2019 171  
19/07/2019 169  
26/07/2019 170  
02/08/2019 167  
09/08/2019 165  
16/08/2019 163  
23/08/2019 161  
30/08/2019 163  
06/09/2019 159  
13/09/2019 162  
20/09/2019 164  
27/09/2019 165  
04/10/2019 170  
11/10/2019 170  
18/10/2019 175  
25/10/2019 174  
01/11/2019 174  
08/11/2019 174  
15/11/2019 174  
22/11/2019 176  
29/11/2019 178  
06/12/2019 178  
13/12/2019 179  
20/12/2019 181  
27/12/2019 184  
03/01/2020 185  
10/01/2020 188  
17/01/2020 190  
24/01/2020 192  
31/01/2020 185,81  
07/02/2020 188  
14/02/2020 189,06  
21/02/2020 189,5  
28/02/2020 183  
06/03/2020 179  
13/03/2020 170  
20/03/2020 185,95  
27/03/2020 191,20  
03/04/2020 186 180
10/04/2020 193,7 192
17/04/2020 192 181
24/04/2020 191,39 187
30/04/2020 187 181
07/05/2020 190 182
15/05/2020 190 181
21/05/2020 188 184
29/05/2020 187 183
05/06/2020 183 184
12/06/2020 175 179
19/06/2020   177
26/06/2020   175
03/07/2020   180
10/07/2020   189
17/07/2020   187
24/07/2020   184
31/07/2020   184
07/08/2020   183
14/08/2020   182
21/08/2020   181
28/08/2020   186
04/09/2020   186
11/09/2020   189
18/09/2020   190
25/09/2020   191
02/10/2020   195
09/10/2020   196
16/10/2020   204
23/10/2020   204
30/10/2020   201
06/11/2020   205
13/11/2020   208
20/11/2020   208
27/11/2020   209
04/12/2020   202,81
11/12/2020   206
18/12/2020   207,81
25/12/2020   212
01/01/2021   214
08/01/2021   215
15/01/2021   228
22/01/2021   230
29/01/2021   226
05/02/2021   224,56
12/02/2021   220,00
19/02/2021   234,06
26/02/2021   239
05/03/2021   229
12/03/2021    
19/03/2021    
26/03/2021    
02/04/2021    
09/04/2021    
16/04/2021    
23/04/2021    
30/04/2021    
07/05/2021    
14/05/2021    
21/05/2021    
28/05/2021    
04/06/2021    
11/06/2021    
18/06/2021    
25/06/2021    
port-atlantique-la-rochelle-bandeau

Activité des ports français


 

 

Rouen

267 381 t ont été chargées et déchargées
du 25 février au 3 mars 2021 dont :

Exportations : 264 261 t

  • Blé tendre : 117 480 t (Algérie : 62 930 t ; Cuba : 23 750 t ;
    Les Canaries : 3 800 t ; maroc : 27 000 t)
  • Orge fourragère : 136 577 t (Chine)
  • Malt : 5 500 t (Brésil)
  • Tourteaux gluten de blé : 2 004 t (Norvège)
  • Tourteaux de colza : 2 700 t (Royaume-Uni)

Exportations : 3 120 t

  • Pois fourrager : 3 120 t (Royaume-Uni)

 


 


 

La Pallice

76 250 t ont été chargées
du 25 février au 3 mars 2021, dont :

  • Orge vrac : 65 250 t (Chine : 37 250 t ; Colombie : 28 000 t)
  • Maïs vrac : 4 400 t (Portugal)
  • Blé vrac : 6 600 t (Espagne)
colza-fob-mozelle

Marché des oléagineux

Analyse par Lucile Talleu

Le colza à 500 €/t

Le cours du colza continue sa hausse vertigineuse. Mardi le marché à terme d’Euronext a franchi la barre des 500€/t sur l’échéance mai 2021, le plus haut depuis 2012. Ce jeudi, le colza Fob Moselle atteint 522€/t.

La hausse de ces dernières semaines a été fulgurante : près de 60€ depuis deux semaines ! (+28,35€ entre le 19 et le 26 février, et +26,75€ entre le 26 février et le 4 mars). Et selon certains analystes, il y a encore des éléments qui ne vont pas dans le sens d’une détente sur les prix. Le canola est toujours au plus haut, et le prix de l’huile de palme était en nette hausse cette semaine. D’autant plus qu’Oilworld juge les prix du marché à terme d’Euronext sous-évalués sur les échéances prochaines, comparativement au canola canadien.

