S'abonner à l'hebdo

Hebdo N°36 - Vendredi 05 octobre 2018

S'abonner à l'hebdo

Pour vous abonner à l'hebdo des coops métiers du grain, dont la diffusion est réservée aux adhérents de Coop de France et à son réseau, merci de remplir et de valider le formulaire ci-dessous.

obligatoire




Valider

Déclaration CNIL
Coop de France met en place un traitement de données à caractère personnel dans le cadre de ses missions d'assistance et d'information aux coopératives adhérentes. Ces données sont collectées lors de votre adhésion, des missions de conseil que nous réalisons ou lorsque vous remplissez ce formulaire et sont destinées aux employés de Coop de France exclusivement. Elles sont par ailleurs contrôlées annuellement. Conformément à l'article 32 de la loi du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification et de suppression des données vous concernant. Ce droit peut être exercé auprès de Nicolas Gremont, au service informatique à l'adresse suivante : nicolas.gremont@coopdefrance.coop.

Les marchés

Rubriques
bandeau-ble-tendre-475-105

Marché des céréales

Analyse par Anne-Laure Paumier

Hausse des cours du blé sur la scène internationale

Blé

Le marché physique reflète peu à peu la raréfaction des disponibilités chez les exportateurs et les prix progressent notamment au départ de la Russie et des Etats-Unis. L’Egypte a finalisé cette semaine un achat de 180 kt de blé Russe à 8$/t de plus que son précédent appel d’offres. Et les meilleures offres en provenance de Roumanie étaient à 6$ de plus.

Du côté des disponibilités, la récolte au Canada est ralentie par la pluie et même neige, elle peine à s’achever (réalisée à 58% contre 92% l’an dernier à la même date). Quant à l’Australie, le CIC a baissé la semaine dernière sa prévision de 1,4 Mt et prévoit une production à 19,1 Mt, mais les opérateurs du marché anticipent une baisse plus significative encore.

A l’inverse, les prix sont plutôt en baisse en Argentine. En effet, malgré des inquiétudes exprimées par les producteurs, les perspectives de production semblent bonnes. La bourse de Buenos Aires (BAGE - The Buenos Aires Grain Exchange) maintient ses prévisions de production à 19,7 Mt, ce qui ferait 1 Mt de plus que l’an passé. Ainsi, les prix pour la nouvelle récolte, à partir de décembre, avec les blés US SRW, sont les plus compétitifs.

Alors que le prix du blé russe se rapproche du prix européen, le prix du blé argentin, en Fob, s’établit à 20$ de moins que le blé français. Dans ces conditions, malgré les frais de transport, il pourrait bien prendre le relai du blé russe, et concurrencer les blés français, notamment sur l’Algérie et l’Afrique de l’ouest. De même, les blés allemands sont aujourd’hui concurrencés par les blés US HRW, notamment à destination de l’Arabie Saoudite.

L’Europe, pénalisée par une faible récolte toutes céréales, satisfait en premier lieu les besoins du marché communautaire comme en témoigne le recul de ses exportations. Selon les chiffres de la commission, les chargements au départ des ports européens s’établissent à seulement 3,9 Mt contre 5,8 l’an dernier et 7,1 Mt l’année précédente.  

La sécheresse qui perdure dans une grande partie de l’Europe du nord-ouest devient préoccupante pour les semis des céréales d’hiver, ce qui n’est pas de nature à atténuer la tension sur les prix de la campagne en cours. Selon Cere’Obs, au 30 septembre, les semis de blé et d’orge étaient réalisés à 5% et 8% (contre 6% et 11% l’an dernier à la même date).

Orge

Cette semaine la Turquie et la Tunisie étaient aux achats. Les prix négociés militent pour des affaires réalisées au départ de la Mer Noire. Mais la Jordanie relance un appel d’offres et selon certaines rumeurs, l’Iran serait au marché pour 300 kt.

Les prix de l’orge en portuaire restent là aussi bien orientés.

