S'abonner à l'hebdo

Pour vous abonner à l'hebdo des coops métiers du grain, dont la diffusion est réservée aux adhérents de Coop de France et à son réseau, merci de remplir et de valider le formulaire ci-dessous.

obligatoire




Valider

Déclaration CNIL
Coop de France met en place un traitement de données à caractère personnel dans le cadre de ses missions d'assistance et d'information aux coopératives adhérentes. Ces données sont collectées lors de votre adhésion, des missions de conseil que nous réalisons ou lorsque vous remplissez ce formulaire et sont destinées aux employés de Coop de France exclusivement. Elles sont par ailleurs contrôlées annuellement. Conformément à l'article 32 de la loi du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification et de suppression des données vous concernant. Ce droit peut être exercé auprès de Nicolas Gremont, au service informatique à l'adresse suivante : nicolas.gremont@coopdefrance.coop.

Vie des entreprises

Rubriques
bandoeuralis22

transition agricole



Le Pôle agricole d’Euralis met en œuvre sa transformation

Depuis le choix du conseil en 2020, le Pôle Agricole d’Euralis met en œuvre sa transformation et déploie sa stratégie auprès de quelque 9 000 agriculteurs, en répondant le mieux possible à leurs besoins. Il leur propose ainsi des filières performantes, durables et responsables. Objectif : les accompagner dans la transition agricole et les aider à aller vers une agriculture raisonnée qui sécurise leurs revenus.

Pour accélérer la transition vers des pratiques durables tout en pérennisant les exploitations des agriculteurs, le Pôle Agricole d’Euralis mise sur la co-construction de filières durables avec ses clients avals. « Lorsqu’un agriculteur décide de s’engager dans une de ces filières, nous lui soumettons un cahier des charges qu’il s’engage à respecter. Le contrat de production qu’il signe alors avec nous  lui garantit une prime sur les volumes produits » explique Laurent Dubain, Directeur Général du Pôle Agricole. « Cette valeur ajoutée est indispensable pour la couverture du risque pris par le producteur. Elle contribue à la résilience des exploitations et sécurise le revenu des agriculteurs. Nous sommes là au cœur de la mission d’une coopérative agricole ».

Des contrats de production existants aux nouvelles filières

Depuis des années, des contrats de production sont proposés en nombre aux agriculteurs :

  • les productions bio : céréales à paille, protéagineux, légumes secs, oléagineux, soja, maïs et sarrasin.
  • les filières animales : volailles, canards, bovins
  • les filières légumes, en partenariat avec Bonduelle et Géant Vert : maïs doux, haricots verts et garden peas…
  • les filières végétales : maïs waxy, soja, soja alimentaire, blé biscuitier…

La stratégie du pôle s’accompagne du déploiement de nouvelles filières sur trois axes : végétal, animal et énergie. Focus sur le végétal, au cœur de l’actualité

  • les nouveaux légumes : des contrats pilotes sont proposés pour les lentilles, les haricots secs et les pois chiches, en partenariat avec Bonduelle. Une filière pommes de terre est également lancée, avec des industriels du Sud-Ouest.
  • grandes cultures bio : le marché est dynamique en surface et il se diversifie. Grâce au travail des équipes Agribio Union qui mettent en marché les productions des adhérents, des marchés se développent autour de nouvelles certifications. Citons par exemple le blé labellisé Agri Ethique pour la meunerie SUIRE, le lin labellisé Biochine pour l’huilerie CAUVIN ou le soja labellisé Biopartenaire pour le groupe Nutrition & Santé.
  • l’agriculture régénératrice : Euralis devient membre du collectif Pour Une Agriculture du Vivant (PADV). Constitué en association, ce mouvement de coopération a pour mission principale d’accélérer la transition alimentaire et agricole en structurant des filières de produits agro écologiques. Dans cette dynamique, la coopérative poursuit sa collaboration avec le producteur de whisky Irish Distiller (filiale du groupe Pernod-Ricard) pour la production durable de whisky à partir de maïs grain du Sud-Ouest. A la clé, des conseillers et des agriculteurs formés à cette agriculture des sols vivants. Pour la campagne 2022, une vingtaine de producteurs de maïs bénéficient d’une prime allant de 5 à 15€/tonne en fonction des critères définis par le référentiel PADV. Au total, plus de 6 000 tonnes de maïs seront conduites en agriculture régénératrice. A moyen terme, l’objectif est de capitaliser sur ces techniques de production pour développer les filières végétales.
  • contrat GAÏA : il valorise les tonnes de maïs et de soja des producteurs qui participent à l’effort environnemental et sociétal grâce à une liste de critères en lien avec l’agro écologie et les bonnes pratiques en matière d’environnement et de gestion sociale de l’exploitation (mise en place de couverts végétaux, simplification du travail du sol, réduction de l’utilisation des produits phytosanitaires, gestion de déchets, optimisation de l’eau…).10 000 hectares sont prévus pour 2022.