En Europe, comme au Canada, les stocks de fin de campagne sont attendus à un niveau très faible. En Europe, les stocks sont estimés à 1,1Mt, avec des importations élevées (6,5Mt contre 6,1Mt pour la campagne 2019/20). Pour la campagne 2021/22, Oilworld estime que les disponibilités seront encore tendues, malgré le petit rebond de la production. Selon ce dernier, la production française serait de 3,2Mt et la production allemande de 3,6Mt. Pour l’ensemble des pays de l’Union, la production est attendue à 17,56Mt, soit une hausse de +0,44Mt par rapport à la récolte 2021.  

Concernant le canola, la hausse des prix est une nouvelle fois liée à un marché qui s'attend à des stocks de fin de campagne au Canada très bas. Selon les données du CIC, le stock de fin de campagne a été estimé la semaine dernière à 0,7Mt contre 1Mt le mois dernier. S’ajoute à cela la baisse du dollar canadien face au dollar US redonne de l'attractivité aux origines canadiennes sur la scène mondiale. Toutefois, la demande intérieure semble s’effriter ces dernières semaines.

Après un repli du soja à Chicago fin de semaine dernière pour cause de mouvements techniques sur le marché à terme, le marché est reparti à la hausse, toujours sous fond de craintes sud-américaines. Au Brésil on anticipe des précipitations supérieures à la normale pour les 10 prochains jours, particulièrement dans la région du Parana. le marché craint toujours le retard des récoltes au Brésil, susceptible d’augmenter le report de la demande chinoise sur les origines états-uniennes, alors que les disponibilités US sont très basses.

En Argentine, c’est toujours la sécheresse qui inquiète les opérateurs sur les conséquences sur production. Le rapport de l’USDA affichait le mois dernier un chiffre de production de 48Mt. On peut raisonnablement s’attendre à une révision à la baisse de chiffre pour le rapport de la semaine prochaine, compte tenu que les services détachés de l’USDA l’estime à 47,5Mt et la bourse de Buenos Aires à 46Mt. Les analystes anticipent une baisse de 0,5Mt. A suivre…

En tournesol également, le cours rendu St Nazaire demeure au plus haut niveau depuis 2012, en raison des faibles disponibilités, appuyé par l’Argentine, dont la récolte accuse un certain retard. 19,3% des surfaces sont récoltées, contre 37% en moyenne.

Colza

Cotation du Colza Fob Moselle
(€/t) R2019 R2020
05/07/2019 365.25  
12/07/2019 370,75  
19/07/2019 372  
26/07/2019 380  
02/08/2019 376.25  
09/08/2019 377.85  
16/08/2019 381  
23/08/2019 383  
30/08/2019 383  
06/09/2019 385,25  
13/09/2019 385,75  
20/09/2019 390  
27/09/2019 391.25  
04/10/2019 389  
11/10/2019 385,50  
18/10/2019 382.75  
25/10/2019 381  
01/11/2019 388,25  
08/11/2019 393,75  
15/11/2019 396  
22/11/2019 397  
29/11/2019 393,75  
06/12/2019 400,50  
13/12/2019 402,50  
20/12/2019 412,25  
27/12/2019 416.25  
03/01/2020 415  
10/01/2020 420  
17/01/2020 400,75  
24/01/2020 410,75  
31/01/2020 400,75  
07/02/2020 386  
14/02/2020 389  
21/02/2020 390,75  
28/02/2020 379,50  
06/03/2020 377  
13/03/2020 359  
20/03/2020 356  
27/03/2020 357,5  
03/04/2020 364,50  
10/04/2020 373  
17/04/2020 370  
24/04/2020 369,75 367,5
01/05/2020 367,75 367,75
07/05/2020 370,75 373,5
15/05/2020 370,5 374,5
21/05/2020   375,50
29/05/2020   374,25
05/06/2020   374,25
12/06/2020   375,5
19/06/2020   377
26/06/2020   374,75
03/07/2020   378,50
10/07/2020   386,25
17/07/2020   383,50
24/07/2020   382,75
31/07/2020   386.25
07/08/2020   381,75
14/08/2020   378,5
21/08/2020   383,75
28/08/2020   388,5
04/09/2020   386
11/09/2020   381,50
18/09/2020   392,75
25/09/2020   380,25
02/10/2020   389,50
09/10/2020   390,75
16/10/2020   389
23/10/2020   394,75
30/10/2020   378
06/11/2020   406,75
13/11/2020   411,25
20/11/2020   413,75
27/11/2020   415,25
04/12/2020   412,25
11/12/2020   414,50
18/12/2020   418,5
25/12/2020   420
01/01/2021   421
08/01/2021   430
15/01/2021   433,50
22/01/2021   432,75
29/01/2021   435,75
05/02/2021   436,25
12/02/2021   453,75
19/02/2021   468
26/02/2021   495,25
05/03/2021   522
12/03/2021    
19/03/2021    
26/03/2021    
02/04/2021    
09/04/2021    
16/04/2021    
23/04/2021    
30/04/2021    
07/05/2021    
14/05/2021    
21/05/2021    
28/05/2021    
04/06/2021    
11/06/2021    
18/06/2021    
25/06/2021    