Mais 

Le cours du maïs se redresse sur le marché américain soutenu par une bonne demande internationale et des conditions de récoltes qui se dégradent légèrement. Les récoltes progressent également en Russie et en Ukraine, et malgré des échos mitigés sur les rendements, les prix restent stables et attractifs pour les utilisateurs européens.

Avec 835 kt de maïs déchargées dans les ports de l’UE ces deux dernières semaines, les importations en provenance des Pays-Tiers s’élèvent déjà à 3,9 Mt, soit 300 kt de plus que l’an dernier à la même date. Comme l’an dernier, les marchandises arrivent principalement en provenance du Brésil (1,4 Mt) et de l’Ukraine (1,3Mt), mais également du Canada (0,6 Mt).

La taille de la récolte européenne reste un sujet majeur d’interrogation, et peu d’opérateurs partagent l’optimisme du Conseil International des Céréales qui a relevé la semaine dernière ses prévisions pour l’UE à 63,1 Mt. Entre les arbitrages de surfaces et les baisses de rendement notamment, les acteurs du marché tablent  plutôt sur des prévisions inférieures à 60 Mt.

En France, la récolte est bien avancée pour la saison. Dans la plupart des régions, les maïs sont à maturité mais le beau temps incite les agriculteurs à patienter et à laisser les grains sécher naturellement. Et avec des prairies qui ont souffert de la sécheresse (cf. note Agreste dans la rubrique Statistiques et référence) il est encore difficile de savoir les surfaces exactes qui seront récoltées en grain.

Blé tendre

Cotation du Blé Tendre Rendu Rouen
(€/t) R2017 R2018
30/06/2017 165.4  
07/07/2017 167,9  
14/07/2017 164,1  
21/07/2017 163,4  
28/07/2017 164,9  
04/08/2017 159,5  
11/08/2017 159  
18/08/2017 153  
25/08/2017 152  
01/09/2017 152  
08/09/2017 152  
15/09/2017 154,6  
22/09/2017 156,1  
29/09/2017 157,9  
06/10/2017 157,4  
13/10/2017 154,6  
20/10/2017 154,9  
27/10/2017 157,5  
03/11/2017 157,9  
10/11/2017 155,5  
17/11/2017 154  
24/11/2017 155  
01/12/2017 154 161,9
08/12/2017 153,3 159,9
15/12/2017 153 159,6
22/12/2017 153 160
29/12/2017 151,6 161
05/01/2018 152 160,4
12/01/2018 151,5 160,6
19/01/2018 149 157,4
26/01/2018 150,5 157,2
02/02/2018 151 157,9
09/02/2018 154,5 161,1
16/02/2018 155 160,9
23/02/2018 156 162,6
02/03/2018 159,8 167,7
09/03/2018 155,1 164,6
16/03/2018 157 165,1
23/03/2018 156 161,6
30/03/2018 156,5 162,9
06/04/2018 159 165,4
13/04/2018 157,7 164,1
20/04/2018 156,2 162,6
27/04/2018 157,7 164,4
04/05/2018 161,5 169,4
11/05/2018 158 165,9
18/05/2018 158 168,9
25/05/2018 165,4 175,6
01/06/2018 168,5 177
08/06/2018 167,5 178,0
15/06/2018 170 177
22/06/2018   172
29/06/2018   171
06/07/2018   185
13/07/2018   182
20/07/2018   189,5
27/07/2018   198,5
03/08/2018   216
10/08/2018   213,5
17/08/2018   210,5
24/08/2018   206
31/08/2018   199
07/09/2018   196
14/09/2018   195
21/09/2018   201
28/09/2018   197
05/10/2018   199
12/10/2018    
19/10/2018    
26/10/2018    
02/11/2018    
09/11/2018    
16/11/2018    
23/11/2018    
30/11/2018    
07/12/2018    
14/12/2018    
21/12/2018    
28/12/2018    

