S'abonner à l'hebdo

Hebdo N°21 - Vendredi 04 juin 2021

S'abonner à l'hebdo

Pour vous abonner à l'hebdo des coops métiers du grain, dont la diffusion est réservée aux adhérents de Coop de France et à son réseau, merci de remplir et de valider le formulaire ci-dessous.

obligatoire




Valider

Déclaration CNIL
Coop de France met en place un traitement de données à caractère personnel dans le cadre de ses missions d'assistance et d'information aux coopératives adhérentes. Ces données sont collectées lors de votre adhésion, des missions de conseil que nous réalisons ou lorsque vous remplissez ce formulaire et sont destinées aux employés de Coop de France exclusivement. Elles sont par ailleurs contrôlées annuellement. Conformément à l'article 32 de la loi du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification et de suppression des données vous concernant. Ce droit peut être exercé auprès de Nicolas Gremont, au service informatique à l'adresse suivante : nicolas.gremont@coopdefrance.coop.

Les marchés

Rubriques
bandeau-ble-tendre-475-105

Marché des céréales

Analyse par Lucile Talleu

Bon état des cultures céréalières
en France, mais un déficit hydrique persistant outre-Atlantique

Blé

En France, on note un certain retard dans l’état d’avancement des cultures. Céré’Obs estime qu’au 31 mai, les cultures présentent un retard de 8 jours par rapport à la moyenne quinquennale et 17 jours par rapport à l’an dernier. 70% des surfaces sont au stade épiaison alors qu’en 2020 cela représentait 99%. Ce retard est dû aux températures basses du mois de mai. Les pluies du mois dernier, même si elles restent insuffisantes dans certaines régions, ont néanmoins été bénéfiques pour l’état des cultures et ont permis une bonne valorisation des apports d’azote. Les conditions de cultures se sont améliorées en France la semaine dernière en France. 80% des surfaces sont jugées dans un état bon à très bon au 31 mai.

Au Canada, comme au nord des Etats-Unis, les pluies demeurent insuffisantes et le déficit hydrique persiste. De ce fait, après un certain répit en fin de semaine dernière, les cours sont repartis à la hausse dès lundi, emmené également par l’achat par l’Arabie Saoudite de 562kt pour une livraison en août/septembre. Ce mardi la hausse a été particulièrement marquée puisque l’échéance septembre du marché à terme d’Euronext a gagné 5€, en raison de prévisions d’un temps chaud et sec sur la Corn Belt pour les deux prochaines semaines. Les météorologistes anticipent même de fortes chaleurs dans certaines régions.

Maïs

En France, les semis de maïs sont terminés et ont été réalisés dans de bonnes conditions. Au 31 Mai, 91% des cultures sont dans un état bon à très bon selon Céré’Obs.

La tension est forte sur le marché du maïs en Europe sur la fin de la campagne, avec des disponibilités qui deviennent moins importantes et une demande bien présente. Dans les derniers bilans publiés par France AgriMer début mai, le stock de fin de campagne s’affichait en dessous des 2Mt, à 1,9Mt, soit 140kt de moins que la campagne précédente et en dessous du stock outil. La soudure entre les deux campagnes risque d’être particulièrement tendue cette année. Et le contexte mondial favorise toujours la hausse des prix.

Au Brésil, même si quelques pluies bénéfiques sont apparues la semaine dernière, la situation semble irréversible sur les zones les plus précoces pour la deuxième récolte de maïs Safrinha. Les analystes commencent à baisser leur prévision de production. Certains l’estiment proche de 90Mt, un niveau bien en dessous du rapport de l’USDA de début mai (102 Mt), et des prévisions initiales proches des 110Mt.  

Aux Etats-Unis, les expéditions hebdomadaires de maïs ont totalisé plus de 2Mt, et 51Mt depuis le début de l’année, soit 72% de l’estimation annuelle des exportations de l’USDA. Et la production hebdomadaire américaine d’éthanol s’est accrue de 23 000 barils/jour pour s’établir à 1,03 million de barils/jour, soit un niveau similaire à la normale qui prévalait avant la Covid. Les inventaires ont augmenté de 608 000 barils, atteignant 19,59 millions de barils. Du côté des cultures de maïs, celles-ci sont dans un état bon à très bon pour 76% des surfaces, un chiffre supérieur aux attentes, ce qui a entraîné le cours du maïs à Chicago nettement à la baisse ce mercredi.

