S'abonner à l'hebdo

Hebdo N°8 - Vendredi 23 février 2018

S'abonner à l'hebdo

Pour vous abonner à l'hebdo des coops métiers du grain, dont la diffusion est réservée aux adhérents de Coop de France et à son réseau, merci de remplir et de valider le formulaire ci-dessous.

obligatoire




Valider

Déclaration CNIL
Coop de France met en place un traitement de données à caractère personnel dans le cadre de ses missions d'assistance et d'information aux coopératives adhérentes. Ces données sont collectées lors de votre adhésion, des missions de conseil que nous réalisons ou lorsque vous remplissez ce formulaire et sont destinées aux employés de Coop de France exclusivement. Elles sont par ailleurs contrôlées annuellement. Conformément à l'article 32 de la loi du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification et de suppression des données vous concernant. Ce droit peut être exercé auprès de Nicolas Gremont, au service informatique à l'adresse suivante : nicolas.gremont@coopdefrance.coop.

Les marchés

Rubriques
bandeau-ble-tendre-475-105

Marché des céréales

Analyse par Anne-Laure Paumier

Vers un recul des stocks mondiaux ?

Le Conseil International des Céréales a publié ce jeudi ses nouvelles estimations de l’offre et la demande mondiale de céréales pour la campagne en cours et pour la campagne 2018/2019. Dans un contexte toujours sous le signe de l’abondance de marchandises, les prévisions dénotent toutefois un léger changement d’ambiance. La forte demande mondiale de céréales conjuguée à une révision à la baisse des estimations de la production de maïs dans l’hémisphère sud, pourraient permettre de voir enfin les stocks mondiaux se réduire légèrement à l’issue de cette campagne. Selon le CIC le stock de report toutes céréales pourrait s’établir à 610 Mt (au lieu de 621 Mt l’an passé, et 7 Mt de moins que l’estimation de janvier dernier) soit une légère baisse de 1,7% et un stock représentant toujours 29% de la consommation mondiale, soit 3,5 mois. Pour mémoire, on considère que la situation devient tendue pour la sécurité alimentaire mondiale lorsque les réserves peinent à couvrir 2 mois de consommation. Le contexte apparait toutefois contrasté entre les différentes céréales. Alors que les stocks de blé continuent à gonfler d’une année sur l’autre (+ 14 Mt), ce sont surtout ceux de maïs et d’orge qui sont attendus en repli (respectivement -20 Mt et -2 Mt).

Par ailleurs, comme souvent en cette période de fin d’hiver dans les principaux pays producteurs de blé de l’hémisphère nord, les marchés s’intéressent de plus en plus aux prévisions de production de la récolte à venir et sont focalisés sur les conditions météorologiques. Une baisse significative des perspectives de production pour 2018/2019, si elle se confirmait d’ici la récolte, dans ce contexte de légère diminution des stocks, pourrait en effet être de nature à changer les équilibres du marché pour la prochaine campagne.

La météo en Amérique du Sud alimente le « weather market » sur le marché du soja depuis quelques semaines et commence à agiter celui du maïs. La Bourse de Rosario a d’ailleurs diminué sa prévision de 5 Mt ces derniers jours la plaçant à seulement
35 MT. Si le CIC va dans le même sens en baissant ses prévisions de 2,7 Mt, le niveau estimé (46,5 Mt) reste très au-dessus des chiffres des analystes privés et de l’USDA (39 Mt) et laisse présager de nouveaux ajustements dans les prochains mois. Les perspectives du CIC pour le Brésil sont également baissées à
87,5 au lieu de 90,2 Mt, plus en phase avec les analystes privés et nettement en-dessous de l’USDA (95Mt).

La sécheresse aux Etats-Unis perdure surtout dans le sud et l’ouest des grandes plaines et continue de soutenir les prix du blé américain, malgré des exportations en berne. Les conditions de cultures publiées par l’USDA sont regardées de plus en plus près par les opérateurs.

La vague de froid annoncée sur l’Europe de l’ouest fait craindre des dégâts hivernaux sur des cultures ne bénéficiant pas de couverture neigeuse et soufrant même plutôt d’un excès d’eau en raison des fortes précipitations de ce début d’année, notamment en Allemagne, Pologne et dans l’est de la France. Cette semaine l’observatoire de l’état des cultures en France, Cere’Obs, montre que le mois de février aura affecté l’état des cultures françaises, qui reste néanmoins qualifié de Bon à Très Bon pour 85% des surfaces de blé et 82% des surfaces d’orge d’hiver. 