Graphe de la semaine

Cours du blé tendre sur le Marché mondial



 

colza-fob-mozelle

Marché des oléagineux

Analyse par Yolène Vayer

Le colza soutenu par le pétrole et les huiles

Après avoir chuté en raison de la publication de stocks trimestriels de l’USDA de soja plus élevés que prévu qui ont ouvert la voie à des achats d’opportunités sur le marché de Chicago à 8,45 $/boisseau sur l’échéance Novembre 2018, les contrats à terme de la fève ont rebondi en début de semaine suite à la signature du nouvel accord de libre-échange nord-américain (AEUMC). Cet accord relance les perspectives d’exportations toujours pénalisé par la guerre commerciale avec la Chine.

Alors que les récolte de soja avance rapidement aux Etats-Unis avec 23 % de réalisé, contre une moyenne de 20 %, des prévisions de fortes précipitations sont annoncées sur les zones de production ce qui suscitent des inquiétudes sur l’avancée de la récolte dans les prochains jours et sur la qualité.

Bien que la guerre commerciale se poursuive, les ventes hebdomadaires à l’exports sont satisfaisantes aux Etats-Unis. Le soja totalise 1,52 Mt sur la campagne 2018/19, un chiffre néanmoins en net retard par rapport aux années passées avec 36 % de l’objectif USDA établi à fin septembre. Toutefois, il est important de souligner que le retard dans les exportations de soja est contrebalancé par un rythme rapide des exportations de tourteau de soja qui atteignent 12,8 Mt jusqu'à présent, soit 23 % de plus qu’à pareille date l’an passé.

Au Canada, le canola continue de s’apprécier face aux conditions climatiques neigeuses et pluvieuses qui ralentissent la récolte. Les régions d’Alberta et Saskatchewan font face à de la neige et du gel. En réaction, les cours du canola ont évolué en hausse de 9$/t sur le marché de Winnipeg. Cette situation pourrait ressembler à l’année 2016 où certaines zones de cultures avaient dû attendre le printemps pour être moissonnés. Une année qui avait mise en évidence la capacité du canola canadien à rester plus longtemps en culture à condition d’être préalablement andainé.

La graine de colza a vivement réagi cette semaine face la récente hausse du pétrole brut à New York, le prix du brent s’affichant à 84,8 $/bl, et la baisse de l’euro face au dollar. En effet, les pressions générées par les incertitudes politiques en Italie plombent la monnaie qui vient se négocier actuellement autour de 1,15 face au dollar. Cette fermeté du pétrole n’est pas une bonne nouvelle au moment où l’Europe doit prendre sa décision sur la mise en place de nouveaux droits compensateurs sur les importations de biodiesel en provenance d’Argentine. L’UE pourrait décider d’arbitrer en faveur des consommateurs au détriments des secteurs agricoles et industriels.

Le colza profite de cet élan pour casser le seuil des 375 €/t sur l’échéance Novembre 2018 d’Euronext. Par ailleurs, le regain d’intérêt pour l’huile de colza qui évolue aux alentours des 740 €/t à Rotterdam ajoute un second élément de soutien aux cours de la graine.

En France, les pluies se font trop rares et trop tardives pour combler le déficit hydrique de ces dernières semaines. En Allemagne, les précipitations ont été un peu plus généreuses, mais également trop tardives.

En ce qui concerne le tournesol, Stratégie Grains projette la production européenne à 9,48 Mt, contre 9,33 Mt précédemment.

En Mer Noire, les récoltes continuent d’avancer rapidement à la faveur du temps clément. Les bonnes conditions météorologiques en fin de cycle en Ukraine ont permis un début précoce de la moisson. Les producteurs ont désormais récolté de 8,3 Mt contre 6,9 Mt l’an dernier à la même date.  En Russie, 29,5 % des surfaces ont été moissonnées et les rendements s’affichent toujours aussi bas avec 1.48 t/ha contre 1.91 t/ha l’an dernier.