Marchés physiques

Céréales


Blé tendre

R. Rouen : 229 €/t avril/juin ;
NR : 200 €/t juil./sept ; 197 €/t oct./déc.
R. Dunkerque : 229 €/t avril/juin ;
NR : 201 €/t juil./sept. ; 198 €/t oct./déc.
R. La Pallice : 230 €/t avril/juin ;
NR : 193 €/t juil./sept. ; 198 €/t oct./déc.
R. Bretagne : 239 €/t avril/juin

Orges

R. Rouen : 210 €/t avril/juin ;
NR : 204 €/t juil./sept ; 202 €/t oct./déc.
R. Dunkerque : 211 €/t avril/juin ;
NR : 204 €/t juil./sept. ; 202 €/t oct./déc.
R. La Pallice : 211 €/t avril/juin ;
NR : 204 €/t juil./sept. ; 202 €/t oct./déc.
R. Bretagne : 222 €/t avril/juin

Maïs

R. Bretagne : 219 €/t avril/juin
NR : 190 €/t juil./sept.

Oléagineux


Colza

R. Rouen : 517 €/t avril/juin (var. 25,75 €/t) ;
438,75 €/t juil./sept.
Fob Moselle : 522 €/t avril/juin (var. 26,75 €/t) ;
438,75 €/t juil./sept.

Tournesol

Saint-Nazaire : 555,00 €/t avril/juin (var. 0,00 €/t)
Bordeaux : 550,00 €/t avril/juin (var. -5,00 €/t)

Huiles Végétales

Colza - Rotterdam : 1 253 $/t janv. (var. -49,54 €/t)
Soja - Rotterdam : 1 205 $/t janv. (var. 12,27 €/t)
Tournesol - Fob Nord Europe : 1 601 $/t janv. (var. 72,45 €/t)
Palme (Fob Kuala Lampur) : 963 $/t janv. (var. -26,67 €/t)

Indices


Pétrole - WTI New-York, spot : 64,78 $/baril (var. 1,25 $/baril)
Parité Euro/Dollar : 1 € = 1,193 $ (var. -0,02)

Abréviations : NR= nouvelle récolte, R= rendu, C.D.= camion départ, T.D.= train départ, C= camion

Marchés à terme

EuronexT
(€/t) 05 mars variation*
Blé tendre, mars 236,25 -9,50
Maïs, mars 217,00 -12,25
Colza, mai 515,00 26,75
Huile de Colza, mars 698,50 0,00
Tourteaux de Colza, mars 196,25 0,00

 

 CME Etats-Unis
(cotations converties en €/t) 05 mars variation*
Blé tendre, mai 200,59 -4,18
Maïs, mai 175,76 -2,73
Soja, mai 434,58 8,07
Huile Soja, mai 937,46 96,59
Tourteaux de Soja, mai 384,58 -41,31

 

ICE Canada
(cotations converties en €/t) 05 mars variation*
Canola, mars 537,47 21,26

* les variations sont calculées par rapport au dernier numéro d’actualités agricoles

Activité des ports européen

Exportations


 Flux physiques en tonnes UE à 28
01/07-28/02
Cumul France
01/07-28/02
Blé tendre 17 556 233 4 875 488
Farine BT (val. prod.) 289 334 27 774
Blé dur 181 237 78 327
Orge 4 913 904 1 966 802
Maïs 1 621 355 65 148

 

Importations


 Flux physiques en tonnes UE à 28
01/07-28/02
Cumul France
01/07-28/02
Blé tendre 1 556 185 1 022
Farine BT (équiv. grain) 20 728 6 123
Blé dur 1 948 925 12 414
Maïs 10 599 681 4 854
Sorgho 10 874 8

Source : Commission Européenne, DG TAXUD