Ceci étant, le combat pour la recherche de débouchés pour les blés français reste entier. Si les appels d’offres du GASC ne retiennent même plus l’attention des opérateurs nationaux, tant ils sont systématiquement remportés par la Russie (encore 120 kt cette semaine), l’Algérie reste un client privilégié de la France et a de nouveau contractualisé 340 kt de blé… N’oublions pas toutefois que France et Argentine se disputent les parts de marchés sur cette destination.

La neige semble vouloir enfin gripper la belle mécanique logistique de la Mer Noire en place depuis le début de la campagne. Espérons qu’à la faveur d’une amélioration de la parité euro/dollar, parfois un peu moins pénalisante au gré des séances agitées du marché des changes, et de ces quelques difficultés logistiques, le blé français saura saisir des opportunités ... et surtout, que les anticipations sur la prochaine récolte, bien encore hasardeuse en cette fin d’hiver, ne bloquent toute velléités de faire des affaires sur la campagne actuelle.

Blé tendre

Cotation du Blé Tendre Rendu Rouen
(€/t) R2016 R2017
06/01/2017 169,5  
13/01/2017 169 170,5
20/01/2017 169 170
27/01/2017 169 168
03/02/2017 168,5 169
10/02/2017 170 169
17/02/2017 171,5 171
24/02/2017 171,2 172
03/03/2017 173 172
10/03/2017 169 167
17/03/2017 167 164
24/03/2017 162 161
31/03/2017 157,5 159
07/04/2017 156 159
14/04/2017 159,5 162
21/04/2017 156 162
28/04/2017 160 162
05/05/2017 158 160
12/05/2017 155 165
19/05/2017 152 157
26/05/2017 152 158
02/06/2017 151 158
09/06/2017 150 162
16/06/2017 152 162
23/06/2017   164
30/06/2017   165
07/07/2017   169
14/07/2017   166
21/07/2017   163
28/07/2017   165
04/08/2017   159,5
11/08/2017   159
18/08/2017   153
25/08/2017   152
01/09/2017   152
08/09/2017   152
15/09/2017   154
22/09/2017   156
29/09/2017   158
06/10/2017   158
13/10/2017   155
20/10/2017   155
27/10/2017   157,5
03/11/2017   158
10/11/2017   155,5
17/11/2017   154
24/11/2017   155
01/12/2017   154
08/12/2017   153,3
15/12/2017   153
22/12/2017   153
29/12/2017   151,6
05/01/2018   152
12/01/2018   151,5
19/01/2018   149
26/01/2018   150,5
02/02/2018   150
09/02/2018   154,5
16/02/2018   155
23/02/2018   155,75
02/03/2018    
09/03/2018    
16/03/2018    
23/03/2018    
30/03/2018    
06/04/2018    
13/04/2018    
20/04/2018    
27/04/2018    
04/05/2018    
11/05/2018    
18/05/2018    
25/05/2018    
01/06/2018    
08/06/2018    
15/06/2018    
22/06/2018    
29/06/2018    
06/07/2018    

Graphe de la semaine

CIC : estimation de l’offre et de la demande mondiales



Source : CIC - au 22 février 2018

colza-fob-mozelle

Marché des oléagineux

Analyse par Yolène Vayer

hausse des tourteaux de soja à Chicago
et de la graine de colza en France

Les conditions météo en Argentine ne s’améliorant pas, les contrats à terme du soja ont connu une nouvelle semaine haussière. Aucune précipitation substantielle n’a été anticipée cette semaine ni pour la semaine prochaine.  Alors que les estimations sur la récolte de soja au Brésil sont portées au-dessus du record de 114 Mt de l’année dernière, le rapport Rosario GE a révisé le rendement en Argentine et suggère une petite récolte à 45 Mt. C’est 9 Mt en dessous du chiffre actuel de l’USDA. La production a chuté de 14 Mt sur une année, avec une superficie inférieure de 12%. Cette situation critique en Argentine et le retard de récolte au Brésil suscitent des craintes sur la production de soja en Amérique du Sud et tout particulièrement sur le tourteau puisque l’Argentine en est le premier exportateur mondial. C’est d'ailleurs dans ce contexte que les prix du tourteau et de la fève de soja à Chicago s'affichent en hausse, apportant du soutien au cours du colza Euronext. Ces cours de la fève de soja ont atteint aujourd’hui leur plus haut niveau depuis juillet 2017, soit 1054 c$/bu et l’huile de soja progresse de plus de 1%.

Cette baisse de la ressource en soja pousse la Chine à modérer sa demande. En effet, le marché chinois enregistre une hausse des importations limitée à 3,5% alors que les opérateurs anticipaient une augmentation plus proche des 8-10%.