Les cours de la graine n’ont bénéficié du rebond du colza de ces derniers jours avec des prix qui s’affichent toujours à 300 €/t en rendu portuaire en France. En effet, les récoltes record attendues en Mer Noire pèse autant sur les prix. Du côté des huiles, celle de tournesol suit, avec moins de vigueur, la progression de l’huile de colza à Rotterdam.

Colza

Cotation du Colza Fob Moselle
(€/t) R2017 R2018
30/06/2017    
07/07/2017 368,5  
14/07/2017 367,5  
21/07/2017 366,5  
28/07/2017 364,25  
04/08/2017 367  
11/08/2017 371,5  
18/08/2017 371  
25/08/2017 370  
01/09/2017 369,5  
08/09/2017 365  
15/09/2017 367,25  
22/09/2017 368  
29/09/2017 369,5  
06/10/2017 370,5  
13/10/2017 370  
20/10/2017 366,5  
27/10/2017 368,5  
03/11/2017 377,25  
10/11/2017 366,5  
17/11/2017 379  
24/11/2017 374,25  
01/12/2017 367,75  
08/12/2017 365,5  
15/12/2017 357  
22/12/2017 353,25  
29/12/2017 347,75  
05/01/2018 357,75 359,5
12/01/2018 352,75 358,75
19/01/2018 342,75 347,75
26/01/2018 341 344,75
02/02/2018 348 346,75
09/02/2018 346,25 346,75
16/02/2018 347,5 347,25
23/02/2018 353,5 350,5
02/03/2018 358,25 354,25
09/03/2018 348,25 346,25
16/03/2018 348,75 346,25
23/03/2018 345,5 345,5
30/03/2018 346,25 346,25
06/04/2018 350,25 350,25
13/04/2018 348,25 348,25
20/04/2018 344,25 344,5
27/04/2018 345,5 345,5
04/05/2018 348,75 348,75
11/05/2018 353,5 353,5
18/05/2018 353 354
25/05/2018 363 351
01/06/2018 359,75 360,75
08/06/2018   351,75
15/06/2018   350,75
22/06/2018   352,25
29/06/2018   358,5
06/07/2018   359.75
13/07/2018   357.75
20/07/2018   358.5
27/07/2018   351,25
03/08/2018   366,5
10/08/2018   371
17/08/2018   378
24/08/2018   374,5
31/08/2018   374.25
07/09/2018   375,25
14/09/2018   368
21/09/2018   367.25
28/09/2018   372,25
05/10/2018   377
12/10/2018    
19/10/2018    
26/10/2018    
02/11/2018    
09/11/2018    
16/11/2018    
23/11/2018    
30/11/2018    
07/12/2018    
14/12/2018    
21/12/2018    
28/12/2018    

Marchés physiques

Céréales


Blé tendre

R. Rouen : 199 €/t oct./déc. ; 200,5 €/t janv./mars ;
200,5 €/t avril/juin
R. La Pallice : 199 €/t oct./déc. ; 200,5 €/t janv./mars ;
200,5 €/t avril/juin
R. Bretagne : 204 €/t oct./déc. ; 204 €/t janv./mars
Fob Moselle (Meunier) : 194 €/t oct./déc. ;
198,5 €/t janv./mars ; 198 €/t avril/juin
D. Beauce (BPMF) : 192 €/t oct./déc. ; 192,5 €/t janv./mars

Orge

R. Rouen : 201 €/t oct./déc. ; 202,5 €/t janv./mars
Fob Moselle : 195 €/t oct./déc. ; 200,5 €/t janv./mars
R. La Pallice : 202 €/t janv./mars

Maïs

R. La Pallice / Bordeaux : 168,5 €/t (Dég. Dispo) ;
171,5 €/t janv./juin
Fob Rhin : 174 €/t janv./juin
R. Bretagne : 185,5A €/t nov./déc.
TD. Beauce : 173,5 €/t janv./juin