Même si le CIC a réhaussé ce mois-ci la prévision de production mondiale de maïs, avec un nouveau record à 1 194Mt (+2Mt par rapport au rapport d’avril), la consommation est prévue également à un niveau élevé, ce qui amène les stocks mondiaux à un plus bas niveau depuis 9 ans, à 261Mt.

Orges

Les relations entre la Chine et l’Australie se sont tendues puisque ce dernier a annoncé le 28 mai avoir engagé une procédure contre la Chine devant l’OMC concernant les droits de douanes à 80% imposées par la Chine, accusant l’Australie de subventionner sa production d’orges. Les exportations de cette céréale, pour l'essentiel à usage brassicole, ont pesé jusqu'à 1 Mrd$. Ce différend entre les deux pays avait permis à l’orge française de trouver sa place sur le marché chinois.  Selon les chiffres des Douanes, au 31 mars, ce sont 2,3Mt d’orges françaises qui ont été expédiés en Chine. Cette destination représente 88% des exportations d’orges françaises.

Blé tendre

Cotation du Blé Tendre Rendu Rouen
(€/t) R2019 R2020 R2021
03/01/2020 185    
10/01/2020 188    
17/01/2020 190    
24/01/2020 192    
31/01/2020 185,81    
07/02/2020 188    
14/02/2020 189,06    
21/02/2020 189,5    
28/02/2020 183    
06/03/2020 179    
13/03/2020 170    
20/03/2020 185,95    
27/03/2020 191,20    
03/04/2020 186 180  
10/04/2020 193,7 192  
17/04/2020 192 181  
24/04/2020 191,39 187  
30/04/2020 187 181  
07/05/2020 190 182  
15/05/2020 190 181  
21/05/2020 188 184  
29/05/2020 187 183  
05/06/2020 183 184  
12/06/2020 175 179  
19/06/2020   177  
26/06/2020   175  
03/07/2020   180  
10/07/2020   189  
17/07/2020   187  
24/07/2020   184  
31/07/2020   184  
07/08/2020   183  
14/08/2020   182  
21/08/2020   181  
28/08/2020   186  
04/09/2020   186  
11/09/2020   189  
18/09/2020   190  
25/09/2020   191  
02/10/2020   195  
09/10/2020   196  
16/10/2020   204  
23/10/2020   204  
30/10/2020   201  
06/11/2020   205  
13/11/2020   208  
20/11/2020   208  
27/11/2020   209  
04/12/2020   202,81  
11/12/2020   206  
18/12/2020   207,81  
25/12/2020   212  
01/01/2021   214  
08/01/2021   215  
15/01/2021   228  
22/01/2021   230  
29/01/2021   226  
05/02/2021   224,56  
12/02/2021   220,00  
19/02/2021   234,06  
26/02/2021   239  
05/03/2021   229  
12/03/2021   220  
19/03/2021   217  
26/03/2021   209  
02/04/2021   202 195
09/04/2021   204 197
16/04/2021   210 205
23/04/2021   207 218
30/04/2021   234 216
07/05/2021   235 227
14/05/2021   235 214
21/05/2021   230 212
28/05/2021     212
04/06/2021     216
11/06/2021      
18/06/2021      
25/06/2021      
02/07/2021      
09/07/2021      
16/07/2021      
23/07/2021      
30/07/2021      
06/08/2021      
13/08/2021      
20/08/2021      
27/08/2021      
03/09/2021      
10/09/2021      
17/09/2021      
24/09/2021      
01/10/2021      
08/10/2021      
15/10/2021      
22/10/2021      
29/10/2021      
05/11/2021      
12/11/2021      
19/11/2021      
26/11/2021      
03/12/2021      
10/12/2021      
17/12/2021      
24/12/2021      
31/12/2021      
port-atlantique-la-rochelle-bandeau

Activité des ports français


 

 

Rouen

655 485 t ont été chargées et déchargées
du 27 mai au 2 juin 2021 dont :

Exportations : 142 335 t

  • Blé tendre : 106 835 t (Portugal : 7 600 t ; Algérie : 55 470 t ;
    Royaume-Uni : 21 765 t ; Cameroun : 12 000 t ; Cuba : 10 000 t)
  • Orge de brasserie : 30 000 t (Mexique)
  • Malt : 3 500 t (Cameroun)
  • Tourteaux gluten de blé : 2 000 t (Royaume-Uni)

Importations : 513 150 t

  • Tourteaux de soja : 10 000 t (Brésil)
  • Pois fourrager : 3 150 t (Royaume-Uni)

 


 


 

La Pallice

54 300 t ont été chargées
du 28 mai 3 juin 2021, dont :