Mais aussi les énergies renouvelables, l’agro foresterie, le kiwi, etc…

Au global, toutes filières confondues, 25 % de surfaces contractuelles supplémentaires sont prévues pour la campagne de l’année, ce qui devrait porter à 43 % le taux de surfaces en filière à valeur ajoutée.

L’offre de conseil et de services en soutien au développement des filières

« En 2021, nous avons fait le choix du conseil dans le cadre de la loi EGALIM et avons déployé notre nouvelle offre de conseil agronomique aux agriculteurs avec la mise en œuvre effective de prestations auprès de 1 800 exploitations du Sud-Ouest » rappelle Anne-Claire Richard, Directrice Marketing et Innovation du Pôle Agricole.

« Pour la campagne 2022, nous souhaitons poursuivre le développement de ces offres de conseil. Pour cela, nous avons renforcé leur contenu avec l’intégration des prestations réglementaires, notamment le PPF (Plan prévisionnel de fumure) et la PAC, et le déploiement d’outils d’accompagnement au pilotage de la commercialisation. Nous avons également clarifié le lien avec les actions d’animation de nos Organisations de Producteurs pour permettre au conseil de soutenir le développement des filières. »

La coopérative compte sur l’utilisation de son outil de traçabilité VISION AGROCLIC pour répondre à ses engagements vis-à-vis des producteurs dans le cadre du conseil mais également de ses clients industriels dans le cadre des contrats filières.

Témoignage de Philippe Joseph, agriculteur adhérent à Lons (64) « J’ai souscrit à un contrat Gaïa pour valoriser et diversifier ma production de maïs : je produis du maïs doux, du waxi et du maïs recherche. C’est aussi une façon de garantir mon revenu. Cette démarche est pour moi assez naturelle puisque je suis engagé sur des pratiques durables depuis quelques années déjà. Logiquement, je remplis donc les critères du cahier des charges de Gaïa : mise en place de couverts végétaux, simplification du travail du sol, réduction de l’utilisation des produits phytosanitaires, gestion de déchets, optimisation de l’eau… Cet engagement est une étape intermédiaire avant l’agriculture régénératrice, que j’aimerais tester à terme sur mon exploitation. En tant qu’agriculteur, je pense que j’ai le devoir de lutter contre le réchauffement climatique, d’aller vers le bas carbone, et, plus largement, de répondre aux attentes sociétales. Dans cette même logique, je débute, avec mon fils, une activité de vente directe de viande bovine respectueuse de l’environnement en système extensif ».

Site internet : https://www.euralis.fr

Techniday 2022




Unéal dévoile une nouvelle plateforme digitale au service de la relation adherents

A l’occasion de la 8ème édition du Techniday, la coopérative Unéal dévoile sa stratégie de digitalisation au service de la relation adhérents.
Uneal.com est la nouvelle solution numérique proposée par la coopérative pour renforcer son accompagnement dédié aux adhérents. Avec ce nouvel outil, l’agriculteur a désormais accès à toute l’information technique, économique et administrative dont il a besoin, en un seul endroit, pour prendre les meilleures décisions pour son exploitation. Simple, intuitive et agile, uneal.com a pour vocation de renforcer la qualité de service apportée tout en s’inscrivant dans le prolongement de la relation terrain.

