S'abonner à l'hebdo

Pour vous abonner à l'hebdo des coops métiers du grain, dont la diffusion est réservée aux adhérents de Coop de France et à son réseau, merci de remplir et de valider le formulaire ci-dessous.

obligatoire




Valider

Déclaration CNIL
Coop de France met en place un traitement de données à caractère personnel dans le cadre de ses missions d'assistance et d'information aux coopératives adhérentes. Ces données sont collectées lors de votre adhésion, des missions de conseil que nous réalisons ou lorsque vous remplissez ce formulaire et sont destinées aux employés de Coop de France exclusivement. Elles sont par ailleurs contrôlées annuellement. Conformément à l'article 32 de la loi du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification et de suppression des données vous concernant. Ce droit peut être exercé auprès de Nicolas Gremont, au service informatique à l'adresse suivante : nicolas.gremont@coopdefrance.coop.

Les marchés

Rubriques
bandeau-ble-tendre-475-105

Marché des céréales

Analyse par Grégoire Samson

Le prix de la tonne de blé
sous le seuil de 400 €

Ces derniers quinze jours, les prix des céréales ont fortement baissé. L’annonce d’une prochaine réunion entre les belligérants et la Turquie pour débloquer les ports ukrainiens a suffi pour détendre l’atmosphère sur les places de marchés.

Le fait marquant de la semaine est le repli très significatif du prix de la tonne de blé sous le seuil de 400 € sur le marché de Rouen. Le 2 juin, la tonne de blé valait en effet 380 €, soit près de 60 € de moins que le 18 mai dernier ! La tonne de blé cotait alors 438 €, un record inégalé!

La baisse des cours observée depuis deux semaines met fin à plus de quatre mois de hausse continue. Au début du mois de février, la tonne de blé cotait environ 250 €!
Les cours de l’orge fourragère et du maïs ont aussi nettement reflué. Depuis le 18 mai, la tonne d’orge a perdu près de 70 € et celle de maïs, plus de 40€.

« Lors d'une conversation téléphonique avec Poutine, le président Erdogan a accepté de tenir une réunion le 8 juin avec la participation du ministre russe des Affaires étrangères Lavrov sur le déblocage des ports ukrainiens », rapporte le site d’Ukragroconsult. Dans le contexte actuel, une telle annonce suffit pour détendre les marchés. Mais la chute des cours a aussi été alimentée par le retrait des fonds spéculatifs qui avaient pris position sur les marchés à termes.

Pour autant, rien n’a été conclu. Et pour fonctionner, les ports de la Mer Noire devront être accessibles et dotées d’infrastructures en état de marche alors que certains bombardements ne les ont pas épargnées.

L’enjeu d’une prochaine reprise du trafic maritime depuis les ports ukrainiens de la Mer Noire est la livraison urgente de 20 Mt de blé et de maïs aujourd’hui stockées. Avant le conflit entre la Russie et l’Ukraine, 50 pays dépendaient à plus de 30 % des importations de blé ukrainien et russe.

En attendant, les échanges commerciaux ukrainiens sont réduits à peau de chagrin. Le mois passé, l’Ukraine n’aurait exporté que 42 000 tonnes de blé, selon Ukragroconsult. Or l’an passé, plus de 700 000 tonnes avaient été expédiées depuis les ports ukrainiens de la Mer Noire. Toutefois, le pays serait parvenu à livrer 1,07 Mt de maïs.

Un trafic maritime plus fluide sur la Mer Noire servirait aussi les intérêts de la Russie. Le site russe Sovecon annonce une récolte record de blé de 87 Mt, supérieure de près de 11 Mt à celle de l’année passée. Les semis de blé de printemps se sont déroulés dans de très bonnes conditions. 47 millions d’hectares, soit 80 % de la superficie totale qui sera emblavée cette année, sont déjà semés.

Aussi la Russie pourrait exporter jusqu’à 40 Mt. Et lors des prochains pourparlers en Turquie, « le pays va demander la levée de certaines sanctions occidentales contre le secteur des assurances, qui bloquent les services de fret russes », expliquent les experts d’Ukragroconsult.

Mais la Russie pourrait aussi être tentée de s’appuyer sur ses céréales pour brandir l’arme alimentaire et choisir ses partenaires commerciaux au cours de la prochaine campagne de commercialisation.