Les premières estimations de superficies US ont été publiées par l’USDA Outlook Forum. Elles ressortent à 90 millions d’acres contre 90,1 Macres l’année passée, sensiblement plus bas que les attentes des opérateurs qui tablaient de 90,6 Macres. 

Les prix du colza ont repris un peu d’air cette semaine en s’offrant quelques gains, dans le sillage des cours du palme et du soja. Le déficit hydrique en Argentine apporte en effet du support au prix de la fève, tandis que le marché des huiles profite de la bonne dynamique des exports de palme malaisien. Le retour de la parité euro/dollar sous le seuil des 1,23 permet aux cours de la graine de clôturer dans le vert au-dessus du niveau des 351 €/t pour l’échéance Mai 2018. Néanmoins en France, les stocks de report en colza pourraient être importants cette année à la faveur d’une bonne récolte 2017 et une activité trituration qui suscite des interrogations après l'explosion sur le site de Dieppe (Saipol) le
17 février au matin, qui a bien entendu des répercussions sur les échanges et sur les cours du colza dont la prime est passée à
– 15 sur Mars/Avril.

L’huile de tournesol à Rotterdam s'affiche une nouvelle fois en baisse en raison d’un contexte fondamental toujours très lourd. A contrario, le tourteau bénéficie de la hausse des prix du tourteau de soja et enregistre quant à lui une hausse impressionnante aux alentours des 164 €/t à Saint-Nazaire. En effet, La bonne activité de trituration en Europe pour faire face à la forte demande en tourteau continue de peser sur le marché des huiles et notamment l’huile de tournesol à Rotterdam qui s’affiche désormais aux alentours des 790 $/t soit une baisse de près de 20 $/t depuis la semaine dernière.

Colza

Cotation du Colza Fob Moselle
(€/t) R2016 R2017
06/01/2017 424  
13/01/2017 420,5  
20/01/2017 424,25  
27/01/2017 425  
03/02/2017 418  
10/02/2017 425,25  
17/02/2017 433  
24/02/2017 420  
03/03/2017 424,25  
10/03/2017 420  
17/03/2017 411,75 373,75
24/03/2017 409,5 370
31/03/2017 399,5 366,5
07/04/2017 406 367,25
14/04/2017 401,5 368,75
21/04/2017 400,75 366,75
28/04/2017 401,5 367,5
05/05/2017 391 372,75
12/05/2017 394,75 373
19/05/2017 359,75 362,50
25/05/2017   358
02/06/2017   347,75
09/06/2017   360
16/06/2017   359.75
23/06/2017   356
30/06/2017   359
07/07/2017   366.25
13/07/2017   367,50
21/07/2017   366,0
28/07/2017   362,50
04/08/2017   365
11/08/2017   366,5
18/08/2017   365,5
25/08/2017   369
01/09/2017   369,50
08/09/2017   365,00
15/09/2017   367,25
22/09/2017   368,00
29/09/2017   369,50
06/10/2017   370,50
13/10/2017   370,00
20/10/2017   366,50
27/10/2017   368,50
03/11/2017   377,25
10/11/2017   366,50
17/11/2017   379,00
24/11/2017   374,25
01/12/2017   367,75
08/12/2017   365,50
15/12/2017   357
22/12/2017   353,25
29/12/2017   347,75
05/01/2018   357,75
12/01/2018   352,75
19/01/2018   343
26/01/2018   341,25
02/02/2018   347,75
09/02/2018   346,25
16/02/2018   347,50
23/02/2018   353,5
02/03/2018    
09/03/2018    
16/03/2018    
23/03/2018    
30/03/2018    
06/04/2018    
13/04/2018    
20/04/2018    
27/04/2018    
04/05/2018    
11/05/2018    
18/05/2018    
25/05/2018    
01/06/2018    
08/06/2018    
15/06/2018    
22/06/2018    
29/06/2018    
06/07/2018    

Marchés physiques

Céréales


Blé tendre

R. Rouen : 156 €/t mars ; 154 €/t avril/juin
NR : 162,5 €/t juil./août ; 163 €/t août/sept. ; 166 €/t oct./déc.
R. Dunkerque : 156 €/t mars ; 155 €/t avril/juin
NR : 162 €/t juil./août ; 166 €/t oct./déc.
Base Creil : 150V €/t avril/juin ; 149A €/t avril/juin
NR : 159,5 €/t oct./déc. (meunier); 155 N €/t oct./déc. (fourrager)
R. La Pallice : 157 €/t mars ; 154,5 €/t avril/juin
Fob Moselle : 152,20 €/t fév./juin

Orge

R. Rouen : 160,5 €/t mars ; 161V €/t mai ; 160A €/t mai
NR : 155A €/t juil./août 
Fob Moselle : 150,20 €/t fév./juin
 

Maïs

R. La Pallice/Bordeaux  : 146 €/t mars ; 148 €/t avril/juin ;
152 €/t août
NR : 159,5 €/t oct./nov. dégagement
Fob Moselle : 156N €/t fév./juin
Fob Rhin : 160,20A €/t mars/sept.