Une plateforme digitale unique qui rassemble tous les services de la coopérative

Dans un monde agricole en constante mutation, Unéal renforce sa stratégie digitale pour répondre toujours mieux aux besoins de ses 6000 adhérents, qu’ils soient céréaliers, éleveurs, producteurs de fruits et légumes. La nouvelle plateforme uneal.com s’inscrit pleinement dans cette logique de digitalisation au service de la relation agriculteur. Fini les multiples identifiants : désormais, un seul et unique accès à une seule plateforme, vers laquelle convergent tous les services proposés par la coopérative aux adhérents : extranet, site internet, OAD, informations techniques etc. Une alternative digitale simple, qui complète l’accompagnement du technico-commercial, pour un service augmenté auprès des adhérents.

Ce nouvel outil de pilotage possède 4 atouts majeurs pour l’agriculteur :

Pratique : c’est un outil unique pour accéder à tous les services de la coopérative Personnalisé : il permet de créer un espace dédié et ajusté aux besoins de chaque agriculteur Réactif : il offre un suivi en temps réel des données de l’exploitation
Complet : avec la mise à disposition de l’ensemble de la gamme de produits et services d’Unéal

A terme, la plateforme intègrera aussi un volet e-commerce plus complet, une connexion avec les OAD ainsi qu’un accès à différentes solutions partenaires pour un pilotage optimisé de l’exploitation.

Un pilotage personnalisé et intuitif de son exploitation

Uneal.com possède une interface ergonomique et simple d’utilisation qui permet d’avoir un œil sur l’ensemble des informations indispensables liées à la gestion de l’exploitation. Sur son tableau de bord, l’adhérent retrouve facilement les principaux indicateurs, graphiques, et suivis de sa relation avec la coopérative : commandes, analyses, commercialisation. Pour les fermes associées, chacun dispose de son espace personnel avec un accès aux informations communes. Les gérants d’exploitation peuvent également obtenir des codes pour les salariés.

Un contenu diversifié qui répond à toutes les typologies de nos adhérents

Grâce à la connaissance précise des adhérents consolidée dans ses outils CRM, uneal.com propose un contenu personnalisé de qualité à chacun de ses adhérents : conseils agronomiques, information technique, formation etc ... et la coopérative alimente régulièrement la plateforme avec des conseils techniques (fertilisations, suivi des cultures, intercultures etc...), des actualités et des avis d’experts, pour un service augmenté où le digital constitue le prolongement de la relation adhérent. Les agriculteurs pourront ainsi pleinement profiter des nombreuses expertises de la coopérative.

Un outil qui vient renforcer la relation adhérent

« Le digital ne vient pas remplacer les échanges de l’agriculteur avec le technicien conseil, son responsable de magasin ou son chef de silo. Cette nouvelle plateforme a été travaillée par la coopérative pour apporter une offre complète à ses adhérents et elle doit constituer le prolongement de la relation terrain » déclare Armel Lesaffre, Président de la coopérative Unéal et du groupe Advitam.

« L’omnicanal vient renforcer la proximité de la coopérative avec l’adhérent grâce à une organisation plus collaborative. La priorité a été donnée à la partie digitale. Néanmoins, nos équipes poursuivent leur travail pour que demain, uneal.com regroupe toute l’offre de la coopérative » déclare Cédric Cogniez, Directeur Général de la coopérative Unéal et du groupe Advitam.

« Uneal.com apporte un service supplémentaire et une réponse aux nouveaux usages. Plus besoin de mobiliser son TC pour un simple changement de coordonnées, l’agriculteur devient beaucoup plus autonome et accède à ses informations de manière instantanée. Nos techniciens conseils et notre service Uneal Téléservices continuent d’être à l’écoute en cas de questions ou de problème. Tout est complémentaire. » souligne Adeline Coustenoble, Responsable de la cellule numérique d’Unéal.

Sites internet : https://uneal.com

développement durable



VIVESCIA lance sa nouvelle démarche de développement durable : 20 engagements pour bâtir les conditions de son futur

Changement climatique, préservation de la biodiversité, pression démographique, sécurité alimentaire mondiale, transition énergétique et numérique …
Face à ces défis mondiaux majeurs et inédits, le Groupe coopératif VIVESCIA est convaincu que ses métiers du grain, ceux de l’agriculture et de l’agroalimentaire, ont un rôle à jouer et font partie des solutions, aujourd’hui et plus encore demain.