En France, le retour des précipitations accompagnées d’épisodes orageux est annoncé. Peut-être restaureront-elles une partie du potentiel de rendement perdu ces dernières semaines après un mois de mai chaud et sec. Les conditions de cultures se sont du reste encore détériorées la semaine passée. Pour le blé d’hiver, seules 69 % des conditions de cultures sont bonnes ou très bonnes en semaine 20, soit 11 points de moins que l’an passé à la même époque. Pour l’orge d’hiver, le ratio de 66 % en semaine 20 est inférieur de 11 points à son niveau l’an passé.

Les prévisions de production de céréales sont amenées à être revues en baisse aussi bien en France que dans l’Union européenne où moins de 130 Mt seraient même récoltées. Coceral, l’association européenne des négociants de grains, table même sur 127 Mt de blé !

Blé tendre

Cotation du Blé Tendre Rendu Rouen
(€/t) R2020 R2021
26/06/2020 175  
03/07/2020 180  
10/07/2020 189  
17/07/2020 187  
24/07/2020 184  
31/07/2020 184  
07/08/2020 183  
14/08/2020 182  
21/08/2020 181  
28/08/2020 186  
04/09/2020 186  
11/09/2020 189  
18/09/2020 190  
25/09/2020 191  
02/10/2020 195  
09/10/2020 196  
16/10/2020 204  
23/10/2020 204  
30/10/2020 201  
06/11/2020 205  
13/11/2020 208  
20/11/2020 208  
27/11/2020 209  
04/12/2020 202,81  
11/12/2020 206  
18/12/2020 207,81  
25/12/2020 212  
01/01/2021 214  
08/01/2021 215  
15/01/2021 228  
22/01/2021 230  
29/01/2021 226  
05/02/2021 224,56  
12/02/2021 220,00  
19/02/2021 234,06  
26/02/2021 239  
05/03/2021 229  
12/03/2021 220  
19/03/2021 217  
26/03/2021 209  
02/04/2021 202 195
09/04/2021 204 197
16/04/2021 210 205
23/04/2021 207 218
30/04/2021 234 216
07/05/2021 235 227
14/05/2021 235 214
21/05/2021 230 212
28/05/2021   212
04/06/2021   216
11/06/2021   213,14
18/06/2021   204
25/06/2021   203,64
02/07/2021   208
09/07/2021   198,39
16/07/2021   208
23/07/2021   212,89
30/07/2021   218
06/08/2021   229
13/08/2021   250
20/08/2021   246
27/08/2021   246
03/09/2021   240,50
10/09/2021   241
17/09/2021   252
24/09/2021   252,85
01/10/2021   260
08/10/2021   270,60
15/10/2021   269
22/10/2021   273
29/10/2021   278
05/11/2021   285,35
12/11/2021   295
19/11/2021   293
26/11/2021   304,10
03/12/2021   292,50
10/12/2021   279
17/12/2021   275,35
24/12/2021   269,5
31/12/2021   274
07/01/2022   283
14/01/2022   263
21/01/2022   270
28/01/2022   274
04/02/2022   256
11/02/2022   256
18/02/2022   263
25/02/2022   310
04/03/2022   371
11/03/2022   379
18/03/2022   378
25/03/2022   384
01/04/2022   368
08/04/2022   359
15/04/2022   398,70
22/04/2022   396,45
29/04/2022   375,70
06/05/2022   385,70
13/05/2022   401,45
20/05/2022   410,95
27/05/2022   412
03/06/2022   369,20
10/06/2022    
17/06/2022    
24/06/2022    
01/07/2022    
port-atlantique-la-rochelle-bandeau

Activité des ports français


 

 

Rouen

360 608 t ont été chargées et déchargées
du 19 mai au 1er juin 2022 dont :

Exportations : 349 219 t

  • Malt : 9 000 t (Brésil)
  • Blé tendre : 325 398 t (Irlande : 3 980 t ; Pays-Bas : 7 768 t ;
    Algérie : 184 566 t ; Egypte : 96 500 t ; Maroc : 32 584 t
  • Pois fourrager : 3 151 t (Royaume-Uni)
  • Tourteaux gluten de blé : 1 996 t (Norvège)
  • Tourteaux de colza : 3 973 t (Espagne)
  • Orge de brasserie : 3 701 t (Allemagne)
  • Féverole fourragère : 800 t (Norvège)
  • Malt : 1 200 t (Cameroun)

Importations : 11 389 t

  • Colza : 5 090 t (France)
  • Beans : 3 150 t (Royaume-Uni)
  • Féverole fourragère : 3 149 t (Royaume-Uni)

 


 


 

La Pallice

 

46 600 t ont été chargées
du 12 au 19 mai 2022, dont :

  • Blé vrac : 29 100 t (Maroc)
  • Orge vrac : 4 000 t (Allemagne)
  • E.Maïs vrac : 13 500 t (Pays-Bas)
colza-fob-mozelle

Marché des oléagineux

Analyse par Cécilia Goffinet

Marché du colza en baisse

Le marché a de nouveau été très mouvementé cette semaine pour l’ensemble des oléagineux, en réaction aux discussions en cours avec la Russie.