  • Céréales vrac autres : 11 500 t (Guadeloupe)
  • Céréales mixtes vrac : 25 650 t (Réunion)
  • Blé vrac : 6 000 t (Pologne)
  • Maïs vrac : 4 550 t (Angleterre)
  • Orge vrac : 6 600 t (Irlande)
colza-fob-mozelle

Marché des oléagineux

Analyse par Clara Moley

Le « marché du climat » bat toujours
son plein sur les marchés oléagineux

La volatilité est toujours particulièrement forte sur les marchés oléagineux, et les cours se sont envolés sur plusieurs places cette semaine, corrigeant la baisse de la semaine précédente.

Aux Etats-Unis, les regards se portent toujours sur les évolutions climatiques dont dépend le potentiel de la nouvelle récolte. Cette semaine, les précipitations dans les régions du Sud-Est et du Delta étaient stables, tandis que les prévisions anticipent un retour de la sècheresse dans la région des Plaines et celle du Midwest.

Sur le marché du soja à Chicago, l’échéance juillet a enregistré une hausse de $40cts en deux sessions, ce qui reflète la nervosité du marché quant aux aléas climatiques sur le sol américain. Cette correction en effet est en partie due à la rumeur d’hectares perdus à cause du gel dans le Midwest. Autre facteur de hausse, les rumeurs, une fois encore, du retour de l’intérêt chinois pour la graine américaine, le géant serait en effet intéressé par la nouvelle récolte, mais aucune vente n’a pour l’instant été confirmée cette semaine. Troisième élément haussier cette semaine, l’huile qui a enregistré sur Chicago une ascension spectaculaire sur les sessions de mardi et mercredi en raison notamment de la hausse de la demande pour les énergies renouvelables sur le marché domestique américain.

En Amérique du Sud, la prime brésilienne a elle aussi connu une forte, augmentant de $10cts sur la semaine, emportée elle aussi par les rumeurs de l’intérêt du géant chinois pour sa nouvelle récolte. Là non plus, pas de ventes reportées mais le line-up s’élève aujourd’hui à 7Mt, dont 800kt chargées sur le mois de juin.

Côté européen, les prévisions climatiques montrent un retour de la sècheresse à l’Ouest et une amélioration des précipitations à l’Est. Sur le marché Euronext, le colza a lui aussi connu une forte hausse cette semaine, car en dépit de l’amélioration des perspectives et du potentiel de la récolte en France notamment, la situation du canola canadien reste critique et très sensible aux aléas. Les prochaines semaines devraient se poursuivre au gré de l’évolution des prévisions climatiques.  

Colza

Cotation du Colza Fob Moselle
(€/t) R2019 R2020 R2021
03/01/2020 415    
10/01/2020 420    
17/01/2020 400,75    
24/01/2020 410,75    
31/01/2020 400,75    
07/02/2020 386    
14/02/2020 389    
21/02/2020 390,75    
28/02/2020 379,50    
06/03/2020 377    
13/03/2020 359    
20/03/2020 356    
27/03/2020 357,5    
03/04/2020 364,50    
10/04/2020 373    
17/04/2020 370    
24/04/2020 369,75 367,5  
01/05/2020 367,75 367,75  
07/05/2020 370,75 373,5  
15/05/2020 370,5 374,5  
21/05/2020   375,50  
29/05/2020   374,25  
05/06/2020   374,25  
12/06/2020   375,5  
19/06/2020   377  
26/06/2020   374,75  
03/07/2020   378,50  
10/07/2020   386,25  
17/07/2020   383,50  
24/07/2020   382,75  
31/07/2020   386.25  
07/08/2020   381,75  
14/08/2020   378,5  
21/08/2020   383,75  
28/08/2020   388,5  
04/09/2020   386  
11/09/2020   381,50  
18/09/2020   392,75  
25/09/2020   380,25  
02/10/2020   389,50  
09/10/2020   390,75  
16/10/2020   389  
23/10/2020   394,75  
30/10/2020   378  
06/11/2020   406,75  
13/11/2020   411,25  
20/11/2020   413,75  
27/11/2020   415,25  
04/12/2020   412,25  
11/12/2020   414,50  
18/12/2020   418,5  
25/12/2020   420  
01/01/2021   421  
08/01/2021   430  
15/01/2021   433,50  
22/01/2021   432,75  
29/01/2021   435,75  
05/02/2021   436,25  
12/02/2021   453,75  
19/02/2021   468  
26/02/2021   495,25  
05/03/2021   522  
12/03/2021   527  
19/03/2021   527,75  
26/03/2021   522,25  
02/04/2021   517 517
09/04/2021     515,5
16/04/2021     479,75
23/04/2021     510,25
30/04/2021     501,5
07/05/2021     543,5
14/05/2021     536
21/05/2021     532
28/05/2021     524,25
04/06/2021     543,75
11/06/2021      
18/06/2021      
25/06/2021      
02/07/2021      
09/07/2021      
16/07/2021      
23/07/2021      
30/07/2021      
06/08/2021      
13/08/2021      
20/08/2021      
27/08/2021      
03/09/2021      
10/09/2021      
17/09/2021      
24/09/2021      
01/10/2021      
08/10/2021      
15/10/2021      
22/10/2021      
29/10/2021      
05/11/2021      
12/11/2021      
19/11/2021      
26/11/2021      
03/12/2021      
10/12/2021      
17/12/2021      
24/12/2021      
31/12/2021      