Pour aller plus vite, plus loin, et bâtir les conditions d’une performance durable pour les agriculteurs-coopérateurs de VIVESCIA, ses collaborateurs et la Société, le Groupe réinvente et accélère sa démarche de développement durable, avec 20 engagements et autant d’objectifs, d’indicateurs et de projets, la plupart déjà amorcés.

« Notre place singulière dans l’écosystème des céréales et des filières végétales, notre chaîne de valeur de l’assiette aux champs sont des atouts et nous confèrent aussi des responsabilités. Notre nouvelle démarche de développement durable LINK dit le sens et la fierté d’appartenir au collectif VIVESCIA. Elle éclaire notre raison d’être et la force de notre modèle singulier de développement. Elle consolide notre mission fondamentale, celle de nourrir les Hommes, portée chaque jour par les agriculteurs et les collaborateurs réunis au sein de la communauté VIVESCIA. Elle apporte un nouveau souffle pour accélérer et irriguer l’ensemble de nos métiers qui sont déjà en action.
LINK porte une nouvelle énergie et nourrit notre ambition : créer de la valeur durable tout en faisant de nos métiers agricoles et agroalimentaires, de nos filières végétales, un moteur de changement et de progrès pour la société. Il en va de notre crédibilité, de notre résilience et de notre avenir commun.
» Christoph Büren, Président du Groupe VIVESCIA

Une démarche d’écoute et collective - Fruit d’un travail conduit tout au long de l’année 2021, d’écoute de grande ampleur avec un travail de consultation de 180 parties prenantes internes et externes, et de réflexions collectives avec tous les métiers, ce nouvel acte de notre démarche de développement durable met en mouvement tous les métiers du Groupe VIVESCIA, de sa Coopérative et de ses filiales agricoles en passant par tous ses métiers de transformation – VIVESCIA Industries – dans un cadre stratégique et engageant.

Un acteur du lien - Notre démarche baptisée simplement LINK dit et porte les liens que le Groupe crée au quotidien. C’est l’essence même du modèle coopératif et de développement de VIVESCIA : relier, mettre en commun, créer un collectif. VIVESCIA crée, entretient et cultive des liens avec ses territoires, avec les agriculteurs-coopérateurs qui travaillent la terre, avec ses collaborateurs qui prennent soin des grains et les valorisent, avec ses clients du secteur agroalimentaire et avec les consommateurs. Concrètement, la nouvelle démarche de développement durable se structure autour de trois piliers : la Terre, les Hommes et les Femmes, les Filières & les Territoires. Elle s’appuie sur un socle fort autour de la Gouvernance coopérative et de son modèle économique durable.

Une Gouvernance RSE – clé de succès et de crédibilité, une gouvernance RSE structurée est mise en place à l’échelle du Groupe, avec notamment un Comité RSE composé d’élus du Conseil d’administration et de collaborateurs, et aussi dans chaque métier.

VIVESCIA déjà en action(s) – Nouvel acte signifie projets déjà engagés depuis plusieurs mois ou plusieurs années, et de nouvelles initiatives. Pour preuve, les actions volontaristes conduites depuis 2016 en matière de sécurité au travail pour les collaborateurs avec le programme CARE, ou par exemple en matière de réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES) depuis 2015, mais aussi tout récemment avec la signature d’un partenariat de 3 ans avec les Banques Alimentaires. Depuis un an, un vaste chantier a été ouvert pour poser un socle de crédibilité et un langage commun à la politique environnementale du Groupe. Finalisée au printemps, cette Charte de management environnemental s’appliquera à l’ensemble de ses métiers et de ses sites en France comme à l’international d’ici fin 2024. VIVESCIA quantifie, structure, innove, s’engage pour progresser et faire vivre concrètement sa politique de développement durable au sein de son modèle d’affaires.