Du côté du soja, les cours ont subi une forte correction en début de semaine sur le marché de Chicago suite à l’annonce d’un possible déblocage du grain Ukrainien. A cela s’ajoute des exportations américaines en deçà des attentes pour le soja avec 378 000 tonnes exportées pour la semaine passée ; et le rapport USDA qui affichait des semis de soja réalisés à 66% contre 67% en moyenne. Le retard accumulé sur les dernières semaines en raison des pluies a donc été rattrapé. L’ensemble de ces éléments a permis la détente des marchés en début de semaine.

Mais d’autres évènements sont intervenus et ont relancé le mouvement haussier du marché. Le rapport de la Financière agricole du Québec sur l’état des cultures montre qu’au 24 mai les semis de soja étaient complétés à 77% pour le soja, ce qui est bien plus lent que le rythme de l’an passé où à la même date les semis étaient quasiment terminés. De plus certaines régions comme le Manitoba ne cessent de recevoir des précipitations. Dans cette région, seuls 10% des semis étaient complétés au 24 mai. Compte tenu des conditions climatiques, les semis ne pourront pas reprendre avant plusieurs jours, ce qui laisse craindre une révision à la baisse des surfaces de soja au bénéfice de productions comme l’avoine, le blé ou le canola.

Du côté des échanges commerciaux, les Etats-Unis ont vendu 352 000 tonnes de soja au Pakistan et 132 000 tonnes à la Chine.

En Argentine et au Brésil les récoltes sont presque terminées.

Le marché de l’huile de palme a été marqué par l’annonce du gouvernement Indonésien de la reprise des exportations, ce qui a entrainé une forte baisse du cours. Cette baisse a été compensée en fin de semaine par le risque d’un ralentissement de la production malaisienne et la faible disponibilité des volumes indonésiens pour l’export.

Cette baisse sur le marché de l’huile de palme a impacté l’ensemble des oléagineux mais plus particulièrement le canola dont le marché a été orienté à la baisse toute la semaine. Des éléments de soutien sont pourtant présents comme le retard des semis dû aux pluies, mais le marché a fait face à une série de vente technique. On retrouve dans son sillage le colza à la baisse également toute cette semaine et qui devait composer avec la progression de l’euro face au dollar, pénalisant un peu plus les origines européennes sur la scène internationale.

Au niveau du pétrole, les pays producteurs ont annoncé une hausse de la production pour compenser l’embargo européen sur les importations russes. Mais cette hausse n’est semble-t-il pas jugée suffisante par rapport à la demande car le marché continue de progresser.

Colza

Cotation du Colza Fob Moselle
(€/t) R2020 R2021
26/06/2020 374,75  
03/07/2020 378,50  
10/07/2020 386,25  
17/07/2020 383,50  
24/07/2020 382,75  
31/07/2020 386.25  
07/08/2020 381,75  
14/08/2020 378,5  
21/08/2020 383,75  
28/08/2020 388,5  
04/09/2020 386  
11/09/2020 381,50  
18/09/2020 392,75  
25/09/2020 380,25  
02/10/2020 389,50  
09/10/2020 390,75  
16/10/2020 389  
23/10/2020 394,75  
30/10/2020 378  
06/11/2020 406,75  
13/11/2020 411,25  
20/11/2020 413,75  
27/11/2020 415,25  
04/12/2020 412,25  
11/12/2020 414,50  
18/12/2020 418,5  
25/12/2020 420  
01/01/2021 421  
08/01/2021 430  
15/01/2021 433,50  
22/01/2021 432,75  
29/01/2021 435,75  
05/02/2021 436,25  
12/02/2021 453,75  
19/02/2021 468  
26/02/2021 495,25  
05/03/2021 522  
12/03/2021 527  
19/03/2021 527,75  
26/03/2021 522,25  
02/04/2021 517 517
09/04/2021   515,5
16/04/2021   479,75
23/04/2021   510,25
30/04/2021   501,5
07/05/2021   543,5
14/05/2021   536
21/05/2021   532
28/05/2021   524,25
04/06/2021   543,75
11/06/2021   534,75
18/06/2021   483
25/06/2021   511,25
02/07/2021   512,25
09/07/2021   523,75
16/07/2021   549,50
23/07/2021   536,75
30/07/2021   539
06/08/2021   535
13/08/2021   557
20/08/2021   566
27/08/2021   535
03/09/2021   581,25
10/09/2021   587
17/09/2021   605,25
24/09/2021   622
01/10/2021   645,75
08/10/2021   680
15/10/2021   664,25
22/10/2021   687,75
29/10/2021   666,75
05/11/2021   697
12/11/2021   686,50
19/11/2021   679,25
26/11/2021   677,25
03/12/2021   664,00
10/12/2021   674,50
17/12/2021   740,75
24/12/2021   763
31/12/2021   777
07/01/2022   764,25
14/01/2022   726,75
21/01/2022   723
28/01/2022   746,35
04/02/2022   707,25
11/02/2022   686,75
18/02/2022   715,75
25/02/2022   780
04/03/2022   834,75
11/03/2022   834,75
18/03/2022   956,50
25/03/2022   1006
01/04/2022   965
08/04/2022   981
15/04/2022   1024
22/04/2022   1066,50
29/04/2022   1066,50
06/05/2022   872,25
13/05/2022   850,50
20/05/2022   827,75
27/05/2022   838
03/06/2022   794,75
10/06/2022    
17/06/2022    
24/06/2022    
01/07/2022    