Marchés physiques

Céréales


Blé tendre

R. Rouen : NR : 216 €/t juil./sept ;
213 €/t oct./déc.
R. La Pallice : : NR : 217 €/t juil./sept ;
213 €/t oct./déc.
R. Dunkerque : NR : 217 €/t juil./sept ;
213 €/t oct./déc.
R. Bretagne : NR : 216 €/t juil./sept

Orges

R. Rouen : NR : 215 €/t juil./sept ;
210 €/t oct./déc.
R. La Pallice : NR : 216 €/t juil./sept ;
211 €/t oct./déc.
R. Dunkerque : : NR : 216 €/t juil./sept ;
211 €/t oct./déc.
R. Bretagne : : NR : 216 €/t juil./sept ;

Oléagineux


Colza

R. Rouen : 544,75 €/t juil./sept. (var. 19,50 €/t) ;
541,50 €/t oct./déc. (var. 18,75 €/t)
Fob Moselle : 543,75 €/t juil./sept. (var. 19,50 €/t) ;
540,50 €/t oct./déc. (var. 20,75 €/t)

Tournesol

Saint-Nazaire : 520,00 €/t oct./déc. (var. 30,00 €/t)
Bordeaux : 520,00 €/t oct./déc. (var. 30,00 €/t)

Huiles Végétales

Colza - Rotterdam : 1 553 $/t mai (var. 27,51 €/t)
Soja - Rotterdam : 1 668 $/t mai (var. 100,04 €/t)
Tournesol - Fob Nord Europe : 1 270 $/t mai (var. 43,81 €/t)
Palme (Fob Kuala Lampur) : 1 029 $/t mai (var. -3,58 €/t)

Indices


Pétrole - WTI New-York, spot : 68,80 $/baril (var. 1,97 $/baril)
Parité Euro/Dollar : 1 € = 1,2129 $ (var. -0,01)

Abréviations : NR= nouvelle récolte, R= rendu, C.D.= camion départ, T.D.= train départ, C= camion

Marchés à terme

EuronexT
(€/t) 04 juin variation*
Blé tendre, septembre 215,50 3,50
Maïs, juin 253,00 -12,00
Colza, août 538,75 18,50
Huile de Colza, juin 698,50 0,00
Tourteaux de Colza, juin 196,25 0,00

 

 CME Etats-Unis
(cotations converties en €/t) 04 juin variation*
Blé tendre, juillet 205,06 1,32
Maïs, juillet 215,10 0,03
Soja, juillet 469,81 6,71
Huile Soja, juillet 1 252,70 44,97
Tourteaux de Soja, juillet 356,25 3,48

 

ICE Canada
(cotations converties en €/t) 04 juin variation*
Canola, juillet 605,84 2,07

* les variations sont calculées par rapport au dernier numéro d’actualités agricoles

Activité des ports européen

Exportations


 Flux physiques en tonnes UE à 28
01/07-30/05
Cumul France
01/07-30/05
Blé tendre 24 459 309 7 169 147
Farine BT (val. prod.) 426 704 45 149
Blé dur 420 779 138 528
Orge 7 014 687 2 998 163
Maïs 2 411 359 143 179

 

Importations


 Flux physiques en tonnes UE à 28
01/07-30/05
Cumul France
01/07-30/05
Blé tendre 1 837 338 1 476
Farine BT (équiv. grain) 31 351 8 905
Blé dur 2 515 920 12 484
Maïs 13 337 027 5 027
Sorgho 13 824 12

Source : Commission Européenne, DG TAXUD