 


VIVESCIA S’ENGAGE POUR LE CLIMAT

La réduction des émissions de gaz à effet de serre est un impératif pour contribuer à lutter contre le
changement climatique dont les aléas successifs ces dernières années impactent parfois durement les
agriculteurs, les premières victimes. Il en va de l’avenir de l’agriculture, de celui de la Coopérative et du Groupe
VIVESCIA. Pour répondre à ces enjeux, VIVESCIA prend 3 engagements :

  • Poursuivre la réduction de nos émissions de gaz à effet de serre (GES) engagée sur notre périmètre de responsabilité directe : -20% entre 2015 et 2025
    - Engagés depuis 2015, nos efforts nous permettent d’atteindre aujourd’hui -14% de réduction d’émissions de GES – en actionnant deux leviers essentiels : l’optimisation des consommations énergétiques et le travail sur un mix énergétique moins carboné.
  • Conduire l’évaluation du stockage de carbone dans les sols et des émissions de GES de la Ferme VIVESCIA d’ici à l’été 2022, et engager des démarches de progrès bas-carbone
    - Dès avril 2022, VIVESCIA a ainsi lancé un diagnostic carbone simplifié gratuit pour l’ensemble des agriculteurs-coopérateurs s’appuyant sur une méthodologie adaptée, simple et accessible construite par les équipes agronomiques de la Coopérative en partenariat avec une start-up régionale. A date, près de 1 500 diagnostics ont déjà été réalisés.
  • Définir notre « stratégie climat » d’ici à l’automne 2022 pour contribuer à la neutralité carbone à l’horizon 2050 et la déployer à l’ensemble de nos métiers
    - Lancée à l’automne 2021, ce chantier transverse conduit avec un cabinet spécialisé a pour objectif d’évaluer de manière robuste notre scope 3 et de fixer une trajectoire sur nos périmètres direct et indirect à 2050 avec des objectifs intermédiaires à 2030, des plans d’actions et un suivi d’indicateurs pertinents.


« Le Groupe VIVESCIA, sa communauté d’agriculteurs-coopérateurs et de collaborateurs, se sont fédérés autour d’une mission commune, celle de nourrir les Hommes. Cette mission originelle s’est progressivement et naturellement transformée en responsabilité d’entreprise, celle de faire grandir, faire fructifier et renforcer les liens du champ à l’assiette, permettant de contribuer à une alimentation saine, durable et à l’impact positif. Face aux défis climatiques, environnementaux, sociétaux qui sont devant nous, la nécessité d’un nouvel acte, plus structurant et plus lisible, plus en lien avec notre stratégie, avec les attentes exprimées de nos parties prenantes, s’est imposée. Cette nouvelle démarche est à même de porter nos ambitions, de créer un cadre propice à la réalisation d’objectifs sérieux et quantifiés, de faire de nos filières et de nos métiers des éléments de réponse aux questions climatiques et sociétales » précise Valérie Frapier, Directrice RSE et relations extérieures.

Pour en savoir plus sur LINK, la nouvelle démarche de développement durable du Groupe VIVESCIA, ses engagements et ses actions concrètes :



Site internet : https://www.vivescia.com

filière Orge Responsable



InVivo et Kronenbourg SAS lancent la première filière Orge Responsable tracée de France

Afin de répondre à des enjeux communs de développement durable et d’agir pour la transition agroécologique, Kronenbourg SAS, Malteries Soufflet et Soufflet Agriculture ont réuni leurs expertises pour co-créer la première filière Orge Responsable tracée en France. Dès 2023, la bière 1664 Blonde sera brassée avec près de 20% de malt provenant de cette filière, pour atteindre progressivement 100% en 2026. Ainsi Kronenbourg SAS s’affirme comme un brasseur français engagé et responsable.

Une démarche unique et pionnière portée par un brasseur français

Cette démarche singulière et pionnière, menée en partenariat avec Malteries Soufflet et Soufflet Agriculture, inscrit Kronenbourg SAS dans un parcours de transformation massif et engageant.

Un engagement ambitieux de la part du brasseur français qui participe ainsi à la lutte contre le réchauffement climatique, à la préservation de l’environnement et des ressources en eau, montrant la voie à l’ensemble du secteur.

Cette filière Orge Responsable s’inscrit dans la démarche “Semons du Sens”, portée par le groupe InVivo, qui valorise les productions issues de filières durables et à impact minimum pour l’environnement de ses agriculteurs partenaires.