Oléagineux


Colza

Rendu Rouen : 367,00 €/t oct./déc. (var. 4,75 €/t)
Fob Moselle :  377,00 €/t oct./déc. (4,75 €/t)

Tournesol

Rendu Saint-Nazaire : 300 €/t oct. (var. 0,0 €/t)
Rendu Bordeaux : 300 €/t oct. (var. 0,0 €/t)

Huiles Végétales

Colza - Rotterdam : 861 $/t oct. (var. 14,0 $/t)
Soja - Rotterdam : 699 $/t oct. (var. 25,0 $/t)
Tournesol - Fob Nord Europe : 695 $/t oct. (var. 0,0 $/t)
Palme brute - CAF Rotterdam : 527 $/t oct. (var. 0,0 $/t)

Tourteaux

Colza - Départ Rouen : 261 €/t sept.
Colza - Départ Grand-Couronne : 255 €/t oct.
Tournesol - Départ Montoir : 260 €/t oct.
Soja 48% Brésil - Départ Montoir : 342 €/t oct.

Indices


Pétrole - WTI New-York, spot : 74,88 $/baril (var. 2,6 $/baril)
Parité Euro/Dollar : 1 € = 1,15 $ (var. -0,03)

Abréviations : NR= nouvelle récolte, R= rendu, C.D.= camion départ, T.D.= train départ, C= camion

Marchés à terme

EuronexT
(€/t) 5 octobre variation*
Blé tendre, décembre 202,75 2,00
Maïs, novembre 174,00 -2,00
Colza, novembre 377,00 4,75
Huile de Colza, décembre 698,50 0,00
Tourteaux de Colza, décembre 226,00 0,00

 

 CME Etats-Unis
(cotations converties en €/t) 5 octobre variation*
Blé tendre, décembre 165,51 3,01
Maïs, décembre 125,78 2,03
Soja, novembre 274,54 3,70
Huile Soja, décembre 567,64 13,64
Tourteaux de Soja, décembre 299,25 2,96

 

ICE Canada
(cotations converties en €/t) 5 octobre variation*
Canola, novembre 337,09 7,82

* les variations sont calculées par rapport à la cotation de la semaine précédente

Activité des ports européens

Exportations


 Flux physiques en tonnes UE à 28
01/07-30/09
Cumul France
01/07-30/09
Blé tendre 3 946 657 1 930 513
Farine BT (val. prod.) 121 006 10 938
Blé dur 103 826 34 398
Orge 1 375 599 567 519
Maïs 158 848 37 748

 

Importations


 Flux physiques en tonnes UE à 28
01/07-30/09
Cumul France
01/07-30/09
Blé tendre 938 856 325
Farine BT (équiv. grain) 8 175 2 148
Blé dur 146 800 23
Maïs 3 861 869 6 099
Sorgho 94 988 2

Source : Commission Européenne, DG TAXUD

port-atlantique-la-rochelle-bandeau

Activité des ports français


 

Rouen

115 451 t ont été chargées et déchargées
du 27 septembre au 3 octobre 2018, dont :
 

Importations : 3 296 t

  • Pois fourrager : 3 296 t (Royaume-Uni)

Exportations : 112 155 t

  • Blé tendre : 101 754 t (Algérie : 88 754 t ; Gabon : 6 000 t ;
    Cameroun : 7 000 t)
  • Tourteaux gluten de blé : 2 001 t (Norvège)
  • Féverole fourragère : 2 200 t (Norvège)
  • Orge de brasserie : 4 200 t (Portugal)
  • Malt : 2 000 t (Cameroun)

 


 


La Pallice

62 550 t ont été chargées
du 27 septembre au 3 octobre 2018, dont :

  • Orge vrac : 16 200 t (Irlande : 6 600 t ; Pays-Bas : 9 600 t)
  • Blé vrac : 41 450 t (Portugal : 16 450 t ; Côte d'Ivoire : 25 000 t)
  • Céréales mixtes vrac : 4 900 t (Portugal)