Marchés physiques

Céréales


Blé tendre

R. Rouen : 369,20 €/t mai/juin ;
NR : 380,64€/t juil./sept.
R. Bretagne : 376,20 €/t mai/juin ;
NR : 383,64 €/t juil./sept.
R. Dunkerque : 377,64 €/t mai/juin ;
NR : 371,35 €/t juil./sept.
R. La Pallice : 383,64 €/t mai/juin ;
NR : 375,35 €/t juil./sept.

Orge

R. La Pallice/Rouen : NR : 335,35 €/t juil./sept.
R. Dunkerque : NR : 338,35 €/t juil./sept.
R. Bretagne : NR : 354,64 €/t mai/juin

Maïs

R. Bretagne : 356,66 €/t juil./sept.

Oléagineux


Colza

R. Rouen : 795,25 €/t oct./déc. (var. -30,25 €/t)
Fob Moselle : 794,75 €/t juil./sept. (var. -33,00 €/t)

Tournesol

Saint-Nazaire : 700,00 €/t mai/août (var. -120,00 €/t)
Bordeaux : 700,00 €/t mai/août (var. -120,00 €/t)

Huiles Végétales

Colza - Rotterdam : 2 171 $/t juin (var. -93,33 €/t)
Soja - Rotterdam : 1 854 $/t juin (var. -119,40 €/t)
Tournesol - Fob Nord Europe : 2 022 $/t juin (var. -305,11 €/t)
Palme (Fob Kuala Lampur) : 1 541 $/t juin (var. -199,36 €/t)

Indices


Pétrole - WTI New-York, spot : 116,87 $/baril (var. 4,66 €/t)
Parité Euro/Dollar : 1 € = 1,0747 $ (var. 0,02 €/t)

Abréviations : NR= nouvelle récolte, R= rendu, C.D.= camion départ, T.D.= train départ, C= camion

Marchés à terme

EuronexT
(€/t) 03 juin variation*
Blé tendre, septembre 382,50 -39,75
Maïs, juin 329,00 -34,25
Colza, août 796,75 -28,00
Huile de Colza, juin 698,50 0,00
Tourteaux de Colza, juin 196,25 0,00

 

 CME Etats-Unis
(cotations converties en €/t) 03 juin variation*
Blé tendre, juillet 361,76 -55,27
Maïs, juillet 267,46 -24,07
Soja, juillet 591,15 3,89
Huile Soja, juillet 1 670,38 12,71
Tourteaux de Soja, juillet 425,49 -17,74

 

ICE Canada
(cotations converties en €/t) 03 juin variation*
Canola, septembre 841,96 -12,31

* les variations sont calculées par rapport au dernier numéro d’actualités agricoles

Activité des ports européens

Exportations


 Flux physiques en tonnes UE à 27
01/07-29/05
Cumul France
01/07-29/05
Blé tendre 24 628 735 7 334 314
Farine BT (val. prod.) 497 194 67 620
Blé dur 946 143 84 065
Orge 6 780 540 3 249 863
Maïs 5 398 084 427 706

 

Importations


 Flux physiques en tonnes UE à 27
01/07-29/05
Cumul France
01/07-29/05
Blé tendre 2 282 657 239
Farine BT (équiv. grain) 222 461 11 276
Blé dur 1 220 404 63
Maïs 15 107 227 3 705
Sorgho 151 236 19

Source : Commission Européenne, DG TAXUD