Participant à la transition du modèle agricole français, cette démarche de progrès contribue à renforcer la durabilité des filières de productions et oeuvre pour garantir des débouchés valorisés et pérennes répondant aux attentes des consommateurs.

Un cahier des charges ambitieux pour garantir la durabilité et la traçabilité de cette filière d’Orge Responsable

Malteries Soufflet, Soufflet Agriculture et Kronenbourg SAS ont travaillé ensemble pour élaborer le cahier des charges garant d’une agriculture de transition avec des bonnes pratiques agroécologiques par les agriculteurs. Il assure le respect d’un haut niveau de qualité qui se retrouve dans les malts et permet de :

  • Préserver l’environnement et en particulier favoriser la biodiversité, notamment via labonne gestion des zones agroécologiques qui concourt au maintien d’une faune et d’une flore riches et variées, la promotion d’assolements diversifiés ou encore le respect de bonnes pratiques de prédation naturelles et de récoltes respectueuses de la faune.
  • Favoriser la réduction de l’empreinte carbone grâce à une fertilisation raisonnée basée sur des analyses de sol annuelles, ou encore en favorisant la captation de carbone et la production de biomasse, grâce à des couverts végétaux multi-espèces semés en interculture.
  • Garantir une juste rémunération des agriculteurs partenaires et des débouchés valorisés via une prime récompensant la mise en œuvre des engagements de cette filière agricole durable.
  • Garantir une qualité optimale par la sélection des meilleures variétés d’orges et le respect de bonnes pratiques durant le maltage, afin de contribuer à une haute qualité brassicole et aromatique.
  • Garantir la transparence sur l’origine française et les conditions de productionsresponsables mises en oeuvre du champ au brasseur, en s’appuyant sur la technologie blockchain.

Les bonnes pratiques agricoles et environnementales mises en oeuvre dans cette filière Orge Responsable tracée, font l’objet d’un contrôle externe et indépendant.

La filière Orge Responsable a réuni, dès la première année en 2022, 45 agriculteurs partenaires, situés dans les régions Grand Est et Bourgogne, principalement sur les départements de l’Aube et de l’Yonne, avec un objectif de production de 900 ha d’Orge Responsable tracée.

« Nous sommes très heureux de nous engager aux côtés de Kronenbourg SAS dans cette démarche filière, qui valorise les pratiques agroécologiques. Partenaire malteur engagé, Malteries Soufflet a toujours placé les enjeux de tous les acteurs, de l’agriculteur au consommateur, au coeur de son action. Ainsi, nous valorisons les productions des agriculteurs tout en développant des pratiques durables, afin de toujours mieux répondre aux attentes des clients. » explique Guillaume Couture, CEO de Malteries Soufflet.

Kronenbourg SAS, brasseur français responsable et engagé au travers de sa marque 1664

Sélectionnant avec soin les matières premières et privilégiant l'approvisionnement local, les Maîtres Brasseurs 1664 s’appuient sur leur savoir-faire brassicole pour innover toujours plus et proposer de nouvelles expériences de dégustation de bières. C’est donc tout naturellement que Kronenbourg SAS au travers de sa marque 1664, qui représente environ 10% du total de la bière consommée en France, s’est lancée dans cette démarche innovante d’agriculture de transition et l’a appliquée à sa bière 1664 Blonde, brassée en Alsace à Obernai.

Ainsi, dès 2023, la bière 1664 Blonde sera brassée avec 20% d’orge issue de pratiques agroécologiques responsables pour atteindre progressivement 100% en 2026, s’appuyant à terme sur les productions de 5000 ha d’orge, avec 250 agriculteurs concernés.

« C’est avec une immense fierté que nous annonçons le lancement de cette filière Orge Responsable. Cette démarche forte et engageante, développée avec nos partenaires Malteries Soufflet et Soufflet Agriculture s’inscrit dans la longue tradition de Kronenbourg de prioriser les impacts environnementaux et sociaux de ses activités. Elle vient également illustrer notre passion pour l’art du brassage et pour l’innovation. » explique Anders Roed, Président-directeur général de Kronenbourg SAS.

Site intenret : https://www.invivo-group.com