Oléagineux


Colza

Rouen : 338,50 €/t mars/avril (var. +3,00 €/t)
Moselle :  353,50 €/t mai/juin (var. +6,00 €/t)

Tournesol

St-Nazaire : 310,00 €/t avril/mai (var. 0,0 €/t)
Bordeaux : 310,00 €/t mai/juin (var. 0,0 €/t)

Huiles Végétales

Colza - Rotterdam : 830,00 $/t mars/avril (var. -2,0 $/t)
Soja - Rotterdam : 838,00 $/t mars/avvril (var. +3,0 $/t)
Tournesol - Fob Nord Europe : 790 $/t avril (var. +5,0 $/t)
Palme brute - CAF Rotterdam : 662,5 $/t fév. (var. +7,5 $/t)

Tourteaux

Colza - France (Rouen) : 230 €/t fév./mars. (var. +40 €/t)
Colza - Anvers : 227 €/t fév. (var. +11,0 €/t)
Colza - Allemagne (Rhin) : 221 €/t mars/avril (var. +15,0 €/t)
Tournesol - Bordeaux : 218 €/t fév./ avril. (var. +5,0 €/t)
Soja 48 Brésil - C départ Gand (48% Brésil) : 369 €/t disponible (var. +8,0 €/t)

Indices


Pétrole - WTI New-York, spot : 62,68 $/baril (var. +2,1 $/baril)
Parité Euro/Dollar : 1 € = 1,23 $ (var. -0,01)

Abréviations : NR= nouvelle récolte, R= rendu, C.D.= camion départ, T.D.= train départ, C= camion

Marchés à terme

EuronexT
(€/t) 22 fév. variation*
Blé tendre, mars 161,75 1,50
Maïs, mars 153,25 -0,50
Colza, mai 353,50 4,00
Huile de Colza, mars 731,50 0,00
Tourteaux de Colza, mars 217,00 12,25

 

CME Etats-Unis
(cotations converties en €/t) 22 fév. variation*
Blé tendre, mars 134,41 -1,28
Maïs, mars 117,01 1,23
Soja, mars 307,43 6,35
Huile Soja, mars 572,64 13,56
Tourteaux de Soja, mars 336,81 7,27

 

ICE Canada
(cotations converties en €/t) 22 fév. variation*
Canola, mars 324,36 2,88

* les variations sont calculées par rapport à la cotation de la semaine précédente

Activité des ports européens

Exportations


 Flux physiques en tonnes UE à 28
01/07-21/02
Cumul France
01/07-21/02
Blé tendre 13 000 951 4 517 348
Farine BT (val. prod.) 521 805 110 981
Blé dur 568 298 209 849
Orge 3 613 021 1 539 459
Maïs 646 630 63 158

 

Importations


 Flux physiques en tonnes UE à 28
01/07-21/02
Cumul France
01/07-21/02
Blé tendre 2 584 462 2 940
Farine BT (équiv. grain) 23 656 5 541
Blé dur 1 028 799 40 148
Maïs 10 683 826 4 928
Sorgho 110 794 4

Source : Commission Européenne, DG TAXUD

port-atlantique-la-rochelle-bandeau

Activité des ports français


 

Rouen

181 480 t ont été chargées
du 8 au 14 février 2018, dont :

Exportations : 178 978 t

  • Blé tendre : 30 400 t (Algérie)
  • Féverole fourragère : 2 021 t (Norvège)
  • Sucres raffinés : 30 000 t (Belgique)
  • Orge de brasserie : 8 194 t (Pays-Bas : 2 200 t ;
    Belgique : 5 994 t)

 



La Pallice

57 020 t ont été chargées
du 15 au 22 février 2018, dont :

  • Maïs vrac : 19 550 t (Italie : 13 200 t ; Angleterre : 4 000 t ;
    Belgique : 2 350 t)
  • Blé vrac : 33 200 t (Espagne : 4 200 T ; Italie : 29 000 t)
  • Céréales mixtes vrac : 4 270 t (